En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Histoire
  2. // Olimpada Popular

Le foot oublié des Olimpiada Popular de Barcelone en 1936

Alors que les JO de Rio vont bientôt débuter, escortés d'un cortège grandissant de critiques, qui se souvient encore que, voici 80 ans, devaient se tenir à Barcelone des Olimpiada Popular, contre-modèle, point par point, des « Jeux de la honte » à Berlin ? Avortées par le putsch franquiste, elles proposaient une autre conception du sport et notamment du football, qui restait malgré tout le « mal aimé » de cette famille olympique certes progressiste.

Modififié
19 juillet 1936. À 16 heures précises, 6000 athlètes issus de 23 délégations devaient défiler sous un soleil de plomb dans l'immense enceinte du stade Montjuïc, dont les gradins s'affichaient bondés d'une foule enthousiaste. Cette grandiose démonstration devait marquer le début des Olimpiada Popular. Pour beaucoup de ces jeunes gens, il s'agissait de leur première sortie hors de leurs frontières. Surtout pour les Français qui avaient l'impression de fêter ainsi dignement les victoires du Front Populaire et la conquête des congés payés. Le général Franco, en déclenchant son coup d'État contre le Frente Popular et la République, achève ce rêve à coups de canon. En effet, de violents combats éclatent partout en Espagne, et notamment à Barcelone. Les premiers spectateurs de cette guerre civile qui commence en plein été, et dont on sait aujourd'hui qu'elle sonne la cloche du conflit mondial, seront donc ces athlètes étrangers et les touristes qui les accompagnent, tel René Rival, jeune étudiant idéaliste du Club sportif universitaire qui assiste, ébahi et apeuré depuis son hôtel, « aux fusillades entre les deux camps, planqué derrière sa fenêtre » . Grand événement sportif engagé, l'Olimpiada paie logiquement le prix de son positionnement pendant que le CIO s’apprête à se prosterner devant Hitler sans aucun regret ni remord. (Avery Brundage, élu président du CIO en 1952, déclarait à l'époque que « les juifs et les communistes ont menacé de dépenser des millions pour éviter la participation des USA aux Jeux olympiques en Allemagne. […]Ils ont utilisé la corruption, le mensonge et autres procédés vicieux » .)

Contre Berlin, pour le sport...


De fait, ces olympiades populaires découlent directement du refus de ces JO gravés d'une croix gammée et de la « résistance » antifasciste, particulièrement à la suite du revirement soviétique, qui s'est enclenchée depuis 1934. À Barcelone s'était de la sorte tenue en avril 1936 une Copa Thälmann – dirigeant du KPD, arrêté dès 1933, mort à Buchenvald en 1944 – de football, qui n'est pas étrangère à la décision finale de valider ces Olimpiada Popular. Ces dernières résultent plus factuellement d'un grand mouvement de boycott politique, qui ne se reproduit par la suite dans une ampleur comparable qu'à l'occasion des « des jeux du goulag » à Moscou en 1980. En effet, depuis le choix de la capitale allemande en 1931 (censé marquer définitivement le retour apaisé de l'Allemagne dans le concert des nations), les nazis étaient arrivés au pouvoir, anéantissant les libertés individuelles, multipliant les persécutions antisémites, écrasant le mouvement ouvrier. Un sursaut initial naît d’abord aux États-Unis, dès 1933, porté par l’Amateur Athlétic Union of United States, le Council of Churches of Christ of America, la communauté juive (American Jewish Congress, Maccabi World Union of Jewish Sport, etc.) et les Trade Unions (American Federation of Labour). « La participation à l’olympiade de la croix gammée signifie l’approbation silencieuse de tout ce que symbolise cette croix gammée. Elle signifie le soutien moral et financier au régime nazi » , expliquait ainsi J.T. Mahoney, président de l'AAUS, dans le New-York Times du 21 octobre 1935.


Il sera relayé un peu partout dans le monde, et dans l'Hexagone singulièrement par la FSGT, fondée en décembre 1934 grâce à l'unité des sportifs communistes et socialistes, qui s'étaient réunis « devant les menaces fascistes et les dangers de guerre » . Malheureusement malgré les espoirs que la Fédération travailliste avait placés dans l'arrivée du gouvernement de Front Populaire au pouvoir, l'assemblée nationale confirma la subvention accordée à la délégation tricolore (seul Pierre Mendès-France vota contre, les communistes s'abstenant). En contrepartie, on concéda 600 000 francs à celle qui partait sous le soleil de Méditerranée.


Malgré une réelle proximité dans le discours, l'Olimpiada Popular ne s'inscrit pas directement dans la lancée des Olympiades ouvrières de Francfort (1925), de Vienne (1931), de l'I.S.O.S (socialiste), et encore moins des Spartakiades de l'I.R.S (Internationale rouge des sports, basée à Moscou). Ce fut un comité local, témoignant de la vitalité du sport populaire en Catalogne ainsi que de son originalité, qui la suggéra, en compensation également à la candidature malheureuse face à Berlin cinq ans plus tôt (le CIO trouvant alors le pays trop instable politiquement). Le programme s'improvise d'ailleurs au fur et à mesure, en fonction des idées soumises au comité d'organisation par les différentes fédérations participantes. Cette « ouverture d'esprit » n'est pas pour plaire à tout le monde, y compris sur place. Le POUM, Parti ouvrier d'unification marxiste, de filiation trotskiste (ce qu'il paiera chèrement durant la guerre civile, son principal dirigeant sera assassiné par le NKVD), condamnera idéologiquement de manière cinglante ce « mouvement sportif non pas ouvrier mais populaire » .

Le foot, faute de mieux...


Pourtant, le succès est indéniable, preuve qu'alors, les jeux ne sont pas encore faits. 23 délégations, de taille variable, sont attendues (contre 49 en Prusse), dont 1500 Français et 200 Suisses. L'affluence provoque son lot de contraintes. On cherche partout des traducteurs en tchèque ou hollandais, même en espéranto (l'anglais ne s'est pas définitivement imposé). Parmi les 15 sports finalement retenus (dont le tennis de table, non présent aux JO « classiques » – avec au passage chez les Français, au nom de l'UFOLEP, un pongiste nommé Albert Férasse, futur président de la FFR), la pelote basque, ainsi que le rugby ostracisé chez les « officiels » depuis Los Angeles en 1932), le foot n'est pas vraiment considéré comme le porte-drapeau idéal de la cause. Au sein de cette vaste et complexe mouvance de la gauche sportive, son statut a toujours posé problème. Concrètement, le football sert d'abord à rassembler les foules lors des matchs de solidarité avec collecte en faveur des « camarades » et du fait de son universalité plus précoce, de support à l'internationalisme sportif entre par exemple joueurs français et soviétiques, qui pour l'instant se tiennent à l'écart de la FIFA. Le futur député PCF Charles Michels, fusillé en 1941 par les Allemands à Chateaubriant, se rendit de la sorte en URSS en 1929 avec son équipe de foot de la Fédération sportive du travail.


Entre « la prolekultur » du début de la révolution bolchevique, l'héritage gymnique des Sokols tchécoslovaques ou encore en France ceux qui lui reprochent « d'être précisément un jeu » – « Il faut amener les ouvriers vers une forme plus cultivée [de] l'activité sportive » –, le ballon rond, sans être méprisé autant que chez les Coubertiniciens qui s'accrochent aux vertus de l'amateurisme bourgeois, n'a donc pas la cote sur le plan « doctrinal » . Il est incontournable certes. Toutefois, c'est la culture ouvrière du sport qui l'impose, pas le sport ouvrier qui le choisit. Même les communistes anglais essaieront de diffuser en priorité le cricket parmi leurs ouailles.

Facteur supplémentaire, non assumé officiellement, le foot peut difficilement servir de tête de gondole pour vanter la qualité de ces jeux populaires sur le plan strictement sportif, contrairement par exemple à l'athlétisme qui peut bénéficier de sportifs d'un certain niveau international, tel Ingemar Pevik, champion de Norvège en 800m (et en France, la FFA autorise ses membres à s'y rendre, pas la FFF). Aucun « grand joueur » n'est présent ni annoncé. Par le passé, des figures comme Pierre Chayrigues, grand gardien du Red Star, ou Gustav Sebes, le futur entraîneur du Onze d’or hongrois, ont pu transiter ou apprendre leur gammes dans les rangs du foot ouvrier. Au cours des années trente, la généralisation du professionnalisme élargit le fossé entre les deux mondes. L'absence au dernier moment des Soviétiques – qui avaient pourtant participé à la Coupe du monde du foot ouvrier à Paris en 1934 où ces « pros » déguisés avaient sans difficulté dominé la concurrence internationale – ne fait que renforcer cette réalité.

Malgré tout, le foot possède un immense atout : il s'avère une, voire la langue internationale du sport. Et il sert donc fort à propos le souhait de casser les normes du CIO. « Un des principes les plus importants de l'organisation des Olimpiada populaires de Barcelone, c'était la participation de ces petites nations ou nationalités qui, n'étant pas reconnues, ou étant persécutées pour des raisons nationalistes ou raciales, n'avaient pas été admises aux JO de Berlin » , précise ainsi la presse catalane en ce 2 juin 1936. Signalons au passage la présence dans les équipes de football anglaise et tchèque de nombreux réfugiés antinazis allemands, qui n'auraient évidemment pas eu cette chance dans leur propre pays. Des Italiens antifascistes et des membres par exemple du YASC (Yiddsicher arbeiter sporting club) de Paname parsemaient aussi les diverses sélections de la France et de la Belgique. Le Vieux Continent constituait déjà une terre de migrants…

« Nous étions venus défier le fascisme sur un stade et l'occasion nous fut donnée de le combattre tout court »


Pour intégrer tout ce beau monde, le tournoi va en lui-même devoir dépasser les cadres traditionnels du sport « bourgeois » . Il se décompose en trois strates dans lesquelles chaque pays pouvait inscrire une équipe, voire plusieurs formations pour la dernière. Il se divise en un championnat international (sorte de division d'honneur), une coupe internationale réservée aux teams régionales (le Midi contre la Galice par exemple) et une coupe internationale « réservée aux équipes selon leur valeur : nombre d'équipes illimitées en indiquant le palmarès de l'équipe engagée » (programme officiel), bref pour les « amateurs » ou équipes locales ayant fait le déplacement. Une équipe d'étudiants de Rennes, sous les couleurs du club estudiantin rennais, avait de la sorte rallié Barcelone, et René Rival ajoute même qu'elle « avait, sur le plan national, un bon niveau jeu » .


En tout cas, le foot devait ouvrir « ses hostilités » le 21 juillet sur quatre sites, le parc Montjuïc, au stade des Corts, prêté par le FCB, celui de l'Espanyol et du Jupiter, un club du quartier de Poblenou. Comme quoi la solidarité peut l'emporter sur les rivalités de clocher. À la veille de la compétition, 13 délégations avaient déjà inscrit des équipes : Algérie (équipe « mixte » européens et « indigènes » ), Alsace, Angleterre, Belgique, Espagne, Catalogne, France, Hollande, Maroc (français et espagnol ensemble), Norvège, Palestine (organisations juives), Suisse, Tchécoslovaquie. Les « Bleus » proviennent essentiellement pour l'équipe A de la région parisienne. Personne n'aura le plaisir de fouler les pelouses...

Néanmoins, certains de ces sportifs, fréquemment militants par ailleurs, décident de se battre aux cotés des républicains. Louis Gillot, responsable de la section échecs de l'US Ivry, participera aux combats de Valence et de Teruel. Autre volontaire, Emmanuel Mincq dit Mundek, footballeur polonais juif inscrit dans la délégation belge, signe tout de suite. « Nous étions venus défier le fascisme sur un stade et l'occasion nous fut donnée de le combattre tout court » , racontera-t-il plus tard sans sourciller. Intégré dans le bataillon Thälmann, il prendra la tête de la compagnie Naftali Botwin de la brigade Dabrowski, constituée exclusivement de juifs polonais (il continuera la lutte dans la résistance, et il sera déporté le 22 juin 1942 à Auschwitz). Le foot restera finalement un outil de résistance comme le raconte dans une lettre envoyée du front en janvier 1937 par la jeune Carmen Crespo, basketteuse partie au Olimpiada Popular et revenue au feu : « Les miliciens ici s'étant procuré un ballon jouent au foot en caleçon, ce qui leur sert de maillot. Vois-tu qu'au front, la joie et le jeu ne perdent pas leur droit. »

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:48 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham il y a 3 heures Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 28
il y a 4 heures Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 37 il y a 8 heures Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:01 Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 Hier à 15:12 Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 Hier à 14:16 Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 Hier à 12:10 Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 Hier à 10:59 Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 Hier à 09:19 Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 13 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25