En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Le foot italien contre le cancer du sein

Comme chaque année en Italie, c'est le retour du Pink Tie Ball. A l'initiative de la fondation "Susan G. Komen Italia", le rendez-vous permet de soutenir la lutte contre le cancer du sein. Les champions italiens les plus appréciés ont donc généreusement offert à la fondation un maillot ou un objet caractéristique à mettre en vente aux enchères sur le site d'eBay.

Depuis hier donc, il est possible de trouver des maillots dédicacés par Totti, De Rossi, Vucinic, pour la Roma, puis Zarate, le ballon officiel de la Lazio dédicacé par tous les joueurs, les maillots napolitains signés par Ezequiel, Lavezzi, Hamsik, entre autres. Une idée qui s'étend également à d'autres sports puisque la championne du monde italienne de natation Federica Pellegrini a également dédicacé un de ses bonnets de bain.

Les fonds récoltés par le Pink Tie Ball 2010 serviront notamment à des primes d'études pour des jeunes chercheurs dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein et pour la poursuite du programme de prévention.

Belle initiative.


AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Cannavaro se la coule douce