Le football serbe face au démon du racisme

Les incidents racistes qui se sont produits à l'encontre du Brésilien Everton Luiz il y a une dizaine de jours ont provoqué un bad buzz inattendu qui a permis de remettre en lumière le climat délétère qui gangrène le football serbe. Et de jeter l'opprobre sur le plus terrible de ses enfants : le FK Rad. Mais si United Force 87, son principal groupe de supporters, parvient à se démarquer à travers la violence extrême de ses propos, force est de constater qu'il n'est pas le seul responsable de la situation.

Modififié
Dès le coup de sifflet final, alors qu'il vient d'essuyer deux mi-temps de cris de singe en plus d'un tombereau d'insultes inscrites sur une banderole, Everton Luiz craque. Le milieu de terrain du Partizan Belgrade ose faire face au kop du FK Rad et adresse un doigt d'honneur à ses détracteurs, avant de pointer le blason de son club contre son cœur. Un geste qui va mener les joueurs du Rad à tenter de s'en prendre à ce Brésilien mat de peau. Il faudra une intervention de la police couplée à celle de ses coéquipiers pour qu'Everton finisse par quitter le terrain, en larmes. Des larmes brutales, sincères, qui ont fait le tour de la planète foot et rappelé à quiconque l'aurait oublié le grave problème de racisme qui sévit dans les tribunes serbes. En conférence de presse, Everton lâche : « J'étais en colère à cause de l'attitude des joueurs adverses qui ont envenimé la situation plutôt que d'essayer de la calmer. J'aime la Serbie et les gens qui y habitent. Ce pays est comme ma maison. »

Vidéo

Le racisme comme moyen d'exister


Dans l'ombre du Partizan et de l’Étoile rouge, les deux géants du football serbe, le FK Rad (en français, « travail » ) tente d'exister à sa manière sur la scène belgradoise. Jadis propriété d'une entreprise de BTP aujourd'hui disparue, il est davantage connu pour ses supporters sulfureux que pour son palmarès sportif. Si partout en Serbie, les ultras sont loin d'être des enfants de chœur, ceux du Rad ont franchi toutes les limites. « Il y a un profond sentiment patriotique et nationaliste chez les supporters serbes, mais celui-ci ne s'exprime pas de manière raciste, explique Dejan Zec, fondateur de l'ONG Centre for Sport Heritage, basée à Belgrade. Au Rad, on retrouve tous les néo-nazis qui se sont regroupés au sein d'un club disposant d'une faible base de fans et qui y ont trouvé un moyen d'exprimer leur nationalisme de manière politique. »

Ces supporters sont rassemblés sous la bannière du groupe United Force. En tribune, ils n'hésitent pas à afficher des Totenköpfe, symbole de la SS, des croix celtiques, des versions nazifiées de l’emblème du Rad, une crosse épiscopale, et multiplie les hommages à Ratko Mladić, le « boucher des Balkans » , actuellement jugé par le TPI pour l'organisation du massacre de Srebrenica en 1995. Un génocide dont la United Force fait l'apologie à travers certains de ses chants, particulièrement lorsque le Rad affronte le FK Novi Pazar, l'équipe de la minorité bosniaque, de confession musulmane.

Vidéo

Le niveau de violence est tel que l'on considère en Serbie que la United Force gère le club en sous-main. Pour Dejan Zec, c'est cette omniprésence autour du terrain qui explique le soutien des joueurs envers leurs supporters, malgré un comportement bien peu orthodoxe : « Je crois vraiment qu'ils ont peur d'eux. À cause de leur comportement, les joueurs en sont arrivés à craindre pour leur propre sécurité. De manière générale, l'influence des ultras sur les clubs est bien plus importante en Serbie que dans n'importe quel autre pays. »

La contamination nationale


Si le racisme est la marque de fabrique des supporters du FK Rad, les groupes des autres clubs serbes ne sont pas exempts de tout reproche. À commencer par les rivaux locaux du Partizan et de l'Étoile rouge. Mais au-delà de quelques incidents racistes et antisémites (notamment à Tottenham l'année dernière), ceux-ci ont la particularité d'agir comme de véritables groupes mafieux, actifs entre autres dans les trafics de drogue et d'armes, souvent en lien avec les édiles politiques locaux et nationaux, un peu à la manière des barras bravas argentines. C'est pourquoi, après la rencontre, les déclarations de l'entraîneur du Partizan, Marko Nikolić, paraissaient peu crédibles : « C'est un retour à la réalité du football serbe. »

De quoi rire jaune. Lorsqu'il entraînait l'Olimpija Ljubljana en 2016, il s'était rendu coupable d'avoir traité de « noir idiot » l'un de ses joueurs nigérians qui avait célébré une égalisation un peu trop longtemps à son goût. Une déclaration non sanctionnée par le président de l'Olimpija, le Serbe Milan Mandarić. La Fédération slovène prendra ensuite la décision de le sanctionner jusqu'à la fin de la saison. Nikolić n'a d'ailleurs pas attendu longtemps pour faire volte-face sur sa déclaration qui suivit le match face au Rad, en demandant à ce que tous les protagonistes de l'incident soient sanctionnés, y compris Everton Luiz. Chassez le naturel...


Le lendemain des incidents, la sanction tombe : dans un communiqué, la Fédération serbe (FSS) ordonne la fermeture « jusqu'à nouvel ordre » du stade Pierre Ier, une arène de quartier faite de béton décrépit et de bois vermoulu. Un verdict qui paraît bien léger au vu de la gravité des faits, aucune décision concrète n'ayant été prise directement à l'égard des supporters, bien que le porte-parole de la FSS nous affirme qu' « une enquête de la commission de discipline suit actuellement son cours » . Se pose alors la question suivante : la Fédération aurait-elle réagi si les larmes d'Everton n'avaient pas fait le tour du monde ?

Pour Mina Milanović, du magazine d'investigation Insajder, la législation serbe est inefficace : « Depuis 2003, le gouvernement s'est lancé dans une guerre contre le hooliganisme, mais seulement sur le papier. Aucune action concrète n'a vraiment eu lieu. » Dejan Zec tempère : « La législation serbe ne pénalise pas automatiquement les délits haineux. Si des faits de violence avaient eu lieu sur le terrain, la justice se serait saisie du dossier. Il y a des discussions pour changer la loi et faire des délits haineux des faits de violence à part entière qui pourront être immédiatement sanctionnés. »

Ultras, directions, politiques : tous complices ?


En attendant, le football serbe est dans une impasse. « Récemment, nous avons demandé au Premier ministre Aleksandar Vučić si la problématique des violences liées au hooliganisme serait un jour résolue, se souvient Mina Milanović. Il nous a répondu qu'il "n'avait pas la force nécessaire pour s'attaquer à ce problème à l'heure actuelle". Si même l’État n'a pas la "force nécessaire", alors on comprend aisément pourquoi personne ne réagit à ce genre de comportement anti-sportif. » Ajoutez à cela les connexions avérées entre ultras mafieux et cercles du pouvoir et l'on obtient un statu quo qui arrange tout le monde.


Dix jours après les incidents, la FSS n'a prononcé aucune autre sanction à l'égard du Rad. En interne, le discours est bien lissé : « Nous nous battons contre toutes les formes de discriminations et accepterons toutes les décisions de la Fédération, explique Uroš Tošić, le manager général du club. En attendant, nous avons mené notre propre enquête et banni les coupables de notre stade. Nous croyons que l'éducation est la clé et qu'il faut séparer les hooligans des vrais supporters. Car sans les fans, le football n'est rien. »

Selon lui, le noyau des fauteurs de troubles comporterait une dizaine de personnes. Mais la pomme pourrie a gangrené tout le panier et cela, la direction semble incapable de l'admettre. Pire encore, certains membres de la direction tiennent publiquement un discours radicalement contraire, à l'instar de Jelena Polić, la vice-présidente du club. Sur les réseaux sociaux, celle-ci dénonçait les prétendues larmes de crocodile d'Everton en conférence de presse : « Moi je lui dis : cher ami, retourne donc dans ton joli pays, montre-leur tes doigts sombres, insulte les mères brésiliennes et tout se passera bien. » Le message a entre-temps été supprimé, mais une chose est sûre : tant que l'infernal triangle d'intérêts entre ultras, directions de club et monde politique ne se brisera pas, la situation n'a aucune chance de changer. Là encore, il faudra que les solutions partent d'en haut, pour montrer une bonne fois pour toutes que le racisme n'est pas une spécificité serbe, mais concerne l'ensemble du monde du football.

Par Julien Duez, avec Loïc Tregoures Sauf mention contraire, tous propos recueillis par Julien Duez.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Deschamps Elysées Niveau : District
3 matchs sans supporters pour le Rad et 100€ d'amende pour Everton, c'est les sanctions qui sont tombées hier
Bolek03
<iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5dqzb5_bardzo-zaradne-sily-specjalne_tech?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>

Très bien
2 réponses à ce commentaire.
Deschamps Elysées Niveau : District
Ce qui me fait rire chez les supporters du Rad, et chez certains serbes aussi, c'est leur ''amour'' pour le Nazisme alors que 600'000 d'entre eux ont été déporté par les Oustachis croates durant la Seconde Guerre Mondiale. Si tu es patriote, tu connais ton histoire et tu ne soutiens pas une idéologie qui a tué 15% de tes ancêtres
Note : 3
On peut extrapoler un peu:

- les nazis consideraient les Slaves comme une "sous-race" destinee uniquement a servir les Aryens
- les nazis etaient antisemites mais leur ideologie n'a jamais attaque l'islam

Ca montre quand meme la debilite de ces types...
Note : 1
Pareil chez les néo-nazis russes qui se prennent pour des patriotes.Une belle bande d'abrutis.
y'a meme des neo nazis gays...on touche au sublime
Tu devrais mettre les pieds en Serbie avant d avancer ce que tu dis . J ai passer 2 mois la bas avec un pote noir il a été accueilli a bras ouvert dans tout les villages ou on est passe et jte parle même pas des femmes qui ne jurait que par lui , sans oublier le traitement miedatique occidental a l égard de la Serbie depuis 30 ans ça peut permettre de comprendre le sentiment d appartenance et de nationalisme . Et chez certains serbes comme tu dis qui ont le syndrome de Stockholm regarde en France le nombre de gens qui ont eu des grands parents résistant mais qui développe une nostalgie du 3ème Reich
Ce commentaire a été modifié.
didier gomis Niveau : CFA
assez d'accord avec toi pour nuancer les opinions que l'on peut avoir sur le "racisme généralisé à un pays ou une nation. Où que tu ailles dans le monde tu trouveras chez les gens des propos contre le voisin d'à côté ou contre l'"ennemi historique". C'est inévitable, nous sommes tous des humains et malheureusement nous vivons derrière des frontières et une longue histoire de conflits nous a précédé et a bâti celles-ci.

Après si ton pote ressemble à ça, normal qu'il ait plu aux femmes serbes, pas sûr qu'il plaise à nos chères françaises déçues d'un certain soir de juillet 2016...


Deschamps Elysées Niveau : District
Je suis de Prokuplje mon ami, tu peux pas trouver plus serbe que moi :) j'ai déjà amené des amis noirs en Serbie également et aucun problème, mais ça n'enlève rien a ce que je dis. Quand on voit un noir, ou n'importe qui, on est ouvert et accueillant, car c'est dans notre culture. Mais par contre on a beaucoup d'idées arrêtées qui sont difficiles à changer.
Deschamps Elysées Niveau : District
Encore une chose, tu parles des 30 ans dernières années, mais le développement du patriotisme (et pas nationalisme!) serbe à commencer bien plus tôt. 4 siècles à se battre seul contre les ottomans, puis les austro-hongrois, ensuite la 1ère GM avec 1'200'000 hommes morts pour la Serbie (la moitié de la population masculine!!!) ensuite la 2ème GM où on se fait déporter (600'000), puis Tito et enfin la guerre des '90. Quand ton peuple, donc ton père, grand-père, arrière grand-père, arrière arrière grand père, et ainsi de suite, se sont fait maltraiter et tuer par tous le monde, tu commences à aimer ta terre plus que tout et détester les autres.
Je ai pas dit que le patriotisme avait commence en Serbie y'a 30 ans je parlais de la manière dont on parlait dans les médias de la Serbie et des serbes depuis 30 ans et que c est a peu près mon âge j'me souviens de mon meilleur ami serbe vivant en France avec les larmes au yeux quand on était gosses devant les infos a entendre dire que les serbes sont des bouchers sans cœur qui font du mal aux autres et ne subissent rien pendant que la bas sa famille souffrait sous les bombardements de l OTAN et du monde " libre et avancé"
Deschamps Elysées Niveau : District
Alors on est parfaitement d'accord :)
Oui je me souviens aussi de mes parents attendant les coups de fil de la famille en espérant qu'ils n'aient pas été tué
Et je pense comme toi sauf que je le prend par un prisme plus de mon époque , c est a dire qu il est probable que ce traitement réservé par les médias a la Serbie a pu engendrer un nationalisme ou un patriotisme renforcé chez les serbes . Quand tu dis que c est un pays avec beaucoup. Idées arrêter faut savoir de quoi on parle si tu fais le parallèle avec le fait que les serbes ne veulent pas voir défiler dans leurs rues des chars avec des hommes a poil dessus et des plumes dans le derrière faut savoir que c est le cas dans 80 pour-cent des pays du globe je dit pas que c est bien ou pas bien mais énormément de pays sont infiniment plus arrièré que la Serbie et ne se font pas systématiquement attaque sur leurs supposé barbarie et retard , on fait même beaucoup de business avec eux...
11 réponses à ce commentaire.
CarlettoPerSempre Niveau : District
En tant que serbe et connaissant l'histoire du RAD, je peux comprendre la manière dont les joueurs locaux ont réagit. Comme le point du doigt l'article, les supporters ont effectivement réussi à faire peur aux joueurs. Là-bas, ce n'est pas le club, le président ou même le coach qui a le dernier mot, mais bel et bien ces "pseudo-supporters/hooligans/idiots".

Là-bas, tu ne peux pas te permettre de jouer les héros. Si un seul joueur du RAD avait eu du bon sens et avait réagit en supportant Everton (chose que toute personne normalement constituée aurait du faire), sa maison aurait été encerclée le soir même d'hooligans et ca n'aurait pas été pour jouer à cache-cache.

Un autre exemple: le match Serbie - Albanie pour la qualification à l'EURO. Lorsque le match est interrompu en Serbie, ce n'est pas la police qui calme les supporters, ni moins les joueurs (bien qu'il faut reconnaître que les joueurs serbes avait, selon moi, bien réagit en essayant de ne pas envenimer la situation. Tous sont parti à l'étranger, comme quoi ca fait du bien) mais belle est bien le chef des ultra qui descend sur le terrain, tape la causette et ensuite remonte dans les gradins sans que personne ne l'en empêche.

Une très très grande tristesse de voir cela se passer encore au 21ème siècle, surtout pour un pays qui, malgré ses apparitions sulfureuses dans les médias, devient petit à petit internationale avec une mentalité qui commence à s'ouvrir. Malheureusement la Serbie est pleine d'oxymores, et ses cons à elle (parce que oui, chaque pays a ses cons) ont plus d'importance et de pouvoir que ceux dans le reste du monde....

(quoi que Donald Trump? ....)
Donald Trump est un cas à part. Lui c'est dans sa tête que c'est le bordel. Aux US c'est le mec au pouvoir qui insulte et ses supporters le supportent comme des moutons ou le lâchent plus rapidement que se fait lâcher Fillon. Mais il n'a pas de sympathie nazie (connue), juste un racisme inversement proportionnel à son intelligence. Le mec a réussi à faire passer George W. Bush pour un humaniste, et il n'est au pouvoir que depuis 100 jours.

Le monde est vraiment, vraiment dans la merde.
Spartakist Niveau : CFA2
"Il a réussi à faire passer George Bush pour un humaniste".

Quand on lit ça, on a envie de pleurer. La puissance médiatique est telle qu'un type fraîchement élu qui n'a encore concrètement rien fait est vu d'une manière plus négative qu'un de ses prédécesseurs dont les agissements ont provoqué la mort de plus d'1,5 millions d'irakiens. Et le compteur tourne toujours...

C'est désespérant.
3 réponses à ce commentaire.
Et puis c'est surtout que dans la pyramide nazi du classement des races, les serbes (et les slaves en géneral) n'occupés pas le haut du podium...valait mieux être un berger allemand qu'un serbe...m'enfin, on va pas leur demander de réfléchir trop.

Mais je serai toujours surpris par ces milliers de serbes/russes/polonais qui s'affichent avec de la croix gammée.....
Oh tu sais, même en France tu as des mecs comme ça ou bien des gens qui ont des propos hallucinants sur les juifs.
Spartakist Niveau : CFA2
En Union Soviétique, à la fin des années 80, les racailles et les rebelles de l'époque se faisaient souvent tatouer une croix gammée non pas par admiration pour le IIIème Reich mais en signe de protestation et de provocation au régime communiste. C'était une sorte de "va te faire foutre" ultime.

Et aujourd'hui encore, tu peux être certains que les trois quarts de ces soi-disant néo-nazis slaves n'ont jamais lu Mein Kampf et ont une culture très réduite sur le sujet. Attention, je ne dis pas qu'il n'y a pas de vrais nazis purs et durs mais leur nombre est réduit.

Pour faire simple quand tu es blanc et slave vivant dans un pays slave, arborer une croix gammée est ce qu'il y'a de plus provoquant pour montrer ton rejet du système et de la vie en général.
2 réponses à ce commentaire.
Les élections approchent. So Foot va nous faire peur avec des histoires de nazis. Brrrr!

Si je vote Macron, j'ai bon?
Took-Took Niveau : DHR
Ah, on a un demeuré ici
Le mieux ce serait que tu t’abstiennes de voter...de toute évidence tu comprends pas grand chose au monde qui t'entoure...
2 réponses à ce commentaire.
The Chosen One Niveau : CFA2
La Serbie face au racisme tout court

malheureusement ce pays est très très très nationaliste, à ne pas confondre avec le patriotisme qui lui n'a aucune connection avec la haine de l'étranger

La Serbie est un pays magnifique habité par un grand nombre de gens étroits d'esprits pour ne pas dire raciste

Les serbes de par leur histoire récente sont surement la population la plus détestée des balkans et ils ne font rien pour améliorer cette réputation malheureusement

le football dans ce cas là est carrément anecdotique
Si c est toi " l élue " c est que effectivement tout part en sucette. En tout cas avec un commentaire comme ça tu prouves bien que la France est un pays magnifique habité par des gens étroits d esprit jetant l opprobre sur les autres peuples sans jamais se regarder dans la glace
The Chosen One Niveau : CFA2
Première chose

Je suis d'origine serbe, mes parents sont tous les deux serbes nés à Belgrade, ma famille vit en Serbie

Donc quand je dis qu'il y a une grande majorité de gens étroits d'esprits et que les serbes sont très nationalistes et je l'ai vu et dans mon propre famille

Donc avant de me taxer de français raciste et autres joyeusetés quand tu sais rien de moi et que la seule chose que tu connais de la Serbie c'est envoyé spécial qui te l'a appris hein

Je n'ai jamais fait de généralité sur les serbes j'ai jamais dit "les serbes sont racistes"

Donc déforme pas ce que je dis à ton avantage

De plus la Serbie tend à évoluer et à s'ouvrir

Donc avant de me traiter de nazi et autres conneries renseigne toi
Haha sombre hystérique d ou tu as vu que je te traitais de rasciste et de nazi?? Alala les gens sont fous et pour te dire je me tape de savoir que tu as de la famille serbe comme de ma première masturbation , je fesais juste part de mon expérience dans ce pays que j ai visite 3 fois dont une fois avec un individu de type négroïde et qu on a absolument eu aucun problème alors qu on est pas reste qu a Belgrade et a novi sad , ça veut pas dire que tu peux pas croiser des cons en Serbie mais cette manière de systématiquement généraliser sur les peuples c est insupportable mais tu fais sûrement parti de ceux qui pensent que tout ceux qui votent marine le pen le font parcqu ils considèrent que l homme blanc est supérieur..foutaise et baliverne
The Chosen One Niveau : CFA2
Je voulais répondre a producteur Film ole ole pas à toi

Navre pour l'erreur de commentaire avec le site c'est un peu le
Bordel
Producteur de film Oléolé
Опа ти си Србин ?? Немогу да верујем !!!
Alors si je peux te donner un conseil, sort de ton village...
Que je sache je ne t'ai jamais traité de Français raciste, mais d'un mec qui ne voit sûrement pas plus loin que le bout de son nez et qui se permet de faire une généralité sur un pays et un peuple par rapport à son entourage.

Très bien maintenant, si les serbes étaient aussi raciste que tu le dis, va te promener à Belgrade et ouvre les yeux, il y a des arabes, des turcs, des noirs, etc....., et j'ai vraiment pas l'impression qu'ils se sentent pas en sécurité...

Des exemples, j'en ai pleins à citer pour te montrer que la Serbie n'est pas si raciste que tu le prétends. N'hésite pas à me demander....
The Chosen One Niveau : CFA2
Sauf que je n'ai pas fait de généralité

J'ai dit un grand nombre de personnes étroites d'esprit et un pays très nationaliste

Où est la généralité ?

je n'ai jamais dit " tous les serbes sont racistes"

Arrête ta mauvaise foi à deux balles et apprend à lire plutôt que t'enflammer et me manquer de respect alors que tu sais rien de moi.
Hutch
Heureusement que vous n'étiez pas à L'euro sinon.....
Nous on y était par contre hein ...
Et on a été irréprochable sur et en dehors du terrain...
Etant Serbe, mais né et qui vit en Suisse depuis 24 ans (ma famille aussi). J'ai eu une discussion y'a pas très longtemps avec ma tante ainsi que ma mère, par rapport à mes compatriotes qui habitent en Serbie et n'ont jamais quitté la région des Balkans.

Je leur ai dis que 99% des serbes sont homophobes et un peu racistes. Ce que je maintien.

Mais je peux "comprendre" leur comportement, étant donné que la Serbie n'a jamais été un pays où d'autre nationalités viennent pour y vivre, ce qui fait qu'ils sont très rarement confronté à une personne d'autre nationalité. D'où leur part pour le racisme.

On a qu'à prendre la Suisse, où on peut trouver beaucoup d'immigré d'Italie, Portugal, Espagne, ex-Yougoslavie. Quand les premiers immigrés commençait à venir en Suisse (italiens) ils ont aussi eu le droit au racisme, c'était surtout car les Suisses n'avait pas l'habitude que d'autre nationalités viennent chez eux et n'était pas encore habitué à vivre avec des personnes qui parlait pas la même langue ect...
CarlettoPerSempre Niveau : District
Absolument pas d'accord avec toi. J'ai grandis en Suisse et je retourne de manière très fréquente en Serbie (3-4 fois par année). La Serbie évolue, et dire que les serbes sont à 99% racistes et homophobes c'est complètement faux. Les serbes dont tu parles, sont ceux qui apparaissent justement dans les médias pour leurs actions exécrables. Tu oublies les 95% des serbes qui vivent comme toi et moi, qui se lève chaque matin pour travailler et qui en ont rien à foutre de la couleure de peau ou de l'origine.

Je pèse mes mots, revois les tiens et l'image que tu tiens de la Serbie. Je trouve cela assez décevant que toi, qui a grandit dans une famille serbe et qui retourne au pays ne puisse pas voir une certaine évolution et une ouverture d'esprit qui est en train de se créer là-bas.

Les serbes sont loins d'être des saints, mais les francais, allemand, turques, japonais, chinois, américains et inuit non plus.

Il y a des idiots partout, ne laissons pas ses quelques supporters donner une image à un pays
Après les supporters du FC Rad sont purement des idiots finis, il n'y a rien à dire. Je m'inquiète pour mon club, l'étoile rouge qui va se rendre à Rad avec dans les 11 titulaires 4 joueurs africain et 1 latino.
Producteur de film Oléolé
Je me pose une question, êtes vous déjà allé en Serbie ??

Parce que vous êtes vraiment dans le cliché !!

Dans ce cas là :
- Tous les portugais sont maçons
- Tous les allemands portent des tongs avec des chaussettes
"Et ma préférée" :
- Tous les grecs sont gays
.........

Non mais sérieux, pour les gens qui jugent sans connaître, vous ne valez pas mieux que ces Connards de Nazie qui font des cries de singe.
Ce commentaire a été modifié.
RobinVanPersie Niveau : District
Je suis pas certain qu'il soit aussi radicale Que vous le pensez

Il est mesure dans ses propos
12 réponses à ce commentaire.
Quand les gens comprendront qu'il y a du racisme et de la connerie partout, parce que la connerie est universelle et propre à l'Homme, on fera un grand pas en avant.

Je ne suis pas convaincu que "les serbes" sont + racistes que d'autres. Ce qui est sûr, c'est que "des serbes" l'expriment ouvertement et sans complexe, et ça c'est problématique.

De là à stigmatiser tous les habitants de ce pays, non merci.
Toutafey. Aucun sens de dire qu'un pays a plus de racistes qu'un autre. Peut etre que comme en Serbie, ils sont plus exposés en se rendant au stade par exemple et en ayant aucune honte à exprimer leur haine.
Took-Took Niveau : DHR
Et on renvoit tout le monde dos à dos ? Je veux bien qu'on soit tous gentils mais à un moment il faut arrêter : oui il y a des pays plus avancés que d'autres en matière de droits des minorités ethniques. Il y a aussi une multitude de formes de racisme qu'on ne voit plus (ou moins) dans certains pays que dans d'autres. Ca n'a rien d'insultant de le dire pour les pays concernés. Je suis d'accord sur la bêtise des généralisations sur une population, mais entre ça et "mais de toute façon il y a des cons partout" il y a un monde. Personnellement je suis heureux d'être métis dans un pays qui dans lequel les mariages mixtes sont acceptés, dans lequel je ne suis pas renvoyé à mes origines tout le temps, etc. Ca n'a pas toujours été le cas en France et aujourd'hui ça n'est pas le cas partout.
2 réponses à ce commentaire.
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
Les Balkans ont été , sont et seront encore pour longtemps une poudrière ; le football et les dégénérés qu'il traine comme un boulet en sont un exemple de plus .
Frontière entre l 'Europe de l 'Est et occidentale , entre ethnies , entre religions , terre de génocide et d 'affrontements , victimes et bourreaux , à la manière du Liban au Moyen Orient.
Les ravages des années 90 associés à l 'arrivée au pouvoir des nationalistes croates et serbes , alimentent le retour au nationalisme des populations frustrées et humiliées par la non-résolution du conflit.
Regardez la montée de la xénophobie en France ; maintenant , transposez la situation la bas..
il y a 10 heures Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4 il y a 11 heures Neymar claque un doublé contre la Juve 30
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 26 Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 7 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13