1. //
  2. // Élections à la présidence de la FFF

Le Graët Anatomy

Noël Le Graët a été de nouveau couronné lors d'une élection que beaucoup annonçaient périlleuse pour lui. La présence de la liste de Jacques Rousselot faisait planer la menace sérieuse d'une fronde du foot d'en bas. De guerre lasse, la continuité a semble-t-il pris le pas sur les risques, très mesurés, d'un renversement de régime. De fait, les vrais changements ne sont pas près de survenir, car ils demanderaient à la Fédération de se remettre un peu à la politique. Or pourquoi tout chambouler quand, comme l'affirme l'ancien patron de l'En Avant Guingamp, tout va bien et je suis le meilleur ?

Modififié
Si l'on voulait forcer le trait, on dirait volontiers que Noël Le Graët est un François Hollande qui se serait souvenu qu'il était plus fort que Benoît Hamon, et dont le bilan n'aurait pas été discuté. L'élection du nouveau président de la FFF n'est certes pas non plus un triomphe soviétique (57 %)... Le vainqueur s'est même livré à un hommage ironique envers son adversaire malheureux avec au passage une petite pique sportive sur la situation de l'ASNL : « Jacques a maintenant d'autres sujets – son club – mais il sera toujours, s'il le souhaite, parfaitement accueilli. J'ai pour lui une estime, il a souhaité faire une campagne très, très forte, il s'est beaucoup déplacé, a convaincu beaucoup d'entre vous et je voulais donc rendre hommage à cette liste. »

L'ami Didier Deschamps


Derrière cette querelle d'hommes et de caractères, dont personne ne peut affirmer si elle est définitivement enterrée, le plus inquiétant reste qu'aucune véritable opposition de fond ne s'est manifestée, quoi qu'on ait essayé de nous faire croire. Il était fort louable de nous dépeindre Jacques Rousselot en tenant d'une autre « gouvernance » , un terme très en vogue dans le monde sportif, où « démocratie » fait toujours un peu peur, s'appuyant sur plus de collégialité et d'écoute, notamment du monde amateur. De fait, lui-même reconnaissait que la situation globale du foot allait plutôt bien et que le bilan de fin de règne ne créait pas débat. Si la seule révolution était de palais et de garantir à tous que la porte du monarque s'ouvre aux doléances, admettons qu'il n'y avait pas grand enjeu à tenter l'aventure. En face, Le Graët eut donc droit à un petit procès en dictature. Il fut bien pourtant le seul à tenir compte de la timide féminisation de la discipline dans son équipe, et son compagnonnage avec Jean-Michel Aulas – personnage hautement critiquable et critiqué – validait au moins l'idée que le foot pro hexagonal peut se construire un modèle de réussite spécifique (posséder son stade, formation, etc.) sans attendre la baguette magique des investisseurs étrangers. Le socialiste Noël Le Graët avait fait basculer la FFF du côté du business, et son monde associatif pépère vers le capitalisme qui taille le bout de gras avec Nike. Toutefois, qui ne lui en n'était pas reconnaissant dans la grande famille du foot rassemblée pour voter samedi dernier ? Tout comme il lui était reconnu le mérite d'avoir remis de l'ordre chez les Bleus via la normalisation opérée par son « ami » Didier Deschamps – qui le soutint en retour et tweeta pour féliciter « son président » – et cela malgré sa gestion calamiteuse de l'affaire Benzema / Valbuena (ne choisissant ni l'un ni l'autre, bien au contraire). Le cercle vertueux en spirale de victoires depuis l'Euro 2016 semble d'ailleurs bien parti pour se prolonger jusqu'à la Coupe du monde 2018 en Russie. Que demande le peuple ?


En fait ce dernier, celui des stabilisés de banlieue et des gazonnés incertains de province, aimerait lui aussi des sous. De fait, les deux principaux candidats – Eric Thomas utilisait davantage l'élection pour faire entendre la voix des sans-grades et David Donadei avec son 0 % restera sûrement un mystère – ont simplement oublié, ou plutôt mis de coté, cette demande jamais aussi explicitement formulée. Pourtant, la requête du foot amateur n'est pas de trouver un divan pour s'allonger et raconter son « mal-être » ou ses déceptions face aux Bleus ou la non-sélection de l'attaquant du Real. Les FC ou AS locales croulent surtout sous le poids d'une passion administrative qui apparente la structure fédérale à un ouvrage de Kafka réécrit en coréen par un énarque gaulliste. Les obligations réglementaires (nombre d'équipes U quelque chose, etc.), les amendes sous multiples motifs, etc. étouffent des clubs qui parfois renoncent à se développer, faute d'avoir un retraité bénévole qui puisse consacrer un temps plein pour gérer les dossiers et les licences en ligne. De même, le foot féminin n'a pas besoin de reconnaissance avec une vice-présidente, mais que l'on trouve enfin des solutions pour que les féminines puissent accéder aux terrains.


Il faut être honnête, certaines contraintes et circonstances ne sont pas imputables à la fédé, ni ne relèvent directement de ses compétences. La crise économique, la réforme territoriale (qui peut conduire des équipes désormais à parcourir 600 bornes pour un match), la baisse de subventions de villes qui voient la dotation de l'État fondre au fil des ans, etc. Sauf qu'à ne pas en tenir compte, comme si le football était de toute manière condamné à vivre bien et mieux que les autres sports, à l'abri de sa suprématie culturelle et médiatique, tout un volet de ce qui devrait le rôle de la FFF se retrouve tout simplement passé sous silence. Déjà en 2011, Noël Le Graët ne nous confiait-il pas sur sofoot.com son agacement devant « une politique du chiffre, que je comprends de la part des districts et des clubs face à leurs interlocuteurs institutionnels ou privés ? Ou bien ne vaut-il pas mieux 1,8 million de licenciés bien encadrés ! »

Où va l'argent de l'équipe de France ?


Or il existe néanmoins des leviers, financiers s'entend, qui pourraient être au moins étudiés. Quid de l'argent par exemple que produit l'équipe de France ? Les Bleus en reçoivent un part non négligeable sous forme de primes (250 000 euros chacun pour avoir disputé la finale de l'Euro 2016 ), mais n'auraient-elles pas plutôt vocation à alimenter un fond pour soutenir le foot amateur ? Ce serait infiniment plus logique pour donner un sens à la cape (qui bonifie déjà en soi la valeur du joueur ensuite au mercato), avec une décision assumée par l'institution qui donc ne laisserait pas aux seuls joueurs l'option de la « solidarité » (et donc éventuellement à subir les éternels procès en exemplarité). Idem, pour les indemnités que reçoivent les clubs « formateurs » à la signature d'un ancien jeune (dès ses douze ans), lorsqu'un joueur signe son premier contrat pro et lors de chaque transfert jusqu'à son 23e anniversaire, ne mériteraient-elles pas d'être mutualisées ? Une logique plus juste, et moins inégalitaire, et qui éviterait la guerre des bords de touche qui se déroule entre clubs locaux chaque week-end autour du moindre gamin un peu talentueux. À moins de recourir à ce genre de dispositifs, on doute beaucoup que les associations puissent s'en tirer seules, notamment en zone rurale ou périurbaine, avec du crowdfunding ou du sponsoring de l'artisan du coin.

Enfin, un dernier point demeure, une véritable zone d'ombre. Alors que François Blaquart, DTN en chef (vous savez, l'homme du scandale des quotas bien plus que Laurent Blanc) part en retraite, les transformations culturelles à l'œuvre dans le foot, dans le jeu et le contenu de ce sport en tant que discipline et fait social total, ne sont quasiment jamais interrogées. La poussée du futsal, des pratiques alternatives comme le foot à 7, le beach soccer, sans oublier l'e-sport, s'avèrent pourtant des signes impossibles à ignorer pour qui est sur le terrain. Même la FIFA a commencé sérieusement à se pencher sur le perpétuel chantier des lois du jeu, sous la houlette de Marco van Basten. Rien de tel pour le moment en France. Cela dit, il y a un match contre le Luxembourg. Et dans les loges VIP, les bouteilles de champagne attendent déjà pour fêter la réélection du « meilleur d'entre nous » .

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Le mec a deux trémas dans son blaze. Soit autant que Müller et Özil réunis.

Intouchable...
Note : 2
Quelqu'un aurait la réponse à cette question :
La FFF touche 50M d'€ par an de Nike pour le maillot. Elle touche également environ 30M d'€ par an pour les droits de diffusion des matchs. Sans compter le merchandising ect...

Cet argent, il est dépensé comment ? Est-ce que certains ne s'en mettent pas plein les poches par hasard ?
Ciel mon Nardi. Niveau : District
Il y a très certainement des abus de biens sociaux, comme dans la plupart des fédérations et des ministères.
Ca fait du bien de lancer des trucs comme ça en l'air...une petite délation, un nom à envoyer en pâture à la populace à rajouter ?
Ben, t'avais Simonet, l'ancien président de la FFF, qui s'est fait connaître pour le prix des vins accompagnant les repas de travail, repas bien évidemment payés par l'association. 5000€ la boutanche quand même.
Le Simonet s'est ensuite fait condamnée pour comptes maquillés et déficit dissimulé.
Mais non voyons, ces gens sont des philanthropes œuvrant pour le développement du football amateur.
4 réponses à ce commentaire.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 1
Note : 1
+1 pour le titre.

maintenant je vais lire l'article^^
Note : -1
Oui, bien trouvé le titre.

Cependant, le sujet étant aussi sans doute aussi passionnant que la 23ème saison de cette série, je m'abstiendrai de lire l'article.
1 réponse à ce commentaire.
Japhetauvillage Niveau : DHR
Gestion calamiteuse de l'affaire Valbuena/Benzema ?! Pourquoi aurait-il fallut choisir l'un ou l'autre ?

Sofoot, vous avez fait un article sur le cas Aurier où vous prôniez la notion de respect de l'institution et regrettiez la "gentillesse" de sa sanction. Ici Benzema est écarté, tout en précisant en permanence qu'il s'agit d'une mesure disciplinaire et non sportive (ce qui laisse la porte ouverte pour l'avenir) et, malheureusement pour lui, Valbuena a traversé un désert et connait maintenant une concurrence trop vive pour lui.

Je ne vois pas quoi reprocher à Le Graët sur ce coup-là.
HelennTi
Toi seul? Trouvez-vous la jeune fille sur une nuit sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/dqLqGC
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Je voulais poser la question de qui vote réellement puis j'ai trouvé les infos, je les partage si jamais ça intéresse quelqu'un.

«L’élection présidentielle de la FFF se déroule à vote secret. Entre 250 et 300 grands électeurs ont entre leurs mains le sort de la Fédération pour les quatre années à venir. Les votants sont les présidents des clubs professionnels (37%) et les dirigeants du football amateur (63%).

Parmi le monde amateur: 1 voix pour 1 000 licenciés. Ce qui favorise les ligues les plus puissantes (Rhône-Alpes Auvergne, Bretagne et Paris-Île-de-France).

Parmi les clubs professionnels, la Ligue 1 vaut 60% des voix, et la Ligue 2 40%.»

Du coup mes question ce sont:
Pourquoi le monde amateur a plus de poids ? Et Quid de l'influence que peuvent avoir les clubs pros sur les grosses ligues amateurs pour ce vote ?
Le monde amateur représente près de deux millions de personnes. Le monde professionnel, quelques milliers.

Ça me semble plutôt logique que le monde amateur ait plus de poids.
Je te rejoins sur le nombre d'inscrits, maintenant si on prend le facteur financier, je suppose que la balance s'inverse.
2 réponses à ce commentaire.
Bon, en soi, je me moque assez de la réélection de Le Graët, qui de loin me semble vaguement appartenir à cette catégorie des politiciens du foot qui œuvrent à peu près pour l'équité et sont des garde-fous au macronisme galopant de leur sport (incarné chez nous par la Ligue), mais quelque chose me dérange dans sa "coalition" avec Deschamps.

Je regardais l'autre jour la bande à Pascal Praud aborder ce soutien de Deschamps à son Président, et les mecs se sont demandés s'il n'y avait pas risque pour lui d'être remercié en cas de victoire de Rousselot. La question aurait du être prise par l'autre bout. Avec cette victoire de Le Graët (qui était déjà plus probable) : si Deschamps se plante à la CDM, est-ce que Le Graët le maintient en poste contre la logique sportive parce qu'il ne fait pas l'ingrat envers ses potes ? Ou en d'autres termes est-ce que Deschamps ne s'est pas acheté une carte "tranquillité" ? Il y a là-dedans une forme de conflit d'intérêts que je trouve gênant.
Japhetauvillage Niveau : DHR
Intellectuellement, la question est intéressante. Concrètement, elle se posera si les résultats sportifs (qualif + parcours CDM) sont très décevants et/ou si l'image de l'EDF venait à se dégrader. Maintenir Deschamps dans ces conditions pourrait alors paraître suspect.

En dehors de ces deux cas de figure, je crois que le conflit d'intérêt ne gênera que les jaloux.
1 réponse à ce commentaire.
il y a 4 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 7 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions
Article suivant
Les Verts se relancent