En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 26 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Interview Denis Lavagne

« Le footballeur marocain local, un talent potentiel qui doit faire plus d’efforts »

L’entraîneur français Denis Lavagne exerce à l’étranger depuis 12 ans. Actuellement en mission au Maroc pour sauver la place du MAS Fès en Botola Pro (1re division), il nous livre sa réflexion sur le football local, et revient sur ses autres expériences africaines, notamment au Cameroun, en Égypte et en Tunisie. Sans langue de bois, et avec la satisfaction du devoir accompli.

Modififié
Vous avez pris les commandes du Maghreb AS fin novembre. Neuf matchs plus tard (9 points et 2 places grappillées), le club s’est extirpé de la zone de relégation avant la trêve. Quel bilan tirez-vous de ces premiers mois ?
On a redressé la barre, mais il y a encore beaucoup de boulot. La priorité était de retrouver de la cohésion et de la rigueur, la victoire à Khouribga (0-3 contre l’OCK), qui sera un adversaire dans la course au maintien, a été le match référence. L’équipe est plus équilibrée, et le stage de préparation à Marrakech a permis de travailler sur ce qui cloche encore : la capacité à aller de l’avant, à peser dans le camp adverse. La fluidité dans les passes, réduire le déchet, plus de dynamisme offensif. Bien défendre ne suffira pas pour se maintenir.

Au-delà de l’objectif de base pour cette année (le maintien), qu’est-ce que vous aimeriez mettre en place sur le long terme ?
C’est la deuxième fois que je prends les commandes d’un club maghrébin. Le but est similaire à ce que j’ai essayé de faire en Tunisie à l’Étoile du Sahel, si on m’en donne la possibilité : reconstruire et créer une nouvelle dynamique, impliquer les jeunes au maximum, avoir de l’ambition. Le MAS a quand même une sacrée histoire avec des titres de champion, plus deux coupes africaines (CAF et Supercoupe il y a 5 ans), sa place n’est pas dans la zone rouge.

Votre premier séjour au Maroc remonte à 2008, quand vous avez pris en main le centre de formation du Difaa El Jadida. Quelles différences y a-t-il eu avec vos expériences à Sedan (4 ans à la tête du centre de formation du CSSA entre 99 et 2003) ou au Qatar ?
Ça n’a rien à voir. L’année à El Jadida a été particulièrement chaotique, on partait de zéro. Les infrastructures, les terrains d’entraînement, les moyens humains avec les éducateurs… Je ne m’attendais pas à ce que les conditions soient aussi défavorables, et j’ai préféré passer à autre chose en 2009. Le constat que j’ai fait à cette époque, c’est qu’au Maroc (que ce soit à El Jadida ou ailleurs), la culture des résultats prime sur la volonté d’investir dans la formation. Il n’y a pas de réflexion sur plusieurs années, et je pense que cette mentalité a encore de beaux jours devant elle, que ce soit ici ou sur le reste du continent.

Votre club a étonné lors de ce mercato en recrutant des profils auxquels les équipes maghrébines s’intéressent très rarement en général : un attaquant bosniaque (Dalibor) et un joueur anglais (Andre Blackman) qui a joué à Arsenal et Tottenham chez les jeunes. Pour le Maroc, c’est quasiment du jamais-vu…
Les dirigeants ont voulu faire un pari un peu « exotique » , c’est vrai que voir des Européens venir jouer en Afrique du Nord, c’est original. Dalibor a été recruté en visionnant des vidéos. D'après ce que j’ai vu pour le moment, il est adroit devant le but à l’entraînement. L’Anglais, je ne saurais pas dire, ça va dépendre de sa capacité à s’adapter…

La crise financière que le MAS a traversé, qui a d’ailleurs eu des répercussions sur la gouvernance du club (démissions multiples, un nouveau président nommé en décembre) a-t-elle eu des conséquences sur le sportif ?
Il y a eu une période de flottement, mais désormais, c’est rentré dans l’ordre.
Les salaires et les problèmes d’impayés ont été réglés, il y a eu une exposition du nouveau projet, donc ça va.
Les salaires et les problèmes d’impayés ont été réglés, il y a eu une exposition du nouveau projet, donc ça va. De toute manière les joueurs n’avaient pas l’air déstabilisés, ça n’a jamais empiété sur la préparation des matchs.

Quel regard portez-vous sur le championnat marocain, sur ces deux derniers mois de compétition ?
Le niveau est homogène, mais j’ai constaté que comme nous, les autres équipes galèrent sur le plan offensif. Ça défend très bien, mais il y a de grosses carences sur la gestion tactique d’un match, sur l’efficacité dans les temps forts, sur la capacité à apporter un surnombre en attaque. Hormis l’un des 2 co-leaders, le FUS de Rabat, où j’ai vu quelques fulgurances, je n’ai rien vu d’impressionnant. L’autre favori, le Wydad Casablanca, a enchaîné plusieurs 0-0 d’affilée, dont un à Fès.


Ces deux équipes sont en tête du championnat avec 28 points en 15 matchs, on ne peut pas vraiment parler de train d’enfer…
Paradoxalement, ce détail m’a moins interpellé que le nombre exorbitant de buts sur coup de pied arrêté, et la faible utilisation des côtés. Je vois peu de débordements, peu de centres… Et le meilleur buteur (Abdessamad de l’Ittihad Tanger, ndlr) est à 6 buts. Ça veut tout dire.

Le foot marocain vit des années difficiles, que ce soient les clubs, les équipes de jeunes, les locaux ou la sélection nationale. Quelle est l’explication de cette baisse de niveau, de ces éliminations précoces dans les compétitions internationales, voire la non-participation ?
Concernant les locaux, je maintiens que c’est la formation le problème. Les joueurs marocains ont de la technique, mais physiquement et mentalement, ça ne va pas. Ils sont dans la gestion de l’effort, ça va se traduire sur le terrain par une possession de balle stérile, l’obsession de garder le ballon à tout prix, uniquement pour se rassurer. On ne va pas voir de vraies capacités à se surpasser. Même si je sais que les Marocains sont de gros consommateurs de foot espagnol, je remontre à mes joueurs des vidéos de l’Atlético Madrid. Rien que pour la détermination, l’engagement de la première à la dernière seconde, cette vertu de l’effort qu’ils doivent avoir. Le talent sans effort, ça ne sert à rien. Si la formation est défaillante, ça va avoir des répercussions sur les équipes de jeunes, les clubs, et sur la sélection sur le long terme. Sachant que pour l’équipe A, il y a aussi le manque de continuité, et le fait que cette génération soit peut-être moins forte que les précédentes. Hormis Benatia, qui joue actuellement dans un grand club en Europe. Cette crise de résultats est un alliage de plusieurs paramètres.

Est-ce que vous garderez un bon souvenir de vos années au Cameroun, même si ça s’est mal terminé avec les Lions indomptables ? Vos déclarations, suite à votre éviction du poste de sélectionneur, ont fait couler beaucoup d’encre…
J’en garderai un excellent souvenir.
Le Cameroun, c’était compliqué, trop de politique, de gens qui ont tout fait pour me mettre des bâtons dans les roues.
Les titres de champion remportés avec le Coton Sport de Garoua, la mise en place du complexe de formation, qui a permis l’éclosion de Vincent Aboubakar et Edgar Salli notamment, tout ça c’est une énorme fierté. L’équipe nationale, c’était compliqué, trop de politique, de gens qui ont tout fait pour me mettre des bâtons dans les roues… Mais je ne regrette rien.

Après le Cameroun, vous débarquez en Tunisie en 2013, à l’Étoile du Sahel. Le club, vainqueur de la C1 africaine en 2007, boucle sa 5e année sans le moindre titre quand vous arrivez. On vous a donné des objectifs précis ?
L’ESS était mal en point, le seul objectif à court terme était d’être parmi les quatre qualifiés pour les play-offs pour le titre de champion (cette année-là, le championnat de Tunisie se jouait en deux phases, ndlr). J’ai relancé le jeune Camerounais Frank Kom, et installé dans l’équipe première des jeunes du centre de formation. Certains se sont révélés, et frappent aujourd’hui à la porte de la sélection tunisienne : le latéral Nagguez, un temps suivi par Toulouse ; Boughattas, qui joue défenseur central ; le jeune meneur de jeu Hamza Lahmar, et quelques autres. Ce choix a été payant sur la première saison : on se qualifie pour les play-offs, on finit 3es, et il y a eu la victoire en Coupe de Tunisie, premier trophée de l’Étoile depuis 2008.


En revanche, vous avez eu moins de chance avec les attaquants : l’Algérien Bounedjah, désormais international, explose après votre départ du club (32 buts toutes compétitions confondues en 2014 et 2015) et la saison d’avant il y a eu Moussa Maazou
Bounedjah, c’était évident qu’après 2-3 mois d’adaptation, il allait faire un malheur avec ses qualités, c’est un finisseur puissant et athlétique. Maazou avait la tête ailleurs, il était un peu isolé dans le groupe et le fait qu’il soit imbu de sa personne n’arrangeait pas les choses. Son passage en Tunisie a été un échec. La saison précédant l’arrivée de Bounedjah, j’ai fait confiance à trois jeunes pour les postes d’ailiers et d’attaquant de pointe. Ils n’ont pas confirmé par la suite, l’un par dilettantisme et l’autre par manque de conviction. Pour le troisième (le Malien Michaïlou), je suis surpris qu’il n’ait pas percé.

Les matchs les plus marquants de votre époque tunisienne sont les empoignades contre le CS sfaxien de Ruud Krol, une des meilleures équipes africaines en 2013 et 2014. Vous butez sur eux en play-offs et en poules de C3 africaine, mais vous finissez par les battre en finale de Coupe de Tunisie en août 2013 (1-0). Comment avez-vous fait pour venir à bout de ce qui était votre bête noire cette année-là ?
Ils avaient le meilleur effectif, et tous les top joueurs du championnat tunisien : le milieu de terrain Ferjani Sassi, qui joue aujourd’hui au FC Metz, l’ailier international Ben Youssef, l’attaquant Kouyaté, leur équipe était complète et redoutable. Mais la préparation mentale pour la finale de Coupe a été radicalement différente des autres matchs, les joueurs sont entrés sur la pelouse du Stade de Radès avec beaucoup d’agressivité, un engagement de tous les instants et une motivation énorme. Ce genre de matchs est devenu la marque de fabrique de l’Étoile du Sahel les années suivantes, avec une grosse rigueur et de la rage de vaincre. Après, oui, c’est dommage de ne pas avoir pu rivaliser en Coupe de la CAF.

Malgré ce titre, vous êtes limogé au début de la saison suivante, en novembre 2013. Que s’est-il passé ?
La situation s’est détériorée à cause des problèmes financiers du club. On a appris la démission du président à Bamako, pendant qu’on était en déplacement pour jouer le Stade malien. Ça a un peu miné les joueurs, et influé sur les deux matchs de C3 qu’on devait jouer. On m’a promis que je pourrais continuer avec l’équipe, et dans la foulée, on me vire pour ramener Roger Lemerre, qui en définitive obtient des résultats similaires aux miens (3e place, victoire en Coupe, ndlr). En Tunisie aussi, les résultats et le court terme priment, une série de défaites et on efface tout.

Quand on regarde votre parcours en détail, on a le sentiment que toutes les campagnes africaines des clubs que vous avez dirigés sont un rendez-vous manqué, en particulier la Ligue des champions. En 2008, Coton Sport atteint la finale alors que vous avez quitté le club avant la phase de poules, et en 2011, vous ratez la qualification pour les demi-finales à un point près… Est-ce que ces échecs en Coupe d’Afrique, ça vous trotte dans la tête ?
En 2008, j’ai réussi à qualifier le Coton Sport en phase de poules pour la première fois de son histoire.
La phase de poules de la Ligue des champions africaine débute en juin, au moment où les joueurs sont sollicités par l’Europe. Comment voulez-vous que je dise à mes gars : « Restez encore 6 mois jouer la C1 avec nous, et vous aurez d’autres occasions de partir cet hiver » ?
Le choix de partir au Maroc au début de l’été était un choix de vie, et je voulais me rapprocher de ma famille. Les joueurs ont montré qu’avec un autre technicien, ils étaient capables d’être tout aussi performants. Je ne regrette pas ma décision. L’autre campagne de C1 en 2011, c’est différent. Les calendriers des compétitions africaines et européennes sont décalés, et la phase de poules de la Ligue des champions africaine débute en juin, au moment où les joueurs sont sollicités par l’Europe. Mes meilleurs éléments ont eu des offres à ce moment-là : Aboubakar (Valenciennes), Salli (Monaco) et Momi (Le Mans). Comment voulez-vous que je leur dise : « Restez encore 6 mois jouer la C1 avec nous, et vous aurez d’autres occasions de partir cet hiver » ? C’était impossible de les retenir. Les calendriers ne sont pas homogénéisés selon les continents, et ça entraîne des problèmes énormes. Sans ces joueurs et sans les jeunes partis jouer le Mondial U20, on a dû jouer la phase de poules avec nos moyens. Les Nigérians et les Soudanais (Enyimba et Al Hilal) étaient plus complets que nous, et les 7 points en 6 matchs n’ont pas suffi pour passer… C’est comme ça. Je n’ai pas de trophée africain dans mon palmarès, mais en Afrique, il y a des aléas qu’on ne peut pas gérer. En C1, comme en C3, il y a aussi les suspensions, les matchs traquenards à l’extérieur avec un arbitrage maison, on tombe sur des équipes mieux armées que soi… Je ne vois pas ça comme un manque dans ma carrière, parfois il faut accepter qu’il existe des choses qu’on ne peut pas maîtriser.

Et en Égypte, alors que Smouha vous recrute principalement pour la Ligue des champions 2015, vous êtes limogé au bout de deux mois avant même le début de la compétition…
C’était voué à l’échec dès le début. Après leur 2e place la saison d’avant, de nombreux joueurs de Smouha ont été vendus, le recrutement n’était pas à la hauteur, l’état d’esprit et la discipline n’étaient pas là. On m’a viré sans me laisser le temps d’organiser les choses. Autant la saison d’avant quand je dirigeais l’autre club d’Alexandrie (l’Ittihad), ça s’est très bien passé, autant là, ça paraissait difficile et ça a tourné court.

Souvent, quand une expérience se termine mal pour vous (en Tunisie, au Cameroun, en Égypte), vous tirez sur tout ce qui bouge : mauvaise gestion, promesses non tenues, conditions défavorables, etc. Les dirigeants et l’encadrement que vous quittez en prennent pour leur grade. Qu’en est-il de vos erreurs à vous ?
Je ne nie pas que j’ai fait des erreurs, j’assume et ce n’est pas parce que je n’en parle pas que je n’en suis pas conscient. Mais c’est trop facile de taper systématiquement sur le coach quand ça ne va pas. Je ne me laisse pas marcher sur les pieds, et quand d’autres que moi ont des responsabilités, je n’hésite pas à le dire. Ce qui peut me desservir, c’est que je ne suis pas quelqu’un de « rusé » : quand quelque chose ne me plaît pas, je monte au créneau et je m’exprime publiquement. C’est mon mode de fonctionnement, alors quand ça se passe mal et que ce n’est pas uniquement à cause de moi, je le dis haut et fort.

Vous parcourez l’Afrique et l’Asie depuis plus d’une décennie. Envisagez-vous un retour en France dans un futur proche ?
Tant que je trouve un challenge qui me plaît, je ne me vois pas nécessairement rentrer tout de suite. Ces années à l’étranger ont été enrichissantes, découvrir d’autres cultures et d’autres modes de vie vous permet de voir le monde différemment, de considérer les choses pas uniquement en tant que Français, mais en se mettant à la place des gens que vous côtoyez. Si, dans les prochaines années, j’ai l’opportunité de continuer à exercer en Afrique ou dans d’autres coins de la planète, je ne vais pas m’en priver !

Propos recueillis par Farouk Abdou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:22 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence il y a 2 heures Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria
il y a 4 heures Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 2 Hier à 15:52 Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 49 Hier à 15:49 Le classement FIFA réformé après le mondial 38
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 11:56 Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 7 Hier à 11:43 Chapecoense assure son maintien 3 Hier à 10:28 Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 126 Hier à 08:40 L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 44 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 188 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 21 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77 mardi 24 octobre Rafik Kamergi en casquette sur l'animation d'avant-match 3 mardi 24 octobre Un joueur de Premier League soupçonné de tentative de viol 41 mardi 24 octobre Elle reprend les chansons des fans de San Lorenzo (via Brut Sport) mardi 24 octobre Le vrai meilleur buteur de l'Histoire (via Brut Sport) mardi 24 octobre Pourtant repêchée, l'Égypte se retire du CHAN 2018 9 mardi 24 octobre Les joueurs des championnats uruguayens en grève 7 mardi 24 octobre Le premier club de foot de l'histoire fête ses 160 ans 25 mardi 24 octobre Philadelphie recrute un tatoueur 7 mardi 24 octobre La voiture de Jefferson braquée 18 mardi 24 octobre Un joueur de Preston obligé de revenir sur la pelouse pour se prendre son rouge 6 lundi 23 octobre Giroud remporte le prix Puskás 56 lundi 23 octobre Un supporter chilien parcourt 3000 km pour son équipe 6 lundi 23 octobre 273€ à gagner avec la Lazio & l'Atalanta 1 lundi 23 octobre Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 11 lundi 23 octobre L’actionnaire majoritaire de Lens était avec les ultras 8 lundi 23 octobre Record de points pour le Toronto FC en MLS 13 lundi 23 octobre Un jeune stadier trolle les téléspectateurs d’Everton-Arsenal 19 lundi 23 octobre Un joueur du Fenerbahçe protège l’arbitre de touche 2