1. // Retro
  2. // Ce jour où
  3. // 26 juillet 1990

Le festival de Cannes d'Éric Cantona

26 juillet 1990, Éric Cantona et l'OM mettent fin à un feuilleton estival palpitant. Alors que tout était bouclé pour que l'homme s'engage avec l'AS Cannes, « Canto » décide finalement de rester dans sa ville natale pour définitivement s'imposer au sein de la plus belle équipe des années 90 : Papin, Stojković, Waddle, Pelé, Tigana, Vercruysse, Mozer, Boli, Pardo, Casoni, etc. Le début de la fin de son histoire d'amour ratée avec son club de cœur, mais aussi et surtout avec le championnat de France. Il ne le sait pas encore, mais l'Angleterre l'attend.

Modififié
La Croisette a bruissé le temps d'un été avec Éric Cantona dans le premier rôle d'une production dont l'intrigue se déroulait à l'AS Cannes. L'idée était plaisante. Sexy. Risquée. Fin juillet 1990, Cannes ne parle que de lui. Éric Cantona, 24 ans, est sur le point de rejoindre Cannes pour (re)former le duo offensif entrevu à Bordeaux avec Yannick Stopyra. Cantona est un joueur d'instinct, discret dans un groupe, complet, fort physiquement et un athlète hors norme. C'est un gagneur, mais un révolté. En permanence. Le garçon est en situation d'échec à Marseille, sa ville de naissance, alors qu'il officie en attaque avec Jean-Pierre Papin, un binôme qui fonctionne pourtant à merveille en équipe de France. Dans l'histoire, on avance que c'est l'OM qui a relancé l'AS Cannes dans le dossier. Même la mairie de Cannes de l'époque – en bons termes avec Bernard Tapie – s'en mêle et parle d'une transaction faite « à 60% » pour 15 millions de francs échelonnés sur 4 ou 5 ans tout en tablant sur une augmentation sensible de la fréquentation au stade Pierre-de-Coubertin suite à la signature de Canto. En sous-main, c'est Luis Fernandez, un proche de Cantona et de Cannes, qui aurait soumis l'idée. Marseille n'est pas contre. Au contraire. Sur le banc cannois, le Franco-Yougoslave Boro Primorac salive même d'avance à l'idée d'avoir l'enfant terrible du football français dans son escouade : « Si on peut le faire, il faut le faire. Avoir Cantona dans mon effectif, ça m'intéresse. Son caractère ? Je m'en fiche. Des problèmes, j'en ai parfois aussi avec ma femme et mes enfants » blague-t-il dans les colonnes de L'Équipe. Y a plus qu'à, comme on dit.

« Je reste à l'OM »


Le deal ne se fera jamais. Vexé d'avoir été poussé vers la sortie, Cantona décide finalement de rester à Marseille. « Il existe une clause libératoire dans mon contrat. Je n'ai pas souhaité exercer le bénéfice de cette clause. Ce qui signifie, sans équivoque, que je reste à l'OM » , balance-t-il. En réalité, tout était ficelé entre l'OM et l'AS Cannes. Tout sauf une chose. L'avis du joueur. Un détail. Au fond de lui, le joueur est persuadé de réussir à Marseille. Chez lui. Même si l'équipe marseillaise est outillée comme un porte-avions dans le secteur offensif (Papin, Pelé, Vercruysse, Waddle, Stojković), Canto estime qu'il peut y briller. Il serait temps après tout. À part une saison à Auxerre (1986-1987, 13 buts), Éric, loin d'être sur le trône, est un rookie du championnat de France. Alors qu'il est dans le 13 depuis deux ans, on attend enfin l'explosion du génial attaquant. Un début d'histoire marseillaise placée sous le signe du bordel qui plus est. Canto arrive à Marseille en 1988. Dans la foulée, Henri Michel ne retient pas l'attaquant pour affronter la Tchécoslovaquie avec les Bleus. La réaction de l'intéressé va être mémorable. Une punchline de plus au CV du King. « Je viens de lire ce que Mickey Rourke a déclaré à propos des Oscars d'Hollywood : celui qui s'occupe de ça est un sac à merde. Je ne suis pas loin de penser qu'Henri Michel en est un, lui aussi. J'ai ma conscience pour moi. Je me dis depuis trois jours : n'ai-je pas fait le peu de choses qu'il ne réclame même pas aux autres ? Je le répète, je ne jouerai plus en équipe de France tant qu'il sera là. Mais je suis sûr que cela ne durera pas longtemps. Je souhaite me tromper, pour les joueurs, mais je pense que Michel ne restera pas longtemps à son poste... »

Pour son flow, Canto est suspendu d'équipe de France pour un an. Cinq mois plus tard, à Sedan, la star profite d'un match amical contre le Torpedo de Moscou pour jeter son maillot vers l'arbitre. Histoire de calmer tout le monde, le joueur est alors prêté dans la foulée à Bordeaux pour terminer la saison avant d'être de nouveau prêté, à Montpellier, pour la saison 1989-1990. Dans l'Hérault, l'artiste fait la paire avec Stéphane Paille. Même si la mise en route est tumultueuse, il semble avoir trouvé sa voie et gagne une Coupe de France. Sur place, Cantona rencontre surtout Michel Mézy, une figure du MHSC. L'attaquant revient à l'OM sûr de lui. Il veut s'y imposer, alors que, dans le même temps, le club tente de le transférer à Cannes. La saison 1990-1991 commence donc par une sortie de route. Sur le banc marseillais, Franz Beckenbauer compte pourtant sur Éric. Le duo avec JPP fait enfin des merveilles à Marseille. Après seize matchs, Cantona affiche huit caramels avant de se faire le genou au cœur de l'hiver dans un match contre Brest. Quand le Français retrouve les terrains, Goethals a pris le relais du Kaiser sur le banc et le Belge a changé de tactique. Une seule pointe (Papin) et basta. C'est donc sur le banc, et parfois des tribunes, que Cantona observe la fin de saison. Il ne participa pas à la finale de C1 contre l'Étoile rouge de Belgrade à Bari, ni même à la finale de Coupe de France contre Monaco. Canto et l'OM, c'est fini. Ça ne marchera jamais.

« Aimez-le, il vous aimera ! »


Découvert par Guy Roux à Auxerre, couvé par Platini en Bleus, c'est finalement Michel Mézy à Montpellier qui va être le premier à comprendre le joueur. Le mode d'emploi est simple : franchise, respect et amour. « Aimez-le, il vous aimera ! » , lâche Mézy pour expliquer comment gérer l'artiste. Juin 1991, peu de temps après la finale de Bari, Éric Cantona signe à la surprise générale à Nîmes, fraîchement promu en D1. La raison ? Michel Mézy, devenu directeur sportif, puis président des Crocos. Canto quitte Marseille pour 10 millions de francs. L'échec est évident. À la fois sportif et moral. Six mois plus tard, Canto claque définitivement la porte de la France à la suite d'une expulsion lors d'un Nîmes-Saint-Étienne où il jette le ballon sur l'arbitre, mécontent d'une décision. Il prend quatre matchs de suspension, traite les membres de la Commission de discipline « d'idiots » et prend finalement deux mois de suspension ferme.

Cantona annonce qu'il met un terme à sa carrière de joueur professionnel… une retraite qui va durer un mois, puisque l'avant-centre fait un essai à Sheffield Wednesday entraîné par Trevor Francis. Au moment de signer son contrat, le club anglais souhaite prolonger son essai. Refus du joueur. Apprenant la nouvelle, Howard Wilkison, coach de Leeds United, rencontre le Français à son hôtel alors que ce dernier est sur le point de rentrer au pays. Le courant passe, et Cantona signe à Leeds United le sourire aux lèvres et le verbe haut : « C'est un peu, si l'on transpose en France, comme si j'étais à l'essai à Caen et que je me retrouve quelques jours plus tard à l'OM. » Un titre de champion d'Angleterre avec Leeds plus tard, Cantona va prendre le chemin de Manchester United en novembre 1992 pour partir à la conquête de son trône un an après avoir annoncé sa retraite. Deux ans après avoir dit non à l'AS Cannes. En mai 1997, quand le King abdiquera sportivement, Old Trafford chante La Marseillaise. Ça aurait vraiment de la gueule comme film.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Curieux de savoir comment on considérerait ses frasques en 2015. Si les moins jeunes de ce site pouvait nous éclairer sur comment il le percevaient à l'époque, ça serait assez sympa.
Bon, il avait quand même pour lui un beau phrasé, des idées relativement claires, et par dessus tout, des performances anglaises de très très haut vol.
Un grand joueur, assurément.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Canto, c'était vraiment l'enfant terrible du football français ! Je me souviens très bien de sa sortie mythique sur Henri Michel et de son ballon envoyé sur l'arbitre, ça avait fait un putain de scandale à l'époque et il a pris la meilleure décision qui soit en quittant le championnat de France.
Par contre, Knysna n'était pas encore passé par là, peut-être qu'on pardonnait plus facilement et puis, ses performances anglaises, à Leeds puis à MU, ont vite fait oublier ses frasques en D1...
Dynamo kyiv Niveau : Loisir
Il faut replacer le joueur dans le contexte et dans l'époque. On avait un championnat riche en bons joueurs et il était un parmi bien d'autres. On avait des équipes en France avec le potentiel pour gagner une coupe d'Europe. Montpellier, Nimes ont sorti cantona de la lumière. Certes il avait de la personnalité et du talent mais il arrive pendant et à la fin de la génération Platini, Maradona, van basten, ruud gullit... (j'en oublie) Et c'est plutot ces joueurs qu'on a mediatisé. Lui c'était un hurluberlu. Un ovni. Son départ en Angleterre c'est comme aujourd'hui les joueurs qui vont en mls. C'était pas la mode de partir en angleterre. D'ailleurs les meilleurs joueurs francais ne partaient pas à l'étranger. Ils jouaient dans les meilleurs clubs francais. Om, asm, bordeaux, sainté, psg. Et puis on avait pas internet et peu de nouvelles des championnats étrangers. Il fallait sortir une carte pour voir où se trouvait Leeds. A stade2 on voyait quelques résumés et des reportages sur lui. Sur canal+ aussi, mais il y avait la nba, le rugby, du foot mais pas autant de foot anglais qu'aujourd'hui. En général le foot avant 1998 n'était pas mediatisé comme aujourd'hui. On avait autant de chance de voir à la tv un reportage sur le csp limoges, le su agen ou le fc nantes. Donc Cantona ... On avait surtout un bon championnat et c'est ça qui a mis les performances de canto un peu de côté
Canto et Marseille une histoire d'amour impossible tapie avait peur pour son coach mais déjà une mentalité bien française qui l'a poussé à partir avec ses crampons autour du coup en Angleterre avec Leeds jusque-là milieu de tableau puis le graal ouha Cantona ouha Cantona ! Joueur du siècle à MU non ?
Desmond Dekker Niveau : District
Oui, un biopic Cantona ça fait saliver ...mais faut attendre encore un peu à mon avis : je pense qu'il est loin d'avoir dit son dernier mot ;)
Desmond Dekker Niveau : District
Au fait, il se présente pas contre Platini ?
Étonnant, non ? ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:45 Sergio Ramos acrobate en vacances 4 Hier à 13:31 Pogba marque en dabant 55 Hier à 13:11 Le central de Kansas met une bicyclette 4 Hier à 09:33 Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 8
samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais...