1. //
  2. // 21e journée
  3. //
  4. // Évian TG

Modififié
0 7
Ce n’est que sa deuxième saison à l’OL, mais son taff fait l’unanimité. Rémi Garde a déjà remporté une Coupe de France et un Trophée des champions, puis terminé finaliste de la dernière Coupe de la Ligue. Pas mal pour un bleu.

Mais le coach des Gones reste en phase d’apprentissage du métier. Et l’amalgame entre les minots sortis du centre de formation et les cadres chevronnés n’est pas aisé à gérer. «  Un joueur qui a sept ans de L1 et de Ligue des champions aura toujours de l’avance dans mon esprit sur un jeune qui est là depuis un mois ou un an, a-t-il déclaré à L’Équipe. Je sais que les codes ont évolué et qu’il n’est plus question de demander à un jeune de descendre de la table de massage quand un ancien arrive. Mais le respect se gagne au travers des matchs et de la régularité. L’impatience des jeunes me fatigue, au même titre que la suffisance des anciens.  »

Débutant, certes, mais Rémi en a tout de même sous le capot.
RD
Modifié

A qui Garde fait-il référence quand il parle d'impatience et de suffisance ? Il y a plutôt l'air d'avoir une ambiance saine au sein de groupe. Alors même que ce mercato pourrait sérieusement pourrir l'atmosphère.

En tout cas, Garde est un type bien, doublé d'un entraîneur très prometteur. Peut-être pas un tacticien hors-pair (pourquoi s'obstine-t-il à jouer en 4-4-2 alors que ça ne marche pas à l'OL ?) mais un sacré meneur d'hommes, capable d'insuffler un état d'esprit positif à tout un groupe. Ce qui n'est pas si facile.

Puel, c'était plutôt l'inverse. Un très bon tacticien, capable de faire déjouer le Real de Pellegrini (qui, soit dit en passant, était une putain d'armada, bien plus belle à voir jouer que la version Mourinho) mais a contrario trop rigide pour souder son groupe.
La Juve serait d'accord avec Llorente Wembley bientôt renommé ?
0 7