1. // CAN 2012
  2. // Gr.D
  3. // Ghana/Botswana (1-0)

Le Ghana assure son entrée

Le Ghana a eu chaud. Ultra dominateurs pendant toute la rencontre, les hommes de Stevanovic ont ramené une précieuse victoire de Franceville, sans toutefois convaincre. Réduit à 10 à la 66e minute suite à l'expulsion de Mensah, le buteur de la rencontre, le Ghana a pu compter sur la faiblesse de son adversaire pour ne pas vraiment être inquiété.

Modififié
0 1
Ghana - Botswana: 1-0
But: Mensah (25e)

Le quadruple vainqueur de la compétition entrait en scène aujourd'hui. Après les défaites surprises du Sénégal, Burkina Faso et du Maroc, respectivement contre la Zambie, l'Angola et la Tunisie (1-2), les Black Stars comptaient bien faire honneur à leur statut de favori dans cette CAN 2012, et éviter le piège de la défaite inaugurale. C'est chose faite, même si ce fut laborieux face aux Zèbres du Botswana, premiers qualifiés pour cette CAN, 115e au classement FIFA et au vu de la rencontre de cet aprem, certainement l'équipe la plus faible de la compétition.

A leur entrée sur la pelouse, dans un stade quasiment vide, où seule une chorale met une once d'ambiance, le 11 de départ ghanéen a fière allure, malgré l'absence de Boateng. Les frangins Ayew, qui arborent leur joli maillot étoilé, épaulent l'ancien Rennais Asamoah Gyan en attaque dans le 4-3-3 ghanéen. Muntari est titularisé au milieu, et John Mensah, malgré un seul petit match avec l'Olympique Lyonnais cette saison, portera bien le brassard de capitaine. Face à eux, le Botswana, ses 11 joueurs évoluant dans des championnats africains, et son étiquette de petit Poucet bien collée dans le dos, qui va jouer crânement sa chance contre le finaliste de la dernière édition.

Le début de rencontre est relativement soporifique. Comme attendu, le Ghana tient le ballon, et bute continuellement sur les onze Zèbres bien regroupés dans leur camp. Un première tentative de Motsepe pour le Botswana, qui s'envole dans les nuages (7e), suivie d'une frappe tout aussi dégueulasse de Jordan Ayew (9e). C'est le spectacle plutôt pauvre proposé par les deux équipes dans le premier quart d'heure. Ajoutez à cela des tribunes vides et vous obtenez une ambiance et qualité de jeu digne d'un bon vieux match de Coupe de France. Mais les Black Stars connaissent leurs qualités. Ils ont l'expérience, et sont plus vifs que leurs adversaires. Alors ils tentent, sans être vraiment convaincus. Gyan reprend de la tête un centre de Muntari (11e), ce qui constitue le premier tir cadré de la rencontre.

Les Zèbres ne sortent pas de leur camp, et restent regroupés dans leur moitié de terrain. Le bon pressing ghanéen ne leur laisse pas l'occasion de sortir correctement le ballon. Du coup, ils multiplient les fautes et concèdent des coups francs, gâchés par le Ghana. Le Botswana joue clairement le nul. Et personne ne pourra leur en vouloir : accrocher le quadruple vainqueur de la compétition pour leur premier match de Coupe d'Afrique, ça aurait de la gueule. Malheureusement pour le spectacle, on repassera.

Un carton rouge qui ne change rien

Les Ghanéens tentent alors de prendre de vitesse leur adversaire. Agyemang-Badu s'essaye à l'exercice, slalome dans la défense et obtient un corner. John Mensah, absolument seul à la retombée, profite de la sortie plutôt hasardeuse et ratée de Marumo, pour reprendre tranquillement la balle de la cuisse devant le but vide, et ouvrir le score sur la première véritable occasion de la rencontre (24e). Il s'agit du troisième but du capitaine sous ses couleurs nationales. Le plus dur est fait. Menés au score, les Zèbres vont forcément se ruer à l'attaque. Mais le Botswana n'est pas vraiment du genre à se découvrir facilement. Du coup le Ghana va devoir se contenter de quelques maigres occasions. Muntari (32e et 44e), Gyan (37e) et Jordan Ayew (38e) qui combine avec le frangin. C'est maigre. Mais avec une possession de balle barcelonesque (73%), on voit mal le Botswana, qui peine à enchaîner trois passes, inquiéter les Black Stars. La mi-temps est sifflée, avec la désagréable sensation de s'être clairement emmerdé.

Lorsque les deux équipes reviennent, les spectateurs sont toujours aux abonnés absents, mais les intentions semblent plus nettes des deux côtés. Et trois minutes qui semblent magiques face au spectacle de la première mi-temps : un corner pour le Ghana à la 50e que Mensah a failli reprendre, suivie d'une incursion des Zèbres dans la surface et d'une tête sauvée sur sa ligne par Boye. Le Botswana a bien failli surprendre le Ghana sur sa seule occasion du match. La minute qui suit, André Ayew, bien servi dans la surface, tente la frappe mais le tir est contré in extremis par Ramohibidi.

Puis, plus rien, jusqu'à la 66e minute. Une mauvaise tête de Boye en direction de son gardien et Ramatlhakwane, bien planqué file au but gonfle au pied, avant d'être repris illicitement par John Mensah en position de dernier défenseur. Rouge direct pour le buteur du soir qui est prié de quitter la pelouse. Le coup-franc ne donne rien, si ce n'est un méchant mal de crâne à Agyemang-Badu qui mettra quelques minutes à se relever. Mais bizarrement (ou pas), le rouge ne change pas grand chose. Si les Ghanéens semblent un peu plus fébriles, le Botswana peine toujours autant à sortir la balle, et à créer du mouvement. Quelques incursions des Zèbres, une belle occasion pour Gyan en toute fin de match, et c'est tout.

André Ayew peut souffler, l'essentiel est sauf. Le Ghana n'a pas raté son entrée dans la compétition continentale, et c'est bien ce qui compte. Les Black Stars ramènent trois points de Franceville, et se seront difficilement débarrassés du Botswana. Les novices auront été courageux, mais ne peuvent clairement espérer exister dans la compétition en jouant de cette manière. Les Black Stars vont devoir élever leur niveau de jeu, comme les grosses écuries de cette CAN qui peinent pour l'instant à proposer un spectacle digne de ce nom.

Par Arthur Scherer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

John Mensah? sur l'Equipe ils parlent de Jonathan, celui d'Evian-Thonon-Gaillard. Moi aussi, vu qu'il est capitaine, j'aurais tendance à penser que c'est John, le Lyonnais... vous confirmez?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1