1. // C1/C3
  2. // Clubs français
  3. // Bilan

Le feu au lac…

Le gadin monumental de l’OL, éliminé de la C1 et de la C3, nous pousse à dresser un premier bilan des clubs français au premier tour européen. En attendant les derniers matchs où on y verra plus clair à l’indice UEFA, retour sur la semaine noire du foot français.

Modififié
1k 89
On croyait Paris vacciné contre les sales petits virus qui sévissent en automne. L’année dernière, les gars de Lolo Blanc avaient concédé un nul indigne à Amsterdam (1-1) qui avait plombé leur duel à distance avec le Barça. Avec un meilleur résultat que le 1-3 au Nou Camp, Paris aurait pu chiper la première place aux Blaugrana… Parce qu’en poule de Ligue des champions, il est statistiquement prouvé qu’il vaut mieux finir premier que second. Même si le PSG a ensuite passé l’obstacle Chelsea en 8es. Cette année, Paris avait l’occasion de doubler un Real mal en point et largement à sa portée pour finir leader. Trop respectueux à l’aller au Parc et pas assez tueurs au retour, on enrage de voir que les Parisiens ne semblent n'avoir rien appris de leurs expériences passées. Ils finiront donc deuxièmes avec la perspective de tomber en 8es contre les machines de guerre que sont le Bayern et le Barça, voire les « gros » comme la Juve ou l’Atlético Madrid avec match retour à l’extérieur. Clairement, le PSG peut gicler dès février et faire encore moins bien que les saisons précédentes. Le 5-0 à Malmö comptait donc bien du beurre et il a mis à nouveau en lumière la « carence » Cavani. Car sans un killer devant, Paris a du mal à passer le cut afin de viser le dernier carré. Paradoxalement, c’est le score large (5 buts à rien) qui indique la voie à suivre pour un Paris qui se laisse trop aller à la suffisance. Car c’est à coups de 5-0 et 6-0 que Paris doit s’efforcer de plier tous ses matchs en L1 et en C1, histoire d’entretenir une machine à marquer qui fonctionne à tous les coups : à coups de doublés, mêmes fastoches contre Troyes, Bastia ou Reims, Edinson redeviendra plus efficace. Car pour le reste, le PSG soutient la comparaison en Europe, hormis face au Bayern et au Barça. D’abord au vu de son équipe type plus que respectable (avec mention spéciale à Aurier et à Rabiot qui apportent un vrai plus désormais) et ensuite au vu de son fonds de jeu éblouissant aperçu au Bernabéu. Rendez-vous au tirage, le 14 décembre…

Guignols lyonnais…


Qu’attendait-on de Lyon cet été avant le tirage des poules de C1 ? Objectivement : une troisième place qualificative pour la C3… Il ne fallait pas rêver, malgré une belle saison 2014-2015 (sans Coupe d’Europe, justement), les petits Gones n’avaient comme perspective que de briller un peu comme le faisaient les jeunots de l’Ajax en Champion’s ces dernières saisons, puis de se ranger derrière deux cadors continentaux. Or, l’OL a fini dernier d’une poule abordable… « Lyon n’a pas le niveau » , ont reconnu honnêtement Hubert Fournier et Jean-Michel Aulas. Le but du 1-2 de La Gantoise a été marqué dans les arrêts de jeu, comme sonne le terminus des prétentieux. On s’en tiendra donc là plutôt que d’évoquer l'absence de Fekir, la malchance, l’arbitrage, le terrain lourd, etc. Le Trophée des champions contre Paris en août (0-2) avait donc bien donné le la très bémolisé de la saison à venir. Car à part le 4-0 à Caen et le beau 3-0 contre Sainté, l’OL n’a jamais démontré que la C1 lui serait accessible. En guise d’explications, on peut citer, pêle-mêle, le melon que certains joueurs ont chopé, le recrutement pour l’instant raté à presque 30 millions d’Euros (Valbuena, Rafael, Darder, Mapou, Beauvue), les limites du système Fournier devenu trop prévisible et son manque de tempérament… Peu importe ! Avec le fiasco lyonnais, on découvre effarés qu’après la troisième place de L1 qui mène depuis plusieurs saisons à une voie sans issue en tour préliminaire de C1, c’est la fameuse « deuxième place du podium » qui débouche aussi sur une participation sans suite (ni 8es de C1 et ni C3). C’est la tendance qui se dessine réellement aujourd’hui. Voyez le haut du tableau actuel en L1 : quel qu’il soit, le futur dauphin du PSG champion 2016 aurait toutes les chances de reproduire le parcours chaotique des Gones d’aujourd’hui en C1… Il y a le feu à la maison France.

C3 : comme un vendredi…


En France, le « ça va comme un lundi » démarre nos semaines sur une note de morosité. Pareil en Ligue Europa avec nos clubs : « ça va comme un vendredi » … Déjà, on a perdu Lyon en route, vaincu sans combattre. Pour la petite histoire, c’est justement en C3 2013-2014 que s’était révélée la formidable génération OL (Fekir, Lopes, Tolisso, Ferri, etc.) quart-de-finaliste, qui nous avait éblouis l’an passé. Les Gones en Ligue Europa au nouveau Stade des Lumières en 2016, nous on était preneurs. Bande de lâcheurs ! Autres « lâcheurs » : les Bordelais, derniers de leur poule et éliminés après une défaite 1-2 à Anfield. You’ll always walk alone pour les Girondins, plombés trop précocement par l’indécente défaite à dom face à Sion (0-1). Hier, un Bordeaux avec l’âme mais sans imagination a rendu une copie très L1 : solide au milieu, un peu dépassé en défense, incapable de porter le danger dans les 30 derniers mètres adverses, sauf à la fin quand tout est perdu. Même leur but (beau coup franc indirect dans la boîte de Saivet) leur fut offert par le gardien Mignolet… Le niveau L1 ne suffit donc pas à s’extirper d’une poule là aussi pas si insurmontable. Mais ça on le savait déjà.

L’OM toujours convalescent a sué sang et eau pour se défaire d’une Néerlandaise de niveau CFA (2-1 face à Groningue). Rien de nouveau, globalement : il faut toujours cinq occases pour Michy pour en mettre une au fond. Sinon, devant, ça commence à ressembler à quelque chose avec lui, Nkoudou, Cabella et Alessandrini, de retour. Puisse la C3 apporter à l’OM la même dynamique de progrès et de cohésion qui avait sublimé l’En avant Guingamp l’an passé. Un nul ou une victoire à Liberec dans quinze jours offrirait ce genre de perspectives… Pour Sainté, c’est fait : dans leur splendide tunique émeraude très seventies, ils ont arraché le nul à Rosenborg (1-1) et se sont qualifiés pour les 16es. C’était le minimum à accomplir. Bravo aux Verts et rendez-vous en février prochain. Le meilleur pour la fin, ou plutôt le pire, avec Monaco, fumé comme Lyon. Normal, c’est du Belge… Sous les yeux d’Eddy Merckx, Anderlecht a porté le fer au cœur même du « projet » monégasque (0-2). Ribolovlev & Vasilyev comptaient sur la vitrine européenne pour exposer leurs produits à vendre : les Bruxellois l’ont fracassée en y jetant deux pavés bien durs ! Certes, l’ASM a plutôt pas mal joué, comme l’attestent les 15 corners obtenus. Même l’inefficacité devant le but pourra s’améliorer avec les attaquants ou avec des milieux ou défenseurs. Mais l’essentiel est ailleurs : en transformant le club en une plateforme d’achats-ventes fondée sur le profit, on aboutit à un chantier permanent de travailleurs détachés qui viennent et qui partent sans s’amalgamer vraiment. Le regard dans le vague de Toulalan au moment de sa sortie sur blessure à la 29e en disait long sur ses motivations d’autrefois au moment de bâtir un futur grand club de la Principauté. L’ASM est quasiment éliminée ce matin, à moins d’un double miracle, en gagnant à Tottenham et en espérant un mauvais résultat d'Anderlecht qui accueille le dernier, Qarabağ. Qu’il est loin le 3-1 de l’Emirates…

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Pas mal le déchaînement contre lyon.

Le seul point sur lequel je suis d'accord c'est le recrutement raté avec en point d'orgue mapou lagaffe, beauvue "pas vu, sans vue, l'aveugle" aux pieds carrés, mathieu "100 touches de balle avant la passe, zéro lecture de jeu, hiro nakamura" valbuena.

Je suis prêt à parier que si lyon finit deuxième cette année, qu'on vire ces trois mecs là, et que fékir et lacazette reste, on passe les poules sans problèmes.
J'adore cet article. Il reflète vraiment l'humeur dans laquelle les clubs français me mettent. J'aurais rajouté deux/trois insultes peut etre mais bon c'est tirer sur l'ambulance..
l'indice uefa va prendre cher ! on passera pas devant le Portugal et la Russie (derrière nous à moins de 0,050 pts autant dire rien !) nous doublera quasi-assurément, puisque le PSG en terminant 2ème s'expose à une sortie prématurée alors que le Zenith en C1 va lui terminer premier et peu de son côté espérer tomber sur un adversaire plus abordable. En europa league, sans Lyon reversé et Monaco pratiquement éliminé on perd très gros, les Russes ont déjà Krasnodar de qualifié (nous ASSE) et le Lokomotiv se qualifiera si il gagne son dernier en ALbanie tous comme l'OM si il assure au moins le nul à Liberec. Donc à moins de grosse surprise , on aura chacun 3 clubs (1 en CL et 2 en EL) ça va être très sérré.
tout le monde en prend pour son grade re lis un peu mieux
@adje59, avec la différence que chaque point obtenu par les russes sera divisé par 5 et non par 6 puisqu'ils avaient un club de moins au départ.
Ils sont donc avantagés si 3 équipes pour chaque pays.
Faudrait peut-être arrêter de s'extasier quand une équipe comme Guingamp fait un parcours simplement conforme à ses moyens, ça aiderait tout le monde à être ambitieux.
Message posté par ajde59
l'indice uefa va prendre cher ! on passera pas devant le Portugal et la Russie (derrière nous à moins de 0,050 pts autant dire rien !) nous doublera quasi-assurément, puisque le PSG en terminant 2ème s'expose à une sortie prématurée alors que le Zenith en C1 va lui terminer premier et peu de son côté espérer tomber sur un adversaire plus abordable. En europa league, sans Lyon reversé et Monaco pratiquement éliminé on perd très gros, les Russes ont déjà Krasnodar de qualifié (nous ASSE) et le Lokomotiv se qualifiera si il gagne son dernier en ALbanie tous comme l'OM si il assure au moins le nul à Liberec. Donc à moins de grosse surprise , on aura chacun 3 clubs (1 en CL et 2 en EL) ça va être très sérré.


Un petit PSG-Zenit en 8ème pour mettre tout ca au clair ? Moi je vote pour...
En tout cas, les quatre gros championnats assurent, comme d'hab.

Les espagnols cartonnent sauf Séville qui ne jouera probablement pas son Europe.

Les anglais se sont rattrapés depuis leurs débuts calamiteux.

Les italiens devraient tous passer. Les allemands aussi, sauf Augsbourg dont on se demande ce qu'il fout là.
Message posté par mario
En tout cas, les quatre gros championnats assurent, comme d'hab.

Les espagnols cartonnent sauf Séville qui ne jouera probablement pas son Europe.

Les anglais se sont rattrapés depuis leurs débuts calamiteux.

Les italiens devraient tous passer. Les allemands aussi, sauf Augsbourg dont on se demande ce qu'il fout là.


Les Anglais risquent d'être sous la menace des Italiens dés l'an prochain quand même
Belle analyse mais qui finalement ne fait que rapporter les problèmes récurrents du football français : manque d'ambition (tous les entraineurs jouent le maintien !), organisation défaillante (il faut jouer le samedi après-midi à 15h comme les autres grands championnats + L1 @ 18 clubs quitte à créer 2 poules en L2), pas de grands entraineurs qui tirent le niveau vers le haut (on nous recycle des losers patentés comme Antonetti à chaque début de saison), droits télé assez faibles, marché des joueurs fermé avec barrières à l'entrée (on préfère une starlette étrangère surpayée -et sur le déclin- à un joueur formé au club qui n'aura jamais sa chance et qui s'en ira mourir à petit feu à Newcastle), formation très en retard (contrairement à une idée très répandue) ...
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Message posté par sissa
Les Anglais risquent d'être sous la menace des Italiens dés l'an prochain quand même


Ils devraient encore etre tranquilles 1 ou 2 ans non? Ils se reposent toujours sur les points rapportes par Chelsea en C1 et C3 je pense.
ballondeplomb Niveau : CFA
rafael et darder n'ont rien à faire dans la liste des flops de l'intersaison

darder est arrivé à court physiquement mais il a beaucoup de qualités, rafael est au meme niveau que jallet, c'est à dire bon et volontaire
SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
@sissa d'accord avec toi sur le fait qu'il faut pas s'extasier quand un club français atteint les 1/16emes.
dans le cas de guigamp, on a quand même affaire à un petit poucet de notre championnat, qui était relégable à l'automne, et qui avait donc d'autres préoccupations que l'europe. mettre en avant leur parcours avait du sens.
par contre s'extasier que bordeaux, monaco sainté et autres aillent en 1/16, là ça n'a pas de sens.

et je suis d'accord pour les anglais. moi je trouve ça assez drôle quand même :)
ToxikCheese Niveau : Loisir
La seule vérité, c'est que la L1 hors Paris n'est plus supérieur à des championnats comme la Jupiler League, le championnat Russes, Portugais et peut être même Grecques et Turques...

L'élimination de l'OL fait mal surtout parce que nous n'avons pas bien joué. On peut perdre contre Gent quand on voit le niveau affiché par cette équipe, c'est pas déshonorant ! Ce qui fout les boules, c'est l'état d'esprit. Quand tu joues un match, t'es jamais assuré du résultat, mais normalement tu dois pouvoir être sûr de ton mental ! Nous, on a été faible mentalement avant d'être faible techniquement et tactiquement.

Après pour Bordeaux, je ne sais pas vu que je ne connais pas.

Il faut s'y résoudre, nous sommes un championnat middle class, avec un ogre qui rafle tout et 19 faire valoir qui se dispute les miettes. Même à l'intérieur du championnat le niveau se nivèle vers le bas ! On a des clubs comme Angers, Caen ou Nice qui tutoient les 1ere places au milieu des habituels cadors, est ce les petits clubs qui progressent ou les gros qui régressent ? Je pense pour ma part que c'est un peu des deux...La chose qui est sûr c'est que la locomotive PSG qui devait nous aider à nous hisser vers le top n'est finalement jamais passé... Résultat c'est le contraire qui se passe. Le PSG va avoir de plus en plus de facilité à gagner le championnat car l'écart avec les adversaires se creuse un peu plus chaque année...

En continuant de la sorte, on va arriver à tuer le foot français... Je n'ai pas de solution à proposer... A part si un nouveau sugar daddy apparait et rachete un club genre OL OM ASSE FCGB pour rivaliser avec le PSG...

En Europe en tout cas, faudra pas s'attendre à de meilleur résultat que ceux de cette année et des années précédente...
Toon Eastman Niveau : National
Je pense aussi que nos équipes françaises ont tendances a fort sous-estimer les soi-disants "petites équipes". Lyon et Monaco en premier. Je sais pas comment ils supervisent leurs adversaires mais les défaites conte Gand et Anderlecht étaient plus que prévisibles aux vus de leurs derniers matchs.

Ce genre d'équipes ne partent pas favorites, n'ont rien à perdre. Ils jouent avec leur tripes alors qu'en face nos équipes donnent l'impression de jouer un peu avec la grosse tête. Résultats, et Lyon et Monaco font 1/6 contres des équipes qu'ils pensaient battre sans trop de problèmes.

SE faire surprendre en coupe d'europe c'est un peu devenu le passe temps favoris des clubs français.
Message posté par SavingPrivateSuarez
@sissa d'accord avec toi sur le fait qu'il faut pas s'extasier quand un club français atteint les 1/16emes.
dans le cas de guigamp, on a quand même affaire à un petit poucet de notre championnat, qui était relégable à l'automne, et qui avait donc d'autres préoccupations que l'europe. mettre en avant leur parcours avait du sens.
par contre s'extasier que bordeaux, monaco sainté et autres aillent en 1/16, là ça n'a pas de sens.

et je suis d'accord pour les anglais. moi je trouve ça assez drôle quand même :)


Sur l'EAG, je répète ça depuis un moment, ils battent Minsk qui a un niveau National, le PAOK qui a les mêmes moyens qu'eux et qui est en crise, et ils perdent contre la Fio et Kiev malgré des faits de jeu laaargement en leur faveur.

Sur les faits bruts, c'est normal qu'ils fassent ce parcours là en étant simplement à peu près à leur niveau.
Message posté par ToxikCheese
La seule vérité, c'est que la L1 hors Paris n'est plus supérieur à des championnats comme la Jupiler League, le championnat Russes, Portugais et peut être même Grecques et Turques...

L'élimination de l'OL fait mal surtout parce que nous n'avons pas bien joué. On peut perdre contre Gent quand on voit le niveau affiché par cette équipe, c'est pas déshonorant ! Ce qui fout les boules, c'est l'état d'esprit. Quand tu joues un match, t'es jamais assuré du résultat, mais normalement tu dois pouvoir être sûr de ton mental ! Nous, on a été faible mentalement avant d'être faible techniquement et tactiquement.

Après pour Bordeaux, je ne sais pas vu que je ne connais pas.

Il faut s'y résoudre, nous sommes un championnat middle class, avec un ogre qui rafle tout et 19 faire valoir qui se dispute les miettes. Même à l'intérieur du championnat le niveau se nivèle vers le bas ! On a des clubs comme Angers, Caen ou Nice qui tutoient les 1ere places au milieu des habituels cadors, est ce les petits clubs qui progressent ou les gros qui régressent ? Je pense pour ma part que c'est un peu des deux...La chose qui est sûr c'est que la locomotive PSG qui devait nous aider à nous hisser vers le top n'est finalement jamais passé... Résultat c'est le contraire qui se passe. Le PSG va avoir de plus en plus de facilité à gagner le championnat car l'écart avec les adversaires se creuse un peu plus chaque année...

En continuant de la sorte, on va arriver à tuer le foot français... Je n'ai pas de solution à proposer... A part si un nouveau sugar daddy apparait et rachete un club genre OL OM ASSE FCGB pour rivaliser avec le PSG...

En Europe en tout cas, faudra pas s'attendre à de meilleur résultat que ceux de cette année et des années précédente...


Comlètement, les gars qui nous vendaient le PSG comme locomotive étaient simplement les supporters plus ou moins avoués du PSG. C'est un championnat, pas un train.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Pour moi le seul espoir de la Ligue 1 c'est que les Qatari, las de gagner leur 21eme titre de suite, rachetent l'OM et Lyon pour avoir un top 3 qui fait le spectacle et des droits tele qui suivent.

Autrement, je pense que la Ligue 1 aura d'ici quelques annees 1 seule place en LDC. Lyon a aide a maintenir un niveau potable dans les annees 2000 en achetant ses joueurs principalement en L1. Le PSG non. Le seul espoir de survie de beaucoup de clubs maintenant c'est de sortir un joueur offensif potable qu'ils pourront vendre une fortune inesperee a un pigeon anglais.

Le pire c'est que le principal perdant dans cette histoire c'est l'EDF! Pire encore, les futurs meilleurs joueurs francais ont tous ete forme ou fini leur formation a l'etranger. Une honte pour un pays qui se voulait etre le meilleur formateur.
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Titre on ne peut plus juste !!!
Bon maintenant que l'on ne peut plus se cacher derrière la fausse excuse de la motivation de nos troupes, qui n'a fait que retarder le constat cinglant sur le niveau réel de notre football on fait quoi ?
Je sais que se lamenter c'est notre sport préfère, moi le premier, mais ça va finir par nous ronger et nous pousser à la résignation pour ne plus souffrir et ça ce serait encore plus dramatique.
Alors quelle solution voyez vous camarades sofootiens ? Moi j'aurais tendance à devenir un enfoiré de capitaliste radical et de proposer un allègement des charges et même total si on me laisser faire, rien à foutre que des mecs en shorts courant après une baballe paient encore moins d'impots que moi, tant pis pour Gégé du PMU mais une hégémonie des clubs français sur le planète foot compenserait allègrement.
Si ça peut permettre à nos meilleurs joueurs de rester en ligue 1 et éviter que tout ce putain de travail fait en amont par nos formateurs serve paradoxalement la cause des anglais des espagnols et des italiens moi je dis banco.
Marre d'être la risée de l'Europe alors qu'elle récolte grassement le fruit de notre boulot pour faire déborder leurs armoires à trophées.
Ce serait bien que l'on commence par une harmonisation fiscale européenne mais encore là ça me parait bien compliqué.
Alors quoi d'autre ? J'entends déjà parler de la nullité de nos présidents et dirigeants, moi le premier, mais c'est tellement plus facile d'être intelligent avec de l'argent plein les mains :(
SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
bon maintenant parlons un peu de lyon.
on a été ridicules, je pense que tout le monde est d'accord.
on a failli au niveau de l'engagement, du professionalisme et de l'expérience, ainsi quede la maitrise technique sur certains matchs. on a été beaucoup trop naïfs, et je pense que notre coach est trop limité pour nous faire passer un pallier supplémentaire.

une fois qu'on a fait ce constat à charge mais mérité, penchons nous sur le reste, notamment les causes de la déroute.

le recrutement:
si je ne me trompe pas, le club voulait densifier le banc, ajouter de la concurrence pour que l'effectif puisse jouer tous les tableaux.

rafael, morel sont venus dans cette optique là. morel est une chèvre mais il est venu gratos et est censé cirer le banc quand bedimo est apte. sa polyvalence est utile.
rafael est une vraie bonne pioche vu son prix, son age et son apport offensif.

valbuena remplace gourcuff et beauvue prend la place de njié (on y gagne niveau financier et on y perd en sportif, même si au départ c'était pas si évident que ça).

mapou venait "renforcer" la charnière centrale et faire glisser bisevac sur le banc. c'est un énorme flop, et c'est assez prévisible. n'oublions pas que le choix n°1 était nkoulou, et qu'ils n'ont pas le même profil. clairement une erreur de casting, surtout vu le prix.

darder vient pour compenser les blessures de grenier et fofana. c'est un investissement sur le long terme, il montre de réelles capacités techniques. ça pêche un peu niveau physique et tactique, mais il faut lui laisser le temps de s'adapter. pour moi ce n'est pas une erreur de casting, et en plus sa concurrence a permis de rebooster ferri.

pour kemen et tousart, on a fait une "monaco", on jugera le résultat dans 2-3 ans.

les blessures:
ça fait des années que l'infirmerie est pleine, notamment à cause des rechutes. il va falloir remettre en question le staff médical.
on perd quand même: fékir, grenier, fofana, kalulu, jallet, umtiti, bisevac, bedimo, lacazette pendant des périodes plus ou moins longues.
9 joueurs dont 7/8 titulaires indiscutables. même s'ils n'ont pas tous été blessés en même temps ça fait mal.

la gestion de l'intersaison:
clairement aulas a fait de la merde à prolonger tous les jeunes en même temps, ça a créé des jalousies et donné le boulard à un certain nombre. c'est la merde dans le vestiaire, et ça n'a pas aidé les nouvelles recrues.

l'an dernier, je me disais: bon, dans la poule on va tomber sur au moins un gros, et on se fera démonter. suivant le niveau du deuxième gros, avec un peu de chatte on peut les emmerder, et puis on aura un club bidon pour prendre quelques points et aller en ligue europa.

après
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 89