Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort

Le groupe de la mort pour l'OM, le Benfica pour le PSG

Gianni Infantino, le fameux chauve de l'UEFA, a été plutôt sympa avec le PSG qui se tape un groupe d'Europa League avec Benfica et l'Olympiakos. Moins vernis, les Phocéens iront jouer à Arsenal et surtout à Dortmund. Chocs en perspective entre le Real Madrid et la Juventus Turin ou le Bayern Munich et Manchester City.

Modififié
Groupe A : Manchester United, Shakthar Donetsk, Bayer Leverkusen, Real Sociedad.

Un beau groupe où l'on retrouve l'équipe à la mode de la saison dernière, le Shakthar, et l'équipe à la mode de cette année, la Real Sociedad. À la délicieuse recette, on ajoute un peu d'histoire avec Manchester United, puis un stade plein et quelques frappes lointaines avec le Bayer Leverkusen. Au final, on obtient un groupe qui a de la gueule et qui promet quelques oppositions sympathiques. Avec une pensée pour Oliver Neuville, juste comme ça, parce qu'il mérite.

Groupe B : Real Madrid CF, Juventus, Galatasaray, FC Copenhague.

C'est peut-être le plus gros choc de cette phase de poules de Ligue des champions. Le Real Madrid de Carlo Ancelotti défiera une Juventus qui, lasse de sa domination dans la Botte, a décidé de miser le paquet sur l'Europe. Cela étant, ce groupe aurait été totalement fou si un troisième larron digne d'emmerder les deux premiers s'était glissé dans cette poule B, mais en dépit d'une campagne 2012-2013 pas dégueulasse, les Turcs de Galatasaray ne semblent pas faire le poids. C'est également le cas des Danois de Copehnague qui profiteront de leurs déplacements à Turin et à Madrid pour prendre des photos.

Groupe C : Benfica, Paris Saint-Germain, Olympiakos, Anderlecht.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais apparemment, depuis que l'indice UEFA de la France a pris un coup sur la tête, le champion en titre dispute l'Europa League. Vieux amis du destin et du hasard, les Parisiens ont une nouvelle fois eu la baraka. Au menu, un adversaire crédible, le Benfica, un gros déplacement en Grèce face à l'Olympiakos et un peu d'humour belge face à Anderlecht. En gros, le Paris Saint-Germain peut arrêter les matchs nuls en Ligue 1 et s'y mettre à fond jusqu'à la fin de la phase de poules dont ils devraient sortir en roue libre. Avant de rencontrer le FC Bâle ou une équipe dans le genre en huitième de finale. Tranquille.

Groupe D : FC Bayern Munich, CSKA Moscou, Manchester City, Viktoria Plzeň.

Si deuxième gros choc il y a, il est ici. Le tenant du titre munichois devra aller plier le loser européen Manchester City en Angleterre. Les Citizens qui, accompagnés du CSKA Moscou et de Viktoria Plzeň, ont une occasion inédite de briser cette spirale d'éliminations et de, pourquoi pas, quitter ce chapeau trois un jour.

Groupe E : Chelsea FC, Schalke 04, FC Bâle, Steaua Bucarest.

Un an après être devenu le premier tenant du titre à avoir sauté au premier tour, à cause du Shakthar et de la Juventus, les Blues de José Mourinho vont avoir un peu moins de tracas. Accompagnés d'Allemands, de Suisses et de Roumains, les Anglais devraient majorer la promo et être les arbitres d'une bataille sans pitié pour une deuxième place a priori ouverte. Inutile de vous dire que le deuxième de cette poule sera l'adversaire du PSG en huitièmes, ça coule de source.

Groupe F : Arsenal FC, Olympique de Marseille, Borussia Dortmund, SSC Napoli.


Ascenseur émotif pour Vincent Labrune et les supporters de l'OM qui pensaient passer une belle soirée quand la première boule a révélé le nom d'Arsenal, l'un des adversaires les plus abordables du premier chapeau. Manque de bol, ce sont ensuite les deux pires adversaires - City mis de côté - dont ont hérité les joueurs d'Élie Baup. Au final, c'est une Ligue des champions plaisir que s'apprêtent à disputer les Marseillais qui, s'ils ne partent clairement pas favori de ce groupe F, peuvent espérer quelque chose. Outre des déplacements totalement fous en Allemagne et dans le Sud de l'Italie, les coéquipiers de Mathieu Valbuena peuvent, dans un groupe où tout le monde peut battre tout le monde, espérer faire quelques coups et tirer leur épingle du jeu. Relooké et sexy depuis le départ de Cavani, le Napoli promet d'être un adversaire compliqué, tandis que les Allemands ne sont plus vraiment l'équipe qui a pris six buts en deux rencontres face à l'OM. En tout cas, c'est un groupe homogène et très plaisant dont a hérité un Marseille qui peut être schizophrène ce soir. Heureux d'avoir un vrai beau groupe de C1, mais déçu d'être en ballotage défavorable. A priori, car avec cet OM-là, on ne sait jamais vraiment...

Groupe G : FC Porto, Atlético Madrid, Zénith Saint-Pétersbourg, Austria Vienne.

Un groupe ouvert où l'Austria Vienne semble promis à un rôle de figurant. Une fois le club autrichien mis de côté, on a un peu de mal à dresser une hiérarchie claire et à pronostiquer quoi que ce soit. Le facteur X de cette poule G sera très certainement le sempiternel « déplacement compliqué en Russie » .

Groupe H : FC Barcelone, Milan AC, Ajax Amsterdam, Celtic FC.

Quel groupe de hipsters ! Une ribambelle de confrontations qui sentent bon le vintage et surtout, une poule qui pèse seize C1. Ambitieux, les Barcelonais retrouvent un Milan qui les a taquinés la saison passée, tandis que le Celtic devrait théoriquement réussir à braquer la maison catalane avec 3% de possession de balle au Celtic Park. Côté hollandais, les joueurs de l'Ajax font finir par se demander à quoi sert de se qualifier pour la Ligue des champions si c'est pour tomber systématiquement dans un groupe de la mort. Cela dit, on leur répondrait aisément : parce que vous êtes un club d'esthètes.

Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25