1. //
  2. //
  3. // Bastia–Gazélec Ajaccio (1-2)

Le Gazélec gagne à Furiani

Modififié
0 10

Bastia 1-2 Gazélec Ajaccio

Buts : Brandão (5e) // Zoua (20e sp), Boutaïb (68e)

C'est peut-être bien ce qui fait le charme de ce championnat de Ligue 1 à 19 clubs. Les séries peuvent vous changer une saison. Ou espérer qu'elle change en tout cas. En dévissant quelque peu sa reprise de volée du gauche, qui devient trop fuyante pour Leca, Khalid Boutaïb marque avec réussite à 20 minutes du terme et permet surtout aux Gaziers de reconsidérer leur statut, après 4 victoires consécutives, dont la deuxième à l'extérieur de rang. Longtemps terré au fond de la classe Ligue 1, le Gazélec ne va pas se laisser faire. Même dans les circonstances les plus mouvementées. Parce que, pour un petit nouveau, pas simple de rester concentré, pour un derby, dans le contexte pesant depuis une semaine. Il a fallu digérer le choc des sombres heures, la polémique protocolaire d'avant-match aussi, née d'une crispation autour de la Marseillaise chantée ou non à Furiani. Il a fallu retarder son lâché d'émotions au jour suivant, ce dimanche, pour des raisons météos. Et il a enfin fallu courir après le score dès la 5e minute.

Hommages et le plus Boutaïb


Le Gazélec s'en est pourtant très bien sorti. Le stade de Furiani a aidé dès le départ à apaiser le climat. Le public corse observe d'abord 7 minutes de silence en mémoire des victimes des attentats parisiens et de Dominique Albertini, éducateur du Sporting disparu récemment. Le moment est fort quand les joueurs pénètrent sur la pelouse dans un silence qu'un huis clos n'aurait même pas offert. Alignés, les acteurs de la rencontre se recueillent en écoutant, chantant pour certains, la Marseillaise, diffusée sobrement dans le stade. L'hymne corse résonne ensuite, est chanté aussi, une banderole de soutien est déployée dans le rond central, avant que le stade n'offre un ultime hommage par applaudissements et 131 ballons dans le ciel bleu de Bastia. Une réponse qui devrait respecter les affects de tout le monde.


L'ouverture du score par Brandão, dès la 5e minute, lance le match sur le terrain sportif. Le Gazélec ne plonge pas, même s'il ne tient pas le ballon. Et sur une action chaude d'Ayité, captée par Maury, les Gaziers foncent en contre, jusqu'à obtenir un penalty, sur une faute incontestable de Leca sur Khalid Boutaïb, dans tous les bons coups. Le portier bastiais ne prend pas de double peine (péno et avertissement), mais laisse Zoua égaliser, à la 20e minute. Petit à petit, le Gaz maîtrise son match, son premier derby corse en Ligue 1 de son histoire. Derrière, après une hésitation fatale d'alignement sur le but de la Brandade, la maison tient bon, et les hommes de Thierry Laurey, resserrés défensivement dans l'axe par un 4-4-2 en losange, plus éclatés sur les ailes en phase de contre. Bastia est sans solution et finit même par laisser le ballon aux visiteurs avant de rentrer aux vestiaires.

Le Gaz échange sa place à Bastia


En deuxième période, les Bastiais se montrent plus entreprenants, la possession de balle s'équilibre, mais l'action la plus chaude est encore à mettre à l'actif de Boutaïb, qui voit, cette fois-ci, Leca stopper sa tentative à bout portant (60e). Le gardien ne pourra en revanche rien, dix minutes plus tard, quand le même Boutaïb arme sa volée du gauche. 2-1 pour le Gaz ! Le Sporting passera la fin de partie à tenter de revenir à la marque, sous l'impulsion d'un Ayité encore remuant. Mais impossible d'égaliser sans attraper le cadre de Maury (Brandão 90e, Ayité 91e). Oui, le Gazélec, 16e, a bien réussi, après cette 14e journée, à sortir de la zone de relégation. Il laisse dans son rétroviseur Lille, 17e, et désormais Bastia, 18e.

RB
Modifié

Dans cet article

C'est ouf le Gazélec quand même, alors qu'il y a 4 journées je les voyais déjà faire une Arles-Avignon...
Pour l'avant match, l'episode "marseillaise" est bouclee, recueillement a l'entree des joueurs et pendant l'hymne, lachee de 130 colombes en hommage aux victimes, tout s'est donc tres bien passe, aux grands desespoirs de certains qui esperaient les sifflets pour pouvoir baver sur le sporting et plus largement la Corse. Au niveau du match, le gaz merite sa victoire, Bastia a ete degueulasse et n'a pas joue un derby
marshallnigga Niveau : District
Le Gazelec joue-t'il l'Europe ?
@marshallniga : mathematiquement, le titre reste jouable
DTC, supporter bastiais du 1905.
Et bravo aux trois personnes qui ont chanté le "Diu Vi Salvi Regina". Vous aviez promis un hommage poignant, mais à aussi peu nombreux à l'entonner, ça ne pouvait pas marcher.
Les gars c'était pas un concert, chacun a le droit de se recueillir a sa manière.


Après le classement du fair play et de la pelouse,le classement des hymnes ?
Il peut y avoir parfois matière à baver sur les supps bastiais mais là, force est de constater qu'ils ont été bien plus intelligents que les dirigeants du club. Bravo à eux.
il est tout fier, il attendait que ça pour venir commenter, espèce de guignol
@okocha : toi tu es fan de loi en fait...tu traques mais commentaires pour venir baver...pauvre cloche...
oui je suis fan de loi comme tu dis, et j'aime traquer tais commentaires comme tu dis ;)

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 10