En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le HAC conserve la tête, Brest coule

Pour cette seconde journée de championnat, la Ligue 2 a vu rouge avec cinq expulsions en neuf rencontres. L'engagement y était et le suspense aussi. Au terme d'un dernier quart d'heure de folie, des premiers enseignements se sont dessinés : Le Havre conserve son trône et Brest se place tristement dans la zone rouge justement.

Modififié

Lens 1-2 Nîmes

Buts : Lopez (6e) pour Lens // Ripart (87e) et Savanier (90+1)pour Nîmes

Le match n’a pas même pas commencé mais c’est déjà le geste de la soirée. En hommage à Giulia-Rose, la fille de l’ailier Lensois Kevin Fortuné décédée cet été, Bollaert est prié de respecter une minute de silence. Solidaire, le public se lève spontanément et chante pour apporter son soutien à la famille Fortuné. Depuis son aile droite, le joueur observe et ne peut retenir ses larmes. Et l’histoire est d’autant plus belle que dès la sixième minute, après une mauvaise relance de la défense nîmoise, Kevin Fortuné récupère le ballon à quarante mètres des buts et délivre une passe millimétrée pour Cristian Lopez, qui conclut en ouvrant son pied (6e). La soirée est parfaite pour les Lensois mais elle prend une mauvaise tournure dès la 38e minute. L'attaquant nîmois Umut Bozok dupe l'arbitre en s'écroulant après un contact avec le portier Vachoux. Penalty. Mais le gardien a bien révisé ses fiches puisqu’il plonge là ou Savanier a l’habitude de frapper. Bingo, la main ferme du Lensois dévie le ballon en corner. Bollaert est en fusion mais la douche sera très froide pour les fans nordistes puisque Nîmes ira chercher la victoire dans les ultimes minutes de la rencontre par Ripart (87e) puis Savanier (90e). Doit-on pour autant applaudir Ripart ou Savanier ? Non. Grosse pensée pour Kevin Fortuné.


Le Havre 4-1 Auxerre

Buts : Assifuah (68e et 85e), Julan (87e)et Ferhat(90e) pour Le Havre // Philippoteaux (27e) pour Auxerre
C’est Auxerre qui allume la mèche en premier sur une superbe inspiration de Pape Sané. Se présentant seul face au but de Thuram avec un calme à la Balotelli, l’Auxerrois s’offre la gourmandise d’un petit dribble derrière la jambe d’appui pour décaler Romain Philippoteaux face au but vide. Les Ciel et Marine doivent courir après le score. Les deux expulsions auxerroises (Polomat 57e, Sané 78e) seront fatales aux Bourguignons, qui vont prendre une grosses rafale en fin de match. Le HAC est leader et a inscrit sept buts en deux matchs. Comme cela.


Châteauroux 0-1 Valenciennes

But : Mothiba (48e) pour Valenciennes
La vie de Mouez Hassen est moins belle que la vôtre. Prêté par Nice à Châteauroux, le gardien de but de 22 ans a vu il y a deux jours ses anciens coéquipiers azuréens tutoyer l'élite du foot européen en allant se qualifier pour le barrage de Ligue des champions à Amsterdam. Mais la vraie vie de Mouez Hassen, quarante-huit heures plus tard, c'était cela : une affiche à Gaston-Petit face à Valenciennes, une tête lobée de Lebo Mothiba et une défaite.


Quevilly-Rouen 1-1 Sochaux

Buts : Duhamel (90+2 sp) pour QRM // Martin (69e pour Sochaux
Après une rencontre qui aurait même fait dormir un insomniaque, Quevilly-Rouen et Sochaux se sont quittés dos à dos. Délocalisés à la MMArena du Mans, les joueurs de QRM ont eu bien du mal à trouver leurs marques dans l'enceinte qui sonnait creux. Mais le plus Normand des Normands, Mathieu Duhamel, est allé offrir un deuxième match nul en autant de matchs pour le promu. Encourageant.


Ajaccio 2-1 Brest

Buts : Boé-Kane (10e) et Wissa (52e sp) pour Ajaccio // Grougi 88e) pour Brest
Orphelin de son meneur de jeu Cristian Battocchio, parti au Maccabi Tel-Aviv, le Stade Brestois a véritablement eu une panne d’inspiration. Comme un écrivain qui ne trouve pas les mots face à sa feuille blanche, le onze de Jean-Marc Furlan n'est jamais parvenu à se trouver. De leurs côtés, les journalistes bretons ont suffisamment eu d'encre pour raconter au peuple finistérien qu'à la fin, Brest a fini par marquer un but par Bruno "dreadlocks" Grougi. Un but qui ne sert à rien, car auparavant, les Corses avaient frappé deux fois.

Nancy 0-0 Niort


Après sept ans de synthétique, Nancy accueillait Niort sur une pelouse de Marcel-Picot aux allures de billard. Après un début de match un peu timoré, le commentateur de BeIn Sports s’enflamme et compare Junior Sambia à Paul Pogba. Quelques instants plus tard, ce diable de Sambia lâche un double contact ponctué d’une banderille qui frôle la lucarne. Paul Pogba peut aller se rhabiller.


Clermont 2-0 Tours

Buts : Ajorque (52e) et Doré (90e) pour Clermont


Pas grand-chose à se mettre sous la dent du côté de Gabriel-Monpied en première période. Mais dès le début du second acte, les acteurs décident de dynamiser et dynamiter tout ça. La défense de Clermont prend l’eau et le bien nommé Thomas Fontaine laisse traîner sa main en taclant. Penalty pour Tours. Bernardoni s’envole et empêche Hameur Bouazza d’aller célébrer son but. Quelques instants plus tard, Ludovic Ajorque s’offre la première démonstration de joie du soir, après avoir poussé le ballon dans un but vide. En fin de match, Férébory Doré, d’une frappe contrée, enfonce les pauvres Tourangeaux qui consolident leur place de lanterne rouge.


Gazélec Ajaccio 0-0 Lorient


En 2014, Mickaël Landreau tirait le rideau de sa carrière sur l’Île de beauté. Trois ans plus tard, le voilà de retour à la recherche du premier succès de sa nouvelle vie d’entraineur. Sur une pelouse déjà en bout de vie pour la première de la saison, les Merlus ne veulent pas se faire griller par les gaziers. La prudence est de mise et le match assez pauvre, malgré un poteau de Damien Perquis en première mi-temps. C’est finalement l’entrée de Steven Ribery, frère de, qui nous permet de rêver à une fin de match emballante. Mais rien n'évolue. Ça commence à sentir le poisson pourri à Lorient.


Bourg-en-Bresse 1-2 Paris FC

Buts : Sarr (81e) pour Bourg-en-Bresse // Alami (9e) et Etshimi (15e) pour le Paris FC

Après un gros raté d’un défenseur de Bourg, l’ibérique Saifeddine Alami s’en va faire mal à Gaëtan Deneuve. Quelques minutes plus tard, c’est Patrick Etshimi qui cuisine la défense burgienne avant d’envoyer une praline dans le petit filet. Le break est fait. Et le but d’Adama Sarr pour Bourg en Bresse ne changera rien. Ce soir, les joueurs du club parisien ne s’endormiront pas avec Neymar, mais avec une belle quatrième place de Ligue 2. Et c'est déjà pas mal.

Par Nicolas Grellier et Hugo Lallier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16