Le compte à régler de Van Gaal

0 0
Louis Van Gaal est un homme revanchard. Et il le sait, la vengeance est un plat qui se mange froid. Même tiède, ça va.



Or, quand l'entraîneur du Bayern Munich a vu que le tirage au sort lui offrait l'Inter Milan sur un plateau en huitièmes de finale, il a souri. La finale de Madrid, il l'a toujours en travers de la gorge. Milito et l'Inter lui avaient fait mal. Il rêve de leur rendre la pareille. « Je pense que le tirage a été plutôt favorable, car nous avons un compte à régler avec l'Inter. Tous les joueurs qui ont joué la finale de Madrid en mai sont encore au Bayern. Eux aussi veulent prendre leur revanche » a-t-il déclaré à chaud, juste après le tirage.



Le coach, sévèrement critiqué depuis le début de la saison pour les résultats en demi-teinte des Bavarois, a également admis « qu'à ce niveau-là, tous les adversaires étaient dangereux » . Mais l'Inter un peu plus que le Shakhtar, non ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Allegri satisfait du tirage
0 0