Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le Genoa foudroie la Juve, on n'arrête plus la Lazio

Le Genoa, auteur d'un début de match époustouflant et porté par un Giovanni Simeone de gala, a renversé une Juve apathique, fragile défensivement et sans allant offensif. Tout roule en revanche pour la Lazio, qui s'est imposée sans forcer face à Palerme.

Modififié

Genoa 3-1 Juventus

Buts : Simeone (3e, 13e),Sandro (csc, 29e) pour le Genoa // Pjanić (82e) pour la Juve

Va falloir croire qu'un Simeone en cache forcément un autre. Après Diego Simeone, qui a laissé beaucoup de bons souvenirs à la Lazio et à l'Inter du temps de sa carrière de joueur, son fiston Giovanni a séché la Juve en l'espace de quinze minutes. D'abord en profitant d'une belle bavure de Bonucci. Le défenseur veut se la jouer grand seigneur en dégageant derrière son pied d'appui, mais foire complètement son geste technique. Un cadeau sympatoche pour Rigoni, dont la frappe déviée par Buffon revient dans les pieds d'Ocampos, qui se heurte lui aussi à Gigi. Mais voilà finalement Giovanni Simeone, qui déboule comme un super héros pour battre d'un but de crevard le gardien de la Nazionale. Avant d'y aller de son doublé, quelques minutes plus tard, d'une tête piquée dans la surface.

La Juve, complètement paumée, concède un nombre incalculable d'occasions. Et va même encaisser un troisième but. Lucas Rigoni place ainsi un coup de casque qui pousse Alex Sandro à marquer contre son camp. La Juve a la tête dans le sable, et la tronche de mort vivant que tire Massimiliano Allegri au retour des vestiaires n'augure rien de bon pour le restant de la rencontre. Malgré l'entrée d'Higuaín et un coup franc tardif inscrit par Pjanić, la Vieille Dame continue de se vautrer. La Juve sombre à Gênes et laisse le Milan revenir à quatre points au classement. S'ils veulent à nouveau remporter la Serie A, les Bianconeri seraient sans doute bien inspirés de se fier aux sages paroles d'Abdeslam Ouaddou. Eh ouais.

Vidéo


Palerme 0-1 Lazio

But : Milinković-Savić (32e) pour la Lazio

Un but et puis s'en va. La Lazio plante un pion à la demi-heure de jeu par Milinković-Savić, qui reprend de près un centre de Dušan Basta, pour enfoncer encore un peu plus Palerme. Les Siciliens, qui n'ont toujours gagné qu'un seul petit match en quatorze journées, et ont perdu tous leurs matchs à domicile, se démènent, mais tombent sur une Lazio sereine, qui gère tranquillement son avantage. Les Laziali, invaincus depuis neuf matchs en Serie A, ne quittent décidément plus le top quatre du championnat. Et peuvent désormais se concentrer sur le derby romain, dans sept jours.


Bologne 0-2 Atalanta

Buts : Masiello (15e), Kurtić (68e) pour l'Atalanta

L'Atalanta bouffe complètement Bologne en début de match et, à force d'arroser Mirante, trouve logiquement la faille. Andrea Masiello, complètement esseulé au deuxième poteau, propulse tranquillement un bon centre de Gómez au fond des filets d'un plat du pied sécurité. Bologne sort ensuite un peu la tête de l'eau, mais l'Atalanta est sans pitié cet après-midi. Sur corner, Jasmin Kurtić plante un coup de casque dans les filets adverses. Deux frappes cadrées et deux buts pour les hommes de Gasperini. Qui alignent là une sixième victoire de rang en championnat et continuent de squatter les sommets de la Serie A. Avant le match de la Roma ce soir, ils sont solidement installés au quatrième rang. Folie.


Cagliari 2-1 Udinese

Buts : Farías (35e, sp), Sau (59e) pour Cagliari // Fofana (51e) pour l'Udinese

Le calme plat jusqu'à ce que Karnezis se décide à faucher dans la surface Diego Farías. Qui transforme la sentence lui-même pour donner l'avantage aux siens. Si le Francais Seko Fofana égalise dès le début du second acte, Cagliari offre enfin quelques gourmandises à ses supporters. Barella envoie une louche subtile pour Isla, dont le centre en bout de course trouve Sau, qui conclut d'une superbe talonnade derrière son pied d'appui. Le stade Sant'Elia gronde de plaisir et pousse ses hommes jusqu'au bout du temps additionnel, qui maintiennent de justesse leur avantage face à des Frioulans sacrément poisseux, qui touchent deux fois les montants.


Crotone 1-1 Sampdoria

Buts : Falcinelli (44e) pour Crotone // Bruno Fernandes (72e) pour la Samdporia

Quand on n'a presque rien à bouffer, il faut parfois savoir se contenter des restes. Diego Falcinelli, l'attaquant de Crotone, l'a bien compris. Alors que son équipe peine à construire pour s'approcher du but de la Sampdoria, l'avant-centre marque un but de rapace dans la surface pour donner l'avantage aux siens juste avant la mi-temps. La Samp n'a elle aussi pas grand-chose à proposer au menu cet après-midi, mais les Génois vont également savoir faire avec : Bruno Fernandes profite ainsi d'une frappe contrée d'un de ses coéquipiers pour pousser le ballon dans les filets adverses, à un mètre du but. C'est moche, mais ça permet toujours à la Samp d'éviter de s'incliner face au cancre de la Serie A. Qui, et c'est à signaler, quitte pour la première fois la dernière place du classement, la refilant à Palerme. Le Sud de l'Italie fait la tronche.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi