En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-ASSE

Le coup de Rabiot

Depuis le début de la saison, Adrien Rabiot est en train de prouver qu'il est l'homme sur qui Paris doit compter au milieu de terrain.

Modififié

Deux buts, deux passes décisives, des dribbles dans tous les sens, du spectacle en veux-tu en voilà... Neymar la superstar a monopolisé l’attention dimanche dernier contre Toulouse, et risque encore de le faire pendant bien des matchs cette saison. Pourtant, dans son ombre, un autre joueur a encore réalisé un match plein, à l’image de son énorme début de saison. Il s’agit d’Adrien Rabiot. D’ailleurs, il s’agit du Parisien qui a le plus donné de passes à Neymar (16) et, plus surprenant, qui en a également le plus reçu de sa part (10). Une énorme influence dans le jeu, une capacité à accélérer par le dribble ou par la passe, une activité constante et un but pour couronner le tout : la feuille de match d’Adrien Rabiot n’est pas mal du tout non plus. Depuis le début du championnat, si Neymar s’est logiquement imposé comme le leader de l’attaque parisienne, le patron du milieu, c’est bel et bien Adrien.

Matuidi en mieux


« Rabiot a beaucoup progressé la saison dernière. On a beaucoup travaillé avec lui. Il préfère évoluer en huit et on va faire en sorte qu’il joue plus dans cette position. » Unai Emery l’avait promis dans les colonnes de L’Équipe, et il a tenu cette promesse. Depuis le début de saison et le Trophée des champions contre Monaco, Adrien Rabiot est bel et bien aligné au poste où il se sent le plus à l’aise : celui de relayeur. Un poste qui lui permet – contrairement à celui de numéro six où il avait parfois du mal – d’exploiter le maximum de ses performances. Il gratte des ballons, est précis dans ses passes, est capable d’éliminer et surtout de se projeter vers l’avant.


Et ce dernier point est très important, puisque le milieu parisien jusque-là assigné à cette tâche, Blaise Matuidi, vient de partir pour la Juventus. Aux côtés de deux partenaires qui préfèrent rester bas comme Verratti et Motta, Rabiot est le seul capable d’évoluer dans un autre registre et plonger vers le but adverse comme le faisait Matuidi à la belle époque. À ce détail près qu’il ne le fait pas seulement sur le côté gauche, et qu'il le fait avec une qualité technique bien supérieure. Depuis quelque temps, Matuidi avait perdu sa surprenante capacité à marquer des buts. Adrien Rabiot peut et est en train de reprendre ce rôle de milieu de terrain buteur qui manquait tant au PSG.

La force tranquille


Débarrassé du Charo qui pouvait lui faire concurrence, Rabiot n’a aujourd’hui plus personne pour se dresser sur le chemin de sa progression. Si l’effectif parisien est bien fourni qualitativement et quantitativement, le milieu de terrain reste le point faible. Derrière la triplette titulaire, ni Christopher Nkunku, ni Giovanni Lo Celso, et encore moins Lorenzo Callegari ne semblent avoir les armes et l’expérience pour ne serait-ce que bousculer timidement la hiérarchie. Seul Javier Pastore pourrait venir faire bouger les choses, mais Unai Emery n’entend apparemment pas le faire évoluer un cran en dessous. En tout cas, pas de manière régulière.


Mais Adrien Rabiot n’est pas juste un titulaire qui n’a plus à avoir peur de sa place. Il est, pour l’instant, bien plus que ça. À 22 ans, il est le véritable boss du milieu parisien pour sa sixième saison en professionnel. Dimanche soir, Marco Verratti se faisait expulser dès la première mi-temps après avoir encore une fois livré une performance très décevante pour son standing. Thiago Motta, cramé, laissait sa place à la 68e minute après avoir assuré le strict minimum. Enfin, le strict maximum de ce que peut donner un joueur de 34 ans. Alors qu’Adrien Rabiot brillait pendant une heure et demie et s’amusait avec Neymar. Alors, après avoir conquis le milieu parisien, la suite logique semble être de s’imposer dans celui de Didier Deschamps.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88