1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le derby pour un petit Barça

Le Barça gagne sans convaincre mais reste leader, le Real décolle et émerveille alors que l'Athletic Bilbao reste dans le coup grâce à son jeune prodige Munian. Bienvenue dans une Liga palpitante. Résumé de la 15 journée.

Modififié
0 0
Sporting Gijon 0 – FC Séville 1


Après deux matchs nuls consécutifs, Séville a repris le chemin de la victoire en s'imposant assez difficilement au Molinon. Dominateurs dans le jeu, les Andalous ont pourtant éprouvé quelques difficultés à contenir les assauts de vaillants Asturiens. Le petit but en solitaire de Kanouté à la 8ème minute de jeu suffit donc aux Rojiblancos pour se rapprocher de la zone Champions League. Y a pas de plaisir sans gêne.


But : 0-1 : Kanouté min.8

Getafe 2 – Tenerife 1


Match digne de la Ligue 1 entre Tenerife et Getafe. Les insulaires et leurs têtes de victimes se sont inclinés logiquement face à des banlieusards pourtant peu inspirés. Casillas, présent dans les tribunes, a dû s'ennuyer ferme en picorant ses pipas... Comme quoi la vie des footballeurs n'est pas toujours aussi trépidante qu'on veut bien nous le faire croire.


Buts:1-0, min. 38: Albín. 2-0, min. 68: Albín. 2-1, min. 81: Juanlu



Racing Santander 3 – Xerez 2


Le Racing n'avait jamais gagné à domicile. Heureusement, dans la Liga, il y a Xerez. Oui, le Père Noël a quelques fois de l'avance.


Buts: 0-1, min 2: Bermejo. 1-1, min 25: Lacen. 2-1, min 49: Arana. 2-2, min 70: Antoñito. 3-2, min 83: Xisco



Almeria 1 – Deportivo La Corogne 1


Dominé pendant toute la partie par le Depor, Almeria s'est néanmoins procuré les meilleures actions du match. Avec un peu plus de réalisme, les Andalous auraient même pu gagner en fin de match. Seulement voilà, Hugo Sanchez est resté sur le banc...


Buts: 1-0, m. 57: Kalu Uche.1-1, m. 73: Pablo Álvarez



Valladolid 1 – Malaga 1


Valladolid et Malaga sont les équipes qui comptent le plus de matchs nuls en Liga. Forcément le résultat final était quelque peu prévisible même si les Blanquivioletas méritaient sans doute d'accrocher les trois points.


Buts: 0-1: Min. 33 Duda. 1-1: Min. 68, Nivaldo


Osasuna 0 – Majorque 1


Intraitable à domicile, Majorque courait après une première victoire à l'extérieur depuis le début du championnat. Les insulaires y sont finalement parvenus au Reyno De Navarra, l'un des stades les plus difficiles de la Liga. Comme d'habitude, ces derniers ont bétonné derrière pour mieux gicler devant. Osasuna aura tout tenté pour revenir au score, mais sans résultat. Grâce à ses contre-attaques meurtrières, Majorque squatte les places européennes et prend ses distances sur son adversaire du soir au classement. C'est ce qu'on appelle une belle soirée.


But:m.61: Castro



Atletico Madrid 1 – Villarreal 2


Il y a quelques mois encore, ce match aurait été l'un des sommets de la Liga. Aujourd'hui, Villarreal et l'Atletico se bagarrent pour ne pas plonger définitivement dans les abysses de la Liga. L'Atletico a manqué de chance (la blessure de Reyes sur une mauvaise chute impressionnante), en plus de faire n'importe quoi. Comme d'habitude. Tactiquement aussi bordélique que son adversaire, Villarreal a pourtant réussi à arracher les trois points grâce à une attaque plus inspirée, et mieux soutenue par ses milieux de terrain. Pour le Vicente Calderon, une chose est sûre : Santa Claus n'existe pas.


Buts : 1-0, m. 36: Simao 1-1, m. 48: Fuster 1-2, m. 91: Llorente


FC Barcelone 1 – Espanyol Barcelone 0


On ne va pas se mentir, le derby a été soporifique. Comme d'habitude le Barça a enchaîné 8000 passes de manière stérile et sans avoir l'air de chercher la profondeur plus que ça. Lionel Messi était absent et ça s'est vu. Iniesta a perdu trop de ballons, Xavi n'était pas dedans. Et Henry, bah... Il a fait du Henry. Depuis quelque temps déjà les Blaugranas semblent avoir échangé leurs velléités offensives contre une philosophie conservatrice, calculatrice et emmerdante à souhait. L'Espanyol était venu pour ne pas se prendre une branlée. Ils ont accompli leur mission parfaitement. A force de trop défendre leur but, les Pericos en ont même oublié d'attaquer. Bref, le derby catalan a été insipide, sans émotions et surtout sans intensité. Seul Ibrahimovic, plus nerveux que d'habitude, a tenté de foutre un peu le bordel dans cette monotonie footballistique. En marquant son 11ème but en Liga sur un pénalty plus que généreux accordé à Xavi, le Suédois est certainement la seule satisfaction côté barcelonais. Avec cette sixième victoire d'affilée toutes compétitions confondues, le Barça reste le leader solide de la Liga. L'Espanyol, lui, se rapproche dangereusement de la zone de relégation...


Buts: 1-0, Ibrahimovic.



FC Valence 2 – Real Madrid 3


Fini les victoire dégueulasses, et les syndromes "héros de la nation". Le Real est enfin devenu une équipe à Mestalla. Après le Clasico convaincant et leur passage à Marseille, les Merengues ont confirmé leur embellie au moment le plus important de leur saison. Bien en place tactiquement, incisive en attaque, travailleuse au milieu et rassurante en défense, la Maison Blanche a peut-être réalisé le match référence qui lui faisait défaut jusque-là. Et pas contre n'importe qui. En face, Valence aura posé pas mal de problèmes grâce à sa vivacité et son punch, avant de se faire mettre K.O presque logiquement par l'adversaire. Le match a été fou, intense et indécis. Finalement le Real, sans Ronaldo, et Kaka, aura été plus fort mentalement, malgré les bourdes de Casillas, la pression d'un public bouillant et la blessure de Pepe. Benzema et Higuain ont réalisé un excellent match tous les deux et permis à leurs partenaires de suivre le rythme du Barça. Côté valencian, Jeremy Matthieu, auteur de deux passes décisives a également été précieux, mais son carton jaune pour avoir découpé Benzema en première mi-temps sur un tacle par derrière l'aura finalement bridé jusqu'à la fin du match. C'est sur son aile que sont venus les buts merengues. Superbe prestation des deux équipes néanmoins, mais au final c'est donc le Real qui fait la bonne opération de la journée en mettant 3 points dans la vue de Valence pour se rapprocher du Barça. La course poursuite avec les Blaugranas ne fait que commencer. Certains parleront même de chasse à l'homme... Vive la Liga !


Buts: 0-1, Higuaín. 1-1, Villa. 1-2, Higuaín. 2-2, Joaquín. 2-3, Garay.



Real Saragosse 1 – Athletic Bilbao 2


Match horrible et sans intérêt entre des Aragonais navrants et des Basques sans idées. Il aura fallu l'entrée en jeu de la petite perle Muniain (suivi par les deux Manchester et par Chelsea) pour voir enfin du football. Le môme de 17 ans a délivré deux passes décisives et permis à son équipe de remporter son quatrième match consécutif à l'extérieur, ce qui rapproche les pensionnaires de San Mames des places européennes. Marcelino, l'entraineur de Saragosse, a été remercié à la fin du match. Sale gosse !


Buts :0-1, San José. 0-2, Susaeta. 1-2, Diogo.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
«Lyon fait moins peur»
0 0