1. //
  2. //
  3. // Borussia Dortmund/Mönchengladbach (2-0)

Le grand huit du Borussia Dortmund

En s’imposant 2-0 face à Mönchengladbach dans son Signal Iduna Park, le Borussia Dortmund s’adjuge le huitième titre de son histoire. Un Meisterschale que les joueurs de Jürgen Klopp sont allés chercher de très, très loin, grillant la politesse au Rekordmeister, le Bayern Munich.

Modififié
0 3
Borussia Dortmund - Borussia Mönchengladbach : 2-0
Buts : Perisic (23eme) et Kagawa (59eme) pour Borussia Dortmund

Dortmund, Westfalenstadion, aux alentours de 18h45: Kagawa marque le second but du BVB à l’heure de jeu. Tous les joueurs viennent féliciter le Japonais, Jürgen Klopp tape le sprint de sa vie, et en perd même sa casquette « Pöhler » . Le tout sous la bruyante Südtribüne. Ça y est, c’est désormais clair: plus rien ne pourra empêcher les Schwarzgelben de se diriger vers leur huitième Meisterschale, le deuxième d’affilée. Pas même Marco Reus, à qui cela aurait fait probablement mal de marquer contre son ancienne/future équipe. Non, rien ne pouvait plus enlever ce titre à Dortmund, qui s’était déjà mis sur de bons rails grâce à Ivan Perisic. Aux alentours de 20h30, tout un peuple jaune et noir peut exulter, les joueurs peuvent se trimballer avec leurs pintes géantes de Brinkhoff’s et arroser tout ce qui bouge, Jürgen Klopp peut aller s’amuser à applaudir les 25 000 supporters de la Süd: Dortmund ist Deutscher Meister.

Trois défaites et puis c’est tout

Pourtant, ce titre n’a pas été aussi évident qu’il n’y paraît. Lors de l’exercice précédent, Dortmund s’est emparé du fauteuil de leader à la 8ème journée, avant de s’y installer définitivement à la 10ème journée. Cette saison, le Borussia a compté jusqu’à huit points de retard sur le Bayern (6ème journée). Huit points, c’est ce qui sépare aujourd’hui le champion de son très probable dauphin. Une remontée fantastique, en quelque sorte. Au début, les ouailles de Klopp ont eu du mal à rentrer dedans, sûrement à cause d’une nouvelle échéance ô combien importante pour le club, la Ligue des Champions. Le club jaune et noir y faisait son retour dix ans après, et s’est bien troué. D’ailleurs, c’est à cette période que le BVB perdra ses trois rencontres de la saison. Face au Hertha Berlin (1-2), puis face à Hanovre (1-2) également, soit juste avant et juste après le premier match de poules, face à Arsenal. La première étant intervenue au tout début du championnat, face à la bête noire Hoffenheim (0-1).

Une saison de records

Après la contre-performance face à Hanovre, Dortmund ne connaîtra plus la défaite sur le territoire allemand. Mieux encore, Mario Götze et ses potes ont maté la concurrence: face au Bayern, Schalke et Mönchengladbach, le BVB a pris seize points sur dix-huit possibles. Seul Lucien Favre a réussi à résister à la tornade noire et jaune, en la contraignant à un match nul 1-1 au Borussia Park. Résultat: à deux journées de la fin, le Borussia Dortmund a déjà égalé son record de points de l’année dernière (75). Et il reste un déplacement à Kaiserslautern et la réception de Fribourg, pas forcément les équipes les plus solides de la Bundesliga. Si la défense a été plus ou moins aussi solide que l’an dernier (23 buts encaissés contre 22 en 10/11), l’attaque, elle, a été plus prolifique: 71 buts (contre 67 en 10/11), dont 20 pour Robert Lewandowski et 13 pour Shinji Kagawa (entre autres). Des records, le Borussia pourrait en battre d’autres: celui du nombre de points (détenu par le Bayern avec 78 unités) et plus dur encore, ainsi que celui d’invincibilité (sur plus d’une saison, détenu par le Hambourg SV, 36 rencontres sans défaite). Bref, de quoi pouvoir écrire l’histoire de la Bundesliga et se hisser aux côtés du Bayern Munich, à terme, qui sait. En attendant, c’est la fête dans la Ruhr. Et elle n'est pas près de se terminer.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Kagawa est énorme, quelle endurance, il est pas mauvais techniquement non plus, et il a une bonne frappe. Il a le niveau pour jouer dans un top club
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Faudra que les français se mettent à recruter des Jap' pour la forme, 300 000 euros par tête de pipe... les grands blacks c'est bien, les ptits tout vifs et techniques, c'est mieux ! Et en plus c'est moins cher! (si si)
L'Allemagne et ses japonais... c'est triste qu'Usami a pas fait grand chose au Bayern, pourtant il a pas raté ces matchs !
Prochain objectif: éviter l'exode des talents!
Très beau champion, très belle équipe, avec un gros collectif qui a su être solide et régulier sur l'ensemble!
Glückwunsch!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3