Le dérapage mafieux du Guardian

Modififié
7 16
A l'évocation de Naples, les footeux pensent Maradona quand les autres hésitent entre la Campanie fertile d’autrefois et les poubelles dans les rues. Pour le Guardian, et pour Barry Glendenning, auteur d’un article relatant l’intérêt des Partenopei pour Danny Welbeck, le club napolitain est avant tout « le club de l'un des bastions de la mafia italienne » .

Non content de cette première attaque sous la ceinture, le journaliste enchaîne en expliquant que pour s’attacher les services de l’international anglais, la direction napolitaine devra faire à Manchester United « an offer they can't refuse » ( « une offre que vous ne pouvez pas refuser » référence on ne peut plus explicite à la phrase devenue culte lâchée par Marlon Brando dans Le Parrain).

De quoi énerver quelque peu Nicola Lombardo, le directeur de la communication du Napoli, qui s’est fendu d’une lettre ouverte à Ian Prior, le chef du service des sports du quotidien britannique. « Je sais qu'il peut arriver que certains articles ne soient pas lus avec attention avant d'être publiés  » , commence Lombardo, avant de faire part de sa consternation : « En lisant un lieu commun aussi archaïque, qui pourrait être réfuté par les millions de Britanniques qui passent chaque année leurs vacances en Italie. Ils ne le feraient certainement pas s'ils pensaient que Naples est le fief de la mafia, ou des gens se font tuer ou voler à tous les coins de rue.  »

Après avoir défendu la troisième ville italienne en termes de population, Lombardo s’est à son tour offert une comparaison sympathique : « Vous voyez, monsieur Prior, c'est comme si nous jugions Newcastle comme une ville d'ignorants vulgaires, sociopathes et accros à la salle de fitness, à cause de la manière dont ils sont mis en scène dans Geordie Shore. »

Manifestement bien documenté, le monsieur presse du Napoli fait ici référence à un show télévisé abrutissant diffusé depuis 2011 sur MTV et offrant une publicité peu glorieuse à la ville du comté de Northumberland.

Un partout balle au centre. MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

quand on lis le journal du guardian il faut se bouché le nez ...
La seconde attaque est bien plus méchante, donc bien plus drôle. Terrible.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7 16