Le Grêmio privé de coupe pour racisme

Modififié
2 20
L'avantage, avec la bêtise, c'est qu'elle n'oblige pas à être original.

Le 28 août dernier, lors du huitième de finale de la Coupe du Brésil entre le Grêmio Porto Alegre et Santos, une supportrice prend à partie Aranha, le portier des visiteurs et le traite de singe à plusieurs reprises. Licenciée depuis, la jeune femme fait, selon Eurosport, l'objet d'une enquête de la police.

Pas du genre à blaguer, le Tribunal supérieur de la justice sportive a, lui, exclu le Grêmio de la compétition et lui a infligé une amende de 16 000€.

En réaction à cette décision, Marcos Guterman, l'auteur du livre Le football explique le Brésil a assuré à l'AFP que « le racisme dans les stades est une chose de plus en plus courante  » .

Lors de la réception de Bahia, ce dimanche, en championnat, les joueurs du Grêmio ont affiché une banderole avec écrit : « Nous sommes bleus, noirs et blancs. Dis non au racisme. »

On attend les amendes pour les types qui ont insulté Fred cet été.
AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je ne savais pas qu'au Brésil les supporters étaient salariés.
Je ne savais pas qu'au Brésil "bleu" au pluriel donnait "bleux".

Hiboux choux cailloux genoux bleux?
nasser aimkelesfill
Donc le racisme n'est pas qu'en italie, France, Rusie (ironie)...Cette connerie existe partout malheuresement la mère des imbeciles est toujours enceinte..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 20