1. //
  2. // FIFA
  3. // Justice

Le fils de Grondona défend son père

Modififié
0 2
Mercredi, Loretta Lynch, procureure américaine, a fait trembler le monde du football. Et surtout le microcosme corrompu de la FIFA.

Si quatorze personnes ont été inculpées, Julio Grondona, ancien président de la Fédération argentine durant 35 ans et décédé l'année dernière, a aussi été pointé du doigt. Selon le rapport de Lynch, Grondona aurait touché 15 millions de dollars de pots-de-vin pour l'organisation des Copas América 2015, 2016, 2019 et 2023. Son fils, Humbertito Grondona, sélectionneur des U20 argentins, a défendu son père défunt dans les colonnes de La Nación : « Il faut enquêter, cela me paraît normal que les responsables tombent s'ils ont pris de mauvaises décisions. Mais en tant que fils, je n'ai aucun soupçon sur les activités de mon père. Ils disent que mon père a touché 15 millions de dollars, mais si c'était le cas, je serais multimillionnaire. Et j'en suis loin. » Et d'ajouter : « Tout le monde regarde du coté de ma famille, mais il faut surtout se tourner du coté de la CONMEBOL : il y a forcément d'autres personnes qui ont occupé des postes importants qui devraient être impliquées. »

Le rapport affirme aussi « qu'un officiel haut placé de la FIFA et de l'AFA aurait demandé des dessous-de-table à sept chiffres pour la Copa América 2011 en Argentine » . À la rescousse de Don Julio... RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pas forcément, le père Grondona était peut-être tellement radin et corrompu qu'il est capable d'avoir planqué l'héritage à son propre fils...
Oui et Arsenal de Sarandi s'auto finance aussi , quel culot certains ont dans une entrevu , sans honte ..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2