Le début de la fin ?

La chasse au Mou est ouverte en Espagne. Le FC Barcelone a décidé de ne plus faire de quartier et de s'attaquer frontalement au fauteur de troubles. Au Real, on soutient le Mou. Pour l'instant...

0 25
« Remettre en question nos titres ou notre lien avec UNICEF est inacceptable (...). Notre institution a été mise en cause. Elle doit par conséquent défendre son histoire, son prestige et son honneur » . Toni Freixa est depuis jeudi l'homme le plus connu d'Espagne. Le secrétaire général du FC Barcelone a annoncé le dépôt formel d'une plainte contre le Real Madrid. Pour la première fois, un club s'ajoute à l'UEFA et saisit lui-même le conseil de discipline. Selon le FC Barcelone, Mourinho a enfreint l'article 5 alinea b) du règlement disciplinaire de l'UEFA en contrevenant « aux règles élémentaires de la bienséance » et l'alinéa d) en « discrédit(ant) le football et plus particulièrement l'UEFA par son comportement » . Deux heures auparavant, l'UEFA annonçait la tenue d'une enquête disciplinaire sur les deux clubs. Contre le Barça suite au carton rouge «  infligé à José Pinto » et contre le Real suite à «  l'envoi de projectiles, l'envahissement de la pelouse, le carton rouge à Pepe et l'expulsion de l'entraîneur José Mourinho » . La chasse au Mou peut commencer.

Il faut dire que l'entraineur portugais l'a bien cherché en faisant mine de se demander si « c'est grâce au maillot UNICEF, aux amitiés de Villar (président de la fédé espagnole, vice-président de l'UEFA et culé prétendu, ndlr), au fait qu'ils soient sympas que (les barcelonais) ont acquis autant de pouvoir » . Pourtant il est difficile à croire que le Mou – homme de calcul et habile politique – aie pu faire ces déclarations sans en mesurer leur portée. S'attaquer à l'UEFA et au Barça frontalement revient à se tirer une balle dans le pied avec un grand sourire. La plainte déposée par le Barça a forcé les autorités madrilènes a rentré dans l'arène politique. Jeudi soir le Real contre-attaque et défend son héros dans un communiqué officiel en s'en prenant à «  la conduite anti-sportive réitérée des joueurs du FC Barcelone qui ont simulé des agressions de manière persistante » et en manifestant « son total soutien à (son) entraineur José Mourinho » . Après lui, le déluge.

Le dernier jugement

Après s'être attaqué à ses collègues (cf affaire Preciado, Guardiola), aux horaires des matchs, aux arbitres, à Valdano et aux journalistes, Mourinho s'en prend maintenant au Dieu du football (l'UEFA) et à son incarnation (le Barça). Sauf que José entraine le Real et ici on ne rigole avec le prestige. Même Marca se détache peu à peu : « le message de Mourinho est un repli identitaire inédit dans un club qui a toujours prétendu le contraire. Ces déclarations sont l'antithèse de l'ambition de leader du football mondial et place le Real dans une position d'opprimé (...). C'est exactement le contraire de la tradition du club et de la vocation de Florentino Perez » . En utilisant la résonance médiatique du club merengue pour dénoncer une éventuelle persécution arbitrale à son encontre, Mourinho vient de mettre le feu à la Maison Blanche. Le scandale n'est pas digne du plus grand club du monde. Problème. Chez Mourinho, c'est une stratégie politique.

Le discours adressé aux journalistes hypnotisés en conférence de presse mercredi soir n'était pas destiné à qui l'on pense. En disant tout fort ce que les supporters rêvent d'entendre, en s'attaquant à l'icône footballistique mondiale et ennemi héréditaire, en feignant le pessimisme, en forçant le Real a prendre position publiquement, Mourinho n'a fait que poursuivre sa particulière politique de la terre brûlée. Chacun doit prendre position et l'Espagne entière a désormais un avis sur la question. Ceux qui ne sont pas avec lui, sont contre lui, donc contre le Real, donc contre l'opprimé. L'argumentation ne supporte plus la mesure, ni les circonvolutions, ni les arguments sportifs. Personne ne parlera de Benzema, Kaka, Higuain et Ozil (en seconde mi-temps) relégués sur le banc. Personne n'osera parler des trois milieux défensifs alignés à Bernabeu, des à peine 140 passes réalisées (contre 593 au Barça). Vendredi en conférence de presse, Mourinho jubile : « je sais maintenant que j'ai encore plus envie de poursuivre au Real Madrid » .

Trop loin le Mou ?

La peine de mort n'ayant plus cours, et l'île du Diable ayant été abandonnée, l'éventail des sanctions prévues par les règlements de l'UEFA est néanmoins très/trop vaste. Le portugais risque une amende de 100 à 100 000 euros et une sanction disciplinaire allant du simple blâme à la suspension à vie. Wenger a souffert un match de suspension à la suite de ses mots contre l'arbitrage et l'expulsion de Van Persie en 1/8 de finales. En Angleterre, Ferguson a récemment pris 5 matchs après avoir critiqué l'arbitrage de Martin Atkinson contre Chelsea (défaite 2-1). La décision devrait être connue le vendredi 6 mai. Au Camp Nou mercredi prochain, le Mou sera en tribune et c'est Karanka qui prendra le siège du patron (le deuxième en partant de la gauche).

Mais Mourinho risque surtout sa crédibilité. Sans lui, Porto n'avait gagné qu'une C1. L'Inter ne faisait plus peur à personne en Europe depuis longtemps. Le coach portugais lui a offert sa troisième Coupe d'Europe 50 ans plus tard. Le Real, lui, a gagné 9 C1 sans le Mou et en gagnera certainement d'autres sans lui. Du coup, la politique du pire engagée contre le reste du monde n'est pas partagée par tous les socios. A l'intérieur du club, les fractures se dessinent. Ronaldo n'a pas hésité à critiquer le schéma tactique du boss: « je n'aime pas jouer aussi défensif , mais je fais ce qu'on me dit de faire » . En zone mixte, Casillas a eu du mal à ne pas avoir l'air gêné devant le pessimisme affiché de son entraineur. En interne, les fuites s'organisent et certains membres de la direction lâchent les premiers scuds : «  aussi déçu qu'il soit, un entraineur du Real Madrid n'a pas le droit de dire qu'il est battu d'avance » . Et les comploteurs de poursuivre dans Marca que «  douter de la légitimité des Champions remportée par le Barça, c'est aller beaucoup trop loin » . Le mal est fait. Le compte à rebours peut commencer.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Il sait bien que cette saison est finie pour lui vu qu'il ne gagnera ni la liga ni la c1, donc autant foutre un peu le boxon, pour pas que l'ont parle de son échec. Ca marche plutôt bien puisque une bonne partie des supporters suivent mourinho comme les fan d'apple suivent S.J., en vrai gourou.

Personne ne parle de "Pourquoi le Real n'a pas gagné?" mais bien "Pourquoi le Real à perdu?". Un peu dommage pour le meilleur club du siècle..
P.utain mais alors là avec cette histoire on touche vraiment le fond...

D'une part on a la presse madrilène qui préfère pleurer sur l'arbitrage que de pointer du doigt le (non) jeu lamentable du plus grand club du monde, d'un club qui toujours eu une certaine classe, et d'un club qui possède un effectif absolument fantastique mais qui joue comme un club de ligue 1.

Et d'autre part on un Mourinho qui à AUCUN MOMENT ne se remet en question préférant pleurer sur l'arbitrage. Mais comment oser se plaindre de l'arbitrage quand ta tactique consiste à être violent, faire mal, à refuser le jeu et à le détruire ?!?

Le mec il l'a cherché quand même, faut arrêter de pleurer quoi.
Les deux clubs se ridiculisent dans cette affaire.
C'est plus une question de résultat, de victoire ou de défaite là.

Là, c'est Mourinho qui a foutu la merde (comme en Angleterre, comme en Italie...) et c'est Mourinho qui DOIT charger les arbitres pour sauver sa face. Et pourquoi il est soutenu par ses dirigeants ?
Parce que Perez doit sauver sa face aussi.

Le problème, c'est même plus Mourinho en fait. C'est Perez qui, parce qu'il est lui même en échec et qu'il ne peut rien faire, laisse Mourinho détruire l'image du Real.
cet hypocrite a met toute une institution de foot qui existe depuis cent ans en cause il se croie dieu ou le parain ou un dectateur il faut qu'il paye maintenant
Mourinho joue avec le feu. Un peu de recul et de remise en question lui ferait du bien mais en est-il capable?

Quant à Florentino Perez, qu'on le chasse avec du goudron et des plumes de Madrid!
Hehe, le gars est INDESTRUCTIBLE. Et c'est lui qui gagnera a la fin, comme toujours. Tout le monde sait que le Farsa est scandaleusement avantage par l'UEFA... Ovrebo... qui peut en douter?! La revolution peut enfin commencer...

Non seulement le mec est un GENIE mais en plus c'est un REVOLUTIONNAIRE!!!
D'un autre côté l'UEFA l'a bien cherché. A partir du moment où ils décident de mettre un arbitre qui dit "je suis fan de Messi", faut pas s'étonner des ploémiques avant, pendant et après le match... Soit ils sont très très c***, soit la thèse de mou peut être soutenue. Moi perso, je pencherai plus sur la première solution quand on voit la tête des dirigeants du foot...
Ronaldo, retire toi le drapeau vert et rouge que tu t'es enfilé dans le boule et qui a atteint l'hemisphère gauche de ton cerveau (celui de la reflexion).
"Non seulement le mec est un GENIE mais en plus c'est un REVOLUTIONNAIRE !!!"

@Ronaldo > TIMMY !
Et moi je pense que vous allez bien trop loin en essayant de trouver une démarche politique derrière tout ça. J'y vois que le sens explicite : une frustration de perdant.
La baudruche Mourinho est enfin en train de se dégonfler. Bientôt huit ans que ce type pollue sans vergogne le petit monde grotesque du foot européen. Ce people, oui, Mourinho est un people, n'a pu abuser que les gogos. Et les homos refoulés. (Si le portugais avait eu le physique quelconque d'un Aimé Jacquet, il n'y aurait jamais eu cette branlette géante autour de son cas).

"OUi, mais son palmarès, connard, ?" va-t-on me rétorquer

La victoire de Porto en Ligue des Champions fut un réel exploit. Mais souvenons-nous juste des effectifs que le bonhomme a eu entre les mains depuis.

Allez, si un jour le keum vient entraîner Lorient et qu'il devient champion, je crierai au génie.
Soyons réaliste, le génie n'est finalement qu'un humain fragile et complexé.

Se plaindre de l'arbitrage? Crier au scandale en évoquant un complot? Mais quel âge as tu Mourinho?

A t il oublié toutes les fois ou il a profité gracieusement des faveurs de l'homme en noir dans le passé?

Un petit rappel s'impose:

http://www.mundodeportivo.com/20110428/ … 63854.html

Le traductor ne sait jamais remis de la Manita, cette humiliation l'a traumatisé au point de se C-H-I-E-R dessus dès qu'il croise le chemin du Barça, mercredi il a atteint l'apothéose de son incompétence.

Alors qu'il en met 6 à Valence avec les remplaçants 3 jours avant, il décide (par complexe) de jouer le 0/0 à domicile en restant regroupé dans son camp, agressivité et vice sont les maîtres mots lors de son discours aux joueurs, il le payera sur le terrain puisque les Blaugranas le prendront à son propre jeu révélant enfin le canular Mourinho.

Il terminera lui même le travail en se ridiculisant après le match dans un discours mêlant mégalomanie, paranoïa et folie. Du sous-Domenech en mode Knysna, Rayduc avait encore un peu de dignité, José, lui, n'en a plus. Son vrai visage éclate enfin au grand jour. Une p-u-t-a-i-n d'imposture.

Bref ça sent le sapin pour le traductor, jamais le Réal n'avait reçu un tel camouflet à cause de la mégalomanie de son entraîneur. Sa crainte du Barça l'a fait déjouer comme jamais. Quand je pense que les joueurs l'avaient porté en triomphe en Copa, une semaine après, c'est devenu le guignol de la Maison Blanche. Pep doit jubiler.

PS: @Ronaldo, je suis avec ta mère et elle me chuchotte à l'oreille:

EL PUTO AMO ES MESSI

Tu peux traduire?
Non, on ne peut pas remettre en question les qualités de coach de Mourinho. Elles sont indéniables et son palmarès exceptionnel en atteste.

Ce qu'il a accompli à Porto, à Chelsea et à l'Inter est remarquable.

Mais là, à Madrid, il atteint son seuil d'incompétence. Le Real n'est pas un club pour lui. Le Real ne peut pas jouer défensif. Le real ne peut pas assimiler la méthode Mourinho. C'est génétiquement impossible.

S'il reste, il est probable qu'il se cassera les dents l'an prochain aussi face au Barça.

La solution pour le Real? Virer Mourinho, virer Florentino et tout recommencer à zéro, à partir de la cantera. Ne plus gagner de Ligas ou de coupes d'Europe pendant un certain temps mais réapprendre à bâtir une équipe. Patiemment. Que le football (et non pas le marketing) redevienne la vraie raison d'être du club.

Mais est-ce possible?
Je pense qu'il est intéressant de voir que pour beaucoup d'observateurs, cette saison est celle de l'apocalypse, la dernière saison avant la fin du monde, la dernière de l'histoire de l'humanité. Tout le monde se comporte comme si les matches auxquels on a assisté représentaient une sorte d'affrontement ultime. Il n'en est rien évidemment. Dans 4 mois commencera une nouvelle saison et Mourinho, Guardiola, le Real et le Barça seront encore là pour se foutre sur la tronche.

Ce qui est aussi intéressant, c'est qu'en seulement un an en Espagne, Mourinho a réussi à mettre un bordel historique et à déranger sérieusement le Barça, au point que Guardiola s'offusque qu'on choisisse un arbitre portugais pour arbitrer le Real. C'est quand même un signe fort en soit.
Bon là il est clair que le Mou dit n'importe quoi pour sauver la face et détourner un peu l'attention de ses choix tactiques très discutables, mais de là à dire que c'est le début de la fin ? Tout le monde semble oublier que si ce gland de Pepe n'avait pas encore pété un cable, on aurait surement terminé sur un vieux 0-0 et là l'histoire serait très différente. Et j'ajouterai même qu'avant cette expulsion, le Barça n'avait marqué qu'un seul but en 270mn contre le Real en 2011, sur penalty qui plus est.

A mon humble avis, les catalans sont tout aussi obsédés par Mourinho qu'il ne l'est lui même par le Barça et leur affrontement n'est pas prêt de se terminer. Ca n'enlève pas l'absurdité d'avoir voulu jouer comme il l'a fait pendant le match aller, alors qu'il avait mis une gifle monumentale au Barça avec l'Inter l'année dernière et qu'étant donné l'effectif dont il dispose à Madrid, il a largement les moyens de faire autre chose contre Barcelone.
Je ne sais pas si ce qu'il fait en ce moment est calculé ou bien si il perd le contrôle, mais dire que c'est la fin est vraiment présomptueux. A mon avis ça n'est que le début, et l'attitude d'un certain nombre de joueurs catalans finira par se retourner contre eux.

Bref, pendant ce temps là, dans le nord de l'Angleterre, un mec est sur le point de remporter pour la énième fois un titre de champion, et prépare sans faire de bruit sa 4ème finale de C1.
Ce mec est un nihiliste, un anarchiste, un grand malade !
C'est génial !
Ça change un peu dans ce putain de monde tout lisse où on se caresse en regardant Messi et ses copains se faire des passes.
On est pas tous des Chrisitan Jeanpierre !

Le Barça gagnera, parce qu'ils jouent mieux au foot, mais à mon avis, un peu de bordel ça fait du bien! On allait pas non plus passer l'année à les congratuler sans les égratigner un peu, merde!

Un petit grain de sable dans cette machine bien huilée, bien perverse, corrompue et bedonnante qu'est l'UEFA, ça met un peu de sel dans la C1.




Et puis, franchement, qui est le plus cool, Dark Vador ou Luke Skywalker?
@4_2 : Princesse Léa ;-)

@General Delacroix : Je pense qu'il s'offusquait surtout car c'est l'arbitre qui à arbitrer la demi-finale aller contre l'Inter l'année passée, avec 1 but de milito sur HJ et un pénalty sur Alves non sifflé (Parce que Mourinho oublie souvent qu'il est aussi régulièrement avantagé par l'arbitre (pas seulement l'année passée contre le barça, demander à Chelsea en quart de finale, et à MU lorsqu'il était à porto.. mais ça, il a tout oublié forcèment).
De toutes facon quoiqu'on dise Mourhino reste la meilleur option possible si le Real veus battre le Barça. Si le real veus du "beau jeu" faut etre réaliste il ne gagnerons aucun trophé en Espagne contre ce Barca.
Tu peux jouer au foot sans pratiquer du "tres beau jeu". Regarde MU, c'est rarement magnifique, parfois chiant, mais au moins ça joue offensif quand même..
Retourne à Porto tu vomis sur mon club !!!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le trou normand des demies
0 25