Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le collectif « SOS Ligue 2 » joue l’apaisement

Modififié
Depuis le début de la saison, un vent de révolte souffle dans les tribunes de Ligue 2, porté essentiellement par les Ultras. Ces derniers se dressent contre les horaires des rencontres (18h30) et surtout beIN Sport qui selon eux les a imposés à la Ligue (qui le dément de manière pour le moins gênée).

Pour les supporters, il s'agit bel et bien de la mort du foot populaire in situ en faveur du télespectateur hypothétique devant sa box. Avec de solides arguments en retour, notamment sur l’indéniable baisse de fréquentation dans les stades.

Le « collectif SOS Ligue 2 » a donc rencontré hier la LFP et son président Frédrédic Thiriez, grand fan de l’arrivée d’Al Jazeera sur le marché des droits télés, de représentants de certains clubs et de l’UNFP et du syndicat des joueurs.

Seul beIN Sport boudait, apparemment excédé par des banderoles jugées trop critiques à son égard. Apparemment, cela se révéla une stratégie payante, puisque Romain Gaudin, porte-parole du collectif, promet que d’ici janvier et une nouvelle réunion avec la Ligue, plus d’éventuelles évolutions positives, « il n'y aura plus de banderoles nominatives contre beIN Sport » . Cette exigence émanerait directement du président de la LFP.


Alors volonté d’apaisement ou juste perception du véritable rapport de force dans le foot français ?

NKM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17