1. //
  2. // 1re journée
  3. // Olympiakos/Bayern Munich

Le divin chauve

À 35 ans, Esteban Cambiasso est toujours de ce monde. Après une saison à Leicester, l'Argentin a pris la route du Pirée et de l'Olympiakos cet été. Ce soir, le nouveau numéro 91 du club grec retrouve la Ligue des champions. Le gaucher le plus sous-coté du football argentin respire encore le football. Tant mieux.

Modififié
José Mourinho est plutôt du genre radin quand il s'agit de faire des compliments. Alors, quand le Portugais parle d'Esteban Cambiasso en 2009, il faut graver dans le marbre les mots du Special One : « C'est le joueur le plus rapide que j'ai entraîné. Et quand je dis rapide, je parle de là où ça sert le plus…  » , comprendre dans la tronche. Parce que si Esteban Cambiasso joue encore au football de très haut niveau à 35 ans, c'est qu'il réfléchit plus vite que la moyenne. Rarement spectaculaire ou efficace, Cambiasso est indispensable car invisible. Il est de ceux dont l'absence se remarque plus aisément que la présence. La marque des grands. Surtout, Cambiasso est éternel. À croire que le football a toujours existé avec Esteban...

Bordel juridique


Systématiquement surclassé, Cambiasso est champion du monde des moins de 20 ans… à 16 piges. On est en 1997 et il perd déjà ses cheveux. Sur les pelouses de Malaisie où se dispute la Coupe du monde U20, José Pékerman en fait son relais sur le terrain. Au milieu de Samuel, Aimar, Scaloni et Riquelme, la patte gauche de Cambiasso met tout le monde au pas alors qu'il est encore mineur. Il sera le premier buteur en finale contre l'Uruguay. Deux ans après une troisième place au Mondial U17, Cambiasso continue son apprentissage. Comme le gratin argentin, il est formé à Argentinos Juniors. À 15 ans, le Real Madrid met en place une OPA pour le recruter. Dans ce bordel juridique, le club de Bueno Aires s'estime volé et demande à la Fédération argentine de refuser le transfert. En vain.

À 16 ans, le gaucher rejoint donc le Real pour un transfert précoce qui lui permettra de côtoyer son idole, Fernando Redondo, formé, comme lui, à Argentinos Juniors. Le challenge est sans doute trop grand, alors après deux saisons chez les jeunes du Real, Cambiasso retourne en Argentine faire parler de lui. D'abord à Independiente, puis à River Plate. Plus sûr de son football et maintenant majeur, l'Argentin revient au Real… où il ne s'impose pas. 
La pression l'étouffe. Et les comparaisons encore plus. Présenté très vite comme le nouveau Fernando Redondo, « El Cuchu » n'a ni l'élégance ni le charisme de son aîné. Chauve, discret et beaucoup trop travailleur, Cambiasso n'est pas un artiste. C'est un bosseur. C'est donc libre qu'il quittera le Real Madrid pour l'Inter en 2004. Le début de la gloire.

Une minute, 24 passes, un but


Jusqu'ici, Cambiasso n'était compris que d'un seul homme : José Pékerman. Celui qui a entraîné tous les jeunes de son pays pendant plus de dix ans est aussi celui qui a responsabilisé Cambiasso très tôt (77 matchs en Juveniles, ce n'est pas rien). En 1996, alors âgé de 15 ans, Esteban fait fureur au Tournoi de Toulon. Pékerman sait qu'il tient son futur patron. En jeunes, le gaucher se familiarise avec la formule de son coach, la règle des 3G : gañar, gustar y golear (gagner, plaire et cartonner), le summum en Argentine. Cette plénitude, le garçon ne la touchera qu'une seule fois avec les A. Le 16 juin 2006 contre la Serbie. Un match qu'il commence sur le banc. Lucho González se blesse rapidement et le joueur de l'Inter entre sur le pré. L'Argentine mène déjà d'un but quand la machine s'emballe. 24 passes plus tard, Cambiasso est à la conclusion d'une action collective exceptionnelle. Sans doute le plus beau but collectif de l'histoire de la sélection. Un rayon de soleil dans une carrière internationale mitigée.

Vidéo

Avec « seulement » 52 sélections, le gaucher n'a pas toujours été dans les petits papiers des sélectionneurs. Ainsi, en 2010, Diego Maradona décide de se passer d'un garçon qui vient de réaliser un triplé historique avec l'Inter. La réaction de l'intéressé ? Un modèle de diplomatie. «  Il faut tout donner à l'équipe nationale et ne jamais rien lui demander. » Diego Maradona avait-il toute sa tête au moment de coucher les 23 noms pour l'Afrique du Sud ? Avait-il regardé la folle saison de Cambiasso du côté de l'Inter, avec, en point d'orgue, cette demi-finale retour contre le Barcelone au Nou Camp ? 
Réduit rapidement à dix suite à l'expulsion de Thiago Motta, les Interistes sortent le grand jeu. Sur l'immense pelouse catalane, Cambiasso gueule comme jamais. Il annonce à ses copains les systèmes de jeu.

Comme un meneur de jeu au basket, un sport qu'il a longuement pratiqué jeune et dont il a gardé certains réflexes : « J'en ai gardé une vision d'ensemble du jeu, plus panoramique : le meneur de jeu doit contrôler les mouvements de ses coéquipiers. » En Italie, « Chucu » va gagner quinze titres et le respect de tous ses entraîneurs. Certains voient en lui un futur confrère. « En fait, c'est un entraîneur sur le terrain » , avait analysé Rafael Benítez, en juillet 2010. Cambiasso était à l'Inter ce que Motta est au PSG, l'ADN du club. En attendant la retraite pour celui dont la famille est originaire d'Italie - Serra Riccò, province de Gênes –, la tête est à l'Olympiakos, club qu'il a rejoint durant l'été. À 35 ans, celui qui a passé la totalité de son immense carrière dans l'ombre a envie de profiter une dernière fois des projecteurs d'un stade, le seul prisme qui le met en lumière 90 minutes par semaine.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Cet article doit être complété par le plus grand chef d'oeuvre de Markus Kauffman :

La légende discrète du Général Cambiasso : http://fautetactique.com/2012/12/17/la- … cambiasso/

Sans doute le plus bel hommage jamais rendu au milieu de terrain le plus intelligent du monde.

Jason Kidd en crampons, c'est lui le vrai entraîneur de l'Inter de 2010 :)
Cambiasso est un monstre. La saison dernière à Leicester, il était le patron d'un groupe où il venait d'arriver à 34 ans. 5 buts et des tonnes d'interceptions/bonnes relances.

Je pleure toujours pour cette équipe d'Argentine qui n'a rien gagné avec la génération la plus bandante du 21e siècle.
Cambiasso, Zanetti et Samuel... Ils formaient un trio extraordinaire. Tous trois exemplaires sur et en dehors du terrain. Et en plus fidèles à leur club. Incompréhensible que le Real ait laissé filé Cambiasso et Samuel. Décidément ce club est géré de façon grotesque dès que Perez est à sa tête.
C'est clair que c'est vraiment des crétins les derniers selectionneurs argentin...

Au lieu de le prendre en 6 façon inter, un peu à la Pirlo et de mettre Masche en Central ils s'en sont privés...

Faut pas pleurer si tu gagnes pas la CDM ensuite!
tout ça parce qu'il est pas Hype...

De nos jours t'as l'impression que c'est la hype qui fait le joueur.
Message posté par zitka
tout ça parce qu'il est pas Hype...

De nos jours t'as l'impression que c'est la hype qui fait le joueur.


Faut pas abuser du mot "hype". Suffit pas de le rabacher à tout va pour être "hype" ;)
Redondo (1998 et 2002), Javier Zanetti (2006 et 2010), Veron (2006), Cambiasso (2010), Lucho (2010) ou encore Pastore (2014)...l'Argentine est vraiment la sélection qui s'est le plus saboté ces vingt dernières années.
Message posté par zitka
C'est clair que c'est vraiment des crétins les derniers selectionneurs argentin...

Au lieu de le prendre en 6 façon inter, un peu à la Pirlo et de mettre Masche en Central ils s'en sont privés...

Faut pas pleurer si tu gagnes pas la CDM ensuite!




D'autant plus frustrant que niveau sélectionneur, et contrairement à nous, les argentins ont de quoi faire. Même si ça va mieux avec Tata Martino, l'après Pekerman restera une énigme pour moi. Cet enchaînement Basile, Maradona puis Batista pour finir avec le triste mais non moins efficace Sabella. Période noire contrastant avec des joueurs de talents.
Hier à 16:33 Reading présente ses maillots en réalité virtuelle Hier à 14:59 Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 52 Hier à 14:36 Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:52 Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 Hier à 11:08 Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 Hier à 09:53 Ronaldinho régale au beach soccer 16
dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24