1. //
  2. //
  3. // Manchester United-Chelsea

Le culte de Kanté

Au cours de son histoire, la Premier League a connu plusieurs cerveaux silencieux, entre Paul Scholes, Scott Parker ou encore Xabi Alonso. Cette fois, le coup de foudre est pour N'Golo Kanté, révélation de la saison l'année dernière et confirmation de celle qui touche actuellement à sa fin. Une campagne qui pourrait lui caler une couronne sur le crâne pour la seconde fois consécutive, mais qui pourrait aussi le voir être désigné meilleur joueur du championnat d'Angleterre. Le tout derrière un concentré de discrétion et de destruction, une approche du jeu qui continue de diviser.

Modififié
Los Angeles, la fin du mois de juillet 2016. Puisqu’il n’a jamais su mentir, que ce soit en short ou en costume, Antonio Conte abat la carte de la franchise. Quelques heures plus tôt, celui qui a décidé pour la première fois de sa carrière de confronter ses idées à une autre culture, un autre football, a pour la première fois dirigé une séance d’entraînement avec N’Golo Kanté. Conte n’a pas besoin d’énormément de mots pour voir ses ordres être exécutés, un regard souvent suffit. « Avant d’arriver à Chelsea, je ne le connaissais pas beaucoup, lâche-t-il alors. Je pense que c’est un joueur qui ne parle pas énormément, mais qui se bat et qui a une grande volonté de travailler. Je lui ai expliqué ce que j’attends de lui sur le terrain, qu’il peut devenir un joueur important de Chelsea au milieu de terrain. Il vient d’arriver, il doit prendre confiance. Mais je suis heureux qu’il soit ici. Sa condition physique est fantastique. C’est un marathonien. » Mieux, ce qui frappe directement le nouveau coach des Blues est un visage. « Il sourit tout le temps. Ça, c’est fantastique. Lors des séances, il travaille beaucoup, mais avec le sourire. » En quelques semaines, le jeune international français deviendra à travers le verbe de Conte « un joueur fantastique, un mec fantastique et un partenaire fantastique » . Jusqu’à cet aveu lâché au début du mois de mars : « J’étais un joueur comme lui. C’est important d’avoir des joueurs comme ça si vous voulez gagner, des mecs qui n’ont pas uniquement du talent, mais des joueurs capables de courir pendant tout un match. Je pense qu’il est meilleur que moi, c’est même une certitude. » Voir Conte s'incliner n’est pas fréquent. Vient alors le temps des promesses. « Je n’essayerai jamais de l’arrêter. Je ne le ferai jamais, car je me rappelle que Giovanni Trapattoni a essayé de le faire avec moi en me demandant d’arrêter de trop courir à l’entraînement. Il me demandait alors de rentrer aux vestiaires. Et, je n’étais pas heureux. »

« Ça ne m’intéresse pas d’être la star du jeu »


N’Golo Kanté est définitivement entré dans cette catégorie rare des joueurs dont la principale valeur ajoutée est de faire gagner des matchs. Des mecs ni rapides ni supérieurs techniquement, mais qui sont pourtant invariablement indispensables. Xabi Alonso, Esteban Cambiasso, Thiago Motta ou Didier Deschamps hier. « Tout semble simple et facile avec lui, détaillait ce dernier il y a quelques mois au moment d’évoquer le cas Kanté. Pour avoir joué au même poste, je sais que ce n’est pas facile, mais N’Golo sait ce qu’il a à faire et il le fait toujours avec l’idée d’apporter une réponse positive pour l’équipe. » Quand il parle de son jeu, le petit format de Chelsea avance sur le même registre : « Ça ne m’intéresse pas d’être la star du jeu. Je joue simplement parce que c’est plus simple pour moi. C’est ça le haut niveau, sauf si on a des qualités exceptionnelles. » Entre le génie technique de Hazard, la vision panoramique de Fàbregas et le sablier qu’est Matić devant une défense imbibée à la notion de sacrifice, N’Golo Kanté est donc devenu un lien. Un beau lien, brutal et merveilleux, entre deux triangles. Un tiret, un témoin. Tout simplement car Kanté organise moins bien que Fàbregas, qu’il ne sait pas centrer comme Marcos Alonso et qu’il n’a pas le talent d’Eden Hazard. Mais, il est peut-être paradoxalement le meilleur d'entre eux aujourd’hui. Kanté souffre et souffrira toujours de ce qu’a pu connaître par exemple un Scholes dans un pays où l’entertainment est progressivement devenu la base de tout. Le voilà alors dans la peau de ses aînés, devenu ce milieu « qui ne brille pas nécessairement, mais qui contribue à ce que tout fonctionne correctement » comme Xabi Alonso aime raconter son football.

Le calque et la destruction


Ce qui fait la différence serait finalement caché ailleurs. En parlant d’Iniesta un jour, Juan Roman Riquelme avait pointé l’unicité du milieu espagnol ainsi : « On peut apprendre à taper dans le ballon, à contrôler la balle, mais pour être au courant de tout ce qui se passe sur le terrain, il faut être né avec ce savoir. » Après une victoire à West Ham avec Chelsea en mars, Eden Hazard est allé dans le même sens pour parler de son coéquipier français et expliquait alors qu'une fois sur le terrain, il avait parfois « l’impression de le voir en double. Une fois à gauche, une fois à droite... J’ai l’impression de jouer avec des jumeaux. » N’Golo Kanté se distingue par son activité plus que par sa vision, et l’aimer en est presque devenu naturel. Puis, le choc des cultures. La semaine dernière, l’international français s’est retrouvé au milieu des nommés pour le titre de meilleur joueur de Premier League aux côtés d’Eden Hazard, Harry Kane, Zlatan Ibrahimović, Romelu Lukaku et Alexis Sánchez. Depuis, de nombreuses voix se sont élevées pour louer la candidature du milieu tricolore alors que l’autre majorité lui a plutôt opposé l’excellente saison d’Hazard. Pour trancher le débat, le Belge n’aurait pas forcément pu mener la campagne extraordinaire qu’il traverse depuis l’été dernier sans Kanté. L’inverse n’est pas forcément vrai, mais si Chelsea est encore aujourd’hui leader de Premier League, c’est avant tout grâce à ce mélange des styles.



Joey Barton, lui, a préféré réduire Kanté à un « phénomène de mode » là où Barney Ronay, journaliste au Guardian, s’est prononcé pour un sacre de Hazard, dénonçant le « hipstérisme voulu » des partisans du milieu français. Deux écoles s’affrontent autour de l’idée de base qui veut que le football a été conçu pour construire plutôt que pour détruire. Hazard construit, dessine, fabrique. Kanté démolit, découpe et casse. L’un caresse là où l’autre boxe, mais les deux cohabitent pour porter au sommet un système complet, qui a besoin d’un mélange des genres pour gagner. Derrière cette question, c’est l’Angleterre elle-même qui est questionnée sur son football : sa culture épouse naturellement N’Golo Kanté, mais son championnat devenu progressivement un repère de jeunes créateurs lui préfère Eden Hazard. Derrière tout ça, c’est surtout Antonio Conte qui triomphe, car ces deux éléments se réunissent par une seule et même variable : l’effort et l’amour de l’effort. Ce Chelsea version 2016-17 roule avec cette essence et Kanté y est pour beaucoup. Un grand joueur se reconnaît avant tout lorsqu'il insuffle une mentalité à ses partenaires. Le football de Kanté est collectif, conjugué au pluriel et indispensable pour faire briller les artistes. Et il ne faut pas oublier qu’un but ne serait rien sans une passe.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Note : 1
"Kanté démolit, découpe et casse"

Vous grossissez sacrément le trait, on dirait que vous dressez le portrait de Cyril Roll...

Par ses récupérations hautes, sa qualité de passe et ses percées balle au pied, il est le premier à créer le déséquilibre. L'angle de l'article pour l'opposer en tout points à Hazard est trop réducteur je trouve.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -1
l'article appuie quand meme bien sur le fait que là où Hazard va créer, innover, tenter, Kanté va jouer simple et efficace. Ce qui est déjà plus juste que la phrase que tu cites..
1 réponse à ce commentaire.
C'est là qu'on retrouve sa ressemblance avec deux autres compatriotes, Didier Deschamps et Claude Makélélé. Sans ces deux joueurs pas forcément techniques ni resplendissants, Zidane n'aurait sûrement pas rayonné comme il l'a fait en EdF et en club (Juve pour l'un, Real pour l'autre). Zidane louait le fait qu'ils faisaient le ménage derrière lui ("démolir, découper et casser" leur va bien aussi), ce qui lui laissait tout loisir de construire, de jouer, de passer, de marquer.

J'ai l'impression que c'est un peu la même complémentarité qui anime Kanté et Hazard. Alors, il y a de grandes chances que le joueur de l'année soit le Belge, comme Zidane raflait les récompenses individuelles à son époque, mais ce sont des joueurs faits pour prendre la lumière et laisser les travailleurs de l'ombre de côté, mais l'histoire saura se souvenir d'eux finalement.

Et le football a prouvé que les plus grands créateurs avaient besoin de leur "destructeur" pour qu'ils n'aient pas à défendre et puissent produire leur jeu.
Tu entends quoi par ''pas forcément technique''?
Ben y'avait las vraiment de verticalité dans leur jeu meme si make etait bien plus technique que deschamps. Leur conservation du ballon n'etait pas exceptionnelle, mais niveau intelligence de jeu et anticipation ils etaient excellents. En 3 ou 4 secondes et 1 consigne balle au pied, la desh pouvait laisser le temps à son equipe de se replacer.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Deschamps compensait tout grâce à son cerveau et sa caisse mais balle au pied c'était plus que limité quoi.

Et il avait aussi pour lui d'être un chef de meute toujours consulté et écouté.
Cafu c'est une des premières fois où je te suis pas, Barton aussi d'ailleurs.

La technique c'est littéralement ce que tu sais faire avec le ballon.
Comme le dit Zanka plus bas c'est pas uniquement un porte-manteau ou autre grigri.
Une passe de 40 mètres c'est hyper technique, une remise en une touche, un contrôle, orienté ou non (domaine dans lequel Deschamps était époustouflant), pareil.

On a malheureusement tendance à croire qu'un mec est ''pas technique'' parce qu'il ne ''dribble pas''.
J'entrainais une équipe universitaire il y a quelques années et je me souviens qu'un Erasmus norvégien a débarqué aux sélections, entouré de mecs qui tentaient des roulettes et autres trucs minables pour impressionner les anciens.
Le mec s'est echauffé tranquille et a sorti un match parfait en numéro 5, pas un contrôle raté, pas une passe ratée, tout pris de la tête.
A la fin du match un des anciens vient me voir et me balance ''ouais il est bon mais je sais pas, il est pas super technique ''.
Putain invraisemblable.
Je le regarde incrédule et la je vous mon norvégien qui se met à enchaîner une série de jongles surréaliste devant tous mes Cristiano de pacotille.

Tout le monde a fermé sa gueule et le mec nous a fait une année splendide, mais je reste marqué par l'interprétation éronnée qu'on a du terme ''technique'' chez nous, et je considère qu'un gars qui balance un truc comme ''untel (Cavani au hasard) est pas technique '' ne comprend rien au sens de ce mot.
Ah mais je suis d'accord sur le fait que la technique n'est pas simplement sombrero et roulette, mais aussi controles, transversales et meme tacles glissés. Seulement make et desh n'etaient pas foncierement a l'aise avec la balle et preferaient surement la recuperer que la donner. Mais leur grande intelligence de jeu donnait d'autres dimensions a leur football. Ils etaient avant tous des joueurs qui rassuraient, notement zizou. Un mental de fer aussi. Donc la technique si elle ne s'accompagne pas du mental, elle ne sert a rien. Voir ben arfa et tant d'autres. Alors que le mental et l'intelligence tactique ont offert des carrieres immenses a des joueurs sommes toutes limités techniquement
Ce commentaire a été modifié.
A la limite pour Deschamps je peux comprendre même si je ne suis pas d'accord sur l'idée de ''techniquement limité''.

Pour le Make en revanche sa carrière ne commence pas au Celta, ou il est repositionné milieu def.

À Nantes il est pur relayeur et joue parfois même excentré, assez offensif, et pour le coup il porte beaucoup plus la balle, ce qui correspond à la définition communément admise, bien qu'erronée,ede ''joueur technique''.

En fait je pense que ces joueurs choisissent à un moment dans leur carrière de muter, de devenir des spécialistes, non pas de la prise de risque, mais de la gestion. Un entraîneur particulièrement clairvoyant peut parfois les y aider.
J'y vois plus une question de tempérament, peut être de modestie, une aspiration à l'excellence dans un aspect du jeu qui leur parle plus, qu'une limite technique, même si bien entendu cela ne veut pas dire qu'ils auraient pu faire du Zidane.
6 réponses à ce commentaire.
Note : 3
J'ai l'impression qu'il a 0.2 secondes d'avances sur tout le monde , il sait où et comment le ballon va rebondir , de quelle façon l'adversaire va le contrôler et où il compte faire la passe .C'est ce qu'il le rend aussi fort .

Au fait Kanté maîtrise le Tokitobachi de Hito .
Il a peut-être même le rasengan..
Hito de la luna ?

J'ai eu un week end difficile, désolé ...
Ça va Lamps, on a sûrement tous vu pire comme blague donc on t'excuse. (belle référence btw)
3 réponses à ce commentaire.
Note : 13
Il va peut être falloir un jour arrêter de réduire le talent à la manipulation du ballon...

Avoir du talent pour moi, c'est avoir une facilité que tout le monde n'a pas dans un ou plusieurs domaines.
Le football ce n'est pas que le ballon, c'est aussi l'utilisation de l'espace (la surface du terrain, les airs) et de ses capacités.

Si je vais plus vite que mon vis à vis j'ai le talent de la vitesse, si je peux assumer plus d'efforts que lui j'ai le talent de l'endurance, si je peux le dominer dans les airs et sur la pelouse j'ai le talent du dueliste, si je peux le dominer au marquage et anticiper tout ce qu'il fait j'ai le talent de la lecture, si je peux le gêner sur chaque touche de balle j'ai le talent de presseur, si je peux le battre avec mon habileté à manipuler la balle j'ai le talent du dribbleur, si je peux le battre avec ma panoplie de tirs et mon positionnement j'ai le talent du buteur, si je peux m'imposer par mon placement ma lecture mes appuis ma réactivité ma détente la force de mes bras j'ai le talent de gardien etc etc...

C'est çà la beauté du football, qu'on arrête d'enlever le talent aux joueurs pour le décerner uniquement à un compartiment du jeu!

On joue à un sport collectif je ne comprendrais jamais cette façon de voir le talent.
Hallelujah, j'avais l'impression de me farcir des analyses incroyablement réductrice (article et commentaires) depuis 5 minutes quand je suis tombé sur ton post.

Merci putain merci.
Note : 1
De rien, c'est important de temps en temps de rappeler çà parce qu'il y en a un peu marre de voir notre sport réduit à un compartiment de jeu.

A force de mettre en modèle le foot offensif on finit par exagérer et enfermer les joueurs dans des images qui ne correspondent pas à la réalité.

Un milieu défensif a besoin d'une bonne vision pour être bon, si Kanté est si souvent bien placé au press, à la récup' et pour recevoir des passes ce n'est pas parce qu'il court partout mais parce qu'il court BIEN, c'est à dire LA OU IL FAUT, et pour çà il faut une bonne VISION.

Ce n'est pas l'apanage des joueurs offensifs la vision, la vision çà ne s'arrête pas à la passe qui transperce la défense.

Pour la technique n'en parlons pas, la technique ne se limite pas au contrôle portemanteau, au stepover ou au rateau...la technique c'est aussi faire des interventions défensives propres, c'est faire des passes propres, c'est arriver à simplifier le jeu quand il y a de l'emballement, la technique c'est arriver à trouver le geste le plus utile sur une situation donnée..

Enfin voilà.
Note : 1
Mec tu m'as fait me rendre compte d'une chose : on pourrait faire un RPG sur le foot avec tous ces talents !
Je suis sérieux ça m'a vraiment donné envie en te lisant. :D
DixDier Super Niveau : DHR
* Jet de dés pour un 70 en talent de presseur * ... 97 ! Échec critique ... Ouh, le vilain tacle avec les deux pieds décollés qui vient fracasser la cheville adverse ! Carton rouge.
On a déjà un MJ les gars ! :D
Cafu crème Niveau : Ligue 2
T'as déjà ce petit côté rpg sur fifa ou autres. Tu peux rajouter des +1 vitesse, force ou autre à ton joueur.

En vrai ça s'appelle du dopage mais dans un jeu ça passe.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
+1 c'est parfaitement exprimé.
8 réponses à ce commentaire.
Ok Barton, merci pour l'analyse pointue.

Je ne supportais pas le joueur, mais le pseudo philosophe de mes deux c'est pas mieux.
Kanté est un excellent joueur mais pas du tout comparable à des joueurs comme Scholes ou Xabi Alonso car ces gars là organisait le jeu de leur équipe, ils avaient les clés du jeu, par leur qualité de passes, leur vista. Kanté n'est assurément pas ce type de joueur. Kanté ne fait pas le jeu ou du moins pas comme ça
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Faut pas croire il a vraiment une super qualité de passe, il tente juste beaucoup moins de passes "lasers" même si je pense qu'il en est/sera capable !
Je l'ai vu faire des dizaines de renversements très propres directement après un contrôle un peu dans le style Xabi/Scholes.

Il a peut-être pas la maîtrise du rythme de Xavi & Scholes & Pirlo mais il sait faire de super relances.
Il ne lui manque que la partie dicter le rythme de la partie, qu'il laisse volontiers à Hazard & Fabregas & Matic (quand il est pas dans un mauvais jour).

Aujourd'hui je vois aucun joueurs avec le cerveau d'un Scholes ou d'un Xavi (Pirlo et j'en passe), même Iniesta Busquets & cie ne savent pas alterner les rythmes & contrôler les matchs comme leurs "ancêtres". Et c'est tant mieux ça montre à quel point ces gars-là étaient exceptionnels.
Toni Kroos s'en rapproche pour moi mais sinon je dis pas que Kanté est un manche a la passe mais juste qu'il est une voire deux longueurs derrière les Scholes, Xabi and co dans ce registre
2 réponses à ce commentaire.
jaimelefootenmarchant Niveau : CFA2
La seule chose qui me dérange c'est comment un joueur champion avec son club et qualifié en Ldc peut choisir de partir renforcer un club rival...

Ils étaient les + forts, pourquoi partir??

Qui plus est pour ce club immonde qui malgré les dépenses extravagantes & les joueurs empilés n'a jamais pu se targuer de produire du beau jeu
Je suis pas du tout pour Chelsea mais ce que tu racontes sur eux c'est n'importe quoi. Même pas envie de donner des exemples mais je vais quand même te citer l'époque où le Mou faisait jouer son équipe, ça c'était du Chelsea qui envoyait du jeu.

Deuxièmement, Leicester n'a jamais été "les plus forts". Ils ont été champion sur un concours de circonstances qui doit autant à leur talent et leur travail qu'à la conjonction d'événements extérieurs (formes des gros, etc) et intérieurs (pic de forme des joueurs, etc). Rester à Leicester, c'était l'assurance de ne pas avoir de titre l'année d'après car ce n'est pas cohérent avec le calibre de l'équipe donc c'était juste se payer un kif de six matches de LdC, peut-être huit. Rejoindre un plus gros club dont le calibre permet de viser sur le long terme et non sur un exploit isolé des titres domestiques et européens était un choix intelligent et qui semble aujourd'hui payant. L'année prochaine Chelsea sera en LdC et pas pour faire de la figuration. Ça valait bien un an d'attente.
jaimelefootenmarchant Niveau : CFA2
Qu'un joueur change de club parce qu'il a fait le tour de l'institution, qu'il ne progresse plus, cherche un nouveau défi ou que le club est manifestement trop petit pourquoi pas, mais quand il s'agit de toujours céder aux sirènes de clubs trop riches ça me lasse

En France historiquement aucun club champion de France n'a jamais pu résister à l'appel du fric étranger, les plus belles épopées sont toujours restées sans lendemain parce que les clubs ont systématiquement été pillés de leurs meilleurs joueurs.

Là ils sont tous en train de baver sur l'effectif monégasque et on connait la fin de l'histoire, suffit juste de savoir quel requin aura sa part le premier

Pour revenir à Chelsea, ce club de fossoyeurs est devenu un club sans âme comme une majorité de clubs anglais, qu'un mec comme Drogba y ai fait sa carrière me fout les boules, de mm que Pogba à MU, ça n'a pas de sens.
2 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
RomsteakGary Niveau : CFA2
À la lecture d'un article sur Kanté, j'attendais justement ton commentaire.

C'est ton droit de préférer un joueur à un autre, et Herrera est un joueur avec ses qualités. Mais si tu commences à laisser les stats décider de qui est le meilleur, alors c'est aussi triste que de donner un ballon d'or au pichichi : c'est réducteur pour le football.

Les stats ne sont qu'un vecteur d'analyse, il faut les remettre dans le contexte des matchs et du jeu de l'équipe. Le personnes qui voient Kanté briller à son poste ne font appel qu'à leur yeux. Ce n'est pas très scientifique, mais c'est vivant.

En provenance de Caen, ce gars là impressionne en une seule année à Leicester, en maillon essentiel d'un club champion surprise. Il part à Chelsea direct sans confirmer quoi que ce soit et se réimpose aussi sec au milieu d'une équipe qui ne souffre aucune concurrence en championnat. Tu ne crois pas qu'il a quelque chose que Herrera n'a pas ?
Ce commentaire a été modifié.
Hölderlin Niveau : CFA2
Revenir avec ce jpg à chaque article sur Kanté c'est un running gag (qui probablement ne fait rire que moi mais en bon fan frustré de MU je troll comme je peux...) mais dans le fond je suis assez d'accord avec toi tkt.
Ce commentaire a été modifié 3 fois.
Hölderlin Niveau : CFA2
Cela dit, m'est-avis que si tu remplacais Kanté par Herrera ca ne changerait rien au classement actuel de Chelsea
RomsteakGary Niveau : CFA2
C'est possible. D'ailleurs ça remet en cause le principe de chercher à désigner le "meilleur" joueur. Dans un sport collectif, il faudrait prendre du recul sur les tactiques, l'adversité, l'apport des partenaires, la spécificité du poste, etc. Et c'est vrai que les stats simplifient le débat.

Dans le doute je préfère opter pour le symbole : qui symbolise le mieux la réussite de la meilleur équipe ? Bon là ça ne nous aide pas forcément.
4 réponses à ce commentaire.
Pap-i-rus Niveau : DHR
J'ai une question à tout les suiveurs assidus de la PL il est vraiment si fort que ça parce que à chaque fois que je l'ai vu jouer en bleu je l'ai vraiment pas trouvé transcendant et je regarde jamais la pl
Ce qui est intéressant avec Kante, c'est qu'il est l'illustration parfaite de la tension entre holisme et individualisme. Kante c'est pas la somme des parties : moins bon dans chaque registre, mais tellement harmonieux dans l'ensemble. Ça fait du bien à un football trop porté sur la statistique individuelle je trouve. Et ça met bien en lumière les divergences sur la notion de "collectif" entre conceptions française et anglo-saxonne.
Bon article mais pour qualifier Xabi Alonso et T.Motta de joueurs "pas supérieurs techniquement" faut avoir regarder leurs matchs les yeux fermés.
La technique c'est pas des passements de jambes inutiles et des coups du foulards qui partent en touche ^^

Ces mecs régnaient sur le milieu dans les matchs de plus niveau européen et pas parce qu'il couraient 15km par match.
Placer un besogneux très intelligent tactiquement comme Deschamps au milieu de ceux-ci, c'est osé, josé.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Et Barton nous prouve une fois de plus, si cela étant encore nécessaire pour certains, la pertinence et la puissance de ces "analyses" à la con.

Un "phénomène de mode" qui décroche deux titres de suite dans 2 équipes différentes, en étant à sa façon extrêmement décisif, cela devrait suffir à éviter l'outrance.

Enfin c'est Barton. Lui a été un phénomène de mode par contre. Une sorte de tektonik.
Hernan_Crespo Niveau : Loisir
Aha tellement vrai

Mais fais gaffe certains hipsters vont te sortir que c'était un super joueur trop intelligent pour le milieu du foot alors que c'est juste un enieme british de chiotte qui aura fait une carrière à son image
1 réponse à ce commentaire.
Romansochaux Niveau : Ligue 2
Note : 1
Je trouve aussi que c'est la comparaison avec Makélélé qui est la plus pertinente.
Motta et Alonso étaient des joueurs avant tout très techniques et physiquement très moyens sauf dans le domaine aérien (en tout cas ni l'un ni l'autre ne disposaient de l'explosivité et de l'endurance qui permet à Kanté de récupérer autant de ballons), ils compensaient par un vice et une méchanceté que n'a pas Kanté.

Kanté c'est la combinaison d'un physique hors-norme, à la fois extrêmement endurant, très puissant avec son petit corps râblé et d'une grande intelligence de placement ainsi que d'une totale humilité qui lui permet d'assurer les tâches les plus ingrates sans jamais surjouer.

Kanté néanmoins n'a brillé que dans des équipes qui préfèrent contrer que dominer le jeu, serait-il aussi utile à City par exemple, ce n'est pas certain. Son jeu s'est également distingué par le fait qu'il n'ait marché que par association, Matic ou Fabregas à Chelsea et Drinkwater à Leicester, soit une ligne de deux où en phase défensive, il est souvent plus haut que son binôme. Il n'est pas certain (et on l'a vu en équipe de France) que si il était vraiment positionné en 6, soit tout seul devant une défense il serait aussi performant. D'ailleurs à Caen, il jouait plutôt relayeur si je ne m'abuse.

C'est évidemment un très bon joueur mais qui n'a été utilisé que de façon optimale pour l'instant, il faudra voir s'il parvient à s'adapter à un système qui lui convient moins bien.
Gon_Freecss Niveau : Loisir
Quand je pense que Wenger lui a préféré Xhaka...
Pas de débat entre les joueurs ils ont chacun d'énormes qualités et brillent à leur poste
Le titre de meilleur joueur c'est juste pour les contrats publicitaires en fin de saison ça ne signifie rien
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4
À lire ensuite
Angers Di María