En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Watford-Chelsea

Le Giroud tourne

Transféré d’Arsenal à Chelsea pour vingt millions d’euros, Olivier Giroud est censé apporter un peu de fraîcheur aux Blues. Qui en manquent cruellement, comme le montrent la raclée récoltée à domicile contre Bournemouth et les espoirs de trophées s’éteignant mois après mois.

Modififié
Dans les tribunes, son imposante doudoune bleue et sa barbe fournie dissimulent aisément sa stupéfaction. Pourtant, Olivier Giroud partage le même état d’esprit que les spectateurs présents autour de lui : tout le monde est stupéfait devant le spectacle offert à Stamford Bridge. En un quart d’heure, Chelsea vient en effet de se recevoir trois pions dans les dents par le terrible Bournemouth, dont l’objectif le plus ambitieux reste le ventre mou de la Premier League et capable de démonter le champion en titre du Royaume dans les règles de l'art. S’il fallait encore lui en faire la démonstration, l’attaquant comprend désormais tout le boulot qui l’attend. Ce qui signifie aussi, bonne nouvelle, qu’il peut apporter des choses à son nouvel employeur.

Londres, Mondial et galère


Un point sur le contexte du transfert. En manque de football à Arsenal (une seule titularisation en championnat, onze la saison dernière), Giroud a donc opté pour un départ afin de sortir de cette situation frustrante et dangereuse en vue de la Coupe du monde russe qui démarre en juin. « On lui doit beaucoup. Il était très apprécié dans le vestiaire et au sein du club. Tous les joueurs étaient tristes de le voir partir, mais Olivier voulait plus de temps de jeu, a ainsi expliqué Arsène Wenger en conférence de presse. Il veut aussi disputer la Coupe du monde. C’est pour cela que je lui ai ouvert la porte.  » Mais le Français ne souhaitait pas bouger trop loin, toujours selon les propos de son ex-coach : « Il vient d’avoir un troisième bébé, il lui était donc difficile de quitter Londres, tout comme il lui était difficile de refuser l’offre de Chelsea juste parce que c’est un adversaire.  » L’ancien Gunner a donc troqué son maillot rouge qu’il portait depuis 2012 pour la couleur des Blues, afin de rappeler à Didier Deschamps que celle de sa sélection lui va toujours aussi bien.


Sauf que voilà : Giroud débarque dans une équipe en difficulté. Si la bande d’Antonio Conte, quatrième, ne pointait qu’à trois longueurs du dauphin Manchester United à l'entame de la 24e journée, son manque de régularité observé depuis cet été tranche avec sa solidité de 2016-2017. Effectif limité, mercato foiré, relations joueur-entraîneur douchées, cadre écarté (David Luiz), style de jeu brouillé... Tout porte à croire que la période Conte touche à sa fin. Sportivement, personne ne se fait trop d’illusions concernant un éventuel trophée. Manchester City gambade 19 unités devant, Arsenal est sorti vainqueur du duel londonien en demi-finale de League Cup, et un énorme Barcelone s’avance en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Dans ce contexte, et même si le combat catalan n’est pas encore perdu, la FA Cup (cinquième tour face à Stoke City) représente le seul titre raisonnablement atteignable. Et une présence dans les quatre premiers de PL la grande priorité, Tottenham étant à l’affût de la moindre chute.

Un mercato moins sexy que d'autres


Toujours est-il que Chelsea dispose désormais d’une nouvelle gâchette, et qu’il va falloir s’en servir à bon escient. Cette arme aurait pu être un peu plus aiguisée, c’est vrai. Certains se moquent déjà de cette recrue à vingt millions d’euros et des choix bleus, estimant que les concurrents ont su, eux, se renforcer bien davantage, malgré l’arrivée parallèle de Ross Barkley (MU avec Alexis Sánchez pour environ 45 millions d’euros – le prix supposé de Mkhitaryan –, Arsenal avec Pierre-Emerick Aubameyang et Henrik Mkhitaryan pour environ 109 millions, Liverpool avec Virgil van Dijk pour 84 millions, City avec Aymeric Laporte pour 65 millions, voire Tottenham avec Lucas pour 28 millions).



Il faut dire que Conte lui-même ne s’est pas franchement montré hyper emballé par la venue du Tricolore face à la presse : « J’avais dit au board que dans tous les cas, je serais heureux avec les joueurs qui arrivent. (...) Olivier, il revient d’une blessure musculaire qui l’a tenu éloigné des terrains pendant cinquante jours. Nous allons essayer de les mettre dans les meilleures dispositions possibles et nous verrons. (...) Nous parlons d'un joueur international, qui a beaucoup d'expérience. Il joue en équipe de France. Il a 31 ans, nous ne parlons pas d’un jeune joueur. C’est pour cette raison que nous attendons de lui qu'il nous aide. » Merci pour la chaleur de l'accueil. Mais finalement, pourquoi le mariage serait condamné à une union sans lune de miel ? Après tout, l’Italien apprécie les profils de type Giroud, à savoir grand et combattant. Selon la légende, le tacticien aurait même réalisé des miracles avec Graziano Pellè dans le passé, alors...

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 40 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20