1. //
  2. // Résumé de la 37e journée

Le Gazélec au paradis, Angers y est presque

Le Gazélec, qui évoluait en National la saison dernière, est officiellement en Ligue 1. Le choc pour la troisième place n'a en revanche accouché que d'un match nul âpre entre Nancy et Angers. Châteauroux descend, lui, en National, après 17 ans de Ligue 2.

Modififié
12 20

GFC Ajaccio 3 – 2 Niort

Buts : John Tshibumbu (19', 32'), Roderic Filippi (52') pour GFC Ajaccio / Jimmy Roye (47'), Seydou Koné (54') pour Niort

Le Gazélec a écrit l'histoire du football français ce vendredi soir. Le petit club d'Ajaccio s'offre en effet sa deuxième remontée consécutive en division supérieure, et a prouvé ce soir qu'il savait gérer les matchs importants. Un doublé de John Tshibumbu en première période (bémol, l'attaquant congolais se blesse sur son deuxième but après un choc avec le gardien et est remplacé) permet aux Corses de se mettre à l'abri. La réduction du score de Jimmy Roye sur une frappe détournée relance à peine le match, puisqu'un nouveau break est fait grâce à la tête de Filippi à la 52e. Le Niortais Seydou Koné, lui, marquera pour l'honneur son 15e but de la saison sur penalty. Grâce à ce 10e match consécutif sans défaite, le Gazélec s'offre la Ligue 1. Le stade Ange Casanova, archi comble pour l'occasion, peut exulter et être fier de ses gars. Et montrer qu'à seulement 3 000, on peut quand même réussir à envahir un terrain qui a de la gueule.

Nancy 0 – 0 Angers


L'affiche avait tout pour être le match de la soirée, et l'enjeu était palpable dans un stade Marcel-Picot plein à craquer. Mais dans une ambiance survoltée, c'est à un match tendu et fermé qu'il a fallu assister. Nancy aura bien tenté de prendre le jeu à son compte, mais sans se départir d'une certaine crispation qui l'a empêché de concrétiser ses rares occasions. Le public nancéien, après avoir déployé ce beau tifo « Nous misons tout sur vous » , s'est tristement illustré en début de deuxième période par un jet de projectile sur le gardien d'Angers, Ludovic Butelle. La fin de match est irrespirable, et Angers ne doit son salut qu'à sa barre transversale, trouvée par une magnifique frappe de Romain Grange dans les arrêts de jeu. Une finale pour la remontée conclue sur un triste nul 0 à 0 et sur un début de bagarre après le coup de sifflet final. Dommage. Deux équipes qui joueront une place en Ligue 1 lors de la dernière journée, même si l'espoir est désormais mince pour Nancy.

Auxerre 2 – 2 Créteil-Lusitanos

Buts : Amara Baby (33'), Grégory Berthier (35') pour Auxerre / Jean-Michel Lesage (60'), Cheikh Ndoye (67') pour Créteil-Lusitanos

Un match sans aucun enjeu entre un Auxerre tranquillement installé en milieu de classement, et des Cristoliens déjà sauvés. La première mi-temps est rondement menée par les Auxerrois qui ouvrent une première fois le score contre le cours du jeu grâce à Amara Baby, avant que Grégory Berthier ne profite d'un contre rapide et d'une sortie hasardeuse de Merville aux 20 mètres pour donner un avantage confortable aux siens avant la pause. La deuxième période permettra à Créteil de revenir au score. Auxerre s'échauffait surtout avant sa finale de Coupe de France face au PSG, et a emmagasiné de la confiance avec ce 6e match consécutif sans défaite.

Nîmes 1 – 1 AC Ajaccio

Buts : Toifilou Maoulida (74') pour Nîmes / Hugo Videmont (41') pour AC Ajaccio

Les Nîmois sont à la rue. Un 8e match d'affilée sans victoire pour une équipe presque certaine d'être reléguée administrativement en raison de l'affaire des matchs arrangés. Les Ajacciens, eux, auraient mieux fait de l'emporter dans leur volonté de se sauver. Les Corses peuvent remercier Hugo Videmont, récompensé pour son beau match par ce but de la tête, sur un corner du vétéran Benoît Pedretti. Nîmes a tout de même réussi à régaler son public grâce à une action collective parfaite conclue par une belle frappe de Maoulida.

Laval 3 – 1 Clermont

Buts : Anthony Robic (58'), Anthony Gonçalves (61'), Mamadou Diallo (90') pour Laval / Rémy Dugimont (6') pour Clermont

Un match absolument inutile entre le 12e et le 11e qui aura pourtant produit du beau jeu. Jolie performance d'Anthony Robic, buteur après un magnifique travail côté gauche, puis passeur pour Laval. Le Stade lavallois, grâce à ces 3 points, retrouve la première partie du classement, et pourra s'accrocher à l'ambition de conserver sa place pour se motiver à la dernière journée. Deux équipes qui ont fait le taf, qui se sont assuré un nouveau tour de manège pour la saison prochaine, et qui jouent au football sans pression. Parfois, la recette d'un beau match est simple.

Brest 2– 1 Troyes

Buts : Youssef Adnane (45e), Bryan Pelé (80e) pour Brest / Hartock CSC( 47e) pour Troyes

Déjà champion, c'est évidemment sans aucune pression que Troyes se déplace sur la pelouse de Brest, 6e, qui n'a plus rien à espérer. Et cela se voit sur le terrain. Jalonnée de déchets techniques, la partie tourne tout de même en fin de rencontre à l'avantage des Brestois, qui marqueront tous les buts de la rencontre, même celui de Troyes, Hartock encaissant un CSC gaguesque. Hop, un bon pour le Zapping.

Sochaux 1 –1 Valenciennes

Buts : Matheus Vivian (62e) pour Sochaux / Anthony Le Tallec (27e) pour Valenciennes

Des deux anciens pensionnaires de Ligue 1, Sochaux est de loin le plus tranquille, 9e, alors que Valenciennes sent toujours le souffle de la relégation derrière lui, à un point seulement. Réduits à dix et menés au score par un ancien de la maison, Le Tallec sur péno, les Sochaliens profiteront à l'heure de jeu d'une erreur de marquage pour égaliser. Avec ce septième match nul en dix rencontres, le VAFC fait du surplace et devra impérativement l'emporter lors de la prochaine journée pour s'assurer le maintien, quels que soient les résultats de ses concurrents directs que sont Ajaccio et Orléans.

Châteauroux 0–0 Le Havre


C'est officiellement fini pour Châteauroux, 19e avec 32 points, et hors-course pour la 17e place. Incapables de faire mieux qu'un score nul et vierge contre le 7e du championnat, Le Havre, qui n'a pas non plus permis à Mickaël Le Bihan de gonfler ses stats au classement des buteurs dont il est le leader. Le plus ancien pensionnaire de Ligue 2 (depuis 1998) rend son tablier. Tristement. La Berri-chonchon.

Arles-Avignon 4–1 Orléans

Buts : Tegi Savanier(25e), Koro Koné (45e, 47e), Samuel Gigot (56e) pour Arles-Avignon / Jean-Paul Mendy (5e) pour Orléans

Arles-Avignon est déjà en vacances et en National et accueille un Orléans qui a encore une carte à jouer pour assurer son maintien, à égalité de points avec le premier relégable, Ajaccio. Cela commence bien pour les hommes du Loiret qui prennent les devants dès la 5e minute. Puis plus rien. Les Sudistes mettront K.O. Orléans peu avant et peu après la mi-temps, en inscrivant 4 buts, ce qui est plutôt pas mal, même si trop tardif, pour la pire attaque du championnat. Orléans est désormais relégable, dépassé par Ajaccio, à un point devant.

Tours 0–0 Dijon


L'espoir de montée s'amenuise très sérieusement pour Dijon, 5e et trois points derrière le troisième avant le début du match. L'écart reste le même après la rencontre. Toujours cinquième, toujours à trois points du podium, avec toujours 6 buts à remonter au goal average. Nancy, calé en 4e position, avec le même nombre de points que les Dijonnais, accuse 8 buts d'avance sur Dijon. Il faudrait un très gros concours de circonstances pour que les hommes du DFCO retrouvent la Ligue 1 la saison prochaine.

⇒ Résultats et classement de L2

Par Alexandre Doskov et Gabriel Ohayon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Mais du coup le premier relégable descendra pas non ? Vu que Nîmes va être rétrogradé. J'y comprend vraiment rien
Hoaroots & culture Niveau : DHR
Que de stress à Marcel Picot... Butelle ça respire pas la sérénité, mais alors vraiment pas. Ca sent le traquenard "traces de pneu dans le slibard" chez les crocos pour le SCO.

Sinon, bienvenu au Gazélec en L1, j'ai hâte de voir ça.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 1
Ba voilà ... La ligue 1 qui ne voulait que "2 descentes" par saison va être contente : 2015-2016 ne renverra que 2 clubs de l'élite
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
@Timmy

Nîmes a fait appel je crois donc personne sait vraiment où ça en est cette histoire.

Mais sinon à priori ça serait Arles, Châteauroux et Nîmes les relégués.

@ Lamine

Pourquoi donc?
Tu penses qu'ils vont faire descendre les 3 derniers de L2 + Nîmes. Et si c'est le cas, sans faire monter le 4eme de Nationale?

Moi je pense qu'ils vont repêcher le 18eme de L2.
Une pensée pour moustache qui comptait ruiner Bastia et qui se retrouve avec 2 clubs corses en ligue 1, et l'AcAjaccio qui va se maintenir en ligue 2. Bonne nuit mange merde
Lamine Turgut Niveau : CFA
Message posté par PauletaSusicGaucho
@Timmy

Nîmes a fait appel je crois donc personne sait vraiment où ça en est cette histoire.

Mais sinon à priori ça serait Arles, Châteauroux et Nîmes les relégués.

@ Lamine

Pourquoi donc?
Tu penses qu'ils vont faire descendre les 3 derniers de L2 + Nîmes. Et si c'est le cas, sans faire monter le 4eme de Nationale?

Moi je pense qu'ils vont repêcher le 18eme de L2.


Nan : je pense que nos amis corses vont faire l'ascenseur
Comme Lens et Metz cette année donc bon...
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par gazole
Une pensée pour moustache qui comptait ruiner Bastia et qui se retrouve avec 2 clubs corses en ligue 1, et l'AcAjaccio qui va se maintenir en ligue 2. Bonne nuit mange merde


Victimisation spotted
Comme chaque année depuis 4 ans, Angers y est presque. On attend toujours. Allez le SCO, un effort, merde, on y est presque !
Lamine Turgut Niveau : CFA
Message posté par popeye
Comme Lens et Metz cette année donc bon...


Je n'ai pas dit le contraire

(et je valide avec Pascal Nouma)
Note : -2
Quel dommage que d'avoir récupéré au détriment de l'Italie la Savoie, Nice et la Corse.
Message posté par tamanoir
Quel dommage que d'avoir récupéré au détriment de l'Italie la Savoie, Nice et la Corse.


Au niveau du football? Peut-être. Mais je suppose que l'été ça ne t' embête pas de venir profiter de nos plages ou de te balader sur la promenade des anglais. Ou aller faire du ski si t'as les moyens. Au niveau du tourisme français, c'est tout bénef d'avoir ces 3 morceaux.
Ah, au fait, sur 150,000 hommes, en 14, on en a envoyé 50,000 au casse pipe pour la France en 1914 (25,000 sont revenus avec un lot d'estropiés, de traumatisés important); en 1940 on a rejeté Mussolini et en octobre 43 on était le premier département Français a se libérer, ce qui a donné un sacré point d'appui pour la libération de la France qui a bien fait suer l'axe. Mais bon, on aurait peut être du re-devenir Italiens
Putain le Gaz en Ligue 1... merde c'est un rêve de gosse pour moi

Ca risque d'être le coup d'une saison comme Istre, Boulogne ou Avignon jadis mais perde alors, quel pied!

C'est le club de mon enfance, j'ai découvert le foot en live stade à Mezzavia durant la période de D2 entre 86 et 88, avec un 6-0 passé à Bastia entre autres... J'y ai joué minot (bon OK en hand), il y a eu cette montée acquise au détriment de Vallauris sur tapis vert en 90, la redescente en nationale 1 quand la D2 est passée de 34 à 22 clubs, l'immense enculerie de 99, les allées retour entre la CFA et le National... et là pfiou!

Bref je suis heureux!

L'an prochain pour la première fois depuis un match de coupe en 2000 remporté par les Ajacciens sur un doublé de Meslin, il y aura deux matchs dans la saison où je ne pourrait choisir entre le Gym et le Gaz parce que pour moi c'est impossible de départager ces deux clubs que raisonablement je ne pouvais imaginer boxer simultanement au plus haut niveau.

Rhaaaaa lovely!
Note : -1
Le contexte castelroussin...
Go_Scousers Niveau : CFA
A vrai dire, on peut même parier qu'une seule équipe descendra en national par voie du championnat. Nîmes est déjà relégué donc le 18ème est sauvé. Lens a de gros ennuis de trésorerie, ainsi que Valencienne ou Tours. Donc il n'est pas sur que la DNCG accepte leur maintient dans la Ligue 2, au moins pour une des trois équipes (je pense à Lens surtout). Donc le 19 ème serait sauvé. Il ne manque plus qu'un autre épisode genre Luzenac avec le premier de National et on peut se retrouver avec une vrai Ligue fermée cher à Moustache.

Étant castelroussin, je parie que la Berri va réussir l'exploit de se maintenir deux années de suite grâce à une décision administrative. On a les records qu'on peut...
@ Tamanoir : et l'Alsace et la lorraine et les pays basque et la Bretagne et une partie de la flandre...bientôt il ne te reste plus que les arabes de qataris parisiens pour constituer ta FRANCE, suceur...
@ Polfortini : il s'en branle de la libération de la FRANCE tamanoir, il sort d'une famille de vichyste pétainiste...
Il connaît pas la promenade lui, ni le ski, il préfère vivre dans son studio miteux de banlieue et baisser les yeux a chaque fois qu'il sort. Après tout c'est son choix...
Karl Socrates Niveau : Ligue 2
Message posté par Go_Scousers
A vrai dire, on peut même parier qu'une seule équipe descendra en national par voie du championnat. Nîmes est déjà relégué donc le 18ème est sauvé. Lens a de gros ennuis de trésorerie, ainsi que Valencienne ou Tours. Donc il n'est pas sur que la DNCG accepte leur maintient dans la Ligue 2, au moins pour une des trois équipes (je pense à Lens surtout). Donc le 19 ème serait sauvé. Il ne manque plus qu'un autre épisode genre Luzenac avec le premier de National et on peut se retrouver avec une vrai Ligue fermée cher à Moustache.

Étant castelroussin, je parie que la Berri va réussir l'exploit de se maintenir deux années de suite grâce à une décision administrative. On a les records qu'on peut...


Pour l'instant on en sait rien. Nîmes a fait appel et a encore plusieurs recours administratifs avant de voir se relégation confirmée. Et d'après les dernières rumeurs la commission d'appel devrait être clémente et annuler la rétrogradation en la remplaçant par une pénalité de points pour la saison prochaine.
Sinon pas mal de clubs ont des soucis financiers, oui, mais c'est pas nouveau en Ligue 2. Ça ne se traduit pas toujours par des relégations administratives, le plus souvent il y a simplement interdiction de recruter ou encadrement de la masse salariale.
Bref à ce jour on est dans le flou le plus complet et personne ne peut vraiment dire combien de clubs vont pouvoir monter et descendre et ce sera probablement le cas jusqu'à fin juin et les dernières décisions de la DNCG...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
12 20