1. //
  2. // 25e journée
  3. // AS Roma/Juventus (1-1)

Le cœur de la Roma ne suffit pas

Pas de vainqueur au stadio Olimpico. La Roma, qui s'est réveillée trop tard, n'a pu faire mieux qu'un match nul face à la Juventus (1-1). Keita a répondu à Tévez. Au classement, les Bianconeri conservent leurs neuf points d'avance. Adieu Scudetto, Rudi ?

Modififié
46 34

AS Rome - Juve
(1-1)

S. Keita (78') pour AS Rome , C. Tévez (64') pour Juventus Turin.


Après le match aller, perdu 3-2, Rudi Garcia en était persuadé : sa Roma allait gagner le Scudetto. Après le match retour, terminé sur le score de 1-1, le coach français en a désormais la certitude : sa Roma ne gagnera pas le Scudetto. Non, les Giallorossi avaient ce soir une dernière chance de recoller à une Juventus distante de neuf points. Ils ne l'ont pas saisie. Dominée pendant une bonne partie de la rencontre par une Juve calculatrice et experte des contres, la Roma n'a finalement commencé à jouer qu'après l'ouverture du score de Carlo Tévez (et les sorties de Totti et De Rossi, coïncidence ?). Comme s'il avait fallu attendre d'être dos au mur pour jouer libérés. L'égalisation tardive de Keita aura simplement offert un quart d'heure de frissons au stadio Olimpico. Mais c'est tout. Cette Roma-là n'a pas encore l'étoffe d'un champion d'Italie, et Rudi Garcia en a eu la preuve ce soir. Le nul arrange évidemment plus la Juventus, qui conserve donc ses neuf points d'avance en tête du classement. On peut même parler de dix points, puisque les Turinois seraient devant en cas d'égalité, grâce à une différence de buts particulière favorable. Le Scudetto n'est évidemment pas encore dans la poche des Turinois (il reste 13 journées, c'est long), mais disons que ce soir, ils en ont au moins croqué une bonne moitié.

On s'ennuie, messieurs


Ambiance des grands soirs au stadio Olimpico. L'enceinte est presque pleine, et les bombes agricoles sont de sortie. Pogba, Pirlo, Barzagli, Maicon, Strootman, Castán : telle est la liste (non exhaustive) des absents au coup d'envoi. Peu importe : les joueurs présents sont bien déterminés à les faire oublier. Le problème, c'est que rapidement, dans cette rencontre, l'enjeu va prendre le pas sur le spectacle. De l'intensité, oui. De l'agressivité, oui. De l'implication, oui aussi. Mais des occasions franches ? Bah, non. Pas une seule. Les Romains, très en dessous techniquement de leurs adversaires du soir, ne vont tout simplement pas tirer une seule fois vers les cages de Gianluigi Buffon. Les Bianconeri, eux, se procurent trois semblants d'occasions : une frappe de Morata non cadrée, un sauvetage de Manolas à deux doigts de marquer contre son camp en dégageant en corner, et un tir de Tévez contré qui termine lui aussi en corner. Pour le reste, c'est pratiquement tout. Des fautes (jaunes pour Torosidis, De Rossi et Évra), une Juventus qui domine, mais qui se contente de maîtriser son adversaire et de procéder en contre, et une Roma tout simplement incapable de faire bouger le bloc turinois. Une telle physionomie ne peut qu'accoucher d'un 0-0 à la pause. Vite, autre chose !

Tévez magique, Keita dernier à se rendre


Autre chose ? Non, on repart sur les mêmes bases. Une Juve qui attend, qui analyse et qui place des flèches. Et la première est à deux doigts de transpercer les cœurs romains. Vidal s'échappe, mais sa frappe du gauche frôle le montant de De Sanctis. Cette occasion galvanise encore un peu plus les joueurs d'Allegri, qui font monter petit à petit leur bloc équipe. La Roma n'y est pas, et elle y est encore moins à la 62e minute, celle qui change tout. Torosidis, déjà averti, commet une faute sur Vidal à l'entrée de la surface. Deuxième biscotte, rouge, douche anticipée. Sur le coup franc qui suit, Carlos Tévez offre le plus bel hommage qui soit à Maître Pirlo : un bijou enveloppé au-dessus du mur qui vient mourir dans la lucarne de De Sanctis. 1-0. La tronche dépitée de Totti après cette ouverture du score en dit long sur l'impuissance des Romanisti ce soir. Rudi Garcia tente de remuer son monde en faisant sortir les deux idoles, Totti et De Rossi, pour faire entrer Iturbe et Nainggolan. Et l'entrée de l'Argentin va immédiatement porter ses fruits. Sur sa première accélération, l'ancien de Porto oblige Chiellini à la faute. Florenzi dépose alors le ballon sur le crâne de Seydou Keita, qui remet les deux équipes à égalité. L'horloge affiche alors la 78e minute, et c'est parti pour un quart d'heure de folie.

Haranguée par son public, la Roma, revenue de nulle part, se met à y croire. Iturbe, encore lui, décoche un pointard après une superbe feinte de frappe. À côté. Réponse de la Juve sur une contre-attaque de Coman, tout juste entré en jeu. Interceptée. Minutes de tension sur les deux bancs de touche. Totti bouffe sa bouteille d'eau, Allegri se ronge les ongles. Les minutes s'égrènent. Il n'y en aura que trois en plus. Pas suffisant pour que la Roma s'offre un dernier frisson. C'est même Coman qui se procure la dernière occasion, avant d'être signalé en position de hors-jeu. Trois coups de sifflet retentissent dans le stadio Olimpico. Trois coups de sifflet quasiment synonymes de Scudetto pour la Juve, qui repart invaincue de là où elle ne s'était pas donnée le droit de perdre. La Roma, de toute façon, au vu de ce qu'elle a montré pendant une grande partie du match, ne méritait pas mieux. À défaut de regarder devant lui, Rudi Garcia va désormais devoir regarder dans son rétroviseur.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Donc c'est çà le choc de série cette affiche que toute l'Italie attendais la juve triple championne face à son challenger. Une frappe cadré pour la juve trois pour la roma un match d'une affligeante nullité  sauvé par un arbitrage disons italien... Cette équipe de la  roma mais quelle faiblesse pas une seule occasion ou même une situation dangereuse, avant le rouge techniquement faible tactiquement nul mais avec de l'orgueil oui je parle du deuxième du championnat d'Italie pas d'evian TG.
Et bien sûr face à cette faiblesse la juve ne nous a pas offert une démonstration équivalente à celle que le Bayern nous avait offert face à cette même équipe.
Non la juve nous a offert une diarrhée footballistique made in Italie  je betonne et je joue en contre non je parle pas de Lille mais du triple champion d'Italie en titre.
Après avoir vu la démonstration de Dortmund face à Schalke j'ai de plus en plus peur pour le dernier représentant de série A en ligue des champions.
Quelqu'un a osé parler de déclin?
Match très intéressant a suivre. Bonne pub pour la Serie A que je regarde par ailleurs rarement.
Barry Allen Niveau : CFA2
La Juve avait tellement bien maitrisé le match tactiquement jusqu'à la 70e qu'un final c'est deux points bêtement perdus.

Contre le Bvb faudra absolument pas se relâcher comme après le but de Tevez.
georgesleserpent Niveau : Loisir
En tout cas je ne félicite pas Torotsidis, qui avec son combo faute+carton rouge a niqué à lui tout seul tous les propos qu'on avait fait sur le live...
M'six au lard Niveau : District
Message posté par russell westbrick
Donc c'est çà le choc de série cette affiche que toute l'Italie attendais la juve triple championne face à son challenger. Une frappe cadré pour la juve trois pour la roma un match d'une affligeante nullité  sauvé par un arbitrage disons italien... Cette équipe de la  roma mais quelle faiblesse pas une seule occasion ou même une situation dangereuse, avant le rouge techniquement faible tactiquement nul mais avec de l'orgueil oui je parle du deuxième du championnat d'Italie pas d'evian TG.
Et bien sûr face à cette faiblesse la juve ne nous a pas offert une démonstration équivalente à celle que le Bayern nous avait offert face à cette même équipe.
Non la juve nous a offert une diarrhée footballistique made in Italie  je betonne et je joue en contre non je parle pas de Lille mais du triple champion d'Italie en titre.
Après avoir vu la démonstration de Dortmund face à Schalke j'ai de plus en plus peur pour le dernier représentant de série A en ligue des champions.
Quelqu'un a osé parler de déclin?



Ca m'étonnerait même pas que tu aies loupé la belle fin de match pour préparer ton commentaire et le poster en premier
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Message posté par russell westbrick
Donc c'est çà le choc de série cette affiche que toute l'Italie attendais la juve triple championne face à son challenger. Une frappe cadré pour la juve trois pour la roma un match d'une affligeante nullité  sauvé par un arbitrage disons italien... Cette équipe de la  roma mais quelle faiblesse pas une seule occasion ou même une situation dangereuse, avant le rouge techniquement faible tactiquement nul mais avec de l'orgueil oui je parle du deuxième du championnat d'Italie pas d'evian TG.
Et bien sûr face à cette faiblesse la juve ne nous a pas offert une démonstration équivalente à celle que le Bayern nous avait offert face à cette même équipe.
Non la juve nous a offert une diarrhée footballistique made in Italie  je betonne et je joue en contre non je parle pas de Lille mais du triple champion d'Italie en titre.
Après avoir vu la démonstration de Dortmund face à Schalke j'ai de plus en plus peur pour le dernier représentant de série A en ligue des champions.
Quelqu'un a osé parler de déclin?


Mec sérieux, tes commentaires écrits sur Word et mis au chaud pour pouvoir commenter dès que l'article sortira, combinés à ta phrase de fin toute pourrie rabâchée mille fois...

Va t'acheter une vie.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
La première periode j'ai cru voir la 3 ème mi temps de Monaco-Paris...

La seconde etait partie pour etre pareil avec coups de savates et aucun jeu et puis le but a changé le fil du match et la fin fut bien plus plaisante.

La Juve est tellement supérieur que je me demande quel joueur de la Roma aurait sa place dans l'effectif turinois. Mais cette saison la Juve arrête de jouer des qu'elle mène 1-0 la plupart du temps.

Tres bon arbitrage calme bien que cette petite merde de De Rossi aurait bien mérité de ne pas rester sur le terrain au regard de son match, aussi inutile dans le jeu que voilent gratuitement.
C'est presque une défaite pour la Roma ce soir, tellement ils ont été inoffensifs, psychologiquement ils sont morts pour le titre.
Match tout en maitrise côté Juve, on aurait aimer plus de piquant en attaque, Vidal n'a encore pas su faire le job pour lier le milieu à l'attaque, surtout en l'absence de Pirlo & Pogba.
Mais on sent bien que côté Juve on s'est pas fait peur.

L'égalisation est vraiment chanceuse, autrement il n'y aurait rien eu côté Roma, on aurait dit Arsenal contre Manchester à l'époque où Evra avait sortie sa fameuse pique des hommes contre des enfants..
Loin de moi l'idée de vanner gratuitement, mais les romains ne doivent pas être fiers ce soir, la réaction d'orgueil à 1-1 en est presque anecdotique.

Vivement le retour des Milan, le championnat Italien en a besoin.
floyd pink Niveau : CFA
Quelle coup franc de Carlos !
Sans être pointilleux par contre, c'est une bonne blague comme le ballon était pas du tout placé à l'endroit de la faute, là il s'est juste mis le ballon au meilleur endroit, assez dingue que l'arbitre fasse pas attention à ça.

D'ailleurs l'arbitre était perdu complet, et on a surtout senti que son caleçon était le grand perdant du match.
M'six au lard Niveau : District
Sinon match sympa mais assez bloqué, côté Roma j'ai adoré Manolas, ce mec monte en puissance façon Benatia l'année dernière. Un regret, Nainggolan pas titulaire.

Clairement, il manque à la Roma un 9 qui pèse devant car Totti ne peut pas à la fois être devant et créer le jeu (ce qu'il doit clairement faire, a fortiori en l'absence du régulateur Strootman).
J'aimerais tellement un transfert de Jovetic... m'enfin en attendant voyons comment Doumbia s'adaptera, il peut envoyer celui là.

Sinon pour la Juve, ben une équipe clairement solide avec beaucoup plus de certitudes que la Roma et ça c'est vu.

Fait chier, tant pis Totti aura son scudetto l'année prochaine à 39 ans !
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
Dommage que la Roma n'a pas mis ses couilles sur la table dés le début, c'était évident qu'avec le retour du 3-5-2 que la Juve allait attendre la Roma bas tranquillement pour les contrer (et qu'est ce que Tevez est énorme pour mener les contres), aligner Keita et De Rossi ensemble n'était pas l'idée du siècle pour Rudy, il avait besoin d'un Nainggolan pour se projeter entre les lignes (trés serrés) des bianconeris et aider Pjanic (qui lui était éclipsé jusqu'au changements).

La défense romaine était bonne, Manolas est monumental, c'est surtout Gervinho que je trouve mauvais, il a tout raté, ne provoque pas assez, multiplie les touches de balle inutiles, Iturbe et surtout Florenzi ont fait beaucoup de bien en rentrant mais il manquait un truc à l'équipe pour gagner (ne pas oublier qu'ils étaient à 10 quand même).

Côté Juve ils l'ont joué classique sans se forcer avec un bloc bàs et des lignes serrés, et un Tevez toujours aussi bon, je trouve dommage ces 9 points d'avance avant la rencontre qui ont fait que la Juve joue le nul, mais c'était de toute façon aux romains de chauffer le match.
Coaching défaillant du sergent Garcia au départ à se demander ce qu'il voulait démontrer : Totti est cuit et De Rossi ne fait plus que des fautes grossières (la faute par derrière au bout de 20 secondes peut faire rouge chez d'autres arbitres). On ne peut décidément pas être et avoir été et les rentrées d'Iturbe et de Florenzi a fait beaucoup de bien en amenant vitesse et verticalité.
Car pendant 70 minutes, la Juve a fait absolument ce qu'elle a voulu, avec un très bon Caceres et un excellentissime Tevez (quel joueur) et quand on joue au rythme de la Juve, ben ouais c'est un peu chiant mais ça fait souvent 3 points. Heureusement pour la Roma que les contres ont été souvent gâchés par cette quiche de Liechsteiner alors qu'Evra a été très correct.
A noter que l'arbitre aka le sosie rital de Stéphane Pichot a complètement perdu pied dans le dernier quart d'heure en ne sifflant absolument plus rien en faveur de la Juve(faute grossière sur Evra de je ne sais plus qui pas sifflée par exemple).
Pas le match de l'année non mais pas la bouse que certains ici voudraient décrire. Cela dit ça va être chaud pour le fessier juventino à Dortmund parce que s'ils n'arrivent pas à arrêter Iturbe et Gervinho, que cela va t'il donner contre Reus, Mikhtaryan, Aubame, Kuba et consorts (ouais j'ai vu Dortmund/Schalke...)
Je ris quand je lis certains commentaires. Que la Roma ait mal joué, certes. Mais venez pas dire que la Juve a maîtrise son match, a bien joué etc. C'était vide, moche à regarder et en tout cas pas digne d'un champion d'Italie. Au final une seule action dangereuse; le but et c'est tout. Ce soir la Juve a joue au (faible) niveau actuel de la Roma.
Message posté par russell westbrick
Donc c'est çà le choc de série cette affiche que toute l'Italie attendais la juve triple championne face à son challenger. Une frappe cadré pour la juve trois pour la roma un match d'une affligeante nullité  sauvé par un arbitrage disons italien... Cette équipe de la  roma mais quelle faiblesse pas une seule occasion ou même une situation dangereuse, avant le rouge techniquement faible tactiquement nul mais avec de l'orgueil oui je parle du deuxième du championnat d'Italie pas d'evian TG.
Et bien sûr face à cette faiblesse la juve ne nous a pas offert une démonstration équivalente à celle que le Bayern nous avait offert face à cette même équipe.
Non la juve nous a offert une diarrhée footballistique made in Italie  je betonne et je joue en contre non je parle pas de Lille mais du triple champion d'Italie en titre.
Après avoir vu la démonstration de Dortmund face à Schalke j'ai de plus en plus peur pour le dernier représentant de série A en ligue des champions.
Quelqu'un a osé parler de déclin?




pourquoi toi qui défend la ligue 1 tu parles du " choc psg/monaco hier de cette purge ? roma/juventus à coté c'était du caviar beluga gros rageux critique critique les italiens sont à 10 points de nous à l'indice uefa et ça va etre de pire en pire après leurs perfs en europa league on a 2 coupe d'europe en 100 ans de football et tu oses critiquer un monument du football
Barry Allen Niveau : CFA2
Message posté par totti10
Je ris quand je lis certains commentaires. Que la Roma ait mal joué, certes. Mais venez pas dire que la Juve a maîtrise son match, a bien joué etc. C'était vide, moche à regarder et en tout cas pas digne d'un champion d'Italie. Au final une seule action dangereuse; le but et c'est tout. Ce soir la Juve a joue au (faible) niveau actuel de la Roma.


La Juve a obtenu ce qu'elle était venue chercher: un résultat.

C'est pas elle qui était à domicile, qui avait un retard de 9 points au coup d'envoi et qui a balancé des punchlines encore et toujours.

Une saison ça se gère et jeudi y'a la demi contre la Fio.

En plus c'est faux, y'a le but mais aussi la frappe de Vidal qui rase le poteau et le presque csc de Manolas.
Alors oui c'était pas un récital mais le travail est fait.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
La Juve n'a pas réussi à arrêter Iturbe et Gervinho ?
Je crois qu'ils auraient pu jouer encore 1 match complet sans jamais réussir à les perturber un tant soi peu.

La Juve en marchant, la Roma sans idées, sans fond de jeu et sans grand joueur.

La Juve fait en Serie A ce que devrait faire le PSG, elle écrase la concurrence tellement elle est meilleure.
hamma clubiste Niveau : Loisir
Message posté par totti10
Je ris quand je lis certains commentaires. Que la Roma ait mal joué, certes. Mais venez pas dire que la Juve a maîtrise son match, a bien joué etc. C'était vide, moche à regarder et en tout cas pas digne d'un champion d'Italie. Au final une seule action dangereuse; le but et c'est tout. Ce soir la Juve a joue au (faible) niveau actuel de la Roma.


La Juve a mis un plan de match qui a marché à 90%, il faut pas éviter d'etre un moche champion d'Italie, mais il faut chercher à etre un champion d'Italie tout court, et le résultat de ce soir va dans le sens de cet objectif l'ami :)
declaubianco Niveau : CFA2
totti, quand tu as 9 points d'avance, que tu sors d'un match de ligue des champions 6 jours plus tôt, que tu as 4 joueurs sur le flanc (Pirlo,Pogba,Barzagli,Asamoah), que tu joue 3 jours plus tard, tes bien obligé de gérer même s'il y a en face la roma.

J'ai plus vu un non match de la roma, du moins jusqu'à la 70ème minutes.
Ce que je retiens c'est que la Roma pendant 70 minutes avait plus peur de perdre qu'envie de gagner. Et qu'encore une fois Garcia s'est fait bouffer tactiquement. Par Allegri hein. Pas par Mourinho.
Et qu'après le match il cherche des excuses, encore.
Cet entraîneur est une limite à la croissance de la Roma.
On a donc déjà 3 championnats torchés le 2 Mars. (Allemagne, Italie et Angleterre où personne n'a la constance pour aller chercher Chelsea -et surtout pas ces tocards de City)
De mieux en mieux ...

Sinon, moi j'ai trouvé le match chiant perso. Après, c'est logique et compréhensible ceci dit vu que la Juve est venue chercher son nul pour clore les débats et ajouter un 4ème championnat de rang, donc bien joué.
A voir ce que ça peut donner en C1 maintenant parce que ça ferait quoi qu'on en dise tâche de sortir en 8ème contre un jusqu'ici tout petit Dortmund (à part 2-3 matchs de poule, c'est vraiment pas magique le BVB cette année entre poisse, blessures et jeu collectif perdu).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
46 34