Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le Genoa demande des comptes

Restaurer un stade, cela coûte de l'argent. Mais quand ces restaurations font suite à des dégradations provoquées par des ultras serbes, cela fait mal au cœur de mettre la main à la poche.

C'est ce qui arrive en ce moment au Genoa. Il y a un an, un groupe d'ultras serbes, emmené par Ivan « le Terrible » Bogdanov venait foutre le boxon dans le stade Luigi Ferraris, au cours d'un Italie-Serbie arrêté au bout de sept minutes.

Depuis ce jour, le club Genoa a dépensé 80 000 euros pour réparer tout ce qui avait cassé ou endommagé. La Sampdoria n'a pas participé puisque les ultras serbes campaient le virage du Genoa.

Du coup, aujourd'hui, le plus antique club italien, via l'adjoint au sport de la ville, Stefano Anzalone, demande des comptes à la Fédération italienne. « La Figc doit décider si oui ou non elle va nous rembourser. Nous avons dû affronter certaines dépenses pour tout remettre en ordre car la Figc nous avait mis la pression. En effet, il était impossible de jouer dans un stade avec des vitres brisées par exemple. Les travaux ont été faits, mais cela fait un an que nous attendons d'être remboursés » a-t-il affirmé.

Pour le moment, le Genoa s'en tient à une demande de remboursement à l'amiable. Mais si personne ne se décide, il se pourrait qu'un petit courrier officiel arrive dans les mains des représentants de la Fédé.


80 000 euros, ce n'est, après tout, que le salaire mensuel de l'un des joueurs. Mais il n'y a pas de petits profits, ma bonne dame.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 13 minutes Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17