Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Marseille-Atlético (0-3)

Le frère de Marquinhos et la femme d'Areola célèbrent la défaite de l'OM

Modififié
En plus de Jean-Michel Aulas, s'il y a bien des gens qui ont accueilli la défaite de l'OM avec le sourire, ce sont les supporters parisiens.

Et parmi eux les proches des joueurs du PSG, obligés de supporter le club de la capitale et donc de détester celui du Vieux-Port. Ce soir, on a ainsi pu voir le frère de Marquinhos se dandiner devant un écran géant en imitant la célébration Fortnite de Griezmann, et la femme d'Alphone Areola en train de balancer des coups de pied de karaté dans le vent.


Des gestes qui ne ressemblent pas à grand-chose, mais le cœur y est.


Et la femme de Payet, elle dansait comment le soir où Paris a perdu contre le Real ? AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article