Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Betis-FC Séville (1-2)

Le derby pour Séville

Modififié

Betis 1-2 FC Séville

Buts : Durmisi (36e) pour le Betis // Mercado (56e), Iborra (76e) pour le FC Séville

Et encore un coup tactique réussi pour Jorge Sampaoli.

Battu lors du match aller au Sánchez-Pizjuán, les Beticos recevaient le voisin ennemi du FC Séville pour prendre une revanche. Pour mettre les petits plats dans les grands, le Benito-Villamarín s’est vite mis au diapason pour pousser ses protégés à avoir la mainmise sur le début de match. Une première période où Séville, trois jours après sa victoire en C1 contre Leicester City, va souffrir.

À la suite des premières alertes d’Antonio Sanabria et Rúben Castro, la défense des Palanganas est proche de craquer sur une frappe contrée de Petros. Rebelote une poignée de minutes plus tard, quand la tête d’Aïssa Mandi trouve la barre de Sergio Rico. Logiquement, Riza Durmisi trouve la faille sur coup franc à l’aide d’un mur emmental (36e). Séville doit se remobiliser, Sampaoli s’en charge.

Si les entrées de Vicente Iborra et Wissam Ben Yedder apportent de la création offensive aux Nervionenses en seconde période, c’est bien sur phase arrêtée que Séville revient au score. D’abord grâce à Gabriel Mercado, déjà buteur providentiel à l’aller (57e), puis au fameux remplaçant Iborra, opportuniste pour redonner l’avantage au nouveau dauphin du Real Madrid (1-2, 75e).


Et pendant ce temps-là, le Real Betis Balompié attend toujours une victoire sur sa pelouse contre son faux frère depuis le... 1er avril 2006. Une blague longue durée.

  • Résultats et classement de Liga AD
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleu
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais