Le dernier jour fou de Bordeaux

Amorphes jusque-là sur le marché des transferts, les Girondins se sont réveillés ce lundi, à quelques heures de sa clôture hivernale. Trois recrues ont été présentées, en attendant une possible quatrième…

Modififié
419 10
Il y a quelques jours encore, les Girondins se faisaient copieusement railler sur les réseaux sociaux et dans les médias. Et pas que pour leurs prestations sportives en dents de scie. Mais alors, pourquoi ? Parce que les Marine et Blanc étaient jugés frileux sur le marché des transferts. Les cas Chantôme et Kiese-Thelin étant là pour rappeler que la donne n’avait pas nécessairement été bénéfique ces derniers temps… Mais en quelques heures, la tendance s’est inversée. D’abord, parce que le club aquitain a annoncé l’arrivée de plusieurs éléments, puis parce qu’il les a officiellement présentés, ce lundi. Trois recrues en même temps ! Du quasi-jamais-vu dans l’histoire d’un club, au final pas si naze en matière de flair. Mais s’il y a parfois eu des couacs par le passé, force est de constater que les dirigeants du club au scapulaire ont désormais le souci de bâtir autant à court qu’à long terme.

Ainsi, Mauro Arambarri (20 ans), Malcom (18 ans) et Paul Bernardoni (18 ans) sont conjointement venus en salle de presse, aux côtés de Willy Sagnol et de Jean-Louis Triaud. Pour « un recrutement prometteur » , constitué « de jeunes joueurs de talent » . Soit le témoignage de la stratégie adoptée par le club – comme d’autres en Ligue 1 – depuis plusieurs années, en matière d’investissement. Respectivement milieu de terrain « box to box » , attaquant et gardien de but, l’Uruguayen (Defensor Sporting), le Brésilien (Corinthians) et le Troyen de formation (ESTAC) débarquent pour quatre ans et demi pour les deux premiers, et cinq mois pour le troisième. Et plus, pour ce dernier, puisque l’option d’achat est « une option d’achat obligatoire » , de l’aveu du président…

Le meilleur espoir sud-américain


Avec Arambarri, c’est, selon Sagnol, l’assurance d’avoir « un joueur agressif dans le bon sens du terme » , et doté d’une « motivation énorme » . Un profil de chien de guerre dépositaire de la « garra charrúa » , qui ne laissera pas sa part au matou. Un type dans la lignée des « teignes » sportives que sait parfois à merveille produire l’Uruguay. Du style Diego Pérez (A.S. Monaco, 2004-2010), par exemple ? « J’essaie d’avoir deux types de jeu, selon le déroulement du match, précise l’intéressé. Mais s’il faut jouer comme Diego Pérez, je jouerai comme Diego Pérez, même s’il avait un jeu un peu dur parfois… Mais je reste un joueur plutôt mixte, libre et qui aime marquer des buts. » Déjà proche de Diego Rolán, Arambarri, qui « connaît peu la Ligue 1 » sait que cette relation devrait lui faciliter la tâche. Considéré comme extra-communautaire, il est aussi, selon Diego Forlán, le meilleur espoir… sud-américain ! « C’est très important qu’un joueur comme lui dise ce genre de choses et c’est très motivant, confie le milieu récupérateur. Cela va m’aider à travailler et à réussir. »

Le successeur de Denílson


Malcom, lui, c’est la certitude d’avoir du spectacle au Matmut Atlantique. Une fois n’est pas coutume. Vif, dribbleur, joueur, l’attaquant de poche tape déjà à la porte de la « Seleção » . La grande : celle des A. Un gabarit véloce aux appuis solides, et aux caractéristiques techniques reconnues. Il est le vingt-deuxième brésilien évoluant en pro aux Girondins, ce qui s’inscrit dans un cursus personnel probablement très ambitieux. « Je voulais venir à Bordeaux, un club important, qui a vu passer pas mal de compatriotes, et qui prend beaucoup de jeunes sous contrat » , prévient le gaucher au coup de rein ravageur. « Malcom recherche plus le jeu à deux ou à trois qu’Adam (Ounas), qui est un provocateur et un déstabilisateur de défense, détaille Sagnol. Il me fait penser à Zé Roberto avec qui j’ai joué au Bayern ; je l’ai donc appelé pour avoir son avis, et je n’ai eu que des louanges sur son état d’esprit et son potentiel futur. » De belles promesses, pour le successeur désigné de Denílson.

Des yeux qui pétillent


Paul Bernardoni débarque lui aussi avec de grandes ambitions. Tant pis pour Jérôme Prior, à tort sous-coté. Mais tant mieux pour son nouveau club. Un « grand club » qu’il n’avait pas envisagé de rejoindre si tôt. « J’ai commencé à jouer avec l’ESTAC cette saison, mais avec la blessure de Cédric Carrasso, Bordeaux a fait appel à moi, explique le portier, encore néophyte en Ligue 1. Ça a été assez naturel, et je suis très heureux d’être ici, car c’est vraiment un bon club et un palier, aussi, pour la suite de ma carrière. Quand on m’a dit Bordeaux, j’avais les yeux qui pétillaient ! » Ou l’opportunité pour Bordeaux de sécuriser le poste de gardien de but et de profiter d’une belle occase pour faire une affaire. « Nous avons répondu au souhait de Troyes, qui a voulu que ça se passe de cette façon, avec un transfert inscrit dans le cadre d’un budget Ligue 2 » , précise Triaud. « Malgré son jeune âge, le calme et la sérénité qu’il a dégagé avec Troyes (et les U19 nationaux, ndlr) m’ont convaincu qu’il est un gardien pour aujourd’hui et pour l’avenir. »

En palliant ainsi les départs pour l’Angleterre d’Henri Saivet (Newcastle) et Wahbi Khazri (Sunderland), ainsi que la grave blessure de Cédric Carrasso (ligaments croisés du genou), Bordeaux tente un gros pari. Celui de remonter au classement (7e après avoir étrillé Rennes dimanche, 4-0) et/ou de gagner la Coupe de France. Ce qui signifie, in fine, décrocher une place en Ligue Europa. Une compétition pourtant mal négociée au cours des mois précédents… Mais tous les nouveaux se sentent prêts à commencer de suite et, pourquoi pas à Lyon, mercredi (19h), en championnat. Cette fois-ci, c’est sûr, les Girondins démarrent une nouvelle saison. En attendant Mathieu Debuchy…

Par Laurent Brun, au Haillan
Modifié

Dans cet article

lilisushi Niveau : DHR
"Prior sous côté", l'avenir nous le dira, mais il y aura clairement des perdants à ce poste chez les girondins. Si Carass revient, pourra t-il récupérer sa place. Si l'un des 2 jeunes explose, l'autre consentira t-il à être N°2 voire N°3 ? Espérons que ça ne pèse pas sur le groupe.
Bon après c'est une bonne chose pour l'avenir, à Bdx on a une tradition de bons gardiens depuis plus de 15 ans et Carasso n'allait pas jouer plus de 2 ans.
Mais bon ça m’embêterait de voir Carass finir sur le banc, on lui doit tellement
Michel Drucker Niveau : DHR
Note : 1
Les deux sudams sont dispo d'entrée ou il va falloir attendre un peu avant de les voir ?
Sinon ça ressemble quand même à un recrutement sexy-chocolat, surtout Malcolm j'ai envie d'y croire au moins un peu.
Malcom dans Football Manager de cette année, c'est un gros crack. C'est tout ce que je sais sur lui...

En tout cas c'est du recrutement osé et ambitieux et ça déjà c'est une bonne chose.
d equateur Niveau : DHR
Note : 1
Raffraichissant. Avec l'émergence d'Ounas, de Vada, et de Guilbert qui me plait bien aussi, le potentiel est là. À confirmer.

maintenant pffffff ... ça daille d'écrire ça, mais j'ai vraiment du mal à suivre avec passion mes gigis. Aujourd'hui, quand de bons jeunes arrivent, je ne me dis pas "cool, on va pouvoir titiller les cadors européens", comme dans les 90ies (Liza, Duga,Zizou) mais "faut en profiter, ils vont vite se casser pour alimenter un médiocre club anglais sans palmarès". Ça saoule de voir le gros vilain du quartier faire le beau en Ferrari sans aucun mérite ...

Vada, on est allé le chercher au fin fond de la pampa, on a lutté pour ses papiers, et le gonze va surement se barrer dès qu'on lui montrera des biftons, et je le comprends.

J'espère qu'on pourra bientôt lutter à armes égales avec les meilleurs championnats, parce que jouer à l'éleveur de champions, ça va un moment. Le pire est que je n'ai pas trop d' espoir, et à part l'exception qatarie qui ne durera pas (l'atterrissage va être douloureux amis parisiens), on devient quand même un championnat de merde ; et qu'on ne me parle pas de gestion des clubs, de spectacle etc etc, LES THUNES (salaires et transferts) c'est la seule vérité.

Sans harmonisation fiscale (théoriquement et juridiquement impossible), ou généralisation du système DNCG, pas d'espoir (franchement, l'endettement du Real ou du Barca, par exemple, et la complicité de l'Etat espagnol, c'est abusé). Les dés sont pipés, trop pipés.

(Commentaire recyclé, car passé inaperçu)
Ce recrutement d'un nouveau gardien, ca ne va pas aider pour la confiance de Prior. D'ailleurs, le club de Bordeaux s'est exprimé sur la hiérarchie entre les gardiens pendant l'absence de Carrasso?
Message posté par Etche
Ce recrutement d'un nouveau gardien, ca ne va pas aider pour la confiance de Prior. D'ailleurs, le club de Bordeaux s'est exprimé sur la hiérarchie entre les gardiens pendant l'absence de Carrasso?


Sagnol a dit qu'il fallait une hiérarchie claire à ce poste, mais il n'a pas dit qui serait numéro 1.

Cependant on peut penser qu'à moyen terme Bernardoni prendra la place de Prior, qui, s'il a fait de bons matches et quelques belles parades, s'est déjà fait remarquer pour : un jeu au pied très approximatif, des sorties à l'emporte-pièce, des insultes à une supportrice, une mise à l'écart du groupe pour une "conduite inappropriée" à l'encontre de Sagnol et du staff pendant un entraînement...
Le gros coup du mercato en France est clairement Debuchy, ensuite il faut voir avec les sud américains qu'ils s'adaptent, quand à Bernardoni, il avait été très fort lors de l'euro u 17 il y a deux ans
Bring back our Planus Niveau : DHR
Très bon mercato, ma seule inquiétude c'est Malcolm, je le sens pas trop. Pourvu que la mayo prenne vite... mais j'y crois car un cycle à Bordeaux c'est sur une décennie, là on prépare le titre de 2019 en fait.
jamesthedog Niveau : Loisir
Excellente analyse Équateur, je partage ton avis!
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Message posté par lilisushi
"Prior sous côté", l'avenir nous le dira, mais il y aura clairement des perdants à ce poste chez les girondins. Si Carass revient, pourra t-il récupérer sa place. Si l'un des 2 jeunes explose, l'autre consentira t-il à être N°2 voire N°3 ? Espérons que ça ne pèse pas sur le groupe.
Bon après c'est une bonne chose pour l'avenir, à Bdx on a une tradition de bons gardiens depuis plus de 15 ans et Carasso n'allait pas jouer plus de 2 ans.
Mais bon ça m’embêterait de voir Carass finir sur le banc, on lui doit tellement


Allez un peu plus de 15 ans pour les gardiens.
Huard, J-Bell, Dropsy mazette que du beau monde

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
419 10