Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan 2015-2016

Le conseil de classe de la Ligue 1

Ça y est, l'année est terminée. Il est l'heure de distribuer les bons et les mauvais points. Dans cette classe homogène, certains éléments sortent du lot, vers le haut, ou vers le bas.

Modififié

Ils ont les félicitations


Paris Saint-Germain : Le PSG a tout simplement roulé sur ses camarades. En même temps, avec les cours du soir au montant exorbitant, payés par ses parents adoptifs, Paris avait plutôt intérêt à fournir des résultats satisfaisants. Mais avec ce 18,5 de moyenne, il a cassé tous les records. Il va falloir cependant faire quelques efforts supplémentaires pour passer en classe européenne, de plus en plus exigeante.

Olympique lyonnais : Après un premier trimestre catastrophique, on a eu un peu peur pour l'OL. Heureusement, après une sacrée remontée de bretelles de pépé Jean-Michel, il a su se remettre dans le droit chemin et a tout fait pour terminer l'année en beauté. Il faut dire que l'environnement de travail est idéal depuis quelques mois. L'année prochaine, il va falloir confirmer cette bonne impression.

OGC Nice : Assurément la belle surprise de cette année. En plus d'avoir fourni de très bons résultats, le petit Aiglon a mis un point d'honneur à rendre des copies soignées, propres, et très agréables à lire. Et ça, ça fait du bien à n'importe quel professeur. Parfois, Nice a même livré quelques éclairs de génie en s'appuyant sur son principal atout : Hatem Ben Arfa.

Lille OSC : Comme son copain de classe, l'Olympique lyonnais, Lille nous a un peu fait peur en début d'année. Les intentions y étaient, mais il manquait toujours quelque chose pour décrocher de bonnes notes. Et puis, l'Oncle Fred est venu donner un gros coup de main. Fort de son expérience dans l'Education nationale, il a donné les bons ingrédients à l'élève lillois, qui a terminé l'année de la meilleure des manières.

Les notes des champions

Ils ont les encouragements


SM Caen : Mine de rien, Caen a fait son année tranquillement, dans son coin sans faire de bruit. Un élève discret, mais très efficace. S'il pouvait se transformer en élément moteur de la classe, ce serait appréciable. Mais attention à l'année prochaine, sa marge est tout de même encore faible.

AS Monaco : Ce qui est embêtant avec l'élève monégasque, c'est qu'on de ne peut rien lui dire, car il a toujours des résultats plus que honorables à la fin de l'année. Mais c'est très frustrant, car il n'exploite pas du tout ses capacités. On attend plus de lui. Et sans rire, la présentation de ses copies, c'est du foutage de gueule.

Stade rennais : Une année en dents de scie, comme d'habitude. Un premier trimestre raté, un deuxième très convaincant, et un troisième totalement manqué. Comme tous les ans, les résultats de l'élève rennais sont beaucoup trop irréguliers. Et le problème, c'est que maintenant plus personne ne le croit quand il dit qu'il va faire des efforts l'année suivante. À un moment, la direction va sévir.

SCO Angers : Pour sa première année dans le collège le plus huppé du pays, Angers a fait très bonne impression. Même si ce n'est pas l'élève le plus talentueux de la promotion, il a su faire d'abnégation, et de courage. Très travailleur, le SCO a parfaitement su combler ses lacunes pour devenir un des meilleurs éléments de la classe. À confirmer.

SC Bastia : Cette année, Bastia a su faire oublier sa réputation d'élève perturbateur de la classe, pour se consacrer à ses études. De bons, voire très bons résultats, comparés à d'habitude, et une bonne moyenne générale. Il en serait presque devenu un peu trop lisse, finalement.

Toulouse FC : Le Téfécé fait partie de ces élèves attachants qu'on a envie de pousser un peu au cul pour qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes. La dernière interrogation de l'année était décisive : s'il échouait, c'était le redoublement assuré. Dos au mur, Toulouse a su prouver qu'il méritait sa place dans la classe. Ces encouragements, que certains jugeront exagérés, c'est pour lui donner envie de faire bien mieux l'année prochaine.

Ils prennent un avertissement de travail


Girondins de Bordeaux : En sa faveur, l'élève bordelais a su se relever, même s'il a pris un nombre incalculable de cartons tout au long de l'année. En sa défaveur, la liste des reproches est un peu plus longue. Irrégulier, bavard, dissipé, de mauvaise humeur, pas soigné… Une année à oublier.

AS Saint-Étienne : Certes, Saint-Étienne détient la sixième meilleure moyenne de la classe. Mais Saint-Étienne ne progresse plus. Pire, Saint-Étienne semble avoir régressé cette année. Alors, c'est vrai, ses petits problèmes de santé ont peut-être un peu joué. Mais il va falloir se ressaisir. Autrefois dans les meilleurs, attention à ne pas redevenir un élève banal.

Montpellier HSC : On s'est posé quelques questions en début d'année, mais finalement, Montpellier a su redresser la barre sans paniquer tout au long de l'année. En progrès constant cette année, l'élève montpelliérain a su garder confiance. Attention cependant, un manque de travail pourrait être dangereux.

FC Nantes : Ce dernier trimestre est inacceptable ! Après ses deux premiers trimestres qui lui ont assuré de passer en classe supérieure, l'élève Nantais s'est totalement relâché. Le tout en rendant des copies illisibles.


FC Lorient : Cela fait quelques années que Lorient se repose sur ses acquis. Sa syntaxe est toujours très fluide et ses rédactions agréables à lire, et pourtant, le résultat est toujours mitigé. Un élève beaucoup trop discret qui se laisse aller au fond de la classe. Trop rêveur.

EAG Guingamp : Le travail de groupe qu'a rendu Guingamp avec son camarade marseillais reste encore en travers de la gorge de pas mal de professeurs. Ce devoir à lui tout seul mérite un sérieux avertissement, même s'il s'est sûrement laissé influencer par son ami un peu turbulent.

Dernier avertissement avant exclusion


Olympique de Marseille : Les graves problèmes de famille de l'OM ne nous regardent pas. Malgré tout cela, un élève comme Marseille n'a pas le droit de se trouer pendant une année entière. C'est bien simple, il n'y a rien de bon à en tirer. Et vu l'été agité qu'il risque de passer, on a très peur que l'année prochaine soit le même calvaire. À un moment de l'année, on a même pensé au redoublement ! Réveillez-vous ! Et faites des cahiers de vacances.

Ils redoublent


Gazélec Ajaccio : Au début de l'année, malgré de sérieuses lacunes, on a cru qu'il allait s'en sortir. Et à vrai dire, ça nous aurait fait plaisir. Mais force est de constater que la bonne volonté ne suffit pas toujours. Bon vent.

Stade de Reims : Cela faisait pas mal d'années que Reims échappait de peu au redoublement. Et forcément, au bout d'un moment, ça allait finir par craquer. C'est pour cette année, et il n'y a rien de plus logique finalement.

Réorientation en CAP couture


Troyes : Clairement, et c'est malheureux parce qu'on l'aime bien, mais l'élève troyen n'a pas sa place dans cette classe. Complètement largué du début à la fin, son 5 de moyenne générale passe très mal. Plus qu'un redoublement, l'ESTAC va devoir trouver sa voie ailleurs que dans ce collège.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 3 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 21 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais