En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Le départ inévitable de Pep Guardiola

Sacré champion d'automne le week-end dernier, le Bayern Munich n'arrive cependant pas à profiter de la joie procurée par son début de saison canon. La faute à Pep Guardiola et à une décision concernant sa prolongation qui tarde à venir, alors que tout le monde de l'autre côté du Rhin sait déjà que le Catalan ne sera vraisemblablement plus Bavarois la saison prochaine.

Modififié
Et si finalement, tout était déjà écrit depuis le début et que les records et les titres à foison n'y avaient rien changé ? Entre l'entraîneur le plus borné de la planète et le club le plus rigide qui soit, l'histoire ne pouvait finalement se terminer que comme ça : par une longue procédure de divorce au cœur de l'automne. Pendant six mois, les deux se sont regardés et ont hésité. L'un a demandé à l'autre de rester, mais ce dernier, se sentant étouffé et courtisé par d'autres, n'a pas pu s'en convaincre. Après deux ans et demi, le constat semble inéluctable : l'heure est à la séparation. Déjà. De l'union du Bayern et de Guardiola, plein de titres ont découlé, mais pas seulement. L’amertume et la rancœur sont aussi venues se loger entre eux. Des actes manqués aussi. Au final, ce mariage qui devait révolutionner le foot européen gardera un goût d'inachevé. Aucun des deux ne sortira vraiment grandi de cette histoire. « Depuis 2013, Guardiola a dépensé 200 millions d'euros (ce qui est une somme énorme pour le Bayern) pour gagner ce que tout le monde avait déjà gagné » , a résumé cette semaine un Felix Magath plus lucide que véhément. Le plus triste ayant eu lieu lors de cette première partie de saison : alors que le Bayern jouait un football de fou furieux, les deux parties se sont livrées à une guerre des mots très subtile, mais bien réelle. Loin, très loin des mots doux proférés il y a bientôt trois ans.

Jeux de pouvoir


Lorsqu'elle a pris forme en janvier 2013, l'union entre Pep Guardiola, alors auréolé de tous les titres pouvant exister, et un Bayern Munich rêvant de grandeur absolue semblait évidente sur le plan sportif, mais plus risquée sur le plan émotionnel. Force est de constater qu'après quelques années, les différences entre les deux parties sont devenues plus importantes que leur similitudes, notamment parce que Pep Guardiola n'aura jamais réussi à complètement dompter la machine bavaroise. Si, avec ses joueurs, tout s'est globalement bien passé – le cas de Mario Götze excepté -, ses rapports avec les hautes instances du club n'ont pas toujours été au beau fixe. Avec Mathias Sammer, directeur sportif, le torchon a plus d'une fois brûlé. Avec Karl-Heinz Rummenigge, la relation était en apparence meilleure - le boss du Bayern s'étant souvent écrasé devant l'entraîneur catalan -, mais les dernières semaines ont montré que tout cela n'était sans doute que façade. En interne, nombreux sont ceux à avoir critiqué les méthodes de Guardiola qui souhaitait mettre en place sa vision du foot sans que personne ne vienne le gonfler après chaque match. Mais au Bayern, un entraîneur ne décide jamais seul. Et ça, l'ancien du Barça l'a quelque peu oublié, surtout la saison dernière, lorsqu'il a provoqué les départs de certains cadres du club.

L'infirmerie comme point d'accroche


Un des nombreux points d'accroche depuis le début du mandat de Guardiola aura été le corps médical, incompétent selon le Catalan, impossible à déloger selon le board du Bayern. L'an passé, Pep avait obtenu la tête du Dr Müller-Wolfhart ; mais tout son staff n'était pas parti avec lui, son fils restant notamment un des physios du club. Ces dernières semaines, après une certaine accalmie entre l’infirmerie et le chef du banc de touche, la guerre a repris de plus belle. Selon Guardiola, les blessures à répétitions de Franck Ribéry et David Alaba seraient en partie dûes à la précipitation des médecins. Mais le Bayern, qui a déjà beaucoup cédé à Pep depuis son arrivée en terres bavaroises, ne pouvait une nouvelle fois lui donner raison. Kicker évoque ce bras de fer autour du staff médical comme l'accrochage de trop entre les deux camps. À y regarder de plus près, ce conflit n'est pas tant celui de trop que celui qui symbolise le mieux le rapport entre les deux entités.

Un départ inévitable


Depuis deux ans, Pep râlait, Pep réclamait et le Bayern cédait. Et puis un jour, sans doute parce qu'Uli Hoeness lui a ordonné d'arrêter les conneries, Rummenigge s'est rebellé et a arrêté de céder. On imagine alors Guardiola en enfant à qui l'on refuse de donner du Coca après lui en avoir refilé à chaque repas pendant deux ans. Le « non » , ce n'est pas vraiment quelque chose que le meilleur entraîneur du monde connaît. Malgré des relations de plus en plus tendues, le club a tout de même cherché à le prolonger. Peut-être pour ne pas perdre la face. Ne pas prolonger quelqu'un comme Guardiola serait un peu mal vu. Peut-être aussi parce qu'en haut, on n'avait pas de plan de secours - hormis Carlo Ancelotti. Mais aussi et surtout car les résultats étaient là et qu'au Bayern, on n'a pas peur de se prendre la tête tous les jours si le palmarès grossit. En lui offrant près de 20 millions d'euros de salaire annuel, Rummenigge et ses sbires pensaient sans doute que Pep resterait. Mais en choisissant de lui fixer un ultimatum - la fin de l'année civile 2015 - le Bayern s'est assuré d’énerver un peu plus Guardiola, ce dernier n'aimant pas tellement qu'on lui force la main. Au final, si Pep pensait déjà que cette année serait sa dernière, la méthode de force employée par le Bayern n'a pu que le conforter dans son choix. Il n'a jamais fondamentalement été question d'argent, Guardiola pouvant en gagner un peu partout dans le monde. Ce sont plutôt le pouvoir et la liberté de choix tant sur le terrain qu'en dehors qui ont toujours été au cœur des négociations. Guardiola ne comptait rester que si on lui donnait quelque chose en plus. Un quelque chose qui ressemblerait à une plus grande marge de manœuvre au sein du club. Ce que le Rekordmeister n' a pu se résoudre à lui donner.

Et maintenant ?


Maintenant, Guardiola doit officialiser sa décision à la presse et surtout à ses joueurs – le board étant soi-disant déjà au courant depuis quelques jours. Après quoi viendra une trêve bien méritée qui permettra à tout le monde de faire le point et surtout de penser à la suite de la saison. Car le travail de Guardiola au Bayern est loin d'être terminé. Le Catalan a pour objectif d'enfin remporter la Ligue des champions avec les Bavarois, mais aussi de gagner pour la troisième année consécutive le championnat. Mais dans quel état seront ses hommes une fois l'annonce de son départ faite ? Certains joueurs qui l'ont ouvertement soutenu, comme Philipp Lahm ou Jérôme Boateng, pourraient se sentir quelque peu trahis par l'attitude peu honnête de leur entraîneur. D'autres, très proches de lui, pourraient avoir peur pour l'avenir ; c'est notamment le cas de Thiago ou encore Juan Bernat. Une troisième catégorie, composée des historiques, pourraient avoir rapidement marre de tout le remue-ménage qui va entourer le club. Thomas Müller risque de ne pas avoir trop de patience pour les questions concernant l'avenir du Bayern. S'il y a trois ans, l'équipe archi-soudée avait tout fait pour apporter au grand Jupp Heynckes l'attention et les titres qu'il méritait, pas sûr que cette année, beaucoup se battent pour Pep, personnage hautement plus clivant qui a, selon Karlheinz Wild, journaliste de Kicker qui suit le Bayern depuis plus de 20 ans, « esquinté la troupe du triplé qui était absolument intacte, footballistiquement et humainement  » . Bien sûr, l' « Étoile du Sud » est une énorme machine qui n'a pas forcément besoin d'être en accord parfait avec son coach pour gagner des titres - ce fut notamment le cas sous Felix Magath. Mais le Bayern est aussi connu pour ne pas être le plus grand des clubs dans l'adversité ces dernières années. Le danger du relâchement est toujours là, au coin de la Säbaner Strasse. Le match contre le Borussia Mönchengladbach, il y a quelques jours, ou contre Dortmund en demi-finale de Pokal l'an passé, en sont de parfaits exemples. Au Bayern, tout est de plus en plus planifié. Or, en ne prolongeant pas, et en leur disant gentiment d'aller se faire voir, Guardiola met son grain de sable dans la machine bien huilée qu'est devenu au fur et à mesure des années le club munichois. La fin de règne de Guardiola en Bavière ne créera pas d'onde de choc sur le long terme, le Bayern restera le Bayern. Mais pour ce qui est de cette saison, l'avenir est un peu plus embrumé.


Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence
Hier à 11:17 Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria Hier à 09:15 Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 7 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 129
vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 44 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 188 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77 mardi 24 octobre Rafik Kamergi en casquette sur l'animation d'avant-match 3 mardi 24 octobre Un joueur de Premier League soupçonné de tentative de viol 41 mardi 24 octobre Elle reprend les chansons des fans de San Lorenzo (via Brut Sport) mardi 24 octobre Le vrai meilleur buteur de l'Histoire (via Brut Sport) mardi 24 octobre Pourtant repêchée, l'Égypte se retire du CHAN 2018 9 mardi 24 octobre Les joueurs des championnats uruguayens en grève 7 mardi 24 octobre Le premier club de foot de l'histoire fête ses 160 ans 25 mardi 24 octobre Philadelphie recrute un tatoueur 7 mardi 24 octobre La voiture de Jefferson braquée 18 mardi 24 octobre Un joueur de Preston obligé de revenir sur la pelouse pour se prendre son rouge 6 lundi 23 octobre Giroud remporte le prix Puskás 56 lundi 23 octobre Un supporter chilien parcourt 3000 km pour son équipe 6 lundi 23 octobre 273€ à gagner avec la Lazio & l'Atalanta 1 lundi 23 octobre Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 11 lundi 23 octobre Record de points pour le Toronto FC en MLS 13