En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau
  2. // Reportage

« Le football, c'était sa vie »

Le samedi 14 février 2015 à 17h30, Laura Dupuis se faisait renverser par un train de la ligne H au passage à niveau de la gare de Presles-Courcelles. Elle était une joueuse de football comme les autres, devait intégrer le centre de formation du PSG une semaine plus tard, et avait couru au milieu des rails pour récupérer son ballon.

Modififié
C’était un samedi, le jour de la Saint-Valentin. À 17h30. Comme des centaines d’ados chaque jour, Laura Dupuis, quatorze ans, traverse à pied la ville de Presles pour rejoindre sa maison. Elle a passé la journée au city stade de la ville, un petit bourg boisé de 3800 âmes au cœur du Val-d’Oise, à quarante minutes au nord de Paris en voiture. Elle marche avec trois de ses amis, et se retrouve rapidement à proximité du passage à niveau de la ville, situé juste en aval de la gare SNCF. La gare, tiens, un vrai point névralgique de circulation, tant piétonne qu’automobile, planté en plein milieu de la commune. Et qui la coupe en deux. Il existe un passage souterrain, mais personne ne l’emprunte. La jeune fille habite justement de l’autre côté, à moins de cinq minutes à pied. « Laura, elle l’a passé 10 000 fois ce passage, raconte Catherine Dupuis, sa mère. Quand on traverse une fois, on fait attention, mais mille fois on ne regarde plus. »

La sonnerie retentit, les barrières sont baissées, un train arrive. De ce qu'il s'est vraiment passé ensuite ne subsiste qu'une version diluée de la réalité, et les circonstances du drame restent, deux ans plus tard, floues pour les parents. Seule certitude : Laura courait après son ballon de football, parti rouler sur les rails. Lui a-t-il échappé ? A-t-elle tiré dedans ? Mystère. « Même nous, on n’a pas toutes les réponses à nos questions. Par exemple, le train, il a klaxonné ?, se questionne encore Alain, le père. Quand les chauffeurs le font pour se saluer en se croisant, on les entend depuis le salon. Son copain lui a dit : "Traverse pas !", mais pourquoi est-ce qu’elle n’a pas fait ne serait-ce qu’un pas en arrière ? » Laura est soufflée sur les barrières par un direct Beauvais-Paris de la ligne H et perd la vie sur le coup. Pour un ballon. Parce que le football, c’était sa vie.

La semaine suivante, elle devait partir au PSG


Tout le monde, ou presque, à Presles, se demande encore aujourd'hui ce qu’il a pu se passer cet après-midi-là. Il y a ceux qui ont simplement « entendu parler » de l’accident et qui hochent la tête d’un air désolé, d’autres qui étaient à l’église pour rendre hommage à une figure « très polie et bien élevée » du quartier et qui glissent un mot de condoléance, et enfin les jeunes qui la connaissaient depuis longtemps et qui fuient à l’évocation de son nom. Trop douloureux. Tous, en revanche, s’accordent à dire que ce qu'il s’est passé ce 14 février 2015 a « bouleversé la vie de la commune » . Et la vie de la famille Dupuis, qui reçoit dans la cuisine d’une grande maison blanche, tuiles foncées, avec jardin à l’arrière et place devant pour garer la voiture. Voilà dix ans qu’ils se sont installés, en 2007, Laura avait alors six ans. Deux ans plus tard, elle s’inscrivait au club de football de la commune, irrésistiblement attirée par le ballon. « Elle était tout le temps en jogging-basket, un peu garçon manquée, sourit Catherine. Elle aimait bien faire du hip-hop dans la cour de l’école. » Laura supporte l’OL en féminines, logique, et commence toutes ses listes d’anniversaire par le dernier ballon à la mode. Le père est photographe bénévole du club, la mère ne s’attarde pas trop au stade : « Je n’allais pas trop la voir jouer, j’avais peur qu’elle se blesse. Je n’y connaissais rien au foot. »

Assis sur un banc près de l’école primaire du Nantouillet, justement accolée au stade de football, Richard Rizza enchaîne les cigarettes et les bises aux gamins aux voix fluettes qui semblent tous le connaître. Il porte un T-shirt noir « U.S.L Presles » sponsorisé par une brasserie et un coiffeur, une bague noire à l’annulaire droit, et prévient qu’il est d’accord pour répondre « si ce n’est pas trop indiscret » . Lui est entraîneur des gardiens du club : « Laura c’était une perle, très très douée. Elle avait une vraie technique et c’était une joueuse rêvée pour un entraîneur. C’était un moteur, souvent capitaine au milieu de garçons. Jamais défaitiste, avec une super mentalité. » Elle joue 9 ou 10, mais est la première à demander les cages lorsqu'un de ses coéquipiers est indisponible. Il rit : « Oh puis c’était une casse-cou, elle faisait du surf dans sa baignoire et revenait le bras cassé le lendemain. » À l’époque seule licenciée féminine au milieu de 200 gosses, une mère de famille qui passe par là ajoute qu’elle a le sentiment «  qu’il y en a plus maintenant, elle a lancé le mouvement » . Effectivement, aujourd’hui, elles sont trois. « Elle vivait foot, ajoute Alain Dupuis avec une pointe de fierté, dès qu’elle pouvait, elle sortait jouer avec son ballon. Et elle faisait toujours parti de ceux qui étaient titulaires le week-end. »

Trois décès en vingt ans au même endroit


De fait, ses performances en club lui permettent de jouer au niveau District, à Domont. Au cours d’un match, elle est repérée par un recruteur et son nom remonte jusqu’au PSG, qui lui propose des essais. « Elle devait s’y rendre la semaine après l’accident » , confie Catherine Dupuis, la gorge serrée. À vrai dire, même les garçons, d’ordinaire peu prompts à avouer qu’ils se faisaient dribbler par une fille, concèdent leur impuissance dans un sourire qui en dit long. Matthieu, quinze ans, croisé dans la rue un ballon à la main en compagnie de deux amis, commence d’abord par refuser de répondre. Il s’en va, même. « Il la connaissait depuis le CP » , l'excusent Théo et Ngatam. « Elle était vraiment très, très forte » , avoue le premier. « Elle a joué une fois avec mon père et mon frère, mais tranquille, elle leur donnait des conseils » , détaille le second. Puis, à l’évocation des aménagements qui ont été faits au passage à niveau depuis l’accident, Matthieu revient : « Tu parles, c’est des cons ! Ils n'ont rien fait à part mettre un panneau pour dire de faire attention. Mais les barrières, c’est toujours des demi-barrières, tout le monde passe de l’autre côté. » Puis il se radoucit : « Laura, si elle était forte ? Pfff, elle nous mettait cinq petits ponts à la suite, comme ça, si elle voulait... »


Le décès de Laura aura bientôt deux ans et demi. Dans les semaines suivant le choc, après les bouquets de fleurs sur place et la cérémonie hommage au gymnase « parce que l’église était trop petite pour 1000 personnes » , la mairie LR avait annoncé l’ajout de deux demi-barrières supplémentaires, financées par la SNCF, pour 2017. Il faudra finalement attendre 2018. Car en ce vendredi de juin, une vingtaine de secondes avant l’arrivée du train de 16h20 en provenance de Paris, une sonnerie retentit. Les fameuses barrières s’abaissent, et le problème devient évident : de part et d'autre du passage meurtrier, elles ne bloquent que le côté droit de la route, dans le sens de circulation. Libre à quiconque de passer à gauche. De plus, ce dernier est situé à un endroit stratégique : l’école, la mairie, le stade, la poste et les commerces d’un côté, une immense zone résidentielle de l’autre. Et Laura, obligée de passer là tous les jours, n’est pas la première à y laisser la vie. Elle est la plus jeune, certes, mais surtout la troisième en vingt ans, et toujours selon le même procédé. En 1995, une femme se faisait percuter par un train au même endroit, avant un autre accident, dix ans plus tard. Un vieux couple réservé croit se souvenir de l’histoire d’une femme, tout juste majeure, percutée alors qu’elle traversait avec ses écouteurs dans les oreilles. « Enfin, il paraît. » Déjà, à l’époque, des doubles barrières avaient été réclamées, sans succès. Alain Dupuis : « On a peur qu’une autre personne ne fasse heurter, tout ça parce que la SNCF ne peut pas ouvrir un dépôt et trouver des doubles barrières. Là, ça fait six mois que la sonnette s’arrête quand les barrières sont baissées, c’est pas normal. Il peut très bien y en avoir un qui arrive dans l’autre sens, et on ne le voit pas. » Et d’enchaîner, lorsqu'on lui demande si la commune a tiré des leçons du décès de sa fille : « Je pense que cet accident a eu un fort impact sur les gens de sa génération, ils font plus attention. Mais il y a une école à proximité, des petits qui rentrent manger tous les midis. Une bande blanche au sol et un panneau, ça me semble un peu léger. En fait, il faut toujours attendre qu’il y ait d’autres morts. »

Vivre au milieu des souvenirs


Depuis la disparition de Laura, un tournoi de futsal est organisé à Presles chaque dernier dimanche de janvier, à quelques jours près de sa date de naissance. La compétition est réservée aux féminines, et les gagnantes repartent avec le trophée Laura Dupuis. Richard Rizza, qui confirme que l’épisode « avait été un traumatisme dans le club » , glisse aussi qu’il avait été un temps évoqué de renommer le stade en son nom. « On ne l’oubliera pas, on fera quelque chose » , avait déclaré à l’époque Pierre Bemels, maire de la ville. Rien pour l’instant, même si « moi, honnêtement, je serais contente  » , explique Catherine, la maman. « Peut-être nommer un terrain, ce serait bien » , ajoute Alain. Le drame est désormais ancré dans l’histoire de la commune, à tel point que Monsieur le maire en a reparlé dans ses vœux de début d’année. Un spot de prévention avait même été tourné avec les jeunes de l’U.S.L, censé être diffusé sur les écrans vidéo des nouveaux transiliens. Mais là encore, Mme Dupuis hausse ses sourcils bruns : « Mon mari prend les transports tous les jours, il ne l’a jamais vu. » Matthieu, le petit ado aux yeux bleus et au fort caractère croisé plus tôt, trouvait d’ailleurs que ce spot ne servait à rien, car « pas assez violent » par rapport à la réalité que tous ont vécu.

Après avoir songé à « se reconstruire ailleurs » et quitter les murs d’une maison emplis de souvenirs, les parents de Laura ont pour l’instant décidé de rester sur place. Parce que « c’est comme tout, on s’habitue » . Si l’enquête sur l’accident est close, ils évoquent la possibilité de porter plainte contre la SNCF si celle-ci continue à repousser les travaux de rénovation du passage à niveau. Le papa insiste : « C’est hyper important que les éducateurs de foot jouent aussi ce rôle-là, qu’ils passent des messages de prévention. "Attention en rentrant." Ils servent aussi à cela. » Un dernier point lui tient à cœur : certains avaient imputé l'accident à l’âge de Laura, la fougue de sa passion et l’imprudence inhérente à sa jeunesse. « Mais si vous restez trois-quatre heures à regarder la gare, vous allez voir toutes ces personnes passer par là, et pas que des jeunes. On en aurait gros sur la conscience s’il y avait un autre mort, parce qu'on se dirait qu’on n'en a pas fait assez. Et ce n’est pas parce qu’il s’est écoulé dix ans entre chaque accident qu’il s’en écoulera encore dix avant le prochain. »



Par Théo Denmat, à Presles
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:10 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham Hier à 15:16 C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 16:00 Taarabt met fin à trois ans de disette 13 Hier à 14:18 Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 1 Hier à 12:46 Kaká a joué son dernier match à Orlando 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:44 Un match retardé à cause des confettis 3 Hier à 10:44 Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 Hier à 08:04 Le missile de Guedes avec Valence 20 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 13 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 9 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6
À lire ensuite
Apprendre à souffrir