1. // Analyse
  2. // Foot et liberté

Le foot, zone de non-droit ?

Le football en France aurait-il un problème avec les libertés individuelles ? La question pourrait paraître déplacée (et oui, ce n’est « que du foot » ), mais plusieurs événements récents laissent à penser qu’il existe comme un mal français.

Modififié
76 26
Le football aime se réfugier derrière ses belles valeurs humanistes et citoyennes dès qu'il s'agit d'en remettre une couche sur son utilité sociale. C'est en tout cas le discours de la FFF ou des clubs quand ils se présentent devant l'opinion, le ministère ou le guichet de subvention d'une administration. Mais au-delà de ces beaux principes, notre démocratie s'est aussi bâtie sur un certain nombre de libertés individuelles et collectives qui ne semblent pas franchement respectées dans le petit monde du ballon rond. Des atteintes, des restrictions ou des comportements qui feraient hurler en temps normal n’importe syndicat de la magistrature. Du joueur fliqué dans sa vie quotidienne aux supporters privés de leur liberté d'expression dans le stade de « leur » municipalité, sans oublier les smartphones confisqués aux journalistes en conférence de presse, voyage à travers les petits barbelés qui entourent le foot au pays de droits de l'homme.

Toutes les rédactions ont souri. Jean-Marc Ayrault demandait, ou plutôt exigeait, dans un geste d’autorité dont on ne le savait plus ou pas coutumier, à ses ministres de lui soumettre leur planning d'interviews. Tout le monde s’est interrogé dans quelle mesure ce genre de démarche pouvait ou non nuire à la liberté d’information. Ce genre de débat peut laisser songeur les journalistes sportifs, surtout dans le foot. Confronté à un mur médiatique de communication bien huilée, ils doivent composer avec des agents omnipotents, des joueurs apeurés par un entretien dépassant les 5 minutes et des clubs qui essaient, en vain, mais tentent malgré tout, de contrôler tout ce qui sort du staff. Cash Investigation peut de la sorte jouer la carte du transgressif et quasiment du prix Pulitzer en posant juste quelques questions vaguement pimentées. Racontant récemment la fin du site Rue 89 sport, le journaliste Imanol Corcostegui décrit cette étrange ambiance où la notion de transparence, si chère en ce moment à nos amis politiques, relève presque de l'indécence : « J’ai senti le monde du sport de plus en plus hostile envers la presse (qui y est pour quelque chose). À l’Euro, le ronronnement des conférences de presse bien creuses et les entraînements où l’attaché de presse guide nos corps comme un marionnettiste et où on s’écrit "Wahou énorme ! Il se passe un truc", quand un joueur tourne la tête. »

Problème, cette volonté, assez courante, de réduire la presse à un relais de pub gratuite prend parfois des allures de flicage surréaliste, parce que souvent ridicule et inefficace, comme par exemple la récente et pathétique tentative de l'OM de mettre en coupe réglée les conférences de presse. L'Union des journalistes de sport en France s'était même fendue d'un rappel à quelques principes élémentaires et basiques sur la liberté de la presse : « Les clubs ne disposent pas plus d’un quelconque droit de propriété intellectuelle sur leurs entraînements et conférences de presse.  » Sans blague ? Rappelons qu'à Paris, la situation n'est guère plus reluisante. « Le joueur s’engage à s’abstenir devant les tiers, et plus particulièrement devant la presse, de tout commentaire négatif […] sur la direction du club, le management sportif, l’entraîneur, la composition d’équipe et le public. » À quand le polygraphe obligatoire ?

« Comment s'en étonner, soupire Jean-Luc Bennahmias, député européen du Modem et membre du groupe de travail lancé par Valérie Fourneyron sur le foot durable. Le foot s'apparente de plus en plus au monde des affaires, à la mode CAC 40. Croyez-vous que les droits collectifs ou les libertés individuelles y soient respectés ? Un cadre sup d'une grande multinationale possède-t-il la moindre liberté d'expression ? C'est l'UEFA et la FIFA qui devraient réagir, mais elles sont un peu juge et parti. Ainsi, la ministre nous a clairement indiqué qu'elle attendait que notre groupe de travail remette un peu décence dans le foot pro. On en est là ! Et va-t-on y réussir ? »

Bientôt la vidéo surveillance au domicile des joueurs ?

Les joueurs doivent ainsi accepter de rogner sans cesse sur ce que d'aucun considère d'ordinaire comme des acquis définitifs. Déjà, à l'instar de n'importe quel sportif de haut niveau, ils voient leur vie privée allègrement envahie au nom de la lutte antidopage, dont certes le foot n'est pas le meilleur élève. L'UNFP avait rejoint en 2012 d'autres syndicats de sportifs pour refuser la géolocalisation, bref rien de moins que l'obligation faite à toute personne cible de fournir un emploi du temps détaillé afin d'être contrôlable de façon inopinée. Vous connaissez beaucoup de boulot où, au nom des éventuels délits que vous pourriez y commettre, vous devez signaler votre lieu de vacances avec les horaires d'arrivée et de départ ? «  Tout d'abord, elle est une atteinte à la vie privée et aux droits fondamentaux de l'individu, ce que nous allons faire confirmer par plusieurs instances. Beaucoup plus grave encore, s'agissant d'un contrôle judiciaire qui ne dit pas son nom, elle désigne TOUS les sportifs comme autant de criminels ou de délinquants.  » Et voilà la présomption d'innocence qui part en fumée avec le respect de la vie privée. Bientôt la vidéo-surveillance à domicile ?

Mais le problème ne s'arrête pas là. D'autant que personne n’est choqué de rien dès que le ballon rond entre dans l'équation : au nom des salaires indécents des footeux, du foot qui n'est qu'un sport ou de la menace hooligan et des fumis en parachute. Par exemple, la multiplication des chartes de bonne conduite édictées par les clubs semble disputer l'absurde à l'abus de pouvoir. Au PSG, « en dehors des matchs ou de l’entraînement, le joueur s’interdit de jouer au football, de monter à cheval, de faire du ski, de prendre place dans un avion de tourisme et de pratiquer tout autre sport (tel que la pêche sous-marine) sans l’autorisation du président après avis de l’entraîneur. » Bref, le jet privé, mais pas l'ULM . On est loin de la Corée du Nord certes, mais de là à transformer le footeux en un mineur sous la tutelle légale de son club ?

Cela dit, on (re)vient de loin. Le sport ne se sent pas historiquement et particulièrement tenu au droit commun et dès qu'il s'y confronte, comme avec l'arrêt Bosman, il ne s'en remet pas. Mal accepté, le professionnalisme en France s’est longtemps amusé du droit du travail. Kopa lâche le 4 juillet 63, dans les colonnes de France Dimanche, que les dirigeants rabaissent les joueurs au rang d' «  esclaves » . Désormais, gavés d'euros, l'employé à crampon a perdu le droit de se plaindre et de revendiquer. Le club a gagné en contrôle ce qu'il a perdu en rapport de force lors des négociations de contrats.

La justice comme seul recours

Toutefois le pire reste la chape de plomb qui s'abat depuis des années sur les ultras et les supporters au sens large. Le bon peuple des tribunes expérimente grandeur nature une conception très singulière de la sécurité républicaine, tout cela sans aucun soutien politique (hormis le PCF) et une attention médiatique très limitée. Depuis quelques années, le supporter ne cesse de voir ses libertés rapetisser au fur et à mesure que la législation s'étoffe (la Loppsi II, dont certains volets portent clairement atteinte à la liberté de circulation) et que le conflit avec les clubs continue de gagner en intensité. Surtout dès qu'il s'agit de toucher aux finances. Le collectif SOS Ligue 2 s'est de la sorte décidé à attaquer Frédéric Thiriez en justice après qu'il a adressé un courrier aux clubs leur intimant de proscrire les banderoles et bâches dénonçant beIN Sport ou les horaires de diffusion. « Cette censure représentant une atteinte certaine à la liberté d’expression, le Collectif Sos Ligue 2 a décidé de faire valoir les droits les plus élémentaires des supporters  » , précisait-il. « On a juste décidé de plus se faire marcher sur les pieds, confirme Pierre du collectif. Après des mois à tendre la main à la Ligue pour dialoguer, nous avons juste bénéficié de leur silence en retour. Pire, désormais, les clubs qui laissent entrer nos bâches sont sanctionnés, comme récemment Lens de 5000 euros d'amende. Nous désirons simplement faire respecter nos droits en tant que citoyen et ne pas nous laisser intimider. » Le président de la LFP doit avoir du mal à comprendre pareille audace, pourtant lui-même veut faire appel au Conseil constitutionnel contre les 75 %. Chacun ses priorités.

« Il est difficile de parler de sentiments d'impunité, nuance toutefois Pierre Pierre Barthélemy, avocat de nombreux ultras parisiens, parce que les interdictions de stade illégales sont sanctionnées, parce que la constitution illégale de fichiers de supporters va l'être aussi, parce que les recours successifs contre les arrêtés préfectoraux en ont réduit l'ampleur... Mais il est compliqué de ne pas ressentir un sérieux complexe d'infériorité devant la sérénité de certains acteurs à recourir ouvertement à des pratiques dont la légalité peut être remise en question. » Apparemment seul le passage devant la loi semble pouvoir de temps en temps ramener un peu de constitutionnalité dans le fonctionnement du foot français (et on ne peut s'empêcher de songer à l'affaire des quotas). À ce tarif, ce n'est pas des cours d'éducation civique, mais de droit qu'il faudra inscrire au programme des centres de formation. Et réfléchir à étendre l'aide juridictionnelle gratuite aux associations de supporters.

par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RadamelFalcao Niveau : Loisir
Pays où les pros Kadhafi ou pros Bongo ont le droit de défiler mais pas les ultras du psg.

D'ailleurs les parisiens, ça fait quoi de voir que 200 ultras pour un match de l'Equipe de France ont mis + d'ambiance que les 40 000 habituels aux matchs du psg?
bobignyinter Niveau : Loisir
Message posté par RadamelFalcao
Pays où les pros Kadhafi ou pros Bongo ont le droit de défiler mais pas les ultras du psg.

D'ailleurs les parisiens, ça fait quoi de voir que 200 ultras pour un match de l'Equipe de France ont mis + d'ambiance que les 40 000 habituels aux matchs du psg?


Je me permet de te répondre au nom de la majorité des commentateurs de ce site;
FERME LA STP , les 3/4 des tes commentaires sont insipides et plus que puérils on dirait que tu fait un concours de médiocrité avec toi même, je te connais pas si ça se trouve tu es très sympa en réalité mais ce que tu laisses transparaître on dirait que tu as redoublé 3 fois ta troisième segpa c'est dommage.

Sinon le stades ça craint de plus en plus bientôt tu auras plus le droit grail et fumer.
Bobignyinter, tu me fais rêver !
claude ma queue Leuleu Niveau : Loisir
D accord avec bobignyinter
Je n en peux plus de radamelfalcao ( le cas social pas le joueur )
Si tu veux il y a plein d autrees sites de foot a polluer ( footmercato, rmc , l equipe et meme le parisien si tu veux exprimer ta haine du psg)

Pour l article en lui meme la repression dans les stades est devenue extreme la liberté d expression et de mouvement est bafoué par la ligue et nos clubs
Et comme le chante france gall "resiste!!! Prouve que tu existe !!!"
Message posté par bobignyinter


Je me permet de te répondre au nom de la majorité des commentateurs de ce site;
FERME LA STP , les 3/4 des tes commentaires sont insipides et plus que puérils on dirait que tu fait un concours de médiocrité avec toi même, je te connais pas si ça se trouve tu es très sympa en réalité mais ce que tu laisses transparaître on dirait que tu as redoublé 3 fois ta troisième segpa c'est dommage.

Sinon le stades ça craint de plus en plus bientôt tu auras plus le droit grail et fumer.


T'es complètement à côté de la plaque. On parle de liberté d'expression et de circulation et toi tu viens parler de fumer pour faire le mec...
Message posté par RadamelFalcao
Pays où les pros Kadhafi ou pros Bongo ont le droit de défiler mais pas les ultras du psg.

D'ailleurs les parisiens, ça fait quoi de voir que 200 ultras pour un match de l'Equipe de France ont mis + d'ambiance que les 40 000 habituels aux matchs du psg?


Les pro-khadafi ont des raisons très solides de défiler et ils sont pacifiques... Je savait pas que les pro-bongo défilaient par contre, c'est pas plutôt les anti-bongo qui eux aussi ont une raison légitime de défiler? Les ultra du PSG ont pour seule et unique raison qu'ils ne veulent pas assumer les conséquences de leurs propres actes qu'ils ont vraiment fait pour de vrai.

Quand à l'ambiance qu'ils ont mis, c'est pas eux qui ont sifflé Vlabuena? Je savais pas que les supporters du PSG étaient des supporters de l'Australie, remarque vu le niveau ça m'étonne même pas qu'ils se trompent d'équipe à supporter...
Hé mongol tu crois pas qu'ils étaient parisiens les ultras qui ont "mis l'ambiance" ?
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Message posté par Scual


Les pro-khadafi ont des raisons très solides de défiler et ils sont pacifiques... Je savait pas que les pro-bongo défilaient par contre, c'est pas plutôt les anti-bongo qui eux aussi ont une raison légitime de défiler? Les ultra du PSG ont pour seule et unique raison qu'ils ne veulent pas assumer les conséquences de leurs propres actes qu'ils ont vraiment fait pour de vrai.

Quand à l'ambiance qu'ils ont mis, c'est pas eux qui ont sifflé Vlabuena? Je savais pas que les supporters du PSG étaient des supporters de l'Australie, remarque vu le niveau ça m'étonne même pas qu'ils se trompent d'équipe à supporter...


Bah non, la grande majorité du stade a sifflé Valbuena. La plupart des ultras ( qui n'étaient pas plus de 200 ) se sont fait virés à 15 mn de la fin, et ça continuait de siffler toujours autant Valbuena.
bobignyinter Niveau : Loisir
Message posté par Steth0


T'es complètement à côté de la plaque. On parle de liberté d'expression et de circulation et toi tu viens parler de fumer pour faire le mec...


t'a raison je fait trop le mec qui fume dans le stade et tout et tout j’avoue je me suis pris pour un thug la.
sérieux je fait juste un lien entre liberté d'expression dans le stade et liberté individuelle dans le stade ( so foot avait d'ailleurs fait un article sur le sujet y'a pas longtemps) c'est vrai que je suis à coter de la plaque.
Ah ouais imparable ta démonstration radamel. Sûrement un regroupement d'ultras marseillais nicois Stéphanois lensois. Avec sûrement quelques correspondants milanais et turinois. T'es drôlement perspicace mec.
Et pour la clope ca me fait chier mais ce sui me choque le plus c'est qu'on se tape de la vieille bière sans alcool alors qu'en loge c'est champagne sky vodka a volonté.

Le peuple est trop abruti pour savoir boire et se maîtriser. Réservons ce droit a notre elite bourgeoise.
bobignyinter Niveau : Loisir
Message posté par Apatride
Et pour la clope ca me fait chier mais ce sui me choque le plus c'est qu'on se tape de la vieille bière sans alcool alors qu'en loge c'est champagne sky vodka a volonté.

Le peuple est trop abruti pour savoir boire et se maîtriser. Réservons ce droit a notre elite bourgeoise.


j'suis pas un adepte de la bière mais l'année dernière j'était de passage a montpellier je vais voir un match a la Mosson un pote m'offre une bière elle coûtait genre 6e un truc comme ça une vieille bière dans un gobelet plastique
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Message posté par Apatride
Ah ouais imparable ta démonstration radamel. Sûrement un regroupement d'ultras marseillais nicois Stéphanois lensois. Avec sûrement quelques correspondants milanais et turinois. T'es drôlement perspicace mec.


J'ai bien écrit " ultras du psg "
claude ma queue Leuleu Niveau : Loisir
Message posté par RadamelFalcao


J'ai bien écrit " ultras du psg "


ca ne change rien t es un naze quand meme
Salut les gars, ne serait ce que par respect pour l'auteur de l'article évitez de vous mettre sur la gueule ici. Surtout qu'on a un article de qualité qui pourrait ouvrir des débats très intéressants !

Je trouve que des parallèles très intéressants sont fait notamment avec le monde des affaires.

Cependant, pas sur qu'un cadre du CAC 40 se permette de faire une présentation en tongs (comme c'est le cas de Laurent Blanc sur la photo, mets des baskets un peu de sérieux quand même ...)
@apatride : a propos de la biere sans alcool, jeudi je suis allé voir le stade français contre les portugais en coupe d'europe dans le nouveau jean bouin. Le reve...il n'y avait pas 3 cordons de crs/stadiers auxquels il faut montrer son billet pour accéder à l'enceinte. Les stadiers qui vous accueillent dans le stade le font avec le sourire en nous souhaitant une bonne soirée, rien â voir avec la fouille en règle subie au parc à la limite du touché rectal. A l'intérieur du stade la buvette proposes des bieres bien fraiches et pas de la buckler sans alcool dégeu et à prix d'or. D'ailleurs tout le monde en boit, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes. Dans le stade on peut s'assoir où l'on veut et si l'envie nous en prend on peut meme changer allégrement de tribunes. S'incruster en présidentielle est un jeu d'enfant. Derrière les buts résonnent avec force les tambours interdits depuis belle lurette au parc et enfin les spectateurs applaudisent l'adversaire. Meme pas la peine de parler du prix de la place... je peux te dire que ça te fait te poser des questions aprés ça.
Je vais me mettre au rugby alors !
Mais c'est quand même triste que certains pensent que les débordements dans un stade de foot puissent être causé par la biere de la buvette !
Ce qui me fait le plus raler c'est le fermage de gueule des supporters.
Dans 10ans, fini les banderoles, drapeaux et les chants.
On aura tous un carre de couleur en plastique sur le siege pour le tifo et basta... snif
Message posté par Scual


Les pro-khadafi ont des raisons très solides de défiler et ils sont pacifiques... Je savait pas que les pro-bongo défilaient par contre, c'est pas plutôt les anti-bongo qui eux aussi ont une raison légitime de défiler? Les ultra du PSG ont pour seule et unique raison qu'ils ne veulent pas assumer les conséquences de leurs propres actes qu'ils ont vraiment fait pour de vrai.

Quand à l'ambiance qu'ils ont mis, c'est pas eux qui ont sifflé Vlabuena? Je savais pas que les supporters du PSG étaient des supporters de l'Australie, remarque vu le niveau ça m'étonne même pas qu'ils se trompent d'équipe à supporter...


Ne parle pas de ce que tu ne connais pas, un conseil. Ne critique pas le public du Pars d aujourd hui- que t as vu en action contre l Australie- vu que selon toi les ultras du PSG sont des cons.
Message posté par Apatride
Et pour la clope ca me fait chier mais ce sui me choque le plus c'est qu'on se tape de la vieille bière sans alcool alors qu'en loge c'est champagne sky vodka a volonté.

Le peuple est trop abruti pour savoir boire et se maîtriser. Réservons ce droit a notre elite bourgeoise.


c'est ça...le syndrome du larbin...on accepte tout
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
76 26