1. //
  2. // 11e journée
  3. // Chelsea/Liverpool

Alors que Chelsea et Liverpool se recroisent en Premier League cinq ans après le but fantôme de Luis García en demi-finale retour de Ligue des champions, le football anglais dans son ensemble (clubs et sélection) est au cœur d'une crise liée à l’arbitrage. Une saloperie qui les poursuit depuis plusieurs décennies.

Modififié
11 25
Difficile de parler du football anglais sans faire référence à l'arbitrage. Et quand on parle de football anglais, on ne parle pas uniquement de la Premier League. Que ce soit en Coupe d'Europe ou avec l'équipe d'Angleterre, les sujets de Sa Majesté ont une fâcheuse tendance à se faire enfler par le corps arbitral. Dernièrement, Manchester City en a d’ailleurs fait les frais en Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (2-2) avec un penalty oublié sur une faute grossière envers Mario Balotelli et un but refusé pour un hors-jeu inexistant d'Agüero. Le genre de match qui énerve passablement Roberto Mancini : «  Il y avait penalty et le but (d'Agüero) était aussi valable. Je lui ai dit à l'arbitre, à la fin, qu'il y avait penalty et pas hors-jeu.  » Un fait de match qui serait passé à la trappe si, quinze jours auparavant, la journée de championnat anglais n'avait pas tourné à la mascarade arbitrale. Du but d’Arteta accordé à tort à Arsenal face à QPR pour un hors-jeu évident, à celui injustement refusé à Suárez pour Liverpool contre Everton, en passant par le gag avec la ficelle de Chicharito, il y avait de quoi se fendre la gueule.

«  It's a fucking disgrace  »

À lui seul, le Chelsea-Manchester United a mis à mal l'arbitrage anglais. Chelsea perd à neuf contre onze avec un carton rouge limite sur le blondinet Fernando Torres et un but clairement hors-jeu (celui de Chicharito donc). Si on y ajoute un penalty oublié pour une main de David Luiz dans la surface, l'arbitre Marc Clattenburg a foiré son match avec un certain doigté. D'autant que le mec n'en est pas à son coup d'essai. La preuve avec son CV : but refusé à Pedro Mendes pour Tottenham en 2005 à Old Trafford (alors que la balle avait bien franchi la ligne), un autre raté face à Everton en 2007, critique du management de Mark Hughes à City en 2009 et enfin une faiblesse face à Nani (encore en défaveur des Spurs) en octobre 2010.

Welcome in England. Un pays où les grands affiches se jouent toujours à 23. Comme ce fameux soir d'automne 2004, où l'incroyable série d'invincibilité des Gunners en championnat (49 matchs) s'arrête sur la pelouse d'Old Trafford. Ce jour-là, Mike Reily est totalement dépassé par les évènements. Oubliant de sanctionner des attentats manifestes et s'empressant en revanche de siffler un penalty pour un léger contact entre Campbell et Rooney, qui en rajoute dans sa chute. Van Nistelrooy ouvre la marque dans la foulée à un quart d'heure de la fin. À croire que les chakras britanniques ne sont pas en adéquation avec l'arbitrage moderne. Chelsea sait de quoi il parle, lui qui a encore en mémoire la fucking disgrace dont Didier Drogba a fait un tube universel en demi-finale de C1 contre Barcelone. Ce même Drogba qui profitait de la myopie d’un arbitre de touche un jour de MU - Chelsea décisif pour le titre 2010 où l'Ivoirien s'en allait tromper Van der Sar en étant parti six mètres hors-jeu. C'est un peu ça, l'histoire du football anglais dans son ensemble. Des scandales, des ratés, des hors-jeux non sifflés, des buts refusés. À croire que le pays qui a inventé le football est poissard. Et aime entretenir cette légende.

La main de Diego, la frappe de Lampard

Pourtant, l’homme au sifflet semblait s’être arrêté du bon côté de la Manche quand Geoff Hurst voyait son but validé en finale de la Coupe du monde 1966, sans que personne n’ait vu la gonfle franchir la ligne. Dieu ayant décidé d’aider les Anglais à gagner leur Mondial, il s’est bien vengé depuis. Et dans les grandes largeurs. Et comme le Divin a un certain sens de l’humour, il a envoyé un petit nabot grassouillet punir l’équipe d’Angleterre de Gary Lineker sur une main bien à lui en quart de finale du Mondial 86. Son propriétaire, un certain Diego Maradona, ne s'est pas privé d’avouer l’impensable : Dieu a choisi son camp. Tout, sauf l’Angleterre et ses clubs. Sinon, comment expliquer ce but refusé à Frank Lampard à la dernière Coupe du monde, alors que sa frappe avait bien franchi la ligne de but allemande devant les caméras du monde entier ? Tiens, juste pour finir de vous convaincre. La nationalité de Graham Poll, seul arbitre au monde à avoir averti trois fois un même joueur dans un même match ? Anglaise. CQFD.

On s'est souvent moqué de l'arbitrage français. Michel Platini himself a longtemps bazardé l'arbitrage vidéo, mais les Anglais, eux, font avec ce qu'ils ont. À l’instar de leur école de gardien de but, les bons arbitres anglais sont rares. Après, on peut avancer que tous ces faits de jeux mis bout à bout forment un ensemble hasardeux, mais ça commence à faire beaucoup pour un seul et si petit pays. Pour ce Chelsea-Liverpool, c'est le médiatique Howard Weeb qui sera au sifflet. Le mec qui détient le record de cartons distribués en finale de Coupe du monde avec 14 jaunes et 1 rouge. Le hasard ? Vraiment ?

Par Mathieu Faure
Modifié

Il faudrait le même article avec comme question : Le footall français est il voué à être mal arbitré ?
Avec une photo de T.Chapron ! :D
Note : 1
C'est fou comme l'arbitrage anglais agit quand même assez grandement en faveur de Man Utd... Rien que regarder les exemples que donnent l'article. But refusé contre ManUtd, Chicharito, qui est excellent soit dit en passant, marque tout de même sur pas mal d'erreurs d'arbitrage. Puis bon ok je suis fan de Liverpool mais en ayant vu la plupart de leurs matchs depuis au moins 6 ans je peux vous dire que non seulement ils ont la poisse, genre attaquant ou gardien qui fait le match de savie (Al-habsi par exemple ou Zoltan Gera et sa volée à West Brom), mais ils sont pas aidés. Le rouge en coupe de Gerrard à la 30ème contre United il y a quelques temps. Surtout que "certains" arbitres ont l'ai rancunié de je ne sais quoi.
Enfin voilà l'arbitrage a tujours son priviligié. Des erreurs d'arbitrages en défaveur de Man Utd ou encore du Barça pour étendre le sujet sont rares, c'est pour ça qu'on s'embete quand il y a une finale entre ces deux-la, y a pas de drames arbitrals.
 //  Socio du Kyrgyz Respublikasy
Note : 2
on peut faire le meme article sur tous les championnats de foot du monde
et on aurait rajouté: pourquoi Mud joue toujours 95min quand il est mené ou pourquoi la juve met 7 buts hors-jeu par saison
Note : 2
Totalement d'accord avec toi 2yemklubapanam, j'aime bien la Juve mais en général ça me fout la haine qu'une équipe ait une victoire en carton à vanter. Au moins je suis pas fan de MU ça m'evite de me lamenter, le "Fergie Time" ou comment légender le temps additionnel du brigandage
the-skaters Niveau : Loisir
Note : -1
Oui, je suis fan de Manchester United, et oui, de nombreuses erreurs semblent jouer en notre faveur. Mais je pense que cet article pourrait faire réfléchir certains ayant une tendance un peu trop prononcée à cracher sur cette équipe : http://www.telegraph.co.uk/sport/footba … rrors.html . Je ne dis pas que United est la victime, simplement que les erreurs arbitrales existent bel et bien dans tous les sens. Pour en revenir a l'article, il est sur que l'arbitrage anglais est scandaleux, mais au même titre que le francais, l'espagnol ou l'italien. A quand la vidéo ?
Note : 3
Manchester united doit en partie ses titres aux arbitres, c'est bien connu.
This is Anfield Road Niveau : District
Tout le monde sait qu'en Angleterre, depuis que Liverpool a tenté de mettre à mal la suprématie mancunienne, ils en paient le prix fort. On a déjà perdu 5 points cette saison: face à Manchester United ( CQFD le rouge de Shelvey pour une pseudo-faute sur Evans alors que les deux joueurs y vont les deux pieds décollés ), face à Everton ( où l'arbitre refuse un but de Suarez à la 93, le but de la victoire donc ).
Ou encore l'an dernier en Coupe, quand l'arbitre nous expulse le Captain à la 30e alors que juste après, les mêmes fautes sont commises sans mettre de jaune... Enfin la liste est longue et exhaustive en ce qui concerne l'arbitrage en faveur de MU. C'est pas un vieux tableau de statistique qui va me prouver le contraire, il suffit de voir les matchs ( et donc, de ne pas être aveugle ou un fan qui idolâtre MU ) pour s'en rendre compte.

Pour en revenir à Liverpool, parce que, si vous n'avez pas compris un supporter de Liverpool. DONC ! Liverpool doit être une des équipes les plus défavorisées niveau arbitrage, que ce soit des fautes subies non sifflées, des cartons pris, des décisions foireuses... Et bien sur, Howard Webb, l'homme mancunien qui nous arbitre toujours pour les grandes affiches... Je comprendrais jamais ça. En plus, ce type là, il y a quand même beaucoup de crétins de pseudo-journalistes qui le considèrent comme le " meilleur arbitre au monde ". Il suffit de voir son arbitrage foireux à la Coupe du Monde... Sinon, le type, il a une moyenne de 4 cartons jaunes distribués et de 0,66666 cartons rouges par match, c'est pas mal, non?
11 25