1. //
  2. //
  3. // Itw Santiago Cañizares

« Le flacon a glissé et paf, j’avais le tendon coupé »

46 sélections dans une sélection comme l’Espagne, ce n’est pas rien. Pourtant, Santiago Cañizares n’aura pas eu beaucoup de réussite avec la Roja, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Sans mâcher ses mots, le prédécesseur d’Iker Casillas s’est confié sur ses années avec la tunique espagnole.

Modififié
Pour ta première en sélection le 17 novembre 1993, tu remplaces Andoni Zubizarreta contre le Danemark, un match crucial pour la qualification que vous remportez (1-0). À ce moment-là, tu te dis que tu as une chance d’être le gardien de l’Espagne pour le Mondial 1994 ?
Cette sélection, c’était plus un accident qu’autre chose. Le portier habituel de l’équipe nationale dans l’esprit de Javier Clemente, c’était Zubizarreta. Il n’y avait aucun doute là-dessus. Ce soir-là, Andoni se fait expulser très vite, et sa suspension se prolonge jusqu’au Mondial américain. J’ai donc joué tout le match avec une équipe en infériorité numérique, mais nous sommes tout de même parvenus à nous qualifier sans prendre un but. Ensuite, je pense que Clemente avait une grande confiance en Zubizarreta et que cela n’allait pas changer. De mon côté, cette sélection m’avait permis d’attirer l’œil des grandes équipes d’Espagne.

Vidéo

Tu joues le premier match du Mondial 1994 contre la Corée du Sud, où vous craquez sur la fin (2-2). Tu penses que si vous aviez remporté le match, tu restais dans le but pour le reste de la Coupe du monde ?
C’était à Dallas, il faisait une chaleur étouffante… Pour les organismes, c’était très dur à suivre. Je pense que les Coréens étaient plus aptes à jouer sous ses conditions, du moins plus endurants. Nous avons plongé physiquement dans les dix dernières minutes. Le score final était évidemment décevant, mais ce fut un vrai rêve de jouer en Coupe du monde pour l’Espagne. Ensuite, Zubizarreta est revenu dans les buts et il n’y a pas eu de débat. Dans les médias, on en parlait bien sûr, mais dans le vestiaire, il était un leader respecté.

Vidéo

Comment qualifierais-tu tes rapports avec Zubi en équipe nationale ?
« J’ai appris beaucoup de choses aux côtés de Zubi, dans une entente très correcte et sans aucune tension particulière. » Santiago Cañizares
Logiquement, nous étions rivaux pour ce poste de gardien de but durant plusieurs années, mais avec un grand respect l’un envers l’autre et une bonne entente entre nous. J’ai appris beaucoup de choses à ses côtés, dans une entente très correcte et sans aucune tension particulière. C’était un très bon coéquipier.

En 1998, son énorme boulette contre le Nigeria au Mondial est restée dans les mémoires… L’Espagne était-elle trop marquée par les conflits Barça-Real à cette époque ?
Non, pas du tout. L’équipe était très soudée, ce n’était pas le souci. Nous étions tous des professionnels. La seule chose, c’est que le premier match était fondamental pour bien rentrer dans la compétition. Après le Nigeria, les choses sont devenues complexes. Nous avions une énorme pression médiatique contre le Paraguay par la suite… Cette défaite contre le Nigeria n’était pas du tout attendue.


Comment s’est senti Zubi ?
Tu sais, même les plus grands gardiens peuvent avoir des absences… Le plus touché dans cette histoire, c’était lui. Dans l’équipe, nous cherchions surtout à oublier cette rencontre et repartir de l’avant. Zubizarreta n’était pas coupable de notre défaite. Il n’a pas eu de réussite sur le coup, cela arrive. Nous avons eu plusieurs opportunités de mener 3-1 avant cela, mais voilà, nous n’y sommes pas parvenus.

Deux ans plus tard, tu disputes l'Euro 2000 avec la Roja. Forcément, on est obligés de penser à ce quart de finale contre la France, avec ce merveilleux coup franc de Zizou...
C’était un sacré but… À ce moment-là, la France avait une équipe phénoménale, ils venaient d’être champions du monde. C’était un match très compliqué pour tous en réalité, une affiche.


Comment était l’atmosphère après la rencontre ? On rappelle que le match s'est terminé sur un penalty raté de Raúl...
Raúl savait qu’il allait tirer ce penalty.
« C’est un penalty qui peut te poursuivre toute ta carrière. La vérité, c’est que seuls les joueurs au courage immense sont capables de prendre la balle et de frapper. » Santiago Cañizares
Quand tu as une balle d’égalisation de dernière minute, et que tu sais que si tu le rates, tu rentres à la maison… Tu as une énorme pression. C’est un penalty qui peut te poursuivre toute ta carrière. Mais la vérité, c’est que seuls les joueurs au courage immense sont capables de prendre la balle et de frapper. Raúl était ce joueur courageux, et toute sa carrière était à ce moment presque parfaite. Et cette fois-ci, il l’a mise au-dessus… (Il hésite) Raúl a dû faire avec ce fardeau pendant de longues années. Mais ce sont des choses qui arrivent, et les sportifs peuvent beaucoup plus comprendre ce genre de choses que les supporters.
Ses coéquipiers étaient là pour le réconforter ou il préférait digérer cette déception tout seul ?
Avec Fernando Hierro, Raúl était le grand joueur de la Roja. C’était les deux leaders de l’équipe. Très sincèrement, on était heureux de savoir qu’il se chargeait de tirer le penalty. On savait qu’on avait une vraie chance de marquer avec lui, parce que mentalement, il était fort. Mais voilà, nous sommes tous des hommes et nous commettons tous des erreurs. Raúl a pu compter sur le soutien de l’équipe entière après son échec… Vraiment, je crois que tous les joueurs de notre équipe auraient flippé sur ce penalty (rires) ! C’est même une réaction normale, d’ailleurs.


Tu penses que ce but aurait éliminé la France, un peu comme celui de Wiltord a éliminé l’Italie ? Égaliser à la dernière minute et aller en prolongation derrière, ça fait très mal mentalement à l'adversaire…
Quand tu arrives à un tel niveau de compétition, ces championnats se jouent sur des petits détails. Là, c’est clair que ce penalty raté a dû renforcer la confiance de la France pour lui permettre d’aller au bout derrière. Mais aussi, il faut se souvenir que l’Espagne avait ce complexe des quarts de finale, et que maintenant, chaque fois qu’elle passe cette barrière psychologique, elle joue de mieux en mieux. Le footballeur espagnol ressent une grande pression de ne pas accomplir les objectifs. Mais si l’objectif est acquis, alors le football espagnol se libère et devient très compliqué à arrêter. L’équipe d’Espagne marche avec beaucoup de psychologie. C’est comme en 2012 contre l’Italie par exemple, on avait vu que le match du premier tour (1-1, ndlr) n’avait rien à voir avec celui de la finale. On gagne quand même 4-0...

Au final, tu ne penses pas que ta carrière en sélection aurait pu, voire aurait dû, être beaucoup plus importante ?
« À part lors de l'Euro 2000, on ne m’a jamais vraiment donné une entière confiance en sélection. » Santiago Cañizares
En sélection, j’ai toujours cherché à être disponible pour jouer, et cela m’a beaucoup apporté : jouer un championnat d’Europe, c’était quelque chose de fabuleux. Mais c’est vrai que mis à part cet Euro 2000, où d’ailleurs je ne commence pas titulaire, puisque c’est Molina contre la Norvège, on ne m’a jamais vraiment donné une entière confiance en sélection. Peut-être que j’aurais pu l’avoir en 2002, cette fois où je me blesse pendant la préparation… Je n’ai jamais pu engranger beaucoup d’expérience à ce niveau-là, c’est un regret, je dois l’avouer.

Raconte-nous cette blessure...
Pfff… Je crois que c’était de la sorcellerie (rires) ! Il devait rester deux ou trois jours avant de décoller pour la Corée et le Japon. On sortait de l’entraînement pour revenir à l’hôtel où nous étions installés pour la préparation d’avant-tournoi. On devait prendre nos douches, donc on rentrait tranquilles dans nos chambres individuelles. Bon, il fallait faire un peu vite, parce que le dîner n’allait pas tarder à être servi. Je me suis douché, je suis sorti de la douche et je me suis séché. Et là, j’ai voulu me mettre un petit peu de parfum avant de descendre. Le flacon a glissé et paf, j’avais le tendon coupé… Incroyable et absurde ! Camacho m’a tout de même proposé de venir avec l’équipe pour les suivre dans le tournoi, donc j’y suis allé pour me soigner avec le staff sur place et je les ai suivis depuis les tribunes. Quelle guigne...


Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Très bon gardien ça fait plaisir de le voir dans les 5
Le genre de joueur concé entre deux générations
Celle de l'ancien indéboulonnable et le jeune loup prometteur
"le flacon a glissé, j'avais le tendon coupé" C'est marrant... j'y crois pas une seule seconde... La Vérité est ailleurs...
SpiroLeCochon Niveau : Loisir
Vrai ou pas, je serais curieux de connaître la marque et le nom du parfum en question.
Hier à 13:39 Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 35
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 32
dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 28 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25