En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 16e journée

Le derby d'Italie, à distance, est lancé

La Juve et l’Inter poursuivent encore leur ascension, tandis que la Roma, le Napoli, le Milan, la Lazio et la Fiorentina calent encore. Tout est mis en œuvre pour que la plus grande rivalité, le derby d’Italie, revienne sur le devant de la scène.

Modififié

L'équipe du week-end : l’Inter, sur les traces de Mourinho


La dernière fois que l’Inter a pris 36 points en 16 journées, José Mourinho était sur le banc, Diego Milito volait, Sneijder dansait, Materazzi coupait. C’était en 2009-2010, et les Nerazzurri avaient (presque) tout gagné cette année-là. Au moins le Scudetto, la Coppa et la C1. Il ne leur manquait plus que la Supercoupe. Et cette saison, après s’être contenté de 1-0 pendant de longues semaines, la bande à Mancini s’est décidée à passer en mode bulldozer. 4-0 contre l’Udinese. Mais pas encore de quoi s’enflammer pour le bellâtre : « On n’en est pas encore à la moitié du chemin. Les statistiques, c’est bien. Mais elles sont inutiles tant qu’on ne gagnera rien. » Un bellâtre, mais un homme d'expérience avant tout.

L'analyse définitive : pour arriver à ses fins, la Roma est prête à faire l'impasse sur la manière


Aucune frappe cadrée, une première depuis 2008. Cinq ballons touchés dans la surface napolitaine. 40% de possession. C’est peu dire que les Romains se sont contentés du minimum contre le Napoli. Mais à la fin de la rencontre, Rudi Garcia s’est montré satisfait de la prestation de ses joueurs : « Vous ne pouvez pas dire qu’on n'a eu aucune opportunité. On a bien joué en seconde période et on aurait même pu gagner. Mais l’arbitre a décidé que non. Je suis content, j’ai vu une Roma solide qui n’a pas laissé d’espace au Napoli. » #MéthodeCoué.

Le joueur du week-end : Massimo Maccarone, l'increvable


Un look et un blase d’acteur porno, 36 balais, dix clubs différents, et pourtant il a toujours la patate. En seulement une heure, l’éternel Massimo a mis Carpi à ses pieds avec deux réalisations de gros renard. Un bon appel, au bon endroit, au bon moment. Propre. Et pour couronner le tout, il a célébré ça à l’ancienne, un saut dans les bras de ses coéquipiers. Le foot italien comme on l’aime.

Vous avez raté Palerme-Frosinone (et vous n'auriez pas dû)


Samedi, à l’heure de l’apéro, les deux équipes se sont tout simplement rendu coup pour coup. Si Palerme a globalement dominé les débats, Frosinone n'a pas à rougir non plus de sa prestation. Du rythme, des frappes à tout-va et des conclusions dingues. Dont le but le plus proche des cages jamais inscrit dans l'histoire du foot par Gilardino et cette merveille de Trajkovski.


Les buts du week-end


La célébration de cake (autorisée) de Brozović…



La finesse de Jovetić (enfin)…



La facilité de Dybala... Et si Messi avait raison ?


Les images du week-end


« 0-0, ça vaut bien un bisou, non ? »


Hamšík et Insigne : Mini-Moi.


Mihajlović : « Ils vont finir par me rendre aveugle… »


Mancini : la défense de l’Udinese est bonne pour la santé.


Mandžukić : « Comment ça, je ne mets que des buts dégueulasses ? »

La stat inutile : 3


Comme le nombre de victoires de la Juve après avoir été menée au score. Un record en Serie A. Qui a osé parler de crise ?

Ils l’ont dit


Diawara : « Après le but dans les dernières minutes de Rossettini, j’étais vraiment heureux. Et j’ai simplement mimé un gorille en réaction à certains bruits de singe que j’avais entendu derrière les cages de Perin. » Résultat : il s’est pris un carton rouge. L'arrosé de l'arroseur, arrosé.

Berlusconi : « Je suis déçu.  » Traduction : pas sûr que Mihajlović passe l’hiver au chaud.

Cuadrado : « J’ai vu Khedira en retrait et j'ai voulu lui faire la passe, mais la balle a pris une drôle de trajectoire. Peut-être que mes cheveux ont aidé, oui. » Traduction : il n’a pas fait exprès de marquer.

Et sinon...


Douze journées que Matri n’avait pas marqué. Un retour inattendu qui n’a servi à rien, puisque la Lazio s'est encore ramassée, et de la pire des manières cette fois-ci. Sur un coup franc dans les dernières secondes. Score final : 1-1.

Le Hellas coule toujours malgré un but de Luca Toni. Si même leur talisman ne fonctionne plus…

Un penalty concédé et un carton rouge. La routine pour De Jong.

SassuoloTorino a été reporté pour cause de brouillard. La date du futur match n’a pas encore été communiquée, mais en cas de succès, Sassuolo reviendrait à hauteur... de la Roma. Costaud.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 10
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7