1. //
  2. // 38e journée

Le Frioul en émoi

Le bonheur de l'Udinese, la joie amère de la Lazio, le flop total de la Juventus... La dernière journée de la Serie A a été riche en émotions, en spectacle, et en buts.

Modififié
0 2
Ce sera l'Udinese. Six ans après sa dernière (et unique) participation, l'équipe du Frioul va pouvoir goûter à la Ligue des Champions. A nouveau. Enfin. Ce soir, l'Udinese n'a eu besoin que d'un petit point, précieux. Cerise sur le gâteau, celui-ci a été glané face à un Milan AC déjà champion, et qui n'avait pas vraiment envie de gâcher la fête. Tout comme le 0-0 avait suffi aux Milanais pour être sacrés Champions d'Italie sur la pelouse de l'AS Roma il y a deux semaines, le score vierge suffit également à Udine, ce soir, pour composter son billet pour le tour préliminaire de la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Guidolin se voit ainsi récompensé d'un travail magnifique accompli tout au long de l'année. Et dire qu'après quatre journées, son Udinese pointait à la dernière place du classement, avec le coquet total de zéro point. Mais les buts de Di Natale, le talent d'Alexis Sanchez, les miracles d'Handanovic, et l'explosion des ailiers Isla et Armero ont fini, sur le long terme, par faire la différence. L'équipe qui a pratiqué le plus beau football d'Italie se qualifie pour le C1. Le beau jeu est primé. Seul bémol de la soirée : Antonio Di Natale, sacré meilleur buteur du championnat pour la deuxième fois consécutive, n'égalera pas son total de but de l'an dernier. Il en a pourtant eu l'occasion, ce soir, mais Marco Amelia, le portier rossonero, a repoussé son pénalty. 57 buts en deux saisons, c'est déjà assez.



La Lazio a les boules



Les gros dégoutés de la soirée, ne le cachons pas, ce sont les joueurs de la Lazio Rome. A Lecce, la Lazio a peiné en première mi-temps, mais a fini par dérouler en seconde période, grâce notamment à l'expulsion du portier adverse, Benassi, qui jouait là son premier match en Serie A. Joyeux baptême. Les Romains se sont finalement imposés 4-2, grâce notamment à un doublé de Zarate, qui a peut-être joué là son dernier match avec le maillot biancoceleste. Pendant tout le long de la deuxième mi-temps, donc, le banc laziale a attendu les nouvelles en provenance d'Udine. Les nouvelles d'un but du Milan AC qui qualifierait la Lazio pour la C1. Mais cette nouvelle n'arrivera jamais. La Lazio termine à égalité de points à l'Udinese. Les deux équipes étant également en parfait équilibre sur les confrontations directes (3-2 à l'aller pour la Lazio, 2-1 au retour pour l'Udinese), c'est la différence de buts totale qui prime. Udinese, +22. Lazio, +16. Les Romains se consolent néanmoins de deux belles manières. D'une, ils participeront l'an prochain à l'Europa League, sans besoin de disputer un tour préliminaire. De deux, ils terminent devant l'AS Roma, ce qui n'était pas arrivé depuis 8 ans. Mais quand même. A un but du Milan AC près...



La Roma in, la Juve out



De son côté, la Roma a fait le boulot face à une Sampdoria qui jouait là son dernier match en Serie A. Menée 1-0 après un but de Mannini, la Louve a renversé la situation grâce à des buts de Totti (et de 207), Vucinic (qui a retrouvé le cadre) et Borriello. La Roma clôt ainsi son championnat à la sixième position, et participera au tour préliminaire de l'Europa League, au mois de juillet. Un cycle se termine pour la Roma. Ce cycle entamé par Spalletti, poursuivi par Ranieri et ponctué par Montella. A présent, la nouvelle présidence américaine va devoir chambouler pas mal de choses, et a d'ores-et-déjà promis de belles arrivées, cet été, pour renforcer l'équipe. Même son de cloche du côté de la Juventus. Andrea Agnelli a annoncé la couleur.

[page]
Cet été, la Vieille Dame va faire venir des stars. On parle déjà de Sergio Aguero, pépite parmi les pépites. On parle également d'Antonio Conte, qui devrait, selon toute vraisemblance, remplacer Del Neri dès la semaine prochaine. Pourtant, il va falloir convaincre tout ce petit monde de rejoindre une équipe qui n'aura aucune autre ambition que le championnat. Car c'est ce soir officiel, la Juve ne participera à aucune compétition européenne l'an prochain. Pour leur dernier match de la saison, les Turinois ont fait match nul (2-2) face au Napoli. Deux fois menés, les bianconeri ont trouvé les ressources pour revenir deux fois au score par Chiellini et Matri. La Juve termine à la septième place, comme l'an dernier. Deux résultats loin, très loin, d'être à la hauteur du prestige de cette grande équipe.



Les regrets de Bari



Pour le reste de la journée, tout était déjà décidé. Du coup, on a pu assister à des matches décontractés, avec du spectacle et des buts. L'Inter a consolidé sa deuxième place en s'imposant face à Catane (3-1). Pazzini a prouvé, avec un nouveau doublé, qu'il sera bien l'attaquant de demain côté interiste. L'Inter doit encore jouer un match cette saison : la finale de la Coupe d'Italie, dans une semaine, face à Palerme. Les Siciliens ont d'ailleurs déjà la tête à leur finale. Pour leur ultime match au Renzo Barbera, ils se sont inclinés face au modeste Chievo (3-1), qui améliore ainsi de deux points son total de l'an dernier, atteignant 46. D'une pierre trois coups, le Chievo passe devant Parme et Cagliari, qui se sont tenus en échec en Sardaigne (1-1), mais aussi devant Catane. La Fiorentina termine quant à elle à la 9ème place, à égalité de points avec le Genoa. La Viola est allée prendre son point sur le terrain du déjà relégué Brescia (2-2) tandis que le Griffon a célébré la dernière du coach Davide Ballardini en battant Cesena (3-2). Enfin, grand regret pour Bari. La lanterne rouge du championnat a obtenu la plus belle victoire de la journée – et qui plus est de sa saison – à Bologne. Un 4-0 sans appel (avec triplé du tout jeune Grandolfo) qui peut laisser de très gros regrets aux joueurs des Pouilles. En jouant de telle manière tout au long de l'année, c'est sûr, ils ne seraient pas en train de faire leurs valises pour aller s'installer à l'étage inférieur.


Tableau d'honneur


Champion : Milan AC


Qualifiés pour la Champion's League : Inter Milan, Napoli, Udinese (tour préliminaire)


Qualifiés pour l'Europa League : Lazio Rome, Palerme, AS Roma (tour préliminaire)


Relégués : Sampdoria, Brescia, Bari


Promus : Siena et Atalanta. La troisième place sera attribuée au vainqueur des barrages que se disputeront Novare, Varese, la Reggina et Padova ou le Torino)



Eric Maggiori

Achetez vos billets pour l'Inter de Milan maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je ne sais pas trop quoi croire de ces projets de l'AS Rome et de la Juve... Ça pourrait tourner au gros flop, avec des millions jetés par la fenêtre pour des joueurs surcôtés. Par exemple Agüero je ne le vois pas du tout en Serie A. Enfin bon, d'une autre manière ça pourrait être l'année qui relancera la Serie A, avec le retour d'une vraie bataille pour le titre entre les 4 grands, et une floppée de stars en arrivée. Ça serait quand même marrant si en un été Agüero, Tevez, Fabregas, Lamela, Ganso, Mascherano et Bastos se rammenaient... Je ne vois pas du tout comment ce serait faisable par contre. À ce sujet, à moins qu'elle ne vende Sanchez, j'ai bien peur que l'Udinese va rapidement se faire virer de la Champion's. Dommage pour le ranking UEFA italien!
Tu veux dire que Sanchez doit rester, non?

Le problème du ranking UEFA italien vient surtout du fait que les clubs qui jouent l'Europa ne la jouent pas à fond, trop préoccupés par le championnat. Un peu comme les clubs français. C'est du moins leur excuse!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2