En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Micronésie
  3. // Interview Matthew Conrad

« Le foot est devenu un grand sport en Micronésie »

Après plusieurs années de recherches, Matthew Conrad et son ami Paul Watson deviennent en 2009, à 25 ans, les plus jeunes sélectionneurs nationaux de l'histoire. Où ? À Pohnpei, une île de Micronésie qui peut se targuer du titre de « pire équipe du monde » , n'ayant jamais, avant leur arrivée, remporté la moindre victoire. Entretien avec un type qui a décidé de jouer à Football Manager en vrai.

Modififié
Comment vous est venue cette idée folle ?
On avait 24 ans. On ne savait pas trop quoi faire de nos vies, alors on s'est mis à regarder de plus en plus de foot. Un jour, pendant les qualifications de l'Euro 2008, on regardait Andorre-Russie, parce que le match décidait du sort de l'Angleterre. Donc on se demandait qui faisait partie de l'équipe d'Andorre, puisqu'on les soutenait pour que l'Angleterre ait une chance de se qualifier. En se marrant, on se disait que ce serait de la folie de jouer pour Andorre, et d'affronter la Russie ou l'Angleterre en match officiel. Puis, on a commencé à être obsédés par l'idée de trouver la pire équipe nationale du monde, qui nous permettrait d'avoir nos premières sélections nationales. On jouait au foot le dimanche, sous la pluie. On perdait tout le temps, le terrain était super loin du quartier où on vivait. Donc on s'est dit, « quitte à perdre, autant se barrer » . Mais c'était trop compliqué de se faire naturaliser, donc on s'est rabattus sur l'idée de devenir sélectionneurs.

Donc, c'était une blague au départ, ou vous étiez vraiment sérieux ?
Une fois qu'on a découvert Pohnpei, on leur a envoyé un mail, un peu sur le ton de la blague au départ. La blague est devenue un projet sérieux après avoir mené le premier entraînement, là-bas.

Mais comment avez-vous eu le poste ? Parce qu'il y a une différence entre envoyer un mail avec un pote et vraiment devenir sélectionneur national. Vous n'aviez pas besoin de diplôme ou de document officiel ?
La réponse tient en trois mots : on s'est pointés. Personne n'avait songé à prendre ce poste. Il n'y avait pas vraiment d'équipe. Il y avait plein de mômes là-bas qui ne faisaient pas grand-chose, ou plutôt pas mal de conneries. Donc les gens nous ont fait plutôt confiance, ont vu qu'on était sérieux et motivés.

Que se passe-t-il une fois là-bas ? Vous aviez des infrastructures ? Des joueurs ?
Pour notre premier entraînement, après un vol de 36 heures, un stop aux Philippines, on arrive sur le terrain, et il y a un seul mec, mais il portait un maillot de Beckham, donc on s'est dit qu'on était bien partis !

Du coup, vous avez dû recruter des joueurs ? Comment cela s'est passé ?
Déjà, le terrain était plein de hautes herbes, les buts étaient en très mauvais état. Mais on a observé des joueurs, et on s'est dit que la meilleure option était de créer un championnat. Donc on a encouragé les gars sur place à créer des équipes, quatre ou cinq, et dans ce groupe de joueurs, on a pris les meilleurs.

Mais vous aviez au moins quelques joueurs qui avaient déjà joués à un niveau respectable ?
On a eu de la chance. Il y avait un type qui était né au Sri Lanka, mais dont les parents faisaient partie d'un mouvement de missionnaires, et qui s'étaient installés en Micronésie. C'était un athlète hyper talentueux. Il avait failli devenir joueur de cricket professionnel. Il avait passé du temps aux Philippines à jouer au foot en semi-pro, puis quelques saisons en pro. Il n'avait pas pu passer trop de temps avec sa famille. Donc pour lui, voir deux mecs débarquer pour créer une vraie équipe de foot, c'était un rêve devenu réalité.

Comment se passait l'entraînement ? À quelle fréquence est-ce que vous vous réunissiez ?
Pendant le championnat, les joueurs s'entraînaient deux fois par semaine, mais tout le monde pouvait participer. C'est là où on travaillait pour monter l'équipe nationale. On voyait les joueurs qui étaient vraiment motivés par le projet. Et lorsque le championnat se terminait, on les rassemblait pour s'entraîner ensemble trois fois par semaine.

Avant votre arrivée, quel était le meilleur résultat de Pohnpei ?
Pohnpei n'avait jamais gagné un seul match. Ils ont connu leur première victoire sous notre mandat. Nous sommes allés à Guam, pour affronter une de leurs équipes de première division. Et on les a battus 7-2. C'était un gros truc. Guam avait battu Pohnpei 16-1 dans le passé, donc les gens se moquaient pas mal. On nous appelait « la pire équipe du monde » .

Comment vous traitiez les blessures, et les petits problèmes de santé liés au foot ?
Il y avait deux hôpitaux à Pohnpei. L'hôpital général est réservé aux gens défavorisés, et il y a une sorte de clinique privée. Le second est super, très moderne, mais très cher. À l'hôpital général, peu importe ce que tu avais, ils te donnaient la même pilule. Que vous ayez un bleu ou une jambe cassée, c'était le même médicament ! Un de nos joueurs s'est fait renverser un jour et a failli mourir. Dans ces cas-là, les plus graves, les gens sont envoyés aux Philippines.

Comment et pourquoi l'aventure s'est-elle terminée ?
Elle s'est terminée parce que nous avions obtenu notre première victoire. On avait montés une équipe, permis de développer des infrastructures. Et pas seulement à Pohnpei, mais dans des îles autour. On avait lancé un programme lié au foot qui a bien fonctionné. On a essayé de transmettre aux locaux des méthodes, afin qu'ils répliquent les structures que nous avions mises en place. Si vous regardez les îles de Chuuk et Yap, ils ont des ligues très compétitives désormais. Le football est devenu un grand sport en Micronésie. Ils viennent de disputer les Jeux micronésiens, l'équivalent des Jeux olympiques, mais entre les îles de Micronésie, et Pohnpei est désormais le champion de Micronésie. On est partis parce qu'on avait fait notre temps, on n'était pas payés. Tout ce que l'on faisait était sur la base du volontariat. On avait rempli notre objectif, donc c'était le moment de laisser les locaux reprendre en main le projet. Par chance, ils ont pris le relai, et il y a des centaines d'enfants qui sont dingues de foot maintenant, à Pohnpei.

Vous êtes partis à l'âge de 25 ans. Ce n'est pas forcément facile de quitter son pays pour aller à l'autre bout du monde. Qu'est-ce qui vous a manqué le plus ?
Nos copines, bien sûr ! Enfin, moi, j'étais célibataire, donc ça allait ! Personnellement, j'ai adoré être là-bas, c'était unique ! Bien sûr, il y a quelques trucs qui rendent la vie un peu plus compliquée : il y a des jours où il fait tellement chaud qu'on ne peut pas sortir de chez soi, et puis, cela n'a rien à voir avec les grandes villes animées. Mais ce qui nous importait là-bas, c'était de retomber amoureux du football. On en avait marre du côté prétentieux et commercial du football professionnel anglais, donc on voulait retrouver la proximité qui va avec le fait de jouer pour ton équipe locale. L'argent a fait perdre le contrôle aux supporters. Donc lorsqu'on était là-bas, c'est exactement l'endroit où on voulait être. J'en ai profité chaque jour.

Paul et toi, cela s'est toujours bien passé ou vous avez eu des désaccords ?
On n'a jamais été en désaccord, jamais. Pour un projet comme celui-ci, il faut partir avec votre meilleur ami. Donc on rigolait vraiment tout le temps. Et on a peut-être pleuré par-ci par-là (rires) ! C'était une bénédiction. C'est aussi cela l'amitié, avoir des projets complètement dingues. On ne s'est pas manqués de respect une seule fois. On savait aussi à quel point l'autre avait fait des sacrifices pour être là. Ce genre de truc, ça vous apprend aussi à être patient.

Et maintenant ? J'ai cru comprendre que vous étiez partis en Mongolie...
On a commencé un projet en Mongolie. Paul y est allé pour repérer des joueurs, et il a monté une équipe en première division mongole. Ensuite, on a écrit un article pour Vice et un des dirigeants de la première division mongolienne l'a lu, et nous a contactés. On l'a rencontré à Londres, pour voir si on pouvait collaborer. Moi, je devais partir aux États-Unis. Donc Paul y est allé seul, pour voir si c'était viable. Finalement, ce projet n'a pas trop fonctionné. Mais Paul a fait du bon boulot. Sur ce seul voyage, il a fait passer des tests à des tonnes de joueurs. Les meilleurs ont intégrés une équipe et sont arrivés deuxièmes de première division.


Propos recueillis par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:47 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC il y a 5 heures Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 5 Hier à 14:52 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
il y a 5 heures Qui es-tu, UEFA League Nations ? 11 il y a 6 heures Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 29 il y a 7 heures Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 il y a 7 heures Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 10
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 9 heures Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 il y a 9 heures Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 Hier à 17:08 Un joueur assassiné à l'entraînement 24 Hier à 16:02 Lyon-Duchère : club recherche supporters 19
Hier à 14:11 Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 Hier à 11:51 Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34
À lire ensuite
La valse de Watford