Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le dangereux mercato de Porto

Un Comandante qui mène son bateau à la perfection. Un Hulk qui marque et laisse Jackson Martínez transformer un penalty au nom de la cohésion de groupe. Le tout pour une victoire 4-0 contre la teigneuse équipe de Guimarães à la clé. C'est beau, peut-être un peu trop même. Car derrière ce joli succès se cachent des problèmes que Porto se trimbale depuis la fin de saison dernière, et qui pourraient bien nuire aux dragons pour la suite du nouvel exercice en cours.

Modififié
« La moitié des titulaires veulent partir »

Le mercato est un moment excitant dans la vie d'une équipe, surtout quand il s'agit du FC Porto, fournisseur officiel de came de bonne qualité aux richissimes maîtres du football. C'est l'occasion pour le président portista de faire venir des nouvelles perles pour une bouchée de pain ou bien d'en vendre d'autres au prix fort. Ou alors les deux. En ce moment, les circonstances font que les champions du Portugal doivent se séparer de certains cadres. Ainsi, Álvaro Pereira vient de signer à l'Inter (10 millions d'euros + 5 de bonus) et Hulk est annoncé un peu partout dans le monde, pour ne citer qu'eux deux. Car d'après Vítor Pereira, « la moitié des titulaires veulent partir » . Rolando, Fernando, Moutinho et même le tout jeune James ont des envies d'ailleurs. De quoi faire chauffer les neurones de l'ami Pereira. D'un côté, se séparer de tous ces beaux noms permettrait à Pinto da Costa de rééquilibrer les comptes de son entreprise victime des mauvais résultats en C1 l'an passé, mais de l'autre, trop vendre serait synonyme de perte de compétitivité. La solution la plus logique serait d'en vendre certains et d'en garder d'autres. Sauf que cette fois, l'équation, si simple à résoudre en apparence, doit prendre en compte l'inconnue « motivation des stars » sur le long terme.

L'énigme Hulk

Capitaine et meilleur joueur de l'équipe depuis le départ de Falcao, Hulk est animé par une grande envie de départ. Ses interventions médiatiques laissant sous-entendre la recherche du « niveau au-dessus » se font de plus en plus nombreuses. Si ses compatriotes Danilo ou Alex Sandro disent le comprendre tout en essayant de le persuader de rester, il n'est pas sûr que le reste de ses coéquipiers perçoivent d'un bon œil l'attitude hautaine de leur capitaine, dont le brassard n'est quasiment plus légitime depuis le retour de Lucho González au bercail. Pour l'ambiance donc, mais aussi pour éviter de se retrouver avec un joueur impossible à mettre sur le banc et qui choisirait ses matchs - comme Deco en 2003-2004 - Vítor Pereira ferait bien de s'en séparer. Pinto da Costa aussi, car si la clause du Brésilien culmine à 100 millions d'euros, aucun club ne l'achètera à ce prix. Chelsea, destination privilégiée de l'Avenger, n'est même pas sûr de vouloir dépenser moitié moins pour le numéro 12 de Porto. Et plus les années vont passer, plus le prix risque de diminuer. À moins que les Portistas ne réalisent une campagne européenne pleine de succès. Mais le club n'a pas forcément le temps d'attendre un an pour régler ses problèmes budgétaires. Quoi qu'il arrive, garder Hulk serait risqué et contraire au credo du président : acheter à petit prix pour vendre cher. Il n'est et ne sera jamais question de garder des joueurs matures pour Porto. Le Portugal n'en a pas les moyens...


Fernando irremplaçable

D'autant plus que sur le terrain, Vítor Pereira a de quoi remplacer « O Incrivel » . Atsu, Varela, Kelvin et Iturbe sont autant d'ailiers talentueux aspirant à une place de titulaire en cas de départ de leur capitaine. À l'inverse, le milieu de terrain est un casse-tête pour les dirigeants du club. Modrić vendu, Tottenham pourrait bien se jeter sur João Moutinho dont le prix s'élève à 40 millions, soit 5 de plus que... Modrić. Problème : AVB ne dépensera jamais une telle somme, même s'il sait que Pinto da Costa n'est pas du genre à négocier au rabais. Du coup, il y a de fortes chances pour que l'international portugais reste chez les Azuis e brancos contre sa volonté. Le Sporting en a fait l'amère expérience auparavant, le Moutinho est capricieux et, lorsqu'il n'est pas content, il boude. Comme Hulk, le retenir n'arrangerait pas les choses, mais le laisser partir serait perçu comme un manque d'ambition, et ce même si, derrière, Steven Defour monte en puissance. Au final, le cas le plus épineux demeure celui de Fernando. Courtisé par l'Inter, le milieu défensif brésilien n'a aucun égal à Porto. À chaque fois qu'il se blesse ou est suspendu, Porto joue moins bien et peine à gagner. Heureux à Porto d'après son agent, il a le malheur d'être un homme de l'ombre dans un championnat qui a peu de visibilité. Son rêve de Coupe du monde 2014 pourrait donc bien s'envoler s'il venait à rester au Portugal. Les dragons connaissent une fin de mercato bien difficile…

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Paulo Bento débarqué de son club chinois 3 il y a 5 heures Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible