1. //
  2. //
  3. // PSG/Nantes (5-0)
  4. // Billet d'humeur

Il y a des gifles qui apprennent davantage sur la vie que n’importe quel cours de philosophie. L’humiliation subie par les Nantais au Parc des Princes ce dimanche soir en fait partie.

Modififié
118 104
C’était le 17 mai dernier. Assis sur les marches de la Tribune Loire, il admirait la pelouse de la Beaujoire envahie par le peuple jaune et vert. Les occasions de partager une joie collective étant plutôt rares dans la vie, il a pris un peu de recul pour mieux savourer l’instant. Après quatre années de merde, son FC Nantes retrouve enfin sa vraie place, en Ligue 1, et contre toute attente, ça va plutôt bien marcher. Avec un effectif quasiment identique à celui qui a terminé troisième de deuxième division, les Canaris s’installent dans le haut du classement de l’élite. Aux forceps. Certes, ils perdent la plupart de leurs matchs contre les « gros » , mais ils sont proches du sans-faute face aux autres. Pour ne rien gâcher, leur public est unanimement considéré comme l’un des meilleurs de France, et la Brigade Loire a plus de crédit que jamais dans le petit monde des ultras. Tout roule.

Lapidation de cris de joie

Ce dimanche 19 janvier, pourtant, il est là, effondré au milieu d’une latérale du Parc des Princes. Il n’a pas trouvé de place dans le parcage visiteur, alors il est allé se perdre au milieu d’une foule majoritairement acquise à l’ogre parisien. Il se doutait bien qu’il risquait de souffrir un peu, mais devant tout le monde il affichait son optimisme, il voulait croire à l’exploit. Pari perdu. Par cinq fois, son anonyme voisin lui a gerbé son plaisir et son haleine fétide à la gueule, sans jamais oublier de le moquer gentiment mais lourdement, même après la mise à mort signée Zlatan peu après l’heure de jeu. Il enterre sa peine, qui finit par lui ronger la poitrine. Il a l’impression d’être là, au milieu de la pelouse, en train de se faire lapider de cris de joie par 45 000 personnes.

Perdu dans ses pensées sur le chemin du retour, il ne peut pas s’empêcher de se dire que ce genre de soirées est paradoxalement ce qui lui fait aimer le football. Non pas qu’il ait des penchants masochistes, mais il sait que la souffrance que peut infliger un match est une souffrance saine. Son intensité est proportionnelle à celle de l’amour que l’on porte à son équipe, c’est dire si elle peut monter haut. Mais au fond, on sait que personne n’est blessé et que rien ne va réellement basculer dans sa vie de tous les jours. La détresse de la défaite, c’est la mort sans les conséquences. C’est le signe que la passion du foot est avant tout une recherche de sensations fortes, qu’elles soient positives ou négatives.

L’amour et la mort

Bien sûr, ce rapport à ce qui ne reste qu’un sport peut flatter de bas instincts. On en arrive à sortir des phrases un peu nulles du genre « C’est aussi ça le foot » ou bien « Il vaut mieux perdre une fois 5-0 que cinq fois 1-0 » . Mais c’est la même chose quand un amour grandit. Et on n’a bien souvent en tête que des insultes gratuites et des jugements arbitraires lorsque l’on se fait ainsi corriger en public. Mais c’est la même chose quand un amour s’éteint. La balle au pied, c’est l’amour et la mort en même temps. C’est l’abandon de cette très médiocre recherche d’un bonheur permanent et monotone pour une vie paroxystique faite de sommets ensoleillés et de gouffres sans fond. C’est aussi la prise de conscience que le but ultime est le jeu, et que la victoire ne doit rester qu’une conséquence occasionnelle.

La différence entre gagner et être bon, c’est la différence entre un homme riche et un homme généreux, ou entre un bon croyant et un bon chrétien. Et sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, c’est aussi la différence entre l’ancien public du PSG et le nouveau. Ce dernier ne comprend pas quand les supporters nantais se mettent à chanter dans les dernières secondes du match, brisant le silence du Parc des Princes alors que leur équipe est menée 5-0. Comme il ne sait pas quoi faire face à ce phénomène inconnu, il hue, il siffle, pour couvrir ce chant qu’il ne saurait entendre. Tout petit. Ce public est celui qui croit que le football n’est qu’un divertissement. Celui qui veut que le film se termine bien, à chaque fois, ou alors il s’indigne, il veut qu’on le rembourse, parce qu’il n’a pas payé pour que le héros meurt à la fin. Ce public ferait sans doute mieux de s’abonner chez UGC ou Gaumont plutôt que dans un stade de football.

Par Thomas Pitrel, au Parc des Princes
Modifié

 //  Fidèle du Bayern Munich
Note : -2
Alors? On a passé une sale soirée au Stade hier soir?
Note : 23
Prendre constamment le public a parti. Vouloir lui trouver sans cesse une intelligence collective. Vouloir constamment juger le public du Parc. Sans revenir aux causes du changement. Sans expliquer le poids des politiques dans cette ville capitale. Ne pas donner de mesures de comparaisons.
Trouver une excuse au PSG bashing. Apres l'argent, le qatar, les gueulantes d'Ibra. Place aux publics... Faites donc. Prenez tout au premier degre. Faites une etude socio si ca vous chante...
ToxikCheese Niveau : Loisir
Note : -2
lol mdr xpdr ptdr rololo xoxo !! ila aicrit "billet d'humeir" enlala la onte !


Bon je vais lire maintenant.
footrockeur Niveau : Loisir
Note : 10
J'ai pas vu le match mais si le public parisien a effectivement sifflé parce que les nantais chantaient, alors oui il a raison de s'en prendre au public.

Faut arrêter de rager parce que vous avez un public de merde les gars, vous y êtes pour rien, et c'est ça qui me désole. Bonne chance à vous les parisiens de devoir subir des commentaires sur votre public de merde, moi pendant 4 ans on se foutait de ma gueule parce que "la ligue 2 blablabla".

D'ici 4ans ils auront bien trouvé un truc pour dissoudre notre brigade loire comme avec tous les groupes ultra ces temps-ci et alors personne se moquera plus jamais de vous promis ! Quoique, "dans le foot ça va très vite", vous serez peut être en Ligue 2 qui sait ? :o)
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Note : 1
En fait, c'est ça, le public parisien est un public de complexes cinématographiques. Ils ne connaissent pas Depardon, Godart, et ne vont voir du Laars von Trier que si Charlotte est à poil.
Note : 9
C'est vraiment la ligne éditoriale de So Foot,
Vu et revu des dizaines de fois sur ce site : "Le Public du Parc c'était mieux avant".
Que tous ceux qui regrettent le temps des bastons entre supporters, du temps où un père de famille se posait des questions avant d'y aller, sans parler du vandalisme, du fanatisme, qui pouvaient conduire à ce qu'un homme perde la vie.
Oui c'est sûr c'était mieux avant.
Je préfère un climat pacifié.
Et, désolé, mais ce genre de raisonnement c'est ni plus ni moins qu'un raisonnement qui consiste à dire que seuls les pauvres sont de vrais supporters. Imaginer si on disait l'inverse. Ca sentirait pas très bon
Note : 6
Effectivement; toujours ramener ça au public c'est petit. Petit, bas et malhonnête. C'est occulter l'injustice du plan Leproux même si un assainissement était nécessaire. C'est fermer volontairement les yeux sur le fait que 12000 hommes et femmes ont payé pour 200 à 300 imbéciles.

Le seul souci, c'est que le retour de bâton; vous vous le mangerez aussi sur la gueule un jour si vous voulez accéder à l'élite et ce jour là; comptez sur nous pour appuyer là ou ça fera mal; je me répète mais lorsque vos présidents voudront vendre et qu'ils verront que pour faire des clubs "bankable" il faut un public lisse et bah vous sauterez. J'ai discuté avec un membre des Yankees de l'OM et Lyonnais et Marseillais ont déjà eu chaud. Préparez vous.

Ne soyez pas dupes sur une chose: le Parc a été bâillonné uniquement en vue de la revente des parts de Colony et non pas pour la sécurité des supporters comme il a été dit. Parce que ça faisait plus de 10 ans que c'était comme ça. Alors pas la peine de fustiger les Qataris; ce sont les Américains les premiers à avoir pris les décisions.
germainalesida Niveau : District
Trop facile de tapé sur les supportaires parisien quand ont a passé les 3 dernières années a cassé toute les actions organisé par ces derniers! a tort a raison qu' importe aujourd’hui Mr Pitrel vous jugé sont action ou plutôt sa non action pas facile d être supportaire sans tifo tambours mégaphone Kop kapo et sans même avoir le droit d être torse nue donc forcement a force de vouloir que rien dépasse ont y arrive mais les fautif de se stade creux sons la direction du PSG et non ces supportaires qui serait ravie d organisé des animation digne du niveau des joueurs sur le terrain. Pour en finir donc, gardé votre haine pour MR Blanc (pas lolo l' autre) et votre nostalgie des 90' et de sont jeu a la nantaise ont a pas besoin de ça un lundi matin!
Note : 13
Message posté par footrockeur
J'ai pas vu le match mais si le public parisien a effectivement sifflé parce que les nantais chantaient, alors oui il a raison de s'en prendre au public.

Faut arrêter de rager parce que vous avez un public de merde les gars, vous y êtes pour rien, et c'est ça qui me désole. Bonne chance à vous les parisiens de devoir subir des commentaires sur votre public de merde, moi pendant 4 ans on se foutait de ma gueule parce que "la ligue 2 blablabla".

D'ici 4ans ils auront bien trouvé un truc pour dissoudre notre brigade loire comme avec tous les groupes ultra ces temps-ci et alors personne se moquera plus jamais de vous promis ! Quoique, "dans le foot ça va très vite", vous serez peut être en Ligue 2 qui sait ? :o)


Cite moi un stade qui ne siffle pas quand le parcage visiteur se met a chanter.

Cite moi un stade qui applaudit les joueurs adverses tout au long du match.

Cite moi un stade qui ne traite pas les parisiens d en cu les

Et apres on parlera...
Parisiens, vous ne pouvez pas tout avoir. Nantes, à défaut d'avoir une grande équipe, a au moins une âme...
Note : 8
Message posté par Canari44
Parisiens, vous ne pouvez pas tout avoir. Nantes, à défaut d'avoir une grande équipe, a au moins une âme...


Definis AME stp, je suis curieux
Note : 17
Message posté par Canari44
Parisiens, vous ne pouvez pas tout avoir. Nantes, à défaut d'avoir une grande équipe, a au moins une âme...


Point Godwin du foot, bonjour !
labastille Niveau : DHR
Note : 20
c'est reparti pour la litanie sur l'ancien public vs le nouveau ,mais l'avez vous vraiment connu l'ancien ?
dire qu'on ne chambrait pas ,sifflait pas ,n'insultait pas ,c'est du domaine du fantasme ,on a toujours été un public de "connards" et alors ?
si vous cherchez l'esprit chevaleresque et du fairplay ,c'etait pas au parc qu'il fallait le chercher par contre on était là ,toujours à fond ,des tifos de dingues et des chants à vous donnez le frisson .
en ce qui concerne la violence ,il y en avait mais pas plus qu'une fete de la musique à republique ou à st michel ou un jour de l'an sur les champs ;)
le nouveau public maintenant et bien figurez vous qu'il y a beaucoup d'anciens qui sont là, placés aléatoirement mais bien là ,je ne parle pas des latérals ça a toujours été un public de spectateurs ,le soucis aujourd'hui et qu'il est compliqué d'organiser les chaants etc ,pas de capo ,pas de méga rien ,appliquez cela à toutes les tribunes de france et on reparlera de l'ambiance ,le parc s'en sort bon gré mal gré .
apres "l'ame" du psg ,on veut faire le proces de son public et les juges sont souvent des abonnés à la tribune canapé depuis toujours ,mais ceci dit si vous avez des suggestions pour améliorer l'ambiance dans l'état actuel du plan leproux ,on vous écoute.
Note : 18
Putain je suis supporter de Nantes mais à écouter certains la Brigade Loire et le public nantais c'est Boca Junior. Insupportable de la ramener autant parce qu'on a gagné plus de 3 matchs en Ligue 1 pour la première fois depuis 7 ans. Contentez vous de supporter.
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
118 104