1. //
  2. // 9e journée
  3. // Résumé

Le Gazélec qui rit, l'ACA qui pleure

Le Gazélec Ajaccio qui se place sur le podium, Le Havre qui s'offre le leader dijonnais, les anciennes têtes de Ligue 1 qui se rebiffent et un AC Ajacccio qui s'enfonce au classement. Voilà ce qu'il fallait retenir des neuf premières rencontres de la neuvième journée de Ligue 2.

Modififié
17 10
Le GFC Ajaccio a mis les gaz dans ce championnat de Ligue 2. Les supporters corses ont assisté à une jolie démonstration des leurs au stade Ange-Casanova avec une victoire complètement logique acquise aux dépens de crocodiles nîmois sans le moindre mordant (2-0). Les Corses avaient fait forte impression en battant Dijon la semaine dernière, ils ont remis ça ce soir et sont désormais sur le podium du championnat. Ni plus ni moins. Le début de match est d'ailleurs 100% ajaccien devant des Nîmois rapidement pris d'assaut. Du mouvement, de l'audace et une maîtrise de tous les instants : Toifilou Maoulida et ses potes n'ont pas vraiment d'oxygène face à l'étonnant promu et ça va durer jusqu'à la fin. Tshibumbu ouvre logiquement le score pour les Ajacciens. S'ensuit alors une magnifique volée signée Florian Fabre. Sans se poser de question, le joueur de 27 ans balance une fraise qui lobe Mathieu Michel : incontestablement le but de la soirée pour des Corses lancés sur orbite. Et alors que le Gazélec se la joue David contre Goliath, Le Havre, lui, nous rejoue Papy fait de la résistance ! Le club doyen français se rebiffe depuis quelques semaines et le voilà désormais sur une série de trois victoires consécutives en Ligue 2. Parmi les récentes victimes normandes, les deux premiers du championnat Troyes et Dijon, excusez du peu. Ce vendredi soir, ce sont les leaders du DFCO qui sont allés s'étouffer dans l'atmosphère du stade Océane (1-0). Après un début de match plein de maîtrise, les hommes d'Olivier Dall'Oglio se font pourtant cueillir par une bille de Mickaël Le Bihan, à l'affût sur un ballon repoussé par Reynet. Le joueur manque d'ailleurs de s'offrir un doublé en fin de match, mais voit le portier dijonnais réaliser une envolée splendide. D'abord dominateur, Dijon s'est fait couper dans sa course par l'ouverture du score. Le leader n'a alors plus vraiment su mettre un pied devant l'autre. Alors que Troyes pourrait reprendre la tête demain à Clermont, le geyser normand perce le classement : le voilà désormais à la cinquième position. À ce rythme-là, on ne va pas tarder à entendre parler de Ligue 1 en Haute-Normandie.

Les anciens de Ligue 1 se refont la cerise…


La Ligue 1 justement, elle va mieux. Ou du moins, ses anciennes têtes d'affiche en difficulté, il y a peu. Valenciennes a ainsi profité de la réception d'Orléans pour signer sa seconde victoire consécutive pour son deuxième match de la semaine au Hainaut. Les hommes de Bernard Casoni livrent pourtant à leur public une première période qui s'apparente à tout sauf à du football, pas vraiment aidés dans leur représentation par un acteur orléanais incapable de réciter correctement son texte. Avec un adversaire aphone, les Nordistes n'ont finalement qu'à hausser un peu le ton au début du second acte pour faire la différence. Et c'est plus facile quand on dispose dans ses rangs d'un homme providentiel, en l'occurrence Rydell Poepon, décidément très à son aise en Ligue 2. Le Néerlandais profite des largesses défensives orléanaises pour inscrire son cinquième but de la saison, le troisième sur une passe décisive d'Anthony Le Tallec. Ce duo d'acteur est pour beaucoup dans la meilleure passe valenciennoise. L'auditoire nordiste se remet définitivement à danser dans ses travées lorsqu'Orléans se fait hara-kiri sur un corner, Loriot marquant contre son camp. À cinq points du podium, le VAFC peut presque se remettre à rêver du haut de l'affiche. Cela va mieux du côté d'Auxerre également grâce à sa victoire sur Arles-Avignon. Désormais invaincus depuis quatre rencontres, les hommes de Bernard Casoni font une petite percée au classement et se juchent dans la première moitié de tableau pour la première fois de la saison. L'ACA, en nette perte de vitesse depuis plusieurs matchs, a fait illusion pendant quelques minutes après l'égalisation de Larsen Touré. Mais grâce à Castelleto et Mulumba, les Ajaïstes ont su faire jaillir deux buts de leurs temps forts, de quoi donner un peu d'air au public de l'Abbé-Deschamps. Le public du stade de la vallée du Cher, quant à lui, n'a pas assisté au match de l'année, loin s'en faut. Le duel opposant Tours à Sochaux a tourné au fiasco. Pas ou peu d'occasions, du déchet technique, une panne d'inspiration collective de chaque côté. Mais un pénalty obtenu et transformé pour Sochaux par Benjamin Bérenguer. Réduits à dix suite à l'exclusion d'un des leurs, les Tourangeaux ne pourront jamais revenir et se retrouvent en grande difficulté dans cette Ligue 2 (17es). Valenciennes, Auxerre et Sochaux ont quant à eux visiblement trouvé le remède à leurs maux.

…mais l'AC Ajaccio tombe dans la crise


Destins croisés et surtout opposés pour les deux clubs d'Ajaccio. Alors que le petit Gazélec squatte les sommets, l'ACA s'enfonce. Les camarades de Ronald Zubar n'ont pas connu le succès depuis plus d'un mois et sont allés s'incliner en banlieue parisienne sur la pelouse de Créteil. Les Corses avaient pourtant failli récolter un point miraculeux suite à une percée du très mobile Lesoimier qui a prouvé ce soir qu'il vaut mieux compter sur soi-même que sur les autres en ce moment dans les rangs de l'ACA. À cet instant, Ajaccio revenait de loin, car réduit à dix et surtout mené depuis l'ouverture du score d'Andriatsima sur un bon service de Fred Piquionne. Mais la fin de match est fatale aux Corses qui s'écroulent sous les ultimes accélérations franciliennes. Essombo puis Dabo assomment une équipe qu'on croyait bien revenue et dont le dernier but n'aura de mérite que d'emballer le temps additionnel. L'ACA est aux portes de la zone rouge et a manqué une belle occasion de respirer. Autre occasion manquée, celle de Brest. Le club breton a raté une belle opportunité de se fixer au podium en allant concéder un match nul chez la lanterne rouge castelroussine (1-1). L'adversaire, en grande difficulté dans cette Ligue 2, apparaissait comme une proie facile pour les Finistériens, mais trop maladroits, ces derniers n'ont pas réussi la conquête escomptée. Tout commence pourtant bien car dans les premières minutes, les Brestois foncent et, sur un bon service d'Alphonse, Mamadou Samassa ouvre le score. Cela sent alors le roussi pour l'équipe castelroussine. À la surprise générale, l'ancien de Boulogne-sur-Mer, Grégory Thil, déboulonne pourtant la défense brestoise après un bon travail de Nasser Chamed, auteur d'un centre parfait. Brest bénéficie en seconde période de l'aide providentielle du jeune Hamza Sakhi, 17 ans, quand celui-ci se fait exclure. Mais bien que fissurée, la muraille de Châteauroux va tenir le coup face à une armada bretonne trop timorée. C'est clairement un point de gagné pour la Berrichone et deux de perdus pour Nicolas Verdier et ses copains.

Parmi les autres résultats de la soirée, Laval et Nancy se sont rendu coup pour coup dans un stade Francis Le Basser chauffé à blanc. Si le tout jeune Arnaud Lusumba a calmé les ardeurs locales en marquant un joli but pour Nancy à la dix-neuvième minute, Maxime Bourgeois s'est chargé de rectifier le tir en fin de première période et de redonner le sourire à son public. Malgré des tentatives de part et d'autre, le match se solde par un nul. Devant la bonne forme mayennaise, cela reste un bon point de pris pour des Nancéiens quatrièmes et donc à l'affût des places d'honneur. Des places d'honneur qu'Angers a longtemps eu en ligne de mire ce soir avant de s'écrouler sur la pelouse de Niort. Alors qu'ils avaient l'occasion de s'incruster sur le podium, les joueurs du SCO se sont fait renverser sur le tatami de René Gaillard. Alors qu'ils avaient ouvert le score très tôt dans le match par Romain Thomas, les hommes de Stéphane Moulin ont vu les locaux revenir par Dona Ndoh en début de seconde période et finalement mettre le but de la gagne dans les dernières minutes par Florian Martin. Résultat des courses, les Chamois doublent Angers au classement, seule équipe de cette soirée de Ligue 2 à avoir ouvert le score pour finalement s'incliner. Y a des soirs comme ça.

Résultats et classement de L2

Par Aurélien Renault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Il entraîne combien d'équipes, Casoni?
ouaip. hold-up en première mi-temps où les dijonnais devraient nous en planter un ou deux, à l'aise, puis une seconde pleine de maîtrise, un public qui se réveille et Mombaerts qui fait de beaux changements. Incroyable.
On va attendre les intégrations de Mbami et Agbetu à l'effectif pour parler de ligue 1, si vous le voulez bien, parce que la bonne série (9 points en 3 matches...) doit trop à la réussite pour tirer de grandes conclusions. Mais ces histoires de rachat ont remué le club, ça c'est sûr.
Ben Créteil c'est pas rassurant défensivement... quand même les mecs sont meilleure attaque de L2 mais deuxième pire défense derrière Chateauroux, a égalité avec Clermont... et ils en prennent deux contre une équipe de 10.

Pas un seul match sans marquer de but, mais un seul clean sheet (contre la berrichonne)

Et pis ils perdent Piquionne sur blessure...
M.Manatane Niveau : CFA
Note : 2
Euh... Casoni n'entraîne plus Auxerre depuis quelques mois déjà.

Sinon une victoire qui fait du bien à l'AJA. "C'est bon pour le moral", comme disait l'immense Compagnie Créole.
Très beau match du gazelec hier qui joue sans complexe
Message posté par ouam
ouaip. hold-up en première mi-temps où les dijonnais devraient nous en planter un ou deux, à l'aise, puis une seconde pleine de maîtrise, un public qui se réveille et Mombaerts qui fait de beaux changements. Incroyable.
On va attendre les intégrations de Mbami et Agbetu à l'effectif pour parler de ligue 1, si vous le voulez bien, parce que la bonne série (9 points en 3 matches...) doit trop à la réussite pour tirer de grandes conclusions. Mais ces histoires de rachat ont remué le club, ça c'est sûr.


Tu supportes que des équipes pour qui j'ai une affection particulière toi.

Le Bihan chez les magies :)
kim jung kill Niveau : CFA
si Arles Avignon redescend en nationnal j'espere qu'ils retourneront a Arles
Message posté par AriGold


Tu supportes que des équipes pour qui j'ai une affection particulière toi.

Le Bihan chez les magies :)


huhu,
s'il pouvait nous faire deux trois saisons complètes avant, ce serait pas mal ! Mombaerts vient à peine de se rendre compte que c'était un buteur, cinq matches : sept buts. Bon.

pour les parisiens : Ikoko n'avait pas l'air d'un latéral jusqu'ici, tout a changé en deuxième mi-temps hier, rapide en perforation dès qu'il a dix mètres dans les jambes, intelligent dans ses choix, très costaud dans les duels : le jour et la nuit.

pour les rennais : Diallo vient d'enchaîner trois matches plutôt rassurants, dont deux sans prendre de buts. Toujours fébrile dans les sorties aériennes, mais très bon au sol - il doit progresser au pied, par contre, on dirait un gardien de d2 des années 90, qu'on presse pour avoir une occase quoi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
17 10