1. // Supercoupe d'Allemagne
  2. // Dortmund-Bayern (0-2)

Le FC Bayern Munich s'adjuge la Supercoupe

Dominés en terrain hostile, les Bavarois n'ont pas paniqué et ont fini par s'imposer, grâce à Arturo Vidal et Thomas Müller. Une rencontre plaisante, qui annonce de grandes choses pour la suite de la saison.

Modififié
1k 19

Borussia Dortmund 0-2 FC Bayern Munich

Buts : Vidal (58e) et Müller (79e) pour le Bayern

Il commençait à trouver le temps long. La saison dernière en championnat, Roman Bürki avait empêché Arturo Vidal de marquer aux six mètres en détournant sa patate sur la barre transversale. Lors de la première mi-temps de cette rencontre de Supercoupe, le Suisse a dû sortir une parade réflexe pour empêcher le Chilien de le tromper. Pendant une fraction de seconde, Vidal n'en a pas cru ses oreilles quand Bürki a une nouvelle fois sorti un arrêt de grande classe sur sa frappe à la 58e minute. Seulement, Vidal est un gagneur, et il s'est vite repris pour aller catapulter le ballon au fond des filets. Un but qui met le FC Bayern dans de bonnes dispositions aussi bien qu'il lance la saison.

Le choc de la rentrée


Si cela ne tenait qu'à Thomas Tuchel, cette rencontre n'aurait pas eu lieu. « Au vu de nos deux derniers test-matchs, j'aurais pu renoncer à la Supercoupe. […] Il y a d'autres moments dans la saison pour affronter le Bayern. » Un avis que ne partage pas beaucoup de monde, et surtout pas Hans-Joachim Watzke. « C'est un match entre les deux meilleures équipes allemandes de ces dernières années, il y a un titre en jeu – rien que ça, ça fait de cette rencontre un highlight. Nous voulons absolument gagner » , rapportait Bild il y a quelques jours. Dortmund-Bayern au Westfalenstadion, l'Allemagne du football ne pouvait rêver mieux pour sa rentrée. Même si, sur le terrain, ce n'était qu'un prolongement de la saison dernière.

Un engagement de tous les instants


Dès les premières touches de balle, les sifflets descendent des tribunes. Ils sont à destination de Mats Hummels, rentré à Munich après huit ans dans la Ruhr. L'engagement est de la partie, les duels sont francs, comme si les deux équipes voulaient absolument montrer d'emblée qu'il n'y aura pas de cadeau tout au long de l'exercice. En ce sens, l'homme le plus en vue du côté de Dortmund est Sebastian Rode, désireux de montrer toute sa valeur face au club qui ne lui a fait confiance que pendant un temps. Satisfaisant lors des matchs amicaux, l'ancien milieu de l'Eintracht Francfort est au four, au moulin et même à la baguette dans l'entrejeu des Schwarzgelben. En toute logique, c'est le BvB qui se crée les occasions les plus franches, avec notamment Kagawa (6e), Aubameyang (8e) ou encore Ramos (35e). Les Bavarois, un peu déboussolés à l'idée de ne plus avoir le ballon comme ce fut le cas pendant trois ans, semblent un peu irrités. Franck Ribéry s'énerve même carrément après que Felix Passlack a voulu procéder à un arrachage de maillot en bonne et due forme.

Vidal et Müller lancent les hostilités


Les esprits s'échauffent, les deux équipes sont au taquet. Alors que le championnat n'a pas encore commencé, le BvB et le Bayern jouent comme si cette victoire allait leur ramener trois points dans leur besace. Dortmund pousse, mais ni la jeunesse et la fougue de Dembélé et Passlack, ni la vitesse d'Aubameyang ne parviennent à faire pencher la rencontre en faveur des locaux. De son côté, Carlo Ancelotti est pépère. Son Bayern mijote tranquillement, il va bientôt être servi, et les adversaires vont déguster. Finalement, sur l'une des seules attaques construites du Bayern, Vidal donne l'avantage aux siens (58e). Sonnés, les Schwarzgelben ne parviennent pas à réagir. Ce sont même les Bavarois qui se montrent plus en confiance. Et finalement, suite à un corner, c'est Thomas Müller qui finit par doubler la mise, dans un style qui lui est propre (79e). 2-0, le FC Bayern Munich remporte la 3e Supercoupe de son histoire (ou la 5e, si on compte celles avant 2010, organisées alors par la DFB), ainsi qu'une importante victoire psychologique en vue de la saison qui l'attend. Malheureusement, le Rekordmeister a perdu Arturo Vidal sur blessure, tandis que Marcel Schmelzer n'était pas au mieux à la fin de la rencontre. Espérons que ce ne soit pas trop grave pour la suite des événements.

Par Ali Farhat
Modifié

Dans cet article

Dortmund, that's my bitch!
Ian Curtis 3.0 Niveau : Loisir
Note : -1
Je ne sais même pas comment le Bayern a fait pour gagner ce match, bouffés du début à la fin par Dortmund.
Encore une fois, c'est Vidal qui sauve le Bayern.
Thiago, toujours pitoyable et Xabi Alonso, c'est plus un vieillard, c'est une momie là!
Note : 2
Bouffés du début à la fin non mais tu divague... Chacun à eu sa mis temps et tant pis pour les jaunes si il leur faut 150 occases pour un but.
Top-player Niveau : CFA
Ça semble être le retour du jeu direct au Bayern. Domines mais sans être vraiment mis en danger ils ont réalisé des contres assassins. J'ai bien aime Martinez toujours très propre.

Sinon Vidal quel volume de jeu !
Message posté par Bavarjoie
Bouffés du début à la fin non mais tu divague... Chacun à eu sa mis temps et tant pis pour les jaunes si il leur faut 150 occases pour un but.


J'ai maté jusqu'au deuxième but et je suis d'accord avec son analyse.

Oui dortmund a complètement dominé surtout jusqu'au but bavarois après c'était évident que le bayern allait avoir un peu plus d'opportunité.

Le bayern a évolué en contre sur ce que j'ai vu sans jamais avoir le contrôle du match.
Ian Curtis 3.0 Niveau : Loisir
Message posté par bestclic
J'ai maté jusqu'au deuxième but et je suis d'accord avec son analyse.

Oui dortmund a complètement dominé surtout jusqu'au but bavarois après c'était évident que le bayern allait avoir un peu plus d'opportunité.

Le bayern a évolué en contre sur ce que j'ai vu sans jamais avoir le contrôle du match.


Rien à ajouter, exactement ce que j'allais écrire sauf que j'ai pas l'impression que le Bayern ait joué sciemment le contre.
Paradoxalement, je pense que ce mec est de très bon augure pour le BVB, pas forcément pour le Bayern.
Toon Eastman Niveau : National
Note : 1
Laisser le Bayern gagner la super-coupe pour pouvoir leur tomber dessus pendant la saison : Fait !

Non plus sérieusement, j'ai pas regardé le match qui, je trouve, présente tellement peu d'interet. Toutes les supercup de manière générale d'ailleurs. C'est plus des coupes pour les sponsors et les TV qu'autres chose.

D'autant plus que le BVB a déjà foutu des branlees au bavarois en SC pour au final finir 15 points derrière en juin.
Message posté par Ian Curtis 3.0
Rien à ajouter, exactement ce que j'allais écrire sauf que j'ai pas l'impression que le Bayern ait joué sciemment le contre.
Paradoxalement, je pense que ce mec est de très bon augure pour le BVB, pas forcément pour le Bayern.


J'ai eu la même impression.

Et je pense aussi que le championnat n'est pas joué d'avance.

Je plains les équipes qui vont tirer dortmund en ldc.
Top-player Niveau : CFA
Message posté par Ian Curtis 3.0
Rien à ajouter, exactement ce que j'allais écrire sauf que j'ai pas l'impression que le Bayern ait joué sciemment le contre.
Paradoxalement, je pense que ce mec est de très bon augure pour le BVB, pas forcément pour le Bayern.


Dans le fond Dortmund n'a eu que une ou deux réelles occasions franches.

Je pense que le Bayern a sciemment laisser le ballon au BvB car ils savaient que Dortmund n'est pas habitué a ce type de configuration
Ça a plutôt bien marché vu qu'ils ont gagné 2-0.

Dortmund a dominé oui mais stérilement.
Ian Curtis 3.0 Niveau : Loisir
Note : 1
Message posté par Top-player
Dans le fond Dortmund n'a eu que une ou deux réelles occasions franches.

Je pense que le Bayern a sciemment laisser le ballon au BvB car ils savaient que Dortmund n'est pas habitué a ce type de configuration
Ça a plutôt bien marché vu qu'ils ont gagné 2-0.

Dortmund a dominé oui mais stérilement.


Attends, juste de mémoire, t'en as 3 ou 4 d'affilée pour le BVB en 1ère, Dembele, Castro et 2 fois Aubameyang et en seconde période, t'as la tête d'Aubameyang, la frappe de Dembele et un arrêt de Neuer, je sais plus comment.
Je pense qu'ils en ont eu plusieurs.

Bref, peu importe, le BVB très séduisant! et non, le bayern n'a pas laissé la balle.
Ian Curtis 3.0 Niveau : Loisir
A noter, Passlack, 18 ans, a été énorme!!!
Message posté par Ian Curtis 3.0
Je ne sais même pas comment le Bayern a fait pour gagner ce match, bouffés du début à la fin par Dortmund.
Encore une fois, c'est Vidal qui sauve le Bayern.
Thiago, toujours pitoyable et Xabi Alonso, c'est plus un vieillard, c'est une momie là!


Et Neuer
Message posté par Ian Curtis 3.0
Attends, juste de mémoire, t'en as 3 ou 4 d'affilée pour le BVB en 1ère, Dembele, Castro et 2 fois Aubameyang et en seconde période, t'as la tête d'Aubameyang, la frappe de Dembele et un arrêt de Neuer, je sais plus comment.
Je pense qu'ils en ont eu plusieurs.

Bref, peu importe, le BVB très séduisant! et non, le bayern n'a pas laissé la balle.


Sciemment ou pas, Carlo n'est pas connu pour jouer le tiki taka. C'est plutôt un entraîneur qui s'adapte au gré des joueurs qu'il a en sa possession et de ses adversaires. Je ne suis pas sur qu'il ait demandé à son équipe de monopoliser le ballon et de le faire tourner. Qu'ils se fassent dominer, c'est une possibilité, mais ça veut pas non plus dire que cela va se passer comme ça en championnat quand le Bayern aura récupéré tous ses blessés.

Pas grand chose à tirer de ce match.
Ok c'est le premier match officiel mais j'avais rarement vu le Bayern se faire autant balader et ce depuis un bon moment... Dortmund peut venir voir beaucoup beaucoup d'équipes.
Ancelotti réussit déjà là où Guardiola a échoué.
On se fout d'être beau en début de saison, aucune des deux équipes ne tient son rythme de croisière : il fallait juste GAGNER et le Bayern l'a fait.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 19