Le grand jour de River Plate ?

Modififié
4 6
Et si le bout du tunnel, c'était pour aujourd'hui ? Un an après la peine et les heurts suscités par la relégation de River Plate, voilà les Millonarios tout près de retrouver les joies des confrontations en Primera ou des derbys à la Bombonera.

Car, en cas de victoire aujourd'hui à Patronato, septième du classement, les hommes de Matias Almeyda aurait inévitablement trois points d'avance et une différence de buts favorable sur Instituto ou Quilmes, troisième et quatrième.

En cas de nul, les partenaires d'un David Trezeguet titulaire en pointe pourraient aussi festoyer. Il faudrait pour cela que leurs poursuivants ne s'imposent pas non plus de leurs côtés.
AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un retour bon pour le foot argentin et pour le foot tout court!
Alors premièrement, la différence de but n'a aucune importance. Si il y a égalité, il y a match de départage.
Deuxièmement, ce samedi qui devait soi-disant être celui du retour, de la fin de cauchemar, s'est transformé lui-même en cauchemar : Instituto a gagné, Quilmes a gagné, et River perd contre Patronato. Et Central joue a domicile contre Chacarita, dernier du classement, demain; Autant dire victoire.

Et puis de toute façon, c'est écrit: River ne montera pas. Et Boca gagnera la triple couronne. Histoire que les supporters de River souffrent au maximum. C'est leur destin à présent.

Et, surtout, River est mauvais et joue mal. C'est ça, en fait, le principal problème pour eux.
Ah ah ah como siempre son gashina jejeje ^^
vraiment un club a part ce riBer a se faire caca dessus a chaque fois qu'ils doivent répondre présent !
ainsi est leurs histoires jajaja ^^
Le miracle a eu lieu à Arroyito, Central a trouvé le moyen de perdre et de nous laisser une vie de plus, mais c'est quand même une crise de nerfs permanente du coté de Nuñez en ce moment...
Pardon, erreur de page, je voulais commenter l'article de Boca-Arsenal

River, je les vois comme l'an dernier, paralysés par la peur, Cavenaghi ou pas, Chori ou pas, Trezeguet ou pas, c'est la même trouille
Comme l'an dernier quand un tout petit but de Quilmes contre Olimpo les aurait sauvés quelque soit leur résultat, cette fois il faudra espérer un autre miracle de la part du prochain adversaire de Central

Et au passage, tant mieux pour Chacarita cette victoire, c'est quand même un club important, qui risque d'aller en troisième division
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 6