1. //
  2. // Qualification de Quevilly

Le foot français vit-il dans un monde parallèle ?

La présence de Quevilly en finale de la coupe de France et les déboires des clubs français en coupes d’Europe renvoient à une question de plus en plus prégnante : le foot hexagonal connaît-il un déclin préoccupant ?

Modififié
22 56
Frédéric Thiriez était soulagé ce matin dans son bureau. Il n’aura pas le Gazélec-Quévilly en finale de la coupe qui aurait agité le Landernau du football hexagonal. Ses hiérarques respirent : l’OL de Jean-Michel « on peut toujours compter sur lui » Aulas va empêcher l’US Quevilly de faire coup double, jouer la Ligue Europa (c’est notre coefficient UEFA qui va être content) et le trophée des Champions à New York City contre le PSG ou Montpellier. Le président de la LFP ne veut pas voir que le navire français coule depuis lurette aussi sûrement qu’un vulgaire Costa Concordia sur les côtes toscanes. Tout va forcément mal finir ? Il continue. « Le TGV n’a pas déraillé. La preuve ? Il roule encore !  » . La remise en cause n’a jamais été le fort des élites de la balle ronde dans notre pays. Le déclin n’effleure pas l’imaginaire français. Quand on l’évoquait il y a une paire de mois, ici même, les bibliothécaires de Slate sortaient leurs archives pour expliquer que la terre des Kopa, Guillou, Platini, Giresse, Bossis, Trésor, Papin, Cantona, Zidane, Henry et autres Benzéma était à sa place. Dans le ventre mou du continent.

Manque de compétence ?


Sauf que c’est la première fois depuis trente-cinq ans que les clubs et la sélection ne vont pas bien simultanément. Sauf que les Bleus ont joué deux finales de Coupe du monde et gagné deux Euros depuis 1984 (sans parler des demi-finales de 1986 et 1996). Sauf que les clubs français (2e à l’indice UEFA au commencement de l’arrêt Bosman) ont joué six finales de coupes d’Europe en six ans (1991/97) et neuf en vingt ans. Ce qui n’était pas vraiment le cas auparavant. Et qui s’est inquiété, en décembre dernier, parmi les gens de la LFP et de la FFF qu’aucun club d’ici-bas ne figure en 16ème de finale de la ligue Europa (la deuxième coupe du continent hein et un bon baromètre pour connaître l’état réel d’une nation de football) pour la première fois depuis 1976/77 ? Poser la question, c’est y répondre.

Jusqu’ici, tout va bien, donc ! On rappellera que les Allemands, qui n’ont pas gagné de tournoi majeur depuis 1996, ont décidé de faire table rase du passé dès 1998 (où ils n’étaient que… quart-de-finalistes du Mondial, grosse blamage), notamment en ce qui concerne leur politique de formation. Le vote de la loi du sol, en 2000, les a aussi aidés, certes. Au reste, depuis 96, ils n’ont "raté" que deux tournois (les Euros 2000 et 2004). Ils ont joué deux finales (Mondial 2002, Euro 2008) et deux demi-finales (Mondial 2006 et 2010). Ces résultats pourraient inspirer nos édiles mais la suffisance française ne rend des points en ce bas-monde qu’à l’Angleterre, dont le gâchis de la sélection ne manque pas de laisser pantois également. Par-delà la sélection, les clubs français ont souvent avancé les taxes et le manque de trésorerie pour expliquer leur carence. C’était avant que Canal Plus ne casse sa tirelire en 2004 et n’octroie entre 600 et 660M€ par an, depuis lors. On a vu comment cet argent a été dépensé. Les politiques de transferts ? Il suffit juste d’évoquer les transactions, au hasard, de Lyon et de Marseille avec Porto… Pinto da Costa en ricane encore dans son fauteuil… Le scouting désastreux des sociétés françaises à l’heure où leurs homologues portugais gagnent au loto, un été sur deux. Sous d’autres latitudes, on appelle ça la compétence.

Jouer pour ne pas perdre

Mais pourquoi s’inquiéter ? Ici comme ailleurs, la France vit dans sa bulle. Comme dans un monde parallèle. Entre États-Généraux et réunions pour exister à l’échelle européenne, les deux instances suprêmes cherchent de nouvelles pistes sans s’en donner les moyens, sans politique à long terme. Les trois derniers présidents de la 3F ont été démissionné (Fournet-Fayard, Simonet, Escalettes) tandis que Thiriez gère sa Ligue comme un secrétaire d’Etat de la troisième République, où le client est roi. Miam. Fernand Sastre n’a pas laissé d’héritier. On rêve d’une formation petit format à l’espagnole et Antoine Griezmann (1,73 m, 21 ans) a dû s’exiler à la Real Sociedad. On fantasme sur une vraie culture à l’anglaise (à l’italienne, à la portugaise, à l’espagnole…) mais le public français n’a de cesse de pourrir ceux qui ont porté haut les couleurs (l’accueil de Ribéry au Vélodrome est juste pathétique). On nous survend le nouvel état d’esprit des coachs de la Ligue 1 alors que la plupart des matchs sont des pensums sans fond. Dans la mentalité de la plupart des entraîneurs d’ici, on joue pour ne pas perdre. Emmerdant et peu lucratif, in fine. Hier, Wigan est entré sur le terrain pour danser sur le ventre de Man’ United et il y est parvenu. Outre-Manche, le match nul n’est pas une option. On ferraille toute l’année dans le championnat de France pour décrocher une place européenne pour mieux se saborder une fois sa place dans le grand cirque acquise. Comme s’il s’agissait d’en être plutôt que de tout donner, de se confronter à d’autres cultures. La prétention des anciennes puissances coloniales, tout ça…

Quevilly en finale de la Coupe de France ? C’est réjouissant et déprimant à la fois. La formation française produit des centaines de joueurs interchangeables qui prospèrent de la L1 au CFA. C’est la manière française de faire dans le social, les reliquats de l’Etat providence. C’est admirable mais ce n’est rien. On parle ici de sport de haut niveau. Comme dans la création artistique, le mérite et la morale n’ont rien à voir. C’est injuste mais c’est ainsi. Si cet été, les Bleus passent le premier tour et que le PSG des Qatarix aligne des noms d’envergure, l’amnésie générale reprendra ses droits. Dans le cas contraire, on s’auto-flagellera d’autant plus. La France est un endroit hideux pour aimer le foot… Un monde parallèle, on vous dit…


Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

So True oui...
Mais sérieusement, que faire ? C'est déprimant de lire ça, et ça donne envie de faire changer les choses. Mais que pouvons-nous faire ?
On me fait signe que la France est un pays de croutes en général. Il n'y a qu'à voir comment fonctionnent les élites dans ce pays C'est assez effrayant. Et dépassé.
Ce n'est pas grace au déclin du foot Français que Herouat a enroulé parfaitement sont ballon dans la lucarne, Rennes c'est encore une fois couvert de honte
la solution?
LE POGNON
que les très nombreux milliardaires qui possèdent les clubs français investissent vraiment.
ils s'achètent des clubs sans réellement "jouer le jeu".
si c'est juste histoire de briller en société, autant acheter une équipe cycliste ou un club de hand.Ca coûte bien moins cher.
Seul le PSG a changé de dimension. Le staff devient enfin "sérieux", un diéteticien anglais, un chargé de la tactique... ça va forcément payer en terme de résultats.
et quoi qu'en disent les autres sur l'armée d'Ancelotti et son coût, c'est assurément meilleur marché 3 aides de plus que les tranferts en carton à 7-8 millions.
Messieurs et Madame les proprios français, payez ou vendez!
Moi supporter de Paris j'veux bien jouer au Qatar stadiun en vert fluo contre des titres et Messi.
beaucoup de choses vraies dans cet article, et j'aime ce que tu dis abbesses (meme avec un peu de provoc).
Moi ce que je ne comprend pas, c'est Canal+. avec la thune qu'ils paye, il devrait pouvoir exercer une sorte de pression sur la ligue pour rendre le jeu francais moins frileux, plus engagé.
Tu regardes la moyenne de but en France par journée, ca fait pitié.
Il faut des entraineurs jeunes, avec des idées, un concept de jeu, des cojones*
Tu regardes hier soir Klopp au BVB, ca fait plaisir, et le club n'est pas multimilliardaire...
Dommage parcequ'au niveau formation de joueurs, la France continue a sortir des bons joueurs, qui s'exportent surtout.
Je regarde du coté de chez moi (allemagne) nos petits jeunes restent à la maison...
alors moi je pense que le real va gagner la liga et le barça la LDC et que messi a un ronaldo dans chaque orteil... quoi c'est pas le sujet pour une fois ?
l'homme_de_tous_les_cheats Niveau : Loisir
Pff n'importe quoi!

Queuvily va aller en Coupe d'Europe, tapper Chelsea pour sortir de sa poule et il n'y aura plus que quelques clubs portugais et russes sur sa route pour aller en finale. Qu'ils gagneront contre bilbao ou valence. Et la on verra que le niveau du championnat français est beaucoup plus élevé que celui des autres championnat Européesn (notre national = leur liga, premier league et autres serie A) et que si on galère en Europe c'est uniquement parce qu'on lache bcp trop de force dans notre championnat...

Vive la france, vive Footix, Vive Queuvily
RahXephon Niveau : CFA
C'est un peu un cycle infernal, ce trucs de jeunes qui partent. Le championnat n'est pas bon ? Les joueurs prometteurs partent. Les joueurs prometteurs partent ? Le championnat n'est pas bon... A la base, y a eu des couacs et des bêtises. Une fois qu'une telle dynamique est lancée, c'est difficile de l'arrêter... à part, oui, avec du pognon. Encore faut-il que certains mettent la main à la poche, et intelligemment siouplé.
L'exemple de Ribéry est mal choisi pour illustrer le manque de culture foot du public français. Si les supporters de l'OM ont sifflé Ribery, c'est avant tout pour son comportement détestable lors de l'intersaison 2006/2007 et son départ houleux au Bayern + manque de couilles contre Sochaux en finale de la Coupe de France 2007.
Par contre, tu aurais fait allusion au public horrible du SDF, j'aurais dit oui, mille fois oui
Article tellement réaliste que ça en fait froid dans le dos.
Que faire ? Peut-être essayer de changer nos mentalités de merde* bien françaises. On est qui pour snober l'Europa League ? C'est vrai qu'on l'a gagnée tellement de fois ... Le championnat on se fait chier. Quand tu vois le TFC, Rennes dans les premiers alors qu'ils jouent à 9 derrière ... ça fout la trouille. Les coachs, dirigeants de clubs, de la ligue et FFF doivent remédier à ça, se remettre en question. Changer notre formation de joueurs et entraineurs ... Enfin, je pense qu'on est parti pour plusieurs années de misère footballistique ...
plus simplement nous ne sommes pas un pays de sport, un point c'est tout.
ReynaldPedros Niveau : DHR
Ah la la... Tellement vrai, mais tellement français dans l'approche : ça va pas, c'est nul, y'en a marre et on n'en peut plus !! Changer ? OK, mais dites nous comment, la flemme de réfléchir. (c'est un bon article quand même hein, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit)

Et je vais te regarder les modèles de nos voisins allemands (oui oui, après l'industrie, la fiscalité, l'environnement et j'en passe : le foot), anglais et espagnols (là on regarde que le foot hein, parce que le reste, ça chie* un peu dans la colle en ce moment).
C'est bien de regarder comment ça se passe à côté, mais bon faudrait comprendre aussi que tout est loin d'être transposable si facilement. Question de culture, d'environnement politique, social, économique, etc.

Evidemment que le fric est un pan important de l'équation, quand tu bosses pour une boîte qui te file un salaire à 4 zéros et qu'une autre vient te proposer non seulement un salaire avec 5 zéros, mais en plus des collègues meilleurs que les tiens et des faits de gloire autrement plus gratifiants, tu te poses pas la question 5 minutes...

Mais bon ça explique quand même pas tout, sinon l'équipe de France serait pas dans son état actuel, le problème serait limité aux clubs. Si on avait un championnat de jeunes talents issus de centres de formation performants, on serait triste de les voir partir à 20 ans ou avant, mais au moins ça aurait de la gueule, on aurait un championnat vivant et probablement une edf digne de ce nom.

Donc de la thune, oui, mais avant d'aller acheter des stars qui valent des millions, faudra d'abord l'investir pour renforcer la base : les centres de formation. Sinon, on se tapera un championnat à 2 vitesses encore plus dégueu que celui auquel on a la joie de ne pas trop assister, et en plus on aura une EDF encore plus décevante que celle d'aujourd'hui. Alors c'est sûr, on fera peut-être des meilleures perfs en C1, mais que celui qui n'a pas plus vibré en 1998 et 2000 que lors des titres de son club favori me jette la première pierre.
@sfcb: pas un pays de foot en tout cas, il y a des sports qui s'en sortent bien (handball, judo, biathlon, rugby bref des sports qui n'intéressent personne ou presque, sauf pour le rugby).
Article tout à fait réaliste.
Mais la France n'est pas un pays de sport, ni de supporters.
Faites attention Sofoot, quand Léonardo parle du manque de compétence dans le foot français tout le monde lui tombe dessus, ouvrez le parapluie !
Investir sur les centres de formation?

Pourquoi ? c'est pas un problème d’investissement, c'est un problème de Formation pure....

à savoir que la plupart des joueurs africains internationaux sont formés chez nous hein, au niveau qualitatif et quantitatif, les centres de formations français sont efficaces !

Apres il faut savoir quelle type de joueur on forme, des athletes ou des joueurs de football qui savent alignés contrôle-passe dans les pieds 10 fois de suite sans se louper quoi...

Mais c'est vraiment pas un problème d’investissement dans les centres de formation...



Ps : Vivement l'Euro, en espérant que l'EDF ferme 2, 3 bouches, ça fera pas de mal à certains...

Ps 2 : Amusez vous à compter le nombre de proprio anglais en premiership, ça se compte à peine sur les doigts d'une main, sinon une armée d'étrangers plus ou moins exotique qui balance du pognon, pas de secret, le pognon fait tout !
@froggy: scfcb a raison on est pas un pays de sport. je vais prendre un exemple que je connais bien: l'allemagne (eh oui comme ca a été dit plus haut c'est un peu l'exemple dans tous les domaines et pas forcement toujours a raison mais passons)

en allemagne pendant l'hiver la ARD et la ZDF passent tous les week end des sports d'hiver de 8h30 a 14h et meme en semaine quand il y a des competitions, ces memes chaines diffuseront l'integralites des matchs de l'euro en clair avec des heures et des heures de magazine consacres a l'evenements ils passent de la boxe, du cyclisme et j'en passe. le tout sur des chaines publiques et avec des commentateurs de qualité (cf "la faute est en dehors de la surface mais j'aurai quand meme donné penalty" graveleine)
ReynaldPedros Niveau : DHR
Pastore. C'est mon point de vue, à chaud, qui peut être discuté. En fait c'est même généralement le but de ce genre de forum.

Juste pour préciser un peu parce que je sens que ce que je dis ne t'a pas plu :

Investir dans les centres de formation, ça veut dire à la fois y mettre du pognon, mais aussi savoir comment on gère ce pognon et donc pour quoi on le met (je te rejoins sur athlète/joueur de foot). Un investisseur qui met des billes là où il n'y a pas un bon gestionnaire, c'est juste la stratégie de l'échec.
Et la gestion à ce niveau là, ça veut aussi dire retenir les joueurs que tu formes pour les faire jouer chez toi, ce qui passe également par le pognon : salaire que tu leur proposes en sortie, et contrat que tu leur fais signer et respecter. Un club de foot, ça doit être un tout, et ça je pense que pas mal de présidents de club l'ont oublié... En même temps, de prime abord et si tu sais pas tenir les pépites que tu formes, c'est pas forcément la top rentabilité hein.

Pour ton ps2 : j'ai pas dit que la thune devait venir de français !

Quant à l'edf, j'aimerais et j'espère encore qu'elle fera quelque chose de beau à l'euro, mais quand tu regardes l'équipe jouer, et que tu compares avec l'Allemagne ou l'Espagne (ou d'autres, mais je prends les exemples les plus évidents)... Ceci dit, Quévilly est en finale de la coupe de France : sur une compétition, tout est jouable :)
Ragondinho Niveau : CFA
Puis je faire mon chauvin prolo poli svp ?

Championnat médiocre !
ReynaldPedros Niveau : DHR
Ah ouais, dernier petit truc (promis après j'arrête de vous faire chier) : former un joueur, ça veut aussi dire former leurs têtes, pas que leurs pieds...

Le footeux moyen a jamais fleuré bon la grosse intelligence, faut pas déconner, mais bon, personne n'a l'impression qu'il y a une sorte de différence de QI entre les poules d'il y a 10 ans et les huitres d'aujourd'hui ?
Ca m'étonnerait pas que ça joue un peu dans la qualité du championnat français : les décisions des joueurs en dehors du pré, elles sont pas prises par leurs pieds. Mais ce n'est qu'une hypothèse.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 56