Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Eredvisie
  2. // J28
  3. // Ajax-Feyenoord (2-1)

Le Feye perd le Noord face à l'Ajax

Cet après-midi, l'Ajax a infligé sa troisième défaite de la saison au Feyenoord. Patte de velours de Hakim Ziyech, sacoche de Lasse Schöne et volutes de Justin Kluivert, les Amstellodamois ont fait subir les pires outrages au rival rotterdamois, avant que ce dernier ne réduise la casse. Score final : 2-1, mais l'addition aurait pu être plus salée. Et si on voit mal le Feyenoord perdre le championnat, cette victoire a néanmoins l'avantage de promettre un final d'Eredivisie 2016/2017 haletant.

Modififié

Ajax Amsterdam 2-1 Feyenoord Rotterdam

Buts : Schöne (1e) et David Neres (36e) pour l'Ajax // Kramer (90e+1) pour le Feyenoord

Brad Jones aurait dû placer un mur. Alors que la rencontre entre l'Ajax et le Feyenoord a débuté depuis seulement quelques secondes, le défenseur brésilien du Feyenoord Eric Botteghin commet une faute à 35 mètres face au but sur Lasse Schöne. Or, les chevilles hyperlaxes du milieu danois n'aiment rien de plus que d'envoyer des chiches flottantes sous la barre des gardiens adverses. Sans doute la raison pour laquelle Brad Jones n'a pas mis de mur, de façon à apprécier au plus vite la trajectoire du coup franc. Peine perdue. Le portier australien n'a rien pu faire face à la frappe « juninhesque » du joueur de l'Ajax. Le club ajacide n'avait plus marqué aussi vite dans un Klassieker depuis Johnny Rep en 1973. 1-0 et les muscles sont encore frais. Trop frais, peut-être, pour les Rotterdamois : à la dixième minute du match, le Feyenoord perd son avant-centre Nicolai Jørgensen, souffrant à la cuisse. Meilleur buteur d'Eredivisie cette saison, le Danois aurait pu désamorcer la situation en cas de match tendu, spécialiste des buts en seconde mi-temps (13 sur 19 en Eredivisie). Mais non. Il reste encore 80 minutes à jouer et le cauchemar commence à peine pour le Feyenoord.

Justin, mise au point


Lors de cette première mi-temps, le Feyenoord ne voit pas la lumière du jour, étouffé dans toutes ses actions par une règle défensive des cinq secondes instaurée par Peter Bosz fonctionnant à merveille. N'ayons pas peur des mots, le club rotterdamois a probablement rendu sa plus mauvaise copie de la saison lors de ces 45 premières minutes. Seul Eric Botteghin est parvenu à surnager et à protéger le but de Brad Jones des assauts répétés ajacides. Il s'offre même l'une des rares occasions franches côté Feyenoord en première mi-temps en envoyant une tête dans les bras d'Onana sur corner (22e minute). Dans le camp adverse, l'absence de Kasper Dolberg en pointe suscitait beaucoup d'interrogations. Elle a surtout offert des satisfactions. En reprenant le poste du buteur danois, Bertrand Traoré – qui n'a malheureusement pas son efficacité – a libéré une place d'ailier pour David Neres, recruté au mercato hivernal, qui jouait là son premier match comme titulaire avec l'Ajax. En marquant le second but, la pépite brésilienne de vingt ans a justifié les 12 millions d'euros déboursés au club de São Paulo. Mais la palme revient à Hakim Ziyech et Justin Kluivert, respectivement passeur et avant-dernier passeur pour Neres. Pendant une grande partie du match, le premier a joué les métronomes tandis que le second a martyrisé la défense rotterdamoise en multipliant débordements, centres et frappes au but, le tout des deux pieds. Il aurait même pu marquer si, par trop d'altruisme, il n'avait pas préféré centrer au second poteau pour Traoré à la 57e minute du match. Du haut de ses dix-sept ans et malgré la pression d'un premier Klassieker, il semblerait que rien ne fasse peur au fils de Patrick, qui repart de l'ArenA sous les ovations et avec le titre de meilleur joueur du match.

Veltman vs Kuyt, Berghuis vs Ajax


En second mi-temps, hormis dix minutes à l'heure de jeu où le Feyenoord manque de prendre la marée (lourde frappe de Schöne, tête de Sánchez, tir dévissé de Nouri), le club rotterdamois se trouve des couleurs : Nelom multiplie les débordements dans le couloir gauche, El Ahmadi envoie une frappe de loin captée en deux temps par Onana (78e). En toute fin de match, le Feyenoord réduira même la marque d'une belle frappe enroulée à l'entrée de la surface par Michiel Kramer. Pour le reste, Brad Jones, auteur de trois parades décisives, recouvre son niveau habituel en seconde mi-temps tandis que le Péruvien Renato Tapia affiche clairement le sien, entre vitesse de déambulateur et carton jaune stupide pour une embrouille avec Klaassen sur corner. Des embrouilles, le match en a d'ailleurs connu plusieurs. D'abord par Veltman, qui veut faire le grand face à Kuyt en lui assénant un coup d’épaule, puis un tacle violent par derrière (sanctionné par un carton jaune clément à la 28e minute). Mais Dirk le vieux briscard n'est jamais tombé dans le piège, a contrario de son coéquipier Steven Berghuis. À la demi-heure de jeu, à la suite d'un coup franc de Toornstra bien sorti par Onana au premier poteau, le joueur prêté par Watford se dirige pour tirer le corner. Tancé par les supporters ajacides, il renvoie en demi-volée un ballon jeté depuis les tribunes avant de recevoir des projectiles. Carton jaune pour l'ailier, on attend l'amende pour les fans de l'Ajax à la KNVB. Mais bon, tout le monde le sait : un Klassieker sans échauffourées, c'est pas un vrai Klassieker.

Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
il y a 3 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 41
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 7 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 33 il y a 8 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises