Le FC Sion plus fort que Sarkozy

Modififié
0 0
Les joueurs du FC Sion adorent passer du bon temps aux casinos. Ce qui ne plaît guère au président stakhanoviste du club, le désormais célèbre Christian Constantin.

Après avoir viré Antonio Dos Santos aperçu dans une salle de jeu 36 heures avant une rencontre, c'est Aleksandar Mitreski (29 ans) qui s'est vu résilier son contrat pour manquement professionnel.


Photos à l'appui, le président s'est dit scandalisé d'apprendre qu'un nouveau joueur dépensait son argent en pleine nuit dans des machines à sous, à la veille d'un match contre Bâle.


Deux autres membres de l'équipe ont plaidé coupable devant "le tribunal du FC Sion" et n'ont été condamnés qu'à des travaux d'intérêt général.


« Je suis impitoyable dès l'instant où je me suis aperçu que des professionnels allaient dans des tripots et qu'ils y souillaient le maillot du FC Sion pour lequel je me bats nuit et jour, explique Christian Constantin au Matin. Je me devais de nettoyer mon vestiaire. C'est ce que j'ai fait » .

Des paroles qui plairaient à notre Président de la République Nicolas Sarkozy.

RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Juve lance sa short-list
0 0