1. //
  2. // 1/4 finales retour
  3. // FC Bruges/Dnipro

Le FC Bruges, ce vieux fantôme du football belge

Il y a la nostalgie des plus belles années du football belge dans le FC Bruges de Michel Preud'homme qui retrouve ce jeudi le FK Dnipro Dnipropetrovsk en quart de finale retour de la C3. Cela tombe bien, parce que cela fait tout doucement 22 ans que la Belgique attend de rejoindre le dernier carré d'une compétition européenne. Et 22 ans, c'est un peu longuet...

Modififié
41 32
Un jeudi soir de printemps où Julie Lescaut ne bat pas des records d'audience sur la RTBF n'est pas un jeudi soir ordinaire. C'est peu de le dire pour un pays comme la Belgique, plus habituée au feuilleton policier qu'au rassemblement populaire improvisé dans la foulée d'une victoire un jeudi soir vers 23 heures. Parce qu'en Belgique, les soirées football s'arrêtent presque toujours mi-décembre sur les coups de 20h45. En partie à cause de l'UEFA et de ses matchs trop souvent programmés à 19h, mais surtout à cause du statut de figurant dans lequel se complaisent les clubs belges depuis près d'un quart de siècle. De ce fait-là, la génération Courtois, Hazard et De Bruyne n'a jamais vu l'un de ses représentants dans le dernier carré d'une compétition européenne et a toujours eu du mal à prononcer le nom d'Alex Czerniatynski. Un nom à coucher dehors, mais un joueur symbole de toute une génération. Celle qui gagnait des Coupes d'Europe et participait tous les quatre ans au Mondial. Czernia, plus facile à sortir, n'était pas un esthète et n'avait pas que des amis, mais marquait des buts importants. « Des buts à la Czernia » , comme on dit en Belgique. La preuve, c'est qu'il est aujourd'hui encore le dernier homme à avoir envoyé un club belge dans le dernier carré d'une Coupe d'Europe. Presque sur la Lune donc. C'était le 18 mars 1993, avec l'arrière de son crâne contre le Steua Bucarest. Il y a 22 ans… Légitimement, les moins de 30 ans ne s'en souviennent pas et les autres ont la mémoire qui flanche. Il est donc temps qu'un club belge se rappelle aux bons souvenirs de ses supporters.

Une madeleine un peu lourde


Si les puristes se souviennent sans mal de la dernière accession du Standard de Liège à ce niveau de la compétition - c'était en 2010 - la vérité oblige à dire que si vous avez moins de 30 ans et que vous êtes belges, vos « bonnes » soirées européennes se résument à des coups d'un soir. Des performances grisantes, mais sans lendemain, des trucs qui font vibrer en Belgique, mais dont personne ne parle à l'étranger. Principalement parce que cela se passe généralement au cœur de l'automne et que tout le monde s'en fout. Parmi les immanquables de votre (post)adolescence, il y a forcément le but et les oreilles de Tomasz Radzinski contre la Lazio de Rome à l'automne 2000, le match de Sandy Martens en 2002 contre Galatasaray, l'extérieur du pied de Mendoza à San Siro en 2003, la volée de Jan Polak contre Bordeaux en 2008, la frappe de De Camargo contre Salzbourg en 2010 ou encore le coup de casque de Sinan Bolat à Sclessin en 2009.

Dans beaucoup de pays, cette flopée d'exploits aussi retentissants qu'inattendus aurait fini par se perdre dans l'imaginaire collectif au gré du temps qui passe et des titres qui s'accumulent. En Belgique, non. On les conserve précieusement et on y repense souvent. Comme une madeleine de Proust mal digérée. Et si, ce jeudi soir, Obbi Oularé plante un retourné acrobatique à 4-0 pour le Dnipro, cela fera sans doute le même effet. C'est un peu gênant, mais c'est comme ça. En Belgique, on a appris à se satisfaire de ce que l'on nous donne. C'est parfois très beau, mais cela sert rarement à grand-chose. Depuis près de trente ans, la rengaine est toujours la même et les rêves de titres finissent toujours par une élimination sans gloire, le plus souvent contre un sans-grade. Et il n'y a pas à dire, le club ukrainien du FK Dnipro Dnipropetrovsk a le profil idéal du bourreau anonyme et sans cœur.

Un Club so eighties


Il n'empêche que cette fois, la Belgique a des raisons d'y croire. Principalement parce que le Club de Bruges version 2015 est une équipe qui ressemble à la Belgique des années 70-80. Celle de Czernia, Gerets et Ceulemans. Des types qui jouaient plus avec leurs tripes qu'avec leurs pieds, mais qui gagnaient des matchs et savaient s'entourer des meilleurs. Il y a un peu de cela dans le Club de Bruges de Michel Preud'homme aujourd'hui. Des porteurs d'eau dévoués dans toutes les lignes et à tous les postes, accompagnés d'un artiste épanoui. S'il y aurait bien un peu d'Enzo Scifo dans Víctor Vázquez, il y a aussi et surtout un entraîneur qui n'a pas le profil du souffre-douleur un peu niais trop souvent accolé à l'étiquette de l'entraîneur belge de seconde zone. Michel Preud'homme a du vécu, du talent et une gueule. Comme ses plus illustres prédécesseurs. De Raymond Goethals à Guy Thys en passant par Ernst Happel, Tomislav Ivić ou Henk Houwaart, il a connu la plus grande époque du football belge et n'a jamais été habitué à se faire marcher dessus.

Il n'y a pas à dire, s'il y en a bien un capable de ramener un trophée européen à la Belgique, cela ne peut-être que lui. Et tant pis si, pour cela, il faut accepter de voir des longs ballons de Mechele survoler le crâne dégarni de Timmy Simons et des célébrations toutes tristounettes de Tom de Sutter. Aussi paradoxal que cela puisse être, le Club de Bruges de MPH n'est pas là pour séduire, il est là pour conclure. Méticuleux, maniaque et ambitieux, le Club est à l'image de son entraîneur et ressemble à la meilleure chance pour un club belge de rejoindre le dernier carré d'une compétition européenne. Peut-être même mieux. Ce sera cette année ou cela ne sera pas. Car s'il y a peu de chances qu'une occasion comme celle-ci se représente de sitôt, c'est avant tout parce qu'il est très peu probable de retrouver Michel Preud'homme sur le banc d'un club belge l'an prochain. L'homme a toujours été volage et le succès n'y changera sans doute rien.


Par Martin Grimberghs, en Belgique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 8
Preud'homme, que je respecte pour avoir mis fin à la disette du Standard, était aussi le gardien de la dernière équipe belge à avoir remporté une compétition européenne : la Coupe des Coupes 1988 avec le KV Mechelen (FC Malines en wallon ^^).

Allez les belges !
nononoway Niveau : CFA
Les oreilles de Radzinski, le maillot jaune dégueulasse du RSCA, de bons souvenirs.

Plus récemment, la tête de Bolat et les frissons contre Liverpool. Connard de Kuyt...
Putain le But de Bolat je m'en souviens comme si c'était hier !! Des frissons !!
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par laurentlp
Preud'homme, que je respecte pour avoir mis fin à la disette du Standard, était aussi le gardien de la dernière équipe belge à avoir remporté une compétition européenne : la Coupe des Coupes 1988 avec le KV Mechelen (FC Malines en wallon ^^).

Allez les belges !


ahah bien vu, cet article m'a aussi fait penser à l'épopée du FC Malines en Coupe des Coupes (j'avais 8 ans et c'était l'un de mes premiers souvenirs de foot)...
Je ne suis pas Belge et n'ai pas spécialement d'attaches envers le plat pays mais de tout coeur avec Bruges ce soir !
Article magique, merci So Foot.

Vous avez tellement bien résumé ce que la plupart des fans de foot belges pensent.
Perso, j'ai toujours vibré pour les matchs de Coupe d'Europe, quel que soit le club belge. J'aimerai tellement revivre une finale avec un club belge... les images de l'Antwerp sont kiffantes... J'avais 9 ans...

Allez Bruges!
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par nononoway
Les oreilles de Radzinski, le maillot jaune dégueulasse du RSCA, de bons souvenirs.

Plus récemment, la tête de Bolat et les frissons contre Liverpool. Connard de Kuyt...


Et accessoirement enculé de Dante (que j'adore hein, pas de méprise) qui nous loupe un péno à l'aller & lâche Kuyt une demi-seconde au retour.
J'espère que Bruges passera ce soir, ça a moins de gueule d'être sorti par Dniepr que par la Fio ou Naples qd mm.
Typique du manque d'exigence footballistique du public belge. La manière ? les combinaisons ? Non, nous on s'en fiche. On est déjà bien contents d'être là, "Bruges nous fait réver". Peut importe si l'équipe joue un football indigne des pires league 2 anglaises, c'est pas un problème pour le public belge.

A l'image de notre dernière coupe du monde: on a joué de manière totalement indécente compte tenu du talent de la sélection mais on "était tellement contents d'être là..." Tout le monde adule encore et toujours le sélectionneur qui a l'intelligence foot d'un pâté d'Ardennes. tu la vois la génération en or gâchée?

Ben voilà, c'est ça être un petit pays.
Pour le coup c'est mieux d'être plus vieux et de se souvenir du Standard de Tahamata et Preud'homme, du KV d'Aad de Mos (re Preud'homme), de l'Anderlecht de Scifo, de l'Antwerp de Czernia (justement), du Club Brugge de Ceulemans qui revenait toujours, même menés 4-0... Aaah les années 80 c'était pas mal en effet. Mais bon, avec l'équipe nationale qu'on a et vu l'évolution du foot, on se console en se rabattant sur les clubs genre Chelsea, Atletico, Arsenal, Manu U, Man City, Roma... finalement pas mal comme consolation, avant ça y'avait pas, Grün à Parme c'était moins sexy :P
louvressac Niveau : DHR
deja quand j'étais ket on appelait le club de bruges le Fc carbonades,tant ses joueurs affichaient plus de persistance que de talent....et je constate que rien n'a changé depuis ce temps la a el point qu'on se demande comment il soit possible qu'ils aient une équipe a leur nom qui joue dans fifa 2015...
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
D'ailleurs si un de "nos amis belges" (pardon pour l'expression cliché) pouvait m'expliquer le fait qu'Anvers n'ait pas de club en Jupi ?? On parle de la deuxième ville du pays quand même
lebrugeois Niveau : DHR
Juste pour resituer un peu la Belgique dans le contexte européen c'est 2 clubs en 1/4 de finale de l'Europa Ligue ces 10 dernières années pour 1 seul au Championnat français et une 9e place au classement uefa.
Le championnat belge souffre simplement d'un manque de droits tv pour rivaliser avec le top européen. Si on compare avec la France c'est pareil sauf pour le PSG et Monaco qui ne sont pas vraiment français...
Message posté par j'y suis giresse
D'ailleurs si un de "nos amis belges" (pardon pour l'expression cliché) pouvait m'expliquer le fait qu'Anvers n'ait pas de club en Jupi ?? On parle de la deuxième ville du pays quand même


La ville avait deux clubs (le FC Antwerp et le GBA).
Le Fc Antwerp végète depuis environ 10 ans en 2ème division mais est en proie à des gros problèmes financiers.
Le GBA a été radié en 2013 suite aussi à des graves problèmes financiers.
Donc, gros problèmes de gestion pour chacun des clubs. Après, pour les détails, j'en sais pas plus, j'ai pas vraiment suivi ces 2 clubs.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par j'y suis giresse
D'ailleurs si un de "nos amis belges" (pardon pour l'expression cliché) pouvait m'expliquer le fait qu'Anvers n'ait pas de club en Jupi ?? On parle de la deuxième ville du pays quand même


Il y a 2 clubs à Anvers: l'Antwerp (dont on parle dans cet article) et le Beerschot. Ils se détestent royalement. L'Antwerp est à présent en D2 & le Beerschot, après avoir fait faillite, est redescendu en 1e provinciale Anversoise avant de se taper 2 montées d'affilée (vers la D4, puis la D3 pour la saison prochaine). Le Beerschot en D4 cette saison, c'est 8.000 personnes de moyenne et une pointe à 12.000 pour le match de la montée contre Overpelt. L'Antwerp quant à lui, frôle la faillite depuis 3 ou 4 ans, nul doute qu'un jour, ça se concrétisera. D'un côté, c'est triste car ce sont 2 clubs historiques avec une base de supporters assez conséquente. de l'autre, il y a un max d'empaffés flamingants dans leurs rangs (surtout au Beerschot où le public est très très à droite). Du côté de l'Antwerp, c'est plus space, il y a des flamingants mais c'est moins marqué que le Beerschot.
Sinon, en banlieue d'Anvers, il y a Berchem aussi, qui est un club assez historique.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Message posté par valeureux liégeois 74


Il y a 2 clubs à Anvers: l'Antwerp (dont on parle dans cet article) et le Beerschot. Ils se détestent royalement. L'Antwerp est à présent en D2 & le Beerschot, après avoir fait faillite, est redescendu en 1e provinciale Anversoise avant de se taper 2 montées d'affilée (vers la D4, puis la D3 pour la saison prochaine). Le Beerschot en D4 cette saison, c'est 8.000 personnes de moyenne et une pointe à 12.000 pour le match de la montée contre Overpelt. L'Antwerp quant à lui, frôle la faillite depuis 3 ou 4 ans, nul doute qu'un jour, ça se concrétisera. D'un côté, c'est triste car ce sont 2 clubs historiques avec une base de supporters assez conséquente. de l'autre, il y a un max d'empaffés flamingants dans leurs rangs (surtout au Beerschot où le public est très très à droite). Du côté de l'Antwerp, c'est plus space, il y a des flamingants mais c'est moins marqué que le Beerschot.
Sinon, en banlieue d'Anvers, il y a Berchem aussi, qui est un club assez historique.


Merci pour l'explication :)
Et Waasland-Beveren, c'est pas considéré comme un des clubs de la ville (même si c'est une province différente) ?
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par j'y suis giresse


Merci pour l'explication :)
Et Waasland-Beveren, c'est pas considéré comme un des clubs de la ville (même si c'est une province différente) ?


Non, Waasland Beveren, c'est plus le pays de Waes, du côté de Lokeren ou St-Niklaas, mm si c'est fort proche d'Anvers également.
hetverdrietvanbelgie Niveau : Loisir
T'as aussi Wilrijk ou Kiel. A Anvers ca monte, descend, fusionne, fais de la merde à tout va.
Le GBA anciennement ou Beerschot, c'est pas vraiment Anvers, c'est Ekeren, mais bon.

Maintenant c'est c'est Wilrijk Beerschot. Encore des transferts de nom dans des mini clubs
http://fr.wikipedia.org/wiki/FCO_Beerschot_Wilrijk

T'as pas l'impression que la ville est unie. Entre son Nord, Sud, les "banlieues" proches, c'est dur d'avoir un vrai club.
Le vrai club d'Anvers (et encore c'est Deurne) c'est le RAFC avec son n°1 et le Bosuil, un superbe stade.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Royal_Antw … tball_Club
Actuellement c'est encore la merde.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par hetverdrietvanbelgie
T'as aussi Wilrijk ou Kiel. A Anvers ca monte, descend, fusionne, fais de la merde à tout va.
Le GBA anciennement ou Beerschot, c'est pas vraiment Anvers, c'est Ekeren, mais bon.

Maintenant c'est c'est Wilrijk Beerschot. Encore des transferts de nom dans des mini clubs
http://fr.wikipedia.org/wiki/FCO_Beerschot_Wilrijk

T'as pas l'impression que la ville est unie. Entre son Nord, Sud, les "banlieues" proches, c'est dur d'avoir un vrai club.
Le vrai club d'Anvers (et encore c'est Deurne) c'est le RAFC avec son n°1 et le Bosuil, un superbe stade.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Royal_Antw … tball_Club
Actuellement c'est encore la merde.


Oui, mais la greffe n'a vraiment jamais pris entre supporters du Beerschot (purs Anversois) et du Germinal Ekeren (plus banlieue nord d'Anvers, un peu considérés comme paysans par les citadins anversois). Mm le CA du feu GBA était essentiellement estampillé Beertschot. Et ne soyons pas dupes, il en est de même avec Wilrijk. Le nom est juste là pour éviter de repartir de 4e Provinciale, mais c'est le Beerschot derrière. Un peu comme Mouscron avec Peruwelz.
Quel bonheur de lire le nom de Czerniatynski dans un article!!! Par contre forcement, cet article fait remuer un couteau dans la plaie, j avais 10 ans et depuis je n ai plus vu, ne serait ce, qu une demie finale d un club belge en coupe d'europe...ça fait mal.
Le foot belge est mort a la mi temps d'une soiree de c1 a Breme et puis Bosman a fait le reste dommage pour Luc Nilis...
Message posté par kosse
Pour le coup c'est mieux d'être plus vieux et de se souvenir du Standard de Tahamata et Preud'homme, du KV d'Aad de Mos (re Preud'homme), de l'Anderlecht de Scifo, de l'Antwerp de Czernia (justement), du Club Brugge de Ceulemans qui revenait toujours, même menés 4-0... Aaah les années 80 c'était pas mal en effet. Mais bon, avec l'équipe nationale qu'on a et vu l'évolution du foot, on se console en se rabattant sur les clubs genre Chelsea, Atletico, Arsenal, Manu U, Man City, Roma... finalement pas mal comme consolation, avant ça y'avait pas, Grün à Parme c'était moins sexy :P


Et voir Philippe Albert dans Match of the day c'etait pas sexy? ;)
Message posté par thekab
Typique du manque d'exigence footballistique du public belge. La manière ? les combinaisons ? Non, nous on s'en fiche. On est déjà bien contents d'être là, "Bruges nous fait réver". Peut importe si l'équipe joue un football indigne des pires league 2 anglaises, c'est pas un problème pour le public belge.

A l'image de notre dernière coupe du monde: on a joué de manière totalement indécente compte tenu du talent de la sélection mais on "était tellement contents d'être là..." Tout le monde adule encore et toujours le sélectionneur qui a l'intelligence foot d'un pâté d'Ardennes. tu la vois la génération en or gâchée?

Ben voilà, c'est ça être un petit pays.



Ose dire que Bruges joue mal (cf les matchs contre Besiktas avec le 1-3). Après vu les play-offs, ils risquent d'être sur les rotules malheureusement... Après, personne ne t'empêche de te rattacher à un pays qui gagne +. L'Allemagne, c'est à la mode en ce moment, en plus c'est pas trop loin...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
41 32