Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Deportivo-Barcelone (2-1)

Le Depor brûle les ailes du Barça

Dominateur dans la rencontre, mais pris au piège des coups de pied arrêtés, le FC Barcelone doit s’incliner sur la pelouse du Deportivo La Corogne (2-1). Trop sûr de sa force, le leader se retrouve à la merci du Real Madrid.

Modififié

Deportivo La Corogne 2-1 FC Barcelone

Buts : Joselu (40e) et Bergantiños (74e) pour le Depor // Suárez (46e) pour le Barça

Alex Bergantiños est un homme à suivre ces dernières semaines. Auteur d’un tampon mémorable sur Fernando Torres contre l'Atlético entraînant son hospitalisation, le défenseur brésilien est cette fois-ci mis sur le devant de la scène pour des faits bien plus élogieux. Grâce à son coup de casque déterminant aux abords du dernier quart d’heure de la rencontre, tout le Riazor se lève d’un seul homme et célèbre la supériorité du guerrier brésilien sur le petit bonhomme espagnol Jordi Alba. Un déficit de taille évident, qui voit le dix-septième du championnat espagnol faire plonger le Barça quatre jours après la plus grande remontada de l'histoire en Coupe d'Europe. Ou quand Icare se trouve des amis en Catalogne.

Ter Stegen, pour le meilleur et le pire


Définitivement séduit par son 3-4-3 à la suite de son exploit contre Paris, Luis Enrique décide de réutiliser le même système en laissant souffler quelques têtes d’affiche. Si Neymar et Andrés Iniesta se retrouvent sur la touche, le jeu catalan garde sa fluidité contre un adversaire à la recherche urgente de points pour éviter la relégation. Joselu chauffe les gants de Marc-André ter Stegen, sans gros danger pour autant. Les débats se poursuivent, entre jeu posé du Barça et rigueur défensive galicienne. Et à la solidité locale répond une pluie torrentielle qui vient faire son apparition. La barbe de Lionel Messi prend l’eau comme une éponge, mais son pied gauche de velours lui permet de trouver la tête de Luis Suárez, sans réussite. Plus construits, les Culés butent sur la forteresse du Depor. Pire, ils se voient menés au score : malgré une superbe parade sur l’action précédente, Ter Stegen laisse la balle lui glisser des mains dans ses six mètres à la suite d'un corner mal renvoyé. À l’affût, Joselu fusille le portier de près (40e). Un coup de poignard dans le dos d’un Barça pourtant peu inquiété.

Coup de pied de coin-coin


Lucho le sait, son Barça est en confiance. Les chiffres le prouvent : six victoires consécutives, pour un total de vingt-quatre buts marqués. Avec son onze de départ, l’égalisation doit être question de minutes. La logique lui donne raison au bout de cinquante-huit secondes : Luis Suárez profite d’une reprise contrée d’André Gomes pour inscrire son vingt et unième pion en Liga (46e). Un juste retour des choses qui met le Deportivo La Corogne dans un embarras certain. Avec une seule victoire sur leurs cinq derniers matchs, les Coruñés subissent les entrées qualitatives de Rakitić et Iniesta, mais gardent en Joselu un buteur capable de maintenir Ter Stegen sous pression. Sans discontinuer, le Barça poursuit sa domination, mais Lux repousse encore la tentative de Denis Suárez. Le Barça garde la balle et pense pouvoir faire la différence sur le finish. C’était compter sans cette défense toute molle sur corner et l’attention inébranlable de Lux en fin de rencontre. Pepe Mel peut rouler des mécaniques : son Depor opportuniste vient de faire tomber l’actuel leader de la Liga, envers et contre tous les bookmakers.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168